Le passage frontalier de Little Gold Creek reste fermé en raison de la COVID-19

Communiqué de presse

Le 13 mai 2021    Little Gold, Yukon    Agence des services frontaliers du Canada

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) rappelle aux voyageurs que l'ouverture saisonnière du passage frontalier de Little Gold Creek dans le Territoire du Yukon continue d'être suspendue jusqu'à nouvel ordre en raison de la COVID-19.

Dans des circonstances normales, ce passage frontalier ouvre chaque année à la mi-mai. Il n'a pas ouvert en 2020 à cause de la pandémie de COVID-19, et les services continueront d’être suspendus pendant que les restrictions de voyages restent en place. Les personnes qui ont le droit d'entrer au Canada ou qui répondent à une exemption aux restrictions de voyage actuelles doivent chercher à entrer dans le pays à un autre point d'entrée, comme le passage frontalier de Beaver Creek, actuellement ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Les personnes en transit vers l'Alaska doivent chercher à entrer à un des points d'entrée prévus à cet effet, soit les passages frontaliers d'Abbotsford-Huntingdon, de Kingsgate et d'Osoyoos, qui sont ouverts tous les jours, 24 heures sur 24.

Seuls les citoyens canadiens, les résidents permanents du Canada et les personnes inscrites comme Indiens en vertu de la Loi sur les Indiens ont le droit d'entrer au Canada. Les autres voyageurs – à quelques exceptions près – n'ont pas le droit d'entrer dans le pays à des fins facultatives ou discrétionnaires, comme le tourisme, les loisirs ou le divertissement.

Les voyageurs qui entrent au Canada sont soumis à des exigences strictes en ce qui concerne la mise en quarantaine ou l'isolement obligatoire pendant 14 jours, l'utilisation d'ArriveCAN pour soumettre des renseignements avant l'arrivée et le test de dépistage de la COVID-19 avant, pendant et après leur arrivée. Veuillez consulter le site Web Canada.ca pour obtenir des détails et la liste d’exemptions. À l'heure actuelle, le simple fait d'avoir été vacciné contre la COVID-19 n'exempte personne de l'obligation de se conformer aux tests, à la mise en quarantaine et aux autres exigences en vigueur.

Faits en bref

  • Les personnes qui contreviennent aux exigences d'isolement ou de mise en quarantaine obligatoires peuvent faire l'objet d'une série de mesures d'exécution de la loi conformément à la Loi sur la mise en quarantaine. Les sanctions maximales comprennent une amende pouvant atteindre 750 000 $ et/ou une peine d'emprisonnement de six mois.

Liens connexes

Personnes-ressources

Ajay Nair
Agent de communications
Agence des services frontaliers du Canada
Ajay.Nair@cbsa-asfc.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter (@FrontièreCanPAC).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :