Rapport Annuel au Parlement en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2019-2020

Par : Commission des libérations conditionnelles du Canada

Introduction

Aux termes de l’article 72 de la Loi sur la protection des renseignements personnels, un rapport annuel au Parlement concernant l’application de la Loi est préparé à chaque exercice. Le présent rapport porte sur la période allant du 1er avril 2019 au 31 mars 2020. Ce Rapport annuel est déposé au Parlement conformément à l’article 72 de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Objet de la Loi sur la protection des renseignements personnels

La Loi sur la protection des renseignements personnels donne aux citoyens canadiens et aux résidents permanents du Canada le droit d’avoir accès aux renseignements personnels qui sont détenus par le gouvernement et de faire protéger ces renseignements contre toute communication ou tout usage non autorisé. La Loi comprend des dispositions sur la collecte, la conservation et le retrait des renseignements personnels. En vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels, les personnes ont le droit de se faire communiquer les renseignements qui les concernent et qui ont été versés dans un fichier de renseignements personnels ainsi que les autres renseignements personnels les concernant et relevant d’une institution fédérale et pouvant être retrouvés sans problèmes sérieux. La Loi sur la protection des renseignements personnels permet aussi aux individus de demander la correction des renseignements personnels les concernant qui, selon eux, sont erronés ou incomplets, et il peut être exigé qu’il soit fait mention des corrections qui ont été demandées mais non effectuées.

Mandat de la Commission des libérations conditionnelles du Canada

La Commission des libérations du Canada (CLCC/Commission) est un tribunal administratif indépendant. La CLCC est dirigée par une présidente qui rend compte au Parlement par l’entremise du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.

La CLCC, en vertu de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (LSCMLC), a le pouvoir exclusif d’accorder, de refuser, d’annuler, de faire cesser ou de révoquer une semi‑liberté ou une libération conditionnelle totale. La Commission peut aussi ordonner que certains détenus purgent leur peine jusqu’au bout. Il s’agit du maintien en incarcération au cours de la période prévue pour la libération d’office. La CLCC contribue à la protection de la société en favorisant, au besoin, la réinsertion sociale en temps opportun des délinquants comme citoyens respectueux des lois. La Commission prend des décisions en matière de libération conditionnelle pour les délinquants de ressort fédéral, ainsi que pour les délinquants de ressort provincial dans les provinces et territoires qui n'ont pas leur propre commission provinciale. Seules les provinces de l'Ontario et du Québec disposent actuellement de leur propre commission des libérations conditionnelles qui prend des décisions en matière de libération conditionnelle pour les délinquants purgeant des peines de moins de deux ans.

Il appartient également à la CLCC d’ordonner, de refuser d’ordonner et de révoquer les suspensions du casier (pardons) en vertu de la Loi sur le casier judiciaire (LCJ) et du Code criminel. La suspension du casier est un moyen officiel offert aux personnes qui ont été condamnées pour une infraction et qui ont purgé leur peine en totalité et n’ont pas commis d’autres crimes pendant un nombre d'années déterminé d’atténuer les répercussions négatives de leur casier judiciaire. La CLCC a également la responsabilité légale d'ordonner ou de refuser d'ordonner la radiation d'une condamnation en vertu de la Loi sur la radiation de condamnations constituant des injustices historiques (Loi sur la radiation). La Commission fait aussi des recommandations en matière de clémence en vertu de la Prérogative royale de clémence.

La CLCC est composée d’employés à temps plein et de commissaires nommés par le gouverneur en conseil. Le bureau national de la CLCC se trouve à Ottawa et ses six bureaux régionaux sont situés dans les villes suivantes : Moncton (Atlantique), Montréal (Québec), Kingston (Ontario), Saskatoon et Edmonton (Prairies) et Abbotsford (Pacifique). La Section d’appel de la Commission est située à Ottawa.

Structure organisationnelle permettant à la CLCC de s’acquitter de ses responsabilités en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels

L’Unité de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels (AIPRP) est dirigée par le directeur des Affaires publiques et des partenariats, qui relève dudirecteur général exécutifde la Commission. L’Unité de l’AIPRP est chargée :

Le directeur et les chefs d’équipe sont responsables de l’application de la Loi au sein de l’organisation et de l’approbation des exceptions conformément au pouvoir qui leur a été délégué. Il leur appartient également de donner des conseils et des avis aux représentants de l’organisation sur toute question touchant la Loi sur la protection des renseignements personnels. En 2019‑2020, la Division était composée des employés suivants : un directeur, deux chefs d’équipe, une analyste et un commis à l’AIPRP. Tout le personnel de l’AIPRP se trouve au bureau national.

Les demandes sont traitées comme suit : on examine la demande pour en vérifier l’intégralité, les chefs d'équipe et les analystes de l’AIPRP s’assurent que la signature figurant dans les dossiers est la même que celle qui figure sur le formulaire de demande de renseignements personnels et, en cas de doute, on communique avec le demandeur pour valider son identité. Si une personne fait une demande au nom d’une autre personne, on s’assure d’obtenir un formulaire de consentement signé et on vérifie si la signature figurant dans les dossiers est la même que celle qui figure sur le formulaire de consentement, on accuse réception de la demande, on procède à la recherche des documents demandés, on analyse les documents en tenant compte des dispositions de la loi, on consulte d’autres organismes ou ministères et services de police au besoin, on applique les exceptions qui s’imposent et on achemine au demandeur une copie des documents non visés par une exception.

Un système de suivi sert à consigner toutes les mesures prises. Des consultations (principalement auprès des services de police) ont lieu dans la plupart des cas où des documents provenant d’une autre institution fédérale se trouvent dans les dossiers de la CLCC; la recommandation formulée par l’organisation consultée est normalement suivie.

Une salle de lecture est disponible dans chacun des six bureaux régionaux de la CLCC ainsi qu’au bureau national.

Arrêté de délégation de pouvoirs

Certains pouvoirs, devoirs et fonctions concernant l’application de la Loi sur la protection des renseignements personnels ont été délégués à la présidente, à la première vice-présidente, au directeur général exécutif, au directeur des Affaires publiques et des partenariats, ainsi qu’aux chefs d’équipe. Pour consulter l’arrêté de délégation de pouvoirs dûment signé, veuillez vous reporter à l’annexe A.

Interprétation du Rapport statistique pour la période de référence 2018-2019

Pour consulter le Rapport statistique, veuillez vous reporter à l’annexe B.

PARTIE l – Demandes en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Trois cent soixante-quinze (375) demandes ont été reçues en 2019-2020 et quarante et une (41)

demandes étaient en suspens par rapport à la période de référence précédente, 2018-2019. Trois cent quatre-vingt-seize (396) demandes ont été traitées au cours de la période de référence 2019-2020. Vingt (20) demandes ont été reportées à l'exercice 2020-2021. Les demandes présentées en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels sont mises en évidence dans le graphique ci-dessous pour les quatre derniers exercices.

Demandes en vertu de la LPRP
Texte équivalente – Demandes en vertu de la LPRP
2016-2017 2017-2018 2018-2019 2019-2020
Reçues 464 365 319 375
En suspens 46 19 26 41
Fermées 491 365 302 416
Reportées 19 28 43 20

PARTIE 2 – Demandes fermées durant la période de référence

2.1 Disposition et délai de traitement

Des trois cent quatre-vingt-seize (396) demandes traitées, des informations ont été divulguées en partie en réponse à deux cent vingt-deux (220) demandes et en totalité pour cent trente-huit (138) demandes. La CLCC n'avait aucun dossier pour vingt-trois (23) demandes, neuf (9) demandes ont été abandonnées et quatre (4) demandes étaient toutes exemptées. La CLCC reçoit régulièrement de nombreuses demandes de confidentialité de membres du public qui n'ont pas de dossier auprès de la CLCC.

La majorité des demandes 34% ont été traitées dans les 15 jours, 36% ont été traitées de 15 à 30 jours, 29% des demandes ont été traitées dans les 31 à 60 jours et 1% dans les 61 à 120 jours.

2.2 Exceptions

Conformément aux exercices précédents, l’article 26 est l’exception qui a été invoquée le plus souvent, suivie des alinéas 19(1)(c), 19(1)(d) et 22(1)(b). Un graphique de comparaison de toutes les exceptions invoquées au cours des deux derniers exercices est présenté ci‑dessous.

Exceptions
  Texte équivalente – Exceptions
Article 2018-2019 2019-2020
19(1)(a) 4 4
19(1)(b) 1
19(1)(c) 119 149
19(1)(d) 83 131
22(1)(a)(i) 18 23
22(1)(a)(ii) 0 2
22(1)(b) 4 31
22(1)(c) 24 11
24(a) 1 0
24(b) 7 7
26 141 179
27 1

2.3 Exclusions

Aucune exclusion n’a été citée au cours de la période de référence.

2.4 Support des documents divulgués

Le format de l'information divulguée était papier pour la plupart des demandes (58 %), le reste des demandes étant communiqué en format électronique (42 %).

2.5.1 Pages pertinentes traitées et divulguées

Dans l'ensemble, 82 583 pages ont été traitées au cours du dernier exercice, contre 373 demandes, ce qui représente une augmentation de 30 % pour les pages et les demandes traitées au cours du dernier exercice.

2.5.2 Pages pertinentes traitées et divulguées en fonction de l’ampleur des demandes

Deux cent quarante-sept (247) demandes avaient 100 pages ou moins. Quatre-vingt-un (81) avaient entre 101 à 500 pages traitées. Vingt (20) ont traité entre 501 et 1 000 pages. Vingt-quatre (24) avaient entre 1 001 et 5 000 pages traitées et une (1) demande avait plus de 5 000 pages traitées.

2.5.3 Autres complexités

Les dossiers de la CLCC restent relativement complexes. Sur les 373 demandes traitées avec des dossiers, 281 ont nécessité des consultations.

2.6 Demandes fermées

2.6.1 Nombre de demandes fermées dans les délais prescrits par la loi

98,5 % des demandes fermées au cours de la période 2019-2020 l'ont été dans les délais prescrits par la loi.

2.7 Présomption de refus

Sur les trois cent quatre-vingt-seize (396) demandes reçues lors de cette période de rapport, il y a eu six (6) présomptions de refus au cours de cette période de rapport.

2.8 Demandes de traduction

Il n’y a eu aucune demande de traduction, comme au cours des derniers exercices à la CLCC.

PARTIE 3 – Divulgations en vertu des paragraphes 8(2) et 8(5)

Aucune divulgation n'a été faite en vertu des paragraphes 8(2) et 8(5) au cours du dernier exercice.

PARTIE 4 – Demandes de correction de renseignements personnels et mentions

Il n'y a eu aucune demande de correction de renseignements personnels au cours de cette période.

PARTIE 5 – Prorogations

5.1 Motifs des prorogations et de la disposition des demandes

Comme par les tendances passées à la CLCC, la majorité des 136 prorogations ont été accordées à des fins de consultation énumérées dans la catégorie autre et comportaient une disposition de communication partielle. Toutes les prorogations accordées étaient de 16 à 30 jours. Une comparaison des types de prorogations accordées est présentée ci-dessous.

Prorogations
Texte équivalente – Prorogations
Prorogations Nombre des prorogations
Entrave au fonctionnement 4
Consultation autre 133
Consultation – article 70 0

PARTIE 6 – Demandes de consultations reçues d’autres établissements et organisations

6.1 Consultation reçue d'autres établissements du gouvernement du Canada et d'autres organisations

Trois (3) consultations d'autres établissementsont été traitées. Deux (2) ont été achevés en 1 à 15 jours et une (1) en 31 à 60 jours. Aucune consultation n'a été reçue d'autres organisations.

6.2 Recommandations et délai d'exécution pour les consultations reçues d'autres établissements du gouvernement du Canada

Des trois (3) consultations reçues, une avait une recommandation de toutes divulguées et le solde a été divulgué en partie.

6.3 Recommandations et délai d'achèvement des consultations reçues d'autres organisations

Aucune consultation n'a été reçue d'autres organisations. Cela est conforme aux tendances passées à la CLCC.

PARTIE 7 – Délais de traitement des consultations sur les documents confidentiels du Cabinet

7.1 Demandes auprès des Services juridiques

Il n'y a eu aucune consultation sur les documents confidentiels du Cabinet avec les Services juridiques ou le Bureau du Conseil privé au cours du dernier exercice.

PARTIE 8 – Avis de plaintes et d’enquêtes reçus

Une (1) plainte a été reçue du Commissariat à la protection de la vie privée au cours de la période visée par le rapport, qui a également été finalisée au cours de la période visée et n'était pas fondée.

PARTIE 9 – Évaluations des facteurs relatifs à la vie privée (EFVP)

Aucune évaluation des facteurs relatifs à la vie privée n’a été faite durant la période de rapport.

PARTIE 10 – Ressources liées à la Loi sur la protection des renseignements personnels

Le total des coûts salariaux liés aux activités de la Loi sur la protection des renseignements personnels était de 255 267$ pour 2019-2020. Les coûts en biens et services étaient de 4 247 $ et les heures supplémentaires étaient de 2 942 $. Les ressources humaines en équivalents temps plein (ETP) étaient de 3,50. Les coûts associés à l’application de la Loi sur la protection des renseignements personnels sont inclus dans les coûts salariaux attribuables à la Loi. Il s’agit des coûts salariaux rattachés aux personnes affectées aux activités touchant la protection des renseignements personnels, qui s’occupent notamment de traiter les demandes reçues, de seconder le Commissariat à la protection de la vie privée dans la conduite des enquêtes relatives à des plaintes, de donner suite aux demandes de consultation présentées par d’autres organisations gouvernementales, d’établir des rapports, de tenir des statistiques et de travailler sur des initiatives liées aux politiques sur la protection des renseignements personnels. Une comparaison des coûts associés à la Loi sur la protection des renseignements personnels est présentée ci‑après.

Coûts
Texte équivalente – Coûts
Coûts 2019-2020 (en dollars)
Salaires 255 267
Heures supplémentaires 2 942
Biens et services 4 247

Demandes officielles et informelles

La Commission des libérations conditionnelles communique aux délinquants beaucoup de renseignements contenus dans leur dossier dans des contextes autres que le traitement des demandes présentées en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels. Par exemple, des renseignements sont communiqués au cours des audiences et lorsque la Commission informe les délinquants des décisions rendues à leur endroit. Lorsqu’elle s’acquitte de telles responsabilités, la Commission doit se conformer à la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (LSCMLC). Selon l’article 141 de la LSCMLC, au moins 15 jours avant la date fixée pour l’examen d’un délinquant, la CLCC se doit de fournir ou de faire parvenir au délinquant, par écrit, l’information qui sera prise en considération à l’examen du cas ou au moins un résumé de cette information. Ce processus peut donc amener la Commission à communiquer plus d’information qu’elle ne serait normalement autorisée à le faire en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Par ailleurs, la LSCMLC donne aux citoyens canadiens un plus grand droit d’accès à l’information concernant les délinquants. La LSCMLC prévoit notamment :

  1. Un Registre des décisions renfermant toutes les décisions relatives à la mise en liberté sous condition rendues par la CLCC depuis novembre 1992 auquel peut accéder toute personne qui montre un intérêt à l'égard d'un cas particulier ou d'un ensemble de cas, suite à une demande écrite;
  2. La possibilité pour les victimes d’avoir accès à certains renseignements sur les délinquants, et;
  3. La possibilité pour les membres du public d’assister aux audiences de la CLCC.

Cette loi a une incidence importante sur la divulgation à des tiers de renseignements personnels concernant les délinquants.

Incidences de la COVID-19

Durant la COVID-19, les opérations de l’Unité de l'AIPRP ont été légèrement affectées au départ, étant donné que les fonctions d'un poste de commis ne pouvaient pas être exécutées à distance. Une solution de rechange a été mise en place et les chefs d'équipe et analystes de l'AIPRP ont pu effectuer leur travail à distance, ce qui a permis à l’unité de l'AIPRP de continuer à traiter les demandes existantes et nouvelles dans les délais prévus par la loi. Voir l'annexe C.

Activités de formation

La CLCC demande à tout son personnel de la fonction publique de suivre le cours en ligne « Principes fondamentaux de l'accès à l'information et de la protection de la vie privée » dans le cadre de son Parcours d'apprentissage collectif. Au cours de l’exercice financier, bien qu’aucune séance informelle ou officielle n'a été offerte sur la Loi sur la protection des renseignements personnels, la CLCC offre toujours un outil de formation sur l'AIPRP sur son site Web interne. La formation est axée sur les rôles et responsabilités de chaque employé de la Commission des libérations conditionnelles relativement à la Loi sur la protection des renseignements personnels et met l’accent sur le fait que tous les employés ont un rôle à jouer sur le plan de la collecte, de la conservation, de l’élimination et de la protection des renseignements personnels. De plus, la CLCC a continué à élargir sa formation sur la protection des renseignements personnels en finalisant et en affichant les principes liés à la protection des renseignements personnels sur son site Web interne.

Politiques, lignes directrices et procédures révisées concernant la CLCC

L’Unité de l'AIPRP continuera de participer à la création et à la révision des formulaires dans l'ensemble de la CLCC. Durant la période de rapport, la CLCC a également commencé des vérifications de confidentialité sur les disques partagés afin de garantir que l'accès des employés aux informations personnelles respecte le principe du besoin de savoir.

Questions clés et mesures prises à l’égard des plaintes

Une (1) plainte a été reçue au cours de la période de rapport sous la catégorie « divers » et la plainte a été jugée non fondée.

Surveillance du temps de traitement des demandes de renseignements personnels et des demandes de correction

La CLCC surveille le temps de traitement de toutes les demandes de renseignements personnels et de correction au moyen d’un système de suivi informatisé. La surveillance est effectuée par le chef d’équipe responsable de la demande.

Atteintes substantielles à la vie privée

Aucune atteinte substantielle à la vie privée ne s’est produite durant cette période de rapport.

ANNEXE A – Arrêté sur la délégation en vertu de la Loi sur la protection des renseignments personnels

Par le présent arrêté pris en vertu de l’article 73(1) sur la Loi sur la protection des renseignements personnels, j’autorise les agents et les employés de la Commission des libérations conditionnelles du Canada occupant, par intérim ou autrement, les postes identifiés dans l’annexe 1 à exercer en mon nom, les attributions, les fonctions et les pouvoirs qui y sont spécifiés.

Le présent document remplace et annule tous les arrêtés antérieurs.

Originale signé par
L’Honorable Bill Blair, C.P., C.O.M., député
Sécurité publique Canada
Date : le 22 juillet 2020

Annexe 1

Arrêté sur la délégation en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels
Pouvoir, devoir ou fonctions Article Présidente Première Vice-présidente Directeur général exécutif Directeur Affaires publiques Chef d’équipe, Accès à  l’information et protection des renseignements personnels
Communiquer des renseignements personnels, pour des travaux de recherche ou de statistiques 8(2)j) Oui Oui Non Non Non
Communiquer des renseignements personnels dans les cas ou des raisons d’intérêt public justifieraient une violation de la vie privée ou lorsque l’individu concerne en tirerait un avantage 8(2)m) Oui Oui Non Non Non
Conserver une copie des demandes reçues en vertu de l’alinéa 8(2)(e) ainsi qu’une mention des renseignements communiquées, et mettre à la disposition du Commissaire à la protection de la vie privée 8(4) Oui Oui Oui Oui Oui
Dans le cas prévu a l’alinéa 8(2)(m), donner un préavis écrit de la communication des renseignements personnels au Commissaire à la protection de la vie privée 8(5) Oui Oui Oui Oui Oui
Relevé des cas d’usage 9(1) Oui Oui Oui Oui Oui
Aviser le Commissaire à la protection de la vie privée de l’usage compatible de renseignements personnels et mettre à jour le répertoire en conséquence 9(4) Oui Oui Oui Oui Oui
Verser les renseignements personnels dans des fichiers de renseignements personnels 10 Oui Oui Oui Oui Oui
Aviser par écrit de la communication et de procéder à la communication ou de la non-communication des renseignements personnel 14 Oui Oui Oui Oui Oui
Proroger le délai et faire part du nouveau délai à la personne qui a fait la demande 15 Oui Oui Oui Oui Oui
Juger nécessaire de faire traduire des renseignements personnels ou de fournir à la personne qui a fait la demande des services d’interprète 17(2)b) Oui Oui Oui Oui Oui
Déterminer si la communication des renseignements personnels devrait être faite sur un support de substitution 17(3)b) Oui Oui Oui Oui Oui
Fichiers inconsultables 18(2) Oui Oui Oui Oui Oui
Renseignements obtenus à titre confidentiel 19 Oui Oui Oui Oui Oui
Affaires fédéro-provinciales 20 Oui Oui Oui Oui Oui
Affaires internationales et défense 21 Oui Oui Oui Oui Oui
Application de la loi et enquêtes par cet article 22 Oui Oui Oui Oui Oui
Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles 22.3 Oui Oui Oui Oui Oui
Enquêtes de sécurité 23 Oui Oui Oui Oui Oui
Individus condamnés pour une infraction 24 Oui Oui Oui Oui Oui
Sécurité des individus 25 Oui Oui Oui Oui Oui
Renseignements concernant un autre individu 26 Oui Oui Oui Oui Oui
Secret professionnel des avocats 27 Oui Oui Oui Oui Oui
Dossiers médicaux 28 Oui Oui Oui Oui Oui
Recevoir un avis d’enquête par le Commissaire à la protection de la vie privée 31 Oui Oui Oui Oui Oui
Présenter des observations au Commissaire à la protection de la vie privée 33(2) Oui Oui Oui Oui Oui
Recevoir les conclusions de l’enquête et aviser le Commissaire à la protection de la vie privée soit des mesures en œuvre de ses recommandations, soit des motifs invoqués pour ne pas y donner suite 35(1) Oui Oui Oui Oui Oui
Accorder l’accès à des renseignements personnels 35(4) Oui Oui Oui Oui Oui
Recevoir les conclusions de l’enquête concernant des renseignements personnels 37(3) Oui Oui Oui Oui Oui
Demander une audition dans la région de la capitale nationale 51(2)b) Oui Oui Oui Oui Oui
Demander le droit de présenter des arguments en l’absence d’une autre partie 51(3) Oui Oui Oui Oui Oui
Refuse la communication de document confidentiel du Cabinet 70 Oui Oui Oui Oui Oui
Établir un rapport annuel pour présentation au Parlement 72 Oui Oui Oui Oui Oui
Arrête sur la délégation en vertu du règlement sur la protection des renseignements personnels
Pouvoir, devoir ou fonctions Article Présidente Première Vice-présidente Directeur général exécutif Directeur Affaires publiques Chef d’équipe, Accès à l’information et protection des renseignements personnels
Conservation des renseignements personnels demandés en vertu de l’alinéa 8(2)e) 7 Oui Oui   Oui Non
Consultation sur place 9 Oui Oui   Oui Oui
Avis concernant les corrections 11(2),
11(4)
Oui Oui   Oui Oui
Communication des renseignements personnels concernant l’état physique ou mental 13(1) Oui Oui   Oui Oui
Consultation en présence d’un médecin ou d’un psychologue 14 Oui Oui   Oui Oui

Annexe B :
Rapport statistique sur la Loi sur la protection des renseignements personnels

Nom de l’institution : Commission des libérations conditionnelles du Canada

Période d’établissement de rapport : 2019-04-01 au 2020-03-31

Partie 1 – Demandes en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Nombre de demandes
Reçues pendant la période d'établissement de rapport 375
En suspens à la fin de la période d'établissement de rapport précédente 41
Total 416
Fermées pendant la période d'établissement de rapport 396
Reportées à la prochaine période d'établissement de rapport 20

Partie 2 – Demandes fermées pendant la période d'établissement de rapport

2.1 Disposition et délai de traitement

Disposition des demandes Délai de traitement
1 à 15 jours 16 à 30 jours 31 à 60 jours 61 à 120 jours 121 à 180 jours 181 à 365 jours Plus de 365 jours Total
Communication totale 50 85 3 0 0 0 0 138
Communication partielle 55 54 107 4 0 0 0 220
Exception totale 1 0 3 0 0 0 0 4
Exclusion totale 0 0 0 0 0 0 0 0
Aucun document n’existe 21 2 0 0 0 0 0 23
Demande abandonnée 7 2 2 0 0 0 0 11
Ni confirmée ni infirmée 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 134 143 115 4 0 0 0 396

2.2 Exceptions

Article Nombre de demandes
18(2) 0
19(1)(a) 4
19(1)(b) 1
19(1)(c) 149
19(1)(d) 131
19(1)(e) 0
19(1)(f) 0
20 0
21 0
22(1)(a)(i) 23
22(1)(a)(ii) 2
22(1)(a)(iii) 0
22(1)(b) 31
22(1)(c) 11
22(2) 0
22.1 0
22.2 0
22.3 0
23(a) 0
23(b) 0
24(a) 0
24(b) 7
25 0
26 179
27 0
28 0

2.3 Exclusions

Article Nombre de demandes
69(1)(a) 0
69(1)(b) 0
69.1 0
70(1) 0
70(1)(a) 0
70(1)(b) 0
70(1)(c) 0
70(1)(d) 0
70(1)(e) 0
70(1)(f) 0
70.1 0

2.4 Support des documents communiqués

Disposition Papier Électronique Autres formats
Communication totale 127 11 0
Communication partielle 81 139 0
Total 208 150 0

2.5 Complexité

2.5.1 Pages pertinentes traitées et communiquées
Disposition des demandes Nombre de pages traitées Nombre de pages communiquées Nombre de demandes
Communication totale 677 677 138
Communication partielle 81 731 58 050 220
Exception totale 0 0 4
Exclusion totale 0 0 0
Demande abandonnée 0 0 11
Ni confirmée ni infirmée 0 0 0
Total 82 583 58 694 373
2.5.2 Pages pertinentes traitées et communiquées en fonction de l’ampleur des demandes
Disposition Moins de 100 pages traitées 101 à 500 pages traitées 501 à 1 000 pages traitées 1 001 à 5 000 pages traitées Plus de 5 000 pages traitées
Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées
Communication totale 136 574 0 0 1 37 1 33 0 0
Communication partielle 97 2 673 80 16 677 19 10 045 23 28 487 1 168
Exception totale 4 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Exclusion totale 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Demande abandonnée 11 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Ni confirmée ni infirmée 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 248 3 247 80 16 677 20 10 082 24 28 520 1 168
2.5.3 Autres complexités
Disposition Consultation requise Avis juridique recherché Renseignements entremêlés Autre Total
Communication totale 2 0 1 1 4
Communication partielle 123 0 147 3 273
Exception totale 3 0 0 0 3
Exclusion totale 0 0 0 0 0
Demande abandonnée 0 0 0 0 0
Ni confirmée ni infirmée 0 0 0 0 0
Total 128 0 148 4 280

2.6 Demandes fermées

2.6.1 Nombre de demandes fermées dans les délais prescrits par la loi
Nombre de demandes fermées dans les délais prescrits par la loi
Nombre de demandes fermées dans les délais prescrits par la loi 390
Pourcentage de demandes fermées dans les délais prescrits par la loi (%) 98,5

2.7 Présomptions de refus

2.7.1 Motifs du non-respect du délai statutaire
Nombre de demandes fermées après le délai statutaire Motif principal
Charge de travail Consultation externe Consultation interne Autre
6 0 0 0 6
2.7.2 Nombre de jours de retard
Nombre de jours de retard Nombre de demandes en retard où le délai n’a pas été prorogé Nombre de demandes en retard où le délai a été prorogé Total
1 à 15 jours 1 0 1
16 à 30 jours 1 2 3
31 à 60 jours 0 2 2
61 à 120 jours 0 0 0
121 à 180 jours 0 0 0
181 à 365 jours 0 0 0
Plus de 365 jours 0 0 0
Total 2 4 6
2.8 Demandes de traduction
Demandes de traduction Acceptées Refusées Total
De l’anglais au français 0 0 0
Du français à l’anglais 0 0 0
Total 0 0 0

Partie 3 – Communications en vertu des paragraphes 8(2) et 8(5)

Alinéa 8(2)e) Alinéa 8(2)m) Paragraphe 8(5) Total
0 0 0 0

Partie 4 – Demandes de correction de renseignements personnels et mentions

Disposition des demandes de correction reçues Nombre
Mentions annexées 0
Demandes de correction acceptées 0
Total 0

Partie 5 – Prorogations

5.1 Motifs des prorogations et disposition des demandes

Disposition des demandes où le délai a été prorogé 15a)(i)
Grand volume de pages
15a)(ii)
Consultation
15b)
Traduction ou conversion
Article 70 Externe
137 4 0 133 0

5.2 Durée des prorogations

Durée des prorogations 15a)(i)
Grand volume de pages
15a)(ii)
Consultation
15b)
Traduction ou conversion
Article 70 Autres
1 à 15 jours 0 0 0 0
16 à 30 jours 4 0 133 0
Total 4 0 133 0

Partie 6 – Demandes de consultation reçues d’autres institutions et organisations

6.1 Demandes de consultation reçues d’autres institutions du Gouvernement du Canada et d’autres organisations

Consultations Autres institutions du gouvernement du Canada Nombre de pages à traiter Autres organisations Nombre de pages à traiter
Reçues pendant la période d'établissement de rapport 3 791 0 6
En suspens à la fin de la période d'établissement de rapport précédente 0 0 0 0
Total 3 791 0 6
Fermées pendant la période d'établissement de rapport 3 0 0 6
En attente à la fin de la période d'établissement de rapport 0 791 0 0

6.2 Recommandations et délai de traitement pour les demandes de consultations reçues d’autres institutions du Gouvernement du Canada

Recommandation Nombre de jours requis pour traiter les demandes de consultation
1 à 15 jours 16 à 30 jours 31 à 60 jours 61 à 120 jours 121 à 180 jours 181 à 365 jours Plus de 365 jours Total
Communication totale 1 0 0 0 0 0 0 1
Communication partielle 1 0 1 0 0 0 0 2
Exception totale 0 0 0 0 0 0 0 0
Exclusion totale 0 0 0 0 0 0 0 0
Consulter une autre institution 0 0 0 0 0 0 0 0
Autre 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 2 0 1 0 0 0 0 3

6.3 Recommandations et délai de traitement pour les demandes de consultation reçues d’autres organisations

Recommandation Nombre de jours requis pour traiter les demandes de consultation
1 à 15 jours 16 à 30 jours 31 à 60 jours 61 à 120 jours 121 à 180 jours 181 à 365 jours Plus de 365 jours Total
Communication totale 0 0 0 0 0 0 0 0
Communication partielle 0 0 0 0 0 0 0 0
Exception totale 0 0 0 0 0 0 0 0
Exclusion totale 0 0 0 0 0 0 0 0
Consulter une autre institution 0 0 0 0 0 0 0 0
Autre 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 0 0 0 0 0 0 0 0

Partie 7 – Délais de traitement des demandes de consultation sur les renseignements confidentiels du Cabinet

7.1 Demandes auprès des Services juridiques

Nombre de jours Moins de 100 pages traitées De 101 à 500 pages traitées De 501 à 1 000 pages traitées De 1 001 à 5 000 pages traitées Plus de 5 000 pages traitées
Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communiqu-ées Nombre de demandes Pages communi-quées
1 à 15 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
16 à 30 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
31 à 60 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
61 à 120 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
121 à 180 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Plus de181 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

7.2 Demandes auprès du Bureau du Conseil privé

Nombre de jours Moins de 100 pages traitées De 101 à 500 pages traitées De 501 à 1 000 pages traitées De 1 001 à 5 000 pages traitées Plus de 5 000 pages traitées
Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communi-quées Nombre de demandes Pages communiqu-ées Nombre de demandes Pages communi-quées
1 à 15 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
16 à 30 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
31 à 60 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
61 à 120 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
121 à 180 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
181 à 365 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Plus de 365 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Total 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Partie 8 – Avis de plaintes et d’enquêtes reçus

Article 31 Article 33 Article 35 Recours judiciaire Total
1 0 0 0 1

Partie 9 – Évaluations des facteurs relatifs à la vie privée (ÉFVP)

Nombre d’ÉFVP terminées 0

Partie 10 – Ressources liées à la Loi sur la protection des renseignements personnels

10.1 Costs

Dépenses Montant
Salaires 255 267 $
Heures supplémentaires 2 942 $
Biens et services 4 247 $
• Contrats de services professionnels 0 $
• Autre 4 247 $
Total 262 456 $

10.2 Ressources humaines

Ressources Années-personnes consacrées aux activités liées à la protection des renseignements personnels
Employés à temps plein 3,50
Employés à temps partiel et occasionnels 0,00
Employés régionaux 0,00
Experts-conseils et personnel d’agence 0,00
Étudiants 0,00
Total 3,50

ANNEXE C : Rapport statistique supplémentaire 2019-2020 – Demandes affectées par la COVID-19

Le tableau suivant indique le nombre total de demandes officielles reçues au cours de deux périodes : du 2019-04-01 au 2020-03-13 et du 2020-03-14 au 2020-03-31 :

Tableau 1 – Demandes reçues

  Nombre de demandes
Reçues du 2019-04-01 au 2020-03-13 373
Reçues du 2020-03-14 au 2020-03-31 2
Total 375

Tableau 2 – Demandes fermées

  Nombre de demandes fermées dans les délais prévus par la loi Nombre de demandes fermées après les délais prévus par la loi
Reçues du 2019-04-01 au 2020-03-13 et en suspens des périodes d’établissement de rapports précédentes 381 6
Reçues du 2020-03-14 au 2020-03-31 9 0
Total 390 6

Tableau 3 – Demandes reportées

Nombre de demandes
Demandes reçues du 2019-04-01 au 2020-03-13 et demandes en suspens de la période d’établissement de rapports précédente qui ont été reportées à la période d’établissement de rapports 2020-2021 20

Demandes reçues du 2020-03-14 au 2020-03-31 qui ont été reportées à la période d’établissement de rapports 2020-2021

0
Total 20
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :