Le gouvernement du Canada bloque l'entrée sur le marché canadien de près de 12 800 kg de miel falsifié

Communiqué de presse

Le 9 juillet 2019–Ottawa (Ontario) - Agence canadienne d'inspection des aliments

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a empêché près de 12 800 kg de miel falsifié d'entrer sur le marché canadien, soit une valeur de près de 77 000 $, grâce aux activités de surveillance et aux mesures d'application de la loi qu'elle exerce, a annoncé aujourd'hui Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, dans le cadre de la communication des résultats d'une analyse ciblée menée par l'ACIA.

Aux termes de la loi canadienne, le miel est un produit normalisé qui ne peut contenir des sucres ajoutés. Par conséquent, un miel qui contient des sucres ajoutés est un produit falsifié qui ne peut être commercialisé comme étant du miel authentique au Canada.

L'analyse ciblée menée par l'ACIA en 2018 sur 240 échantillons collectés partout au Canada a révélé que 78 % d'entre eux étaient du miel authentique, dont la totalité du miel qui était d'origine canadienne. Le reste des échantillons analysés contenait des sucres ajoutés. Ces résultats ne sont pas nécessairement représentatifs de l'ampleur de la falsification du miel dans l'ensemble du marché, puisque l'échantillonnage effectué ciblait les secteurs à risque (notamment les établissements présentant des antécédents de non-conformité, des lacunes de contrôles préventifs ou des structures commerciales inhabituelles).

L'analyse de l'authenticité du miel contribue à protéger les consommateurs des représentations trompeuses et à instaurer des conditions de marché équitables pour tous. L'ACIA procède régulièrement à des analyses de miel afin de détecter la présence de canne à sucre et de sirop de maïs dans le miel, cependant dans le cadre de la présente enquête, elle a également recherché la présence de sirop de riz et de sirop de sucre de betterave au moyen d'une nouvelle méthode analytique scientifique.

Pour ce qui est des cas de miel falsifié qui ont été trouvés, l'ACIA a pris les mesures nécessaires pour décourager toute récidive à l'avenir. Elle a d'ailleurs publié sur son site Web un rapport qui résume la stratégie de surveillance menée, les résultats d'analyse obtenus et les mesures d'application de la loi qu'elle a prises.

Grâce aux données générées par la stratégie de surveillance, l'ACIA pourra définir plus précisément ses activités de conformité et d'application de la loi. De plus, le financement annoncé dans le Budget de 2019 renforcera la capacité de l'ACIA à mener à bien ce travail important.

Dans le Budget de 2019, le gouvernement du Canada a annoncé la mise en place d'une politique alimentaire pour le Canada et prévoit accorder à l'ACIA 24,4 millions de dollars sur cinq ans à compter de 2019-2020 ainsi qu'un montant récurrent de 5,2 millions de dollars par année pour combattre la fraude alimentaire – l'étiquetage trompeur et les fausses déclarations concernant les produits alimentaires – afin de protéger les consommateurs contre les tromperies et les entreprises contre la concurrence déloyale.

Citations

« Les consommateurs s'attendent à acheter du miel qui est entièrement du miel. L'ajout délibéré d'autres formes de sucres dans le miel en vue d'augmenter la quantité de miel par dilution constitue une fraude alimentaire. Nous devons protéger les Canadiens contre les pratiques trompeuses dans le secteur alimentaire et nous assurer que l'industrie se conforme aux exigences réglementaires. »

– Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« Le miel falsifié ou frauduleux représente un problème majeur, non seulement pour les apiculteurs canadiens, mais pour les apiculteurs honnêtes dans le monde entier. Non seulement les consommateurs n'obtiennent pas ce pour quoi ils ont payé, mais cela fait baisser les prix pour les producteurs de miel légitimes, et cela a eu de graves répercussions sur les finances de nombreux apiculteurs commerciaux canadiens. »

– Rod Scarlett, directeur général, Conseil canadien du miel

Faits en bref

  • L'ACIA a analysé des échantillons de miel pour y détecter la présence de canne à sucre et de sirop de maïs (dits sucres C4) par analyse des rapports isotopiques stables.

  • L'analyse de sucres ajoutés, notamment le sirop de riz et le sirop de sucre de betterave (dits sucres C3), a été effectuée par un laboratoire agréé au moyen d'une technique de résonance magnétique nucléaire.

  • En 2017, le Canada a produit 92 millions de livres de miel d'une valeur chiffrée à 188 millions de dollars, tandis que ses importations de miel se sont élevées à 41 millions de dollars.

  • La Politique alimentaire pour le Canada est une approche coordonnée et collaborative pour gérer les questions pressantes importantes pour les Canadiens.

  • La Politique alimentaire est la feuille de route qui nous permettra d'établir un système alimentaire plus sain et plus durable au Canada – un système qui fait fond sur le programme ambitieux du Canada visant à soutenir la croissance des agriculteurs et des entreprises alimentaires, et sur les principales initiatives fédérales comme le Stratégie en matière de saine alimentation et la Stratégie de réduction de la pauvreté.

Liens connexes

Personnes-ressources

Justine Lesage
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
justine.lesage@canada.ca
Tél. cell. : 613-404-1168

Relations avec les médias
Agence canadienne d'inspection des aliments
613-773-6600
ACIA.media.acia@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :