Votre guide à la libération conditionnelle - Tutoriel vidéo

Transcription : Votre guide à la libération conditionnelle

(À l'écran : Intérieur de la bibliothèque d'un pénitencier fédéral — Fred feuillette les pages d'un livre. Il ne voit pas Ray arriver derrière lui. Ray lui tape sur l'épaule.)

Fred : Hey Ray!

Ray : Hey!

Fred : Comment ca va?

Ray : Ca va! Qu'est-ce qui ce passe?

Ray : Tu as entendu la nouvelle?

Fred : Non. Quelle nouvelle?

Ray : J'ai eu ma libération conditionnelle!

Fred : Ah oui?

Ray : Oui!

Fred : Ah ben câline. Cool.

Ray : Qu'est-ce qu'il y a? Je pensais que tu serais content pour moi?

Fred : Écoutes, je suis un peu nerveux encore. Je veux dire, mon audience à moi s'en vient la semaine prochaine puis, je suis nerveux. Ca m'énerve.

Ray : Regardes-moi, j'en ai fais parti et je l'ai eu. Ils m'ont refusé la première fois, mais il faut que tu fasses un effort.

Fred : Oui, je sais bien mais…

Narration : Parfois les détenus choisissent de ne pas se présenter à leur audience de libération conditionnelle pour différentes raisons. Toutefois, l'audience de libération conditionnelle est importante, parce que c'est une occasion de montrer que vous êtes prêt à une mise en liberté progressive, contrôlée et supervisée.

(À l'écran : Votre guide à une libération conditionnelle — Intérieur d'une salle de classe dans un pénitencier fédéral)

Michael : On a refusé ma demande la première fois et cela m'a permis de comprendre que j'avais beaucoup de travail à faire.

Au tout début, tu sais, je ne croyais pas que mon agent de libération conditionnelle me soutenait. Je ne pensais pas qu'il était là pour m'appuyer.

(À l'écran : Parlez à votre agent de libération conditionnelle)

Michael : Mais j'étais tout simplement têtu. Il était comme un de ces vieux profs d'école; ils étaient très sévères, mais c'était pour notre bien.

Il m'a vraiment aidé à comprendre l'importance de l'audience et son rôle essentiel dans ma réinsertion sociale.

Au début, je ne voulais rien entendre de cette histoire de programme correctionnel, alors lorsque mon tour est venu de me présenter à l'audience, je savais qu'on me refuserait la libération conditionnelle. Et pour une raison bien simple : je n'avais aucune idée de la raison pour laquelle j'étais là. Alors, lorsque tu prépares ton plan correctionnel, tu dois prévoir qu'on cherchera à te poser les questions suivantes :

Par exemple : Sais-tu pourquoi tu es ici? Es-tu conscient des conséquences de ton infraction? Ensuite, on va te demander si tu as accompli des progrès dans le cadre des programmes offerts ici. As-tu suivi des programmes? T'es-tu amélioré? Constates-tu des améliorations? Avant tout, on va te demander : Quels sont tes plans si tu es libéré? Tu ne peux pas improviser. Tu ne peux pas simplement répondre : « Oh, je vais fréquenter mes amis… » ou « Je vais prendre les choses comme elles viennent… » Non, non. On va vouloir savoir : Où vivras-tu? Que feras-tu pour gagner ta vie? Chercheras-tu un emploi? Retourneras-tu à l'école? Quel est ton plan?

Préparer un plan va t'aider. Si tu peux démontrer que tu as préparé un plan sérieux et que tu vas le suivre, cela va beaucoup t'aider. Je le sais, ça m'a aidé.

(À l'écran : Suivez votre plan correctionnel)

Narration : Pour évaluer vos progrès et vous assurer de respecter votre plan correctionnel, il est important d'assister à votre audience de libération conditionnelle, même si vous n'avez pas terminé vos programmes.

(À l'écran : Intérieur d'une salle de classe dans un pénitencier fédéral)

Ray : Fred, quand je suis retourné pour ma deuxième audience, j'ai parlé de ce que j'ai accomplis jusqu'à présent. J'ai même parlé de ce sur quoi je dois encore travailler. Puis ils m'ont demandé quels étaient mes plans après ma sortie.

(À l'écran : Images — Rouleau B du pénitencier [main sur des maillons de chaîne, fil barbelé avec caméra, extérieur – détenus marchant avec des sacs à lessive, mouvement d'ombres, corridor, partition métallique, clôture extérieure, clôture avec panneau « Attention »])

Narration : Deux membres de la Commission des libérations conditionnelles, votre agent de libération conditionnelle et vous assistez à l'audience. Vous pouvez aussi inviter un Aîné, un prêtre, un conseiller et un interprète. Les victimes et des observateurs peuvent aussi y assister. Les audiences ont normalement lieu dans l'établissement où vous êtes.

Les membres de la Commission examinent vos antécédents sociaux et criminels et tous les facteurs qui peuvent avoir contribué à vos démêlés avec le système de justice pénale, les raisons de l'infraction et le type d'infractions ainsi que votre compréhension de l'infraction et toute autre infraction antérieure.

Les membres de la Commission examineront aussi vos progrès, votre conduite au sein de l'établissement, les déclarations des victimes, votre plan de libération et le soutien de la collectivité.

(À l'écran : Intérieur d'une salle de classe dans un pénitencier fédéral)

Ray : Écoutes, tu peux demander à ta famille de te soutenir. Tu peux même demander à tes amis. Ils peuvent écrire à la Commission pour montrer ton plan. Écoutes, ils peuvent même être là pour te soutenir durant l'audience.

(À l'écran : Images — Rouleau B du pénitencier (barrière de métal et corridor, cellule)

Narration : Votre agent de libération conditionnelle sera présent à l'audience pour faire des recommandations en fonction de vos progrès. Les renseignements dans votre dossier vous seront communiqués et l'audience sera enregistrée.

(À l'écran : Changement d'image — Intérieur de la bibliothèque : Un intervenant-accompagnateur du programme option-vie)

Michael : Vous savez les gars, il y a une chose que je veux vous dire avant de partir, c'est qu'il y a toute une vie qui vous attend dehors. Vous ne voulez pas passer le reste de votre vie ici. Rien ne vous y oblige et vous pouvez sortir d'ici. Alors, profitez maintenant des programmes qui sont en place pour vous aider à vous préparer à vivre à l'extérieur. Il y a des programmes d'éducation et vous pouvez recevoir une formation à l'emploi de CORCAN. Cela m'a aidé à obtenir un emploi lorsque je suis sorti. Quant à moi, le seul fait d'avoir une famille et une fille à l'extérieur m'a convaincu que je devais sortir. Je suis sorti prêt à affronter cette nouvelle vie.

(À l'écran : Assistez à votre audience de libération conditionnelle — Intérieur d'une salle de classe d'un pénitencier fédéral)

Ray (à Fred) : Écoute Fred, les membres de la Commission, ils se penchent sur la raison pour laquelle tu es ici, pour voir si tu es débrouillard aujourd'hui et si tu es un risque une fois sorti d'ici. La meilleure des choses, c'est de leur raconter ton histoire le plus honnêtement possible. C'est tout.

Fred : Oui, j'imagine.

Ray : C'est ta chance de leur démontrer que tu es débrouillard.

Fred : Ouais…

Ray : C'est vraiment important. Tu es capable.

(À l'écran : Fred sourit à Ray de façon à nous faire comprendre que Ray a transmis son message.)

--fin--

Vous pouvez également accéder à cette vidéo sur
la chaîne YouTube de la CLCC.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :