Le gouvernement du Canada propose une augmentation du nombre de semaines pour les prestations de la relance et les prestations régulières de l’assurance-emploi pour assurer un soutien continu aux Canadiens les plus durement touchés 

Communiqué de presse

Le 19 février 2021             Gatineau (Québec)            Emploi et Développement social Canada

Dès le début de la pandémie de la COVID-19, le gouvernement du Canada a été là pour les Canadiens et leur a fourni le soutien dont ils avaient besoin pour demeurer en santé, en sécurité et financièrement solvables. Bon nombre de travailleurs partout au pays continuent de faire face à de l’incertitude en raison des mesures de santé publique difficiles, mais nécessaires mises en place pour sauver des vies.

C’est pourquoi la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, a annoncé aujourd’hui l’intention du gouvernement de présenter des modifications réglementaires et législatives visant à augmenter le nombre de semaines de prestations offertes par la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA), la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) et les prestations régulières de l’assurance-emploi.

Certains travailleurs auront épuisé leurs prestations à la fin mars, et cette prolongation permettrait de leur assurer un soutien continu pendant la remise sur pied de l’économie et du marché du travail du Canada. Cette mesure offrirait également un accès prolongé à la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique, de sorte que les Canadiens n’auraient pas à choisir entre se présenter au travail malade et nourrir leur famille.

Les changements proposés auraient les effets suivants : 

  • faire passer de 26 à 38 le nombre maximum de semaines offertes avec la Prestation canadienne de la relance économique et la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (augmentation de 12 semaines, par voie réglementaire);
  • faire passer de 2 à 4 le nombre de semaines offertes avec la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique, par voie réglementaire;
  • faire passer à 50 le nombre de semaines offertes avec les prestations régulières de l’assurance-emploi (augmentation de 24 semaines, par voie législative) pour les demandes présentées entre le 27 septembre 2020 et le 25 septembre 2021. 

Pour s’assurer que les employés des secteurs sous réglementation fédérale ont accès aux semaines supplémentaires proposées à la PCRE et à la PCREPA sans risquer de perdre leur emploi, la durée maximale du congé lié à la COVID-19 prévu dans le Code canadien du travail serait également prolongée.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux détermineront s’ils ont besoin de modifier leurs congés avec protection d’emploi afin de faciliter l’accès aux semaines supplémentaires proposées pour la PCRE et la PCREPA pour les employés.

En outre, si le projet de loi reçoit la sanction royale, les travailleurs indépendants qui se sont inscrits au régime d’assurance-emploi afin d’avoir accès aux prestations spéciales pourraient se prévaloir du seuil de revenu de 5 000 dollars pour 2020, comparativement au seuil précédent de 7 555 dollars. Ce changement serait rétroactif aux demandes présentées à partir du 3 janvier 2021 et s’appliquerait jusqu’au 25 septembre 2021.

En augmentant le nombre de semaines disponibles pour ces importantes prestations, le gouvernement apporte une stabilité aux travailleurs des secteurs durement touchés et à leur famille, en plus de favoriser notre relance économique. 

Citations

« Les travailleurs canadiens peuvent avoir confiance que notre gouvernement sera toujours là pour les soutenir tout au long de la pandémie, peu importe où ils vivent au Canada ou pour qui ils travaillent. Nous avons créé les prestations de la relance et mis en place plus de souplesse dans le régime d’assurance-emploi pour que les travailleurs qui ont besoin de soutien dans cette nouvelle phase de la pandémie puissent continuer de prendre soin de leur famille. En augmentant le nombre de semaines offertes par ces importantes prestations, nous enlevons un énorme stress financier pour les travailleurs et nous leur donnons la stabilité dont ils ont besoin. »
–       La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough

« Il y aura bientôt un an, les Canadiens devaient s’ajuster aux défis de la vie en temps de pandémie. Depuis le début, l’Agence du revenu du Canada s’efforce en priorité de s’assurer que tout travailleur canadien ayant perdu son revenu en raison de la COVID-19 aurait encore les moyens de vivre. L’annonce d’aujourd’hui montre que notre engagement en faveur de cette priorité n’a pas changé. Une fois mises en œuvre, ces mesures feront en sorte que les Canadiens puissent éviter d’autres défis financiers tout en maintenant la santé et la sécurité des familles. »
–       La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier

Faits en bref

  • À partir du 27 septembre 2020, les trois prestations de relance temporaires ont été instaurées pour soutenir les travailleurs qui ne se qualifiaient pas pour l’assurance-emploi et qui avaient besoin d’aide en raison de la COVID-19. Il s’agit de la Prestation canadienne de la relance économique, de la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants et de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique. 

  • En date du 14 février 2021, le nombre de demandeurs uniques qui ont eu accès aux prestations de la relance se ventilait comme suit :

    • 1 715 090 pour la Prestation canadienne de la relance économique;
    • 333 760 pour la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants;  
    • 392 280 pour la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique. 
  • En date du 14 février 2021, il y avait 2 045 250 demandes actives de prestations d’assurance-emploi. 

  • Les Canadiens doivent continuer de faire leur demande de prestations de la relance auprès de l’Agence du revenu du Canada, et leur demande de prestations d’assurance-emploi auprès de Service Canada. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :

Marielle Hossack 
Attachée de presse 
Cabinet de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough
marielle.hossack@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :