Les réparations débuteront immédiatement sur la voie ferrée du Nord du Manitoba

Communiqué de presse

Le 31 août 2018 - Winnipeg (Manitoba) - Diversification de l’économie de l’Ouest Canada

Le gouvernement du Canada est pleinement engagé envers le rétablissement de la ligne de chemin de fer de la baie d’Hudson, un élément important de l’infrastructure de transport pour près de 30 000 personnes membres des Premières Nations et d’autres collectivités du Nord du Manitoba, de même que des collectivités de Kivalliq au Nunavut. La ligne de chemin de fer apporte sécurité à toute la région en matière de denrées alimentaires, de carburant et d’emplois.

L’honorable Jim Carr, ministre de la Diversification du commerce international, et l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, ont annoncé aujourd’hui que l’Arctic Gateway Group Limited Partnership a fait l’acquisition de la compagnie de chemin de fer Hudson Bay Railway Company, de la société portuaire Hudson Bay Port Company et du parc de stockage Churchill Marine Tank Farm, appartenant à OmniTRAX Inc. Les ministres ont fait l’annonce au nom de l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada

L’Arctic Gateway Group est un partenariat historique privé et public entre le Missinippi Rail Limited Partnership et Fairfax Financial Holdings et AGT Limited Partnership. Le consortium réunit une prise en charge et un soutien provenant des Premières Nations et des collectivités, de même qu’un leadership considérable du secteur privé et une capacité d’investissement de calibre mondial, et qui plus est, de l’expérience en matière d’exploitation de lignes ferroviaires de courtes distances et d’expédition.

Le gouvernement du Canada appuie l’Arctic Gateway Group dans la coordination des réparations à la voie ferrée de la baie d’Hudson. Des équipes de construction ont été mobilisées, et les travaux débuteront immédiatement. Tous les efforts seront déployés pour rétablir le service ferroviaire avant l’hiver 2018. D’ici là, la sécurité des résidents demeure la priorité du Canada, et les programmes de soutien communautaire actuels en ce qui a trait aux denrées alimentaires, au carburant et au développement économique demeureront en place jusqu’à la reprise du service ferroviaire.

Cette collaboration représente une approche progressive de la redéfinition des relations avec les Premières Nations et les Inuits du Canada. De plus, elle renforce la portée de la voie ferrée et son importance dans la vie des résidents du Nord du Manitoba.

Citations

« Je suis très heureux d’annoncer le début du rétablissement de la voie ferrée reliant Churchill et les collectivités environnantes au reste du Canada. Je veux que les Canadiens et les Canadiennes qui vivent dans le Nord du Manitoba et au Nunavut sachent que le gouvernement du Canada comprend l’importance de la voie dans leur vie quotidienne. Merci de votre patience et merci également au groupe d’acheteurs de s’engager à entamer les travaux de réparations. »

- L’honorable Jim Carr, ministre de la Diversification du commerce international

« Le rétablissement de la ligne de chemin de fer est important pour les gens de Churchill et des collectivités environnantes qui dépendent de celle-ci pour leur approvisionnement en nourriture et pour l’exportation de leur grain. Notre gouvernement a pris un engagement envers les résidents du Nord du Manitoba et nous avons tenu promesse. J’applaudis le travail de toutes les personnes qui ont joué un rôle pour résoudre ce problème persistant et je me réjouis à l’idée de voir le service ferroviaire être rétabli. »

- L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur


« L’approche progressive fondée sur la collaboration adoptée pour mener à bien le rétablissement de la ligne de chemin de fer de la baie d’Hudson représente un moment décisif dans le cadre de nos relations avec les Premières Nations et les Inuits du Canada. Le rétablissement complet de la ligne de chemin de fer donnera lieu à une prospérité économique dans la région au cours des années à venir et permettra aux résidents d’avoir une fois de plus la possibilité d’être en contact avec leurs amis et les membres de leur famille, de développer des entreprises et de créer des emplois pour la classe moyenne. »

- L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

« On nous dit que nous sommes dans la phase de réconciliation des relations entre le Canada et les Premières Nations. Sur le plan du développement économique, cela doit vouloir dire favoriser des expériences positives pour nos collectivités des Premières Nations. Le soutien du Canada à l’égard de cette transaction cadre avec une approche de réconciliation par rapport aux relations avec les Premières Nations. C’est ainsi qu’on y parvient : non pas en disant ‘faites-nous confiance’, mais en faisant preuve du soutien nécessaire pour nous permettre d’établir les fondations dont nous avons besoin pour prospérer.

Le soutien du Canada à l’égard de cette transaction nous permet de nous tenir à côté de nos partenaires et de présenter un accord défendable; défendable devant nos collectivités en ce qui a trait au risque qu’elles prennent; défendable devant les gens qui dépendent de ce service ferroviaire comme un lien essentiel; et défendable devant la population en général pour ce qui est de veiller à ce qu’une bonne base commerciale accompagne le rajeunissement de ces atouts.

Nous tenons à remercier le premier ministre Trudeau et son gouvernement, et plus particulièrement les ministres Carr, Bains et Morneau, qui savent reconnaître ce qu’il faut faire pour qu’un véritable changement positif et durable ait lieu dans nos collectivités, et qui possèdent la conviction pour faire suivre cette reconnaissance par des actions. »

- Grand chef Arlen Dumas, Assemblée des chefs du Manitoba

« Nous sommes heureux du potentiel que ce projet d’infrastructure de point d’entrée apportera au groupe d’acheteurs, y compris à nos partenaires des Premières Nations et des collectivités. La conclusion de cette transaction met la touche finale à des discussions qui ont commencé à la fin de 2017 visant la réparation, la remise à neuf et l’exploitation de la ligne de Churchill. Toutes les personnes qui ont joué un rôle conviennent que ce projet générationnel a le potentiel de créer des emplois dans le Nord et de faire en sorte que les collectivités nordiques aient les marchandises et les fournitures dont elles ont besoin, et ce, tout en rétablissant et en augmentant la capacité de commerce et d’exportation de ressources naturelles et de produits agricoles par un point d’entrée dans le Nord. Fairfax, AGT et le consortium des Premières Nations et des collectivités sont déterminés à collaborer avec le gouvernement du Canada, les gouvernements provinciaux et le secteur privé pour construire au Canada un point d’entrée arctique s’ouvrant sur le monde. La phase un du projet consistera à réparer la voie ferrée et à entreprendre des mises à niveau en matière de sécurité et de remise en état en ce qui a trait aux biens du port et de la voie ferrée. Nous entamerons les réparations et ferons tout ce que nous pourrons pour rétablir le service rapidement et de façon sécuritaire. Nous sommes engagés dans une course contre la montre. Nous commencerons immédiatement nos travaux pour que le projet dans son ensemble devienne également une réalité. »

- Paul Rivett, directeur de l’Arctic Gateway Group

Personnes-ressources

Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
343-996-7701
Ann-Clara.Vaillancourt@international.gc.ca

Nathalie Leroux
Directrice, Politique, Planification et Relations extérieures
Diversification de l’économie de l’Ouest Canada
204-984-8472
nathalie.leroux@canada.ca

Restez branchés

Suivez-nous sur Twitter : @DEO_Canada
Numéro sans frais de DEO : 1-888-338-WEST (9378)
Téléimprimeur (appareil de télécommunication pour les personnes ayant une déficience auditive) : 1-877-303-3388


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :