Document d’information: Competences-futures

Document d'information

Dans le budget de 2017, le gouvernement s’est engagé à mettre sur pied un nouvel organisme qui appuiera le perfectionnement et la mesure des compétences au Canada, à la lumière des recommandations du Conseil consultatif en matière de croissance économique et du Forum des ministres du marché du travail.

Dans son rapport Bâtir une main-d’œuvre canadienne hautement qualifiée et résiliente au moyen du laboratoire des compétences futures, le Conseil consultatif en matière de croissance économique recommandait que le gouvernement du Canada crée un « laboratoire » des compétences futures sans lien de dépendance qui mettrait l’accent sur de nouvelles approches visant à combler les lacunes en matière de compétences et à soutenir l’apprentissage tout au long de la vie professionnelle des Canadiens.

Dans ce rapport, le Conseil consultatif en matière de croissance économique a demandé que soit créé un organisme qui offrirait pour tous les ordres de gouvernement, les employeurs, les éducateurs et les autres intervenants qui participent à l’édification d’une main-d’œuvre résiliente et hautement qualifiée un forum leur permettant de collaborer pour mettre à l’essai de nouvelles méthodes de prestation de formation et échanger des pratiques exemplaires.

Les consultations menées par le Forum des ministres du marché du travail (FMMT) ont révélé la nécessité d’appuyer l’innovation et les politiques fondées sur des données probantes, et que les centres d'excellence constituent un moyen novateur d'appuyer la recherche sur les pratiques éprouvées et l'innovation dans le secteur de l'emploi.

Les objectifs de Compétences futures sont les suivants :

  • examiner les tendances principales qui auront une incidence sur les économies nationales et régionales et la main-d’œuvre;
  • élaborer, mettre à l’essai et évaluer les approches novatrices afin d’aider les Canadiens à acquérir les compétences requises pour intégrer la population active et réussir;
  • cerner les compétences émergentes qui sont recherchées aujourd’hui et qui le seront à l’avenir
  • aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées en matière de formation
  • communiquer les résultats et les pratiques exemplaires aux gouvernements, au secteur privé, aux syndicats, aux établissements d’enseignement et de formation, aux organismes sans but lucratif, au milieu universitaire et aux spécialistes en la matière pour favoriser l’adoption à grande échelle d’approches novatrices.

Centre des Compétences futures

Le Centre sera un centre de recherche pancanadien qui fonctionnera dans les deux langues officielles sans lien de dépendance avec le gouvernement du Canada.

Le Centre financera des projets dirigés par des groupes comme les gouvernements provinciaux et territoriaux, les gouvernements et organismes autochtones et les organismes sans but lucratif, et travaillera en partenariat avec ces groupes.

Les projets serviront à :

  • aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées en matière de formation en cernant les nouvelles compétences recherchées, maintenant et dans les années à venir;
  • aider les Canadiens à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour s’adapter et réussir sur le marché du travail en élaborant, en mettant à l’essai et en évaluant des approches novatrices;
  • partager les résultats et les pratiques exemplaires dans tous les secteurs et avec les Canadiens afin d’appuyer l’investissement dans les compétences nécessaires pour se préparer au changement dès maintenant et dans les années à venir.

Le Centre consacrera la moitié de son financement aux groupes défavorisés et sous-représentés, notamment jusqu’à 20 % des fonds seront réservés pour répondre aux besoins des jeunes.

Conseil des Compétences futures

Le Conseil présentera des recommandations à la ministre sur les priorités nationales et régionales liées au perfectionnement des compétences et à la formation des Canadiens. Conformément au rôle des provinces et des territoires dans le perfectionnement des compétences, le coprésident des hauts fonctionnaires provinciaux et territoriaux du Forum des ministres du marché du travail siègera au Conseil à titre de membre sans droit de vote pour veiller à ce que les provinces et les territoires aient la possibilité de s’exprimer sur des priorités ciblées.

Le mandat du Conseil vient s’ajouter aux efforts actuels, comme le Conseil de l'information sur le marché du travail, qui a été établi en avril 2017 à la suite de l’approbation du Forum des ministres du marché du travail. Le Conseil de l’information sur le marché du travail cherche à cerner et à mettre en œuvre des priorités pancanadiennes pour la collecte, l’analyse et la distribution d’information sur le marché du travail.

Emploi et Développement social Canada s’appuiera sur les données probantes et les pratiques éprouvées recensées par le Conseil et le Centre, et soutiendra le gouvernement dans la transformation des programmes d’acquisition de compétences du Canada afin de répondre aux besoins changeants de la population.

Les membres du Conseil sont les suivants :

  • Denise Amyot, présidente-directrice générale, Collège et instituts Canada;
  • Jeremy Auger, chef de la stratégie, Desire 2 Learn;
  • Roberta Baikie-Andersen, directrice du programme Passeport pour les Inuits (Inuit Pathways), gouvernement du Nunatsiavut;
  • Thierry Karsenti, directeur, Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante;
  • Lisa Langevin, directrice administrative adjointe, Fraternité internationale des ouvriers en électricité, section locale 213;
  • Mike Luff, représentant national, Congrès du travail du Canada;
  • Alexander MacDonald, président et chef de la direction, Collège Holland;
  • Gladys Okine, directrice générale, First Work: Ontario’s Youth Employment Network;
  • Christa Ross, sous-ministre adjointe de la Division de l’immigration, de l’emploi et du perfectionnement professionnel au ministère de l’Immigration et de la Formation professionnelle;
  • Melissa Sariffodeen, chef de la direction et cofondatrice, Canada Learning Code;
  • Kerry Smith, directrice principale, Fédération des Métis du Manitoba;
  • David Ticoll, président, Groupe consultatif pancanadien des intervenants, Conseil de l’information sur le marché du travail; conseiller spécial, talents, Association canadienne de la technologie de l’information; chercheur émérite, Laboratoire des politiques d’innovation, Munk School of Global Affairs, Université de Toronto;
  • Judy Fairburn, administratrice, Calgary Economic Development;
  • Paulette Tremblay, présidente-directrice générale, Assemblée des Premières Nations;
  • Valerie Walker, directrice générale de la Table ronde sur l’enseignement supérieur et les entreprises;
  • Rachel Wernick, sous-ministre adjointe principale, Emploi et Développement social Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :