Document d’information: ACCORD ENTRE LE CANADA ET LA NOUVELLE-ÉCOSSE SUR L’APPRENTISSAGE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

Document d'information

Le 12 juin 2017, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants ont signé un cadre multilatéral d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Il s’agit d’une étape très importante, puisque les gouvernements se sont entendus pour résoudre certains des principaux problèmes nationaux en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Les gouvernements travailleront à concrétiser leur vision commune à long terme du Cadre, qui veut que tous les enfants du Canada puissent fréquenter un établissement d’apprentissage et de garde des jeunes enfants qui soit de qualité et qui constitue pour eux une expérience enrichissante. Ils se sont engagés à accroître la qualité, l’accessibilité, l’abordabilité, la flexibilité et l’inclusivité des services d’apprentissage et de garde d’enfants, tout particulièrement pour les familles qui en ont le plus besoin.

La mise en œuvre de ce cadre, et d’un cadre distinct d’apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones, à élaborer en collaboration avec les Autochtones, est appuyée par les investissements fédéraux proposés dans les budgets de 2016 et de 2017, lesquels totalisent 7,5 milliards de dollars sur 11 ans. Dans le cadre d’accords bilatéraux qui préciseront les besoins d’apprentissage et de garde des jeunes enfants propres à chaque administration ainsi que l’affectation des fonds à cette fin, le gouvernement du Canada versera aux provinces et aux territoires une somme de 1,2 milliard de dollars au cours des trois prochaines années.

Les gouvernements du Canada et de la Nouvelle-Écosse ont conclu un accord bilatéral sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants. Dans le cadre de cet accord, le gouvernement de la Nouvelle‑Écosse recevra un peu plus de 35 millions de dollars sur trois ans. La Nouvelle-Écosse s’est engagée à faire en sorte que tous les enfants, de leur naissance à leur entrée à l’école, et leur famille aient un meilleur accès à des programmes de développement de la petite enfance complets, intégrés et culturellement adaptés, à des ressources et du soutien pour un développement de la petite enfance sain et à une amélioration des conditions.

D’ici la fin de cet accord de trois ans, le financement permettra :

  • De faire en sorte que les enfants puissent profiter d’un milieu d’apprentissage et de garde enrichissant qui les aident à développer leur plein potentiel.

  • De valoriser les qualifications et la formation des personnes travaillant auprès des jeunes enfants. Cela peut comprendre sans toutefois s’y limiter;

  • 200 employés supplémentaires du milieu de garde d’enfants obtiendront un diplôme en éducation de la petite enfance;

  • 140 employés du milieu de garde suivront le processus de reconnaissance des acquis et leur formation sera reconnue;

  • 70 % des directeurs suivront une formation post-diplôme en leadership et en gestion;

  • au moins 75 % des employés qui travaillent dans le secteur des services de garde réglementés bénéficieront de possibilités de perfectionnement professionnel normalisées.

  • D’appuyer l’offre de services d’apprentissage et de garde d’enfants dans les communautés dans le besoin.

  • Améliorer l’inclusion dans les milieux d’enseignement préscolaire et de garde d’enfants. Cela peut comprendre sans toutefois s’y limiter;

  • 100 personnes provenant des collectivités acadienne francophone, néo-écossaise africaine, autochtone ainsi que des nouveaux arrivants bénéficieront de bourses leur permettant d’obtenir leur diplôme en éducation de la petite enfance;

  • 100 % des centres réglementés qui sont admissibles à du financement provincial auront accès à des mesures encourageant l’inclusion, faisant augmenter le pourcentage des centres ayant accès à du financement, qui se chiffre actuellement à 60 %;

  • 100 % des fournisseurs de services réglementés qui ont accès à des mesures encourageant l’inclusion ajouteront des aires de jeux et utiliseront de nouveaux outils et de nouvelles ressources pour favoriser les pratiques d’inclusion;

  • jusqu’à 100 enfants supplémentaires bénéficieront de services d’intervention en matière du développement de la petite enfance;

  • 8 formateurs communautaires seront recrutés et travailleront directement avec les éducateurs dans le cadre des programmes et des services réglementés d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Environ 40 services de garde seront désignés comme sites de démonstration du modèle pyramidal et 500 employés qui travaillent dans ces sites de démonstration seront entièrement formés.

  • De reconnaître l’importance de l’enseignement préscolaire et de la garde d’enfants et des éducateurs.

  • De favoriser le recrutement et le maintien en poste de personnes provenant de populations diversifiées.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :