Document d'information : Un plan pour financer en permanence le transport en commun et soutenir la relance économique

Document d'information

Investissements historiques réalisés depuis 2015

Depuis 2015, le gouvernement du Canada a investi plus de 13 milliards de dollars pour des projets de transport en commun dans le cadre du Fonds pour l’infrastructure de transport en commun, du Programme d’infrastructure Investir dans le Canada, et par l’entremise de la Banque de l’infrastructure du Canada. 

Ces investissements sans précédent dans le transport en commun ont donné lieu à plus de 1 300 projets dans tout le pays. Grâce à ces investissements, plus de 247 km de nouvelles lignes de métro et de métro léger ont été construits, plus de 300 autobus carboneutres ont été achetés, et près de 500 km de sentiers de transport actif, de pistes cyclables et piétonnières ainsi que des sentiers récréatifs ont été aménagés.

Par exemple, à Vancouver, en Colombie-Britannique, des investissements ont permis de moderniser les lignes Expo et Millennium du Skytrain. À Coldwell, au Manitoba, l’achat d’une fourgonnette offre des options de mobilité aux aînés et aux résidents handicapés, et à Montréal, la construction du Réseau express métropolitain, un nouveau réseau de train léger automatisé qui couvrira la région du Grand Montréal, est maintenant bien avancée. 

Grâce à ces investissements, le gouvernement a travaillé avec ses partenaires provinciaux, territoriaux et municipaux pour créer des emplois, réduire les émissions de gaz à effet de serre et favoriser des collectivités plus inclusives.

Les répercussions de la COVID-19 et le besoin de reconstruire en mieux

La pandémie de COVID-19 a changé notre façon d’utiliser les transports en commun, mais ne les a pas rendus moins importants. Les transports en commun, les solutions de transport rural et les infrastructures de transport actif continuent d’offrir des solutions de transport fiables, rapides, abordables et propres. Ces avantages visent surtout les groupes défavorisés pour lesquels les déplacements en voiture ne sont pas accessibles. Les travailleurs essentiels ont compté sur les autobus, le métro, les programmes de covoiturage et les voies de transport actif pour se rendre à l’épicerie, dans les hôpitaux et dans les établissements de soins.

En plus de fournir un service essentiel, les réseaux de transport en commun du Canada sont des moteurs économiques clés, qui génèrent des centaines de milliers d’emplois et des milliards de dollars de bénéfices économiques, depuis la phase de planification jusqu’à la construction et l’exploitation. Les investissements dans les transports en commun, en particulier dans les véhicules électriques, sont essentiels pour que le Canada atteigne ses objectifs de lutte contre les changements climatiques, car le secteur des transports est responsable d’environ 25 % des émissions de gaz à effet de serre du pays. Alors que le gouvernement se tourne vers la reprise économique, les transports en commun sont essentiels pour relancer l’économie.

Le Canada peut dresser un magnifique portrait du transport en commun. La plupart des Canadiens ne se rendent peut-être pas compte que le Canada est un leader mondial dans la fabrication de matériel de transport en commun. Des travailleurs du secteur de l’automobile à Winnipeg, Thunder Bay, Kingston, Saint-Eustache et Saint-Jérôme produisent certains des meilleurs autobus, métros et TLR du monde.

Établissement d’un fonds permanent pour le transport en commun

L’annonce d’aujourd’hui concerne la création d’un fonds permanent pour les transports en commun de 3 milliards de dollars chaque année qui sera lancé en 2026-2027. Depuis des décennies, les municipalités et les autorités de transport nous disent qu’une source de financement permanente et stable est essentielle pour permettre la planification et la réalisation judicieuse de projets à long terme.

Au cours des prochains mois, Infrastructure Canada collaborera avec les provinces, les territoires, les municipalités, les administrations locales, les communautés autochtones, les organismes de transport en commun, les experts en politiques et d’autres intervenants pour mettre sur pied un programme qui prévoira un financement permanent de 3 milliards de dollars pour le transport en commun, de manière à ce que les Canadiens d’un océan à l’autre en tirent le plus grand profit possible. Des consultations sur la conception du financement permanent pour le transport en commun débuteront prochainement afin de déterminer comment tous les ordres de gouvernement peuvent travailler en partenariat afin de tirer le meilleur parti des investissements dans le transport en commun.

Accélérer les projets ambitieux visant les transports en commun et la planification de ces projets  

Le gouvernement agit rapidement pour soutenir la reprise à la suite de la COVID-19. En s’appuyant sur ces investissements historiques, le gouvernement a également annoncé aujourd’hui 5,9 milliards de dollars, accessibles à compter de 2021, en financement supplémentaire pour les transports en commun qui permettra d’accélérer des projets ambitieux et une importante planification, notamment : 

  1. Faciliter les déplacements des Canadiens et créer de nouveaux emplois en réalisant de grands projets de transport en commun, en accordant un financement de planification spécifique pour accélérer les futurs grands projets et en appuyant le prolongement de grands réseaux de transport en commun urbains dont dépendent tous les jours de nombreux Canadiens.
  2. Réduire la pollution et créer des emplois pour les Canadiens en améliorant les réseaux de transport en commun et en les convertissant à l’énergie électrique propre, notamment en encourageant l’utilisation de véhicules carboneutres et la mise en place de l’infrastructure qui s’y rattache.
  3. Favoriser les modes de vie sains dans nos communautés et répondre à la demande croissante de projets de transport actifs, notamment en construisant des passerelles, des pistes cyclables ainsi que des pistes pour la marche, les scooters, les vélos électriques et les fauteuils roulants.
  4. Aider les Canadiens qui vivent en zone rurale et éloignée à se rendre au travail plus facilement et à avoir accès aux services essentiels, en travaillant avec les communautés rurales, éloignées et autochtones en vue de trouver et d’élaborer des solutions de transport en commun adaptées à leurs besoins.

L’importance des réseaux de transport en commun sûrs, modernes et efficaces s’est accentuée au cours de la pandémie. Les transports en commun resteront un élément essentiel de la mobilité durable des villes de l’avenir. En effet, ils constituent un moyen efficace de lutter contre la congestion et de réduire la pollution, en plus de permettre aux gens de nos collectivités d’avoir accès aux emplois et aux services et d’y participer activement. Les investissements effectués dans le cadre de ces nouveaux fonds seront dirigés vers les projets qui soutiennent le mieux la relance après la COVID-19 et qui entraînent les plus grands avantages pour les Canadiens.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :