Ce qu’offre le Programme

Nous acceptons les demandes de financement des organismes souhaitant recevoir du financement du volet pancanadien du programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA). Les organismes admissibles peuvent demander un financement entre 1 million $ à 5 million $. Les projets devraient avoir une durée de 4 à 5 ans.

Ce processus comporte 2 étapes. Cette première étape est un appel d’études conceptuels. Votre document conceptuel devrait fournir des renseignements de haut niveau sur un problème complexe qui a une incidence sur le bien-être des aînés vulnérables et sur votre solution pour régler ce problème. Si vous réussissez à l’étape 1 de ce processus, nous vous inviterons à l’étape 2 pour élaborer une proposition de projet complète. À l’étape 2, nous demanderons également plus de renseignements et de documents sur le projet. Les organismes financés agiront à titre d’organismes de soutien pour diriger les plans d’impact collectif.

Sur cette page

Objectifs du programme

L’objectif est d’inviter les organismes admissibles à présenter une demande qui décrit de façon générale un concept de plan d’impact collectif qui augmentera de façon mesurable l’inclusion sociale des aînés vulnérables.

Ce processus vise à :

Dans le cadre de ce processus, nous financerons des organismes de soutien qui agiront à titre d’intermédiaires. Les organismes de soutien travailleront de concert avec les organismes collaborateurs pour mettre en place une initiative d’impact collectif.

Priorités de financement

La priorité sera accordée au financement des projets dans le plus grand nombre possible de provinces et de territoires.

Le financement des projets sera envisagé en fonction de leur propre mérite et nous examinerons également la façon dont les projets contribuent à la diversité et à l’inclusion du groupe de projets.

Glossaire

Voici une liste des termes clés utilisés dans le processus de demande.

Recherche-action
Recherches menées en même temps que des mesures sont prises pour régler les problèmes à l’étude.
Organisme de soutien
Un organisme de soutien joue un rôle crucial dans le soutien et la coordination de diverses activités et de divers collaborateurs participant à une initiative d’impact collectif et elle est responsable des activités suivantes :
  • maintenir une entente de financement avec le gouvernement du Canada, et à ce titre, agir à titre d’intermédiaire et gérer les ententes auxiliaires avec les organismes collaborateurs.
  • démontrer une bonne gestion des fonds publics, en assurant la vérification des demandes d’aide financière des organismes sous-financés pour le remboursement des coûts admissibles.
  • coordonner l’élaboration et la mise en œuvre d’une initiative d’impact collectif, notamment :
    • veiller aux bonnes relations entre les organismes;
    • soutenir les activités dans l’ensemble des organismes et les harmoniser les unes avec les autres;
    • offrir une orientation stratégique et une direction aux organismes.
  • renforcer les connaissances collectives et assurer l’harmonisation des efforts en tenant des réunions sur une base régulière, etc.
  • établir des ententes auxiliaires avec chaque organisme collaborateur. Ces activités comprennent les suivantes :
    • coordonner le processus d’examen et d’approbation des sous-projets d’impact collectif des organismes collaborateurs;
    • redistribuer les fonds aux organismes collaborateurs;
    • mettre en place les pratiques du système d’évaluation commun entre les organismes collaborateurs;
    • surveiller toutes les ententes auxiliaires avec les organismes collaborateurs;
    • rapporter à EDSC sur les résultats et conséquences des ententes auxiliaires.
  • réfléchir à des solutions à long terme et à l’impact graduel, ainsi qu’à la viabilité après la fin du financement fédéral.
  • aider à renforcer la volonté du public, l’adhésion et le soutien grâce à une grande capacité de mobiliser les intervenants en vue d’accroître l’inclusion sociale des aînés vulnérables.
Appel d’études conceptuelles
Processus en 2 étapes utilisé pour déterminer le financement des subventions et contributions. L’étape 1 est un processus compétitif dans le cadre duquel les demandeurs soumettent leur document conceptuel. Les demandeurs qui franchissent la première étape sont invités à la deuxième étape. L’étape 2 consiste à élaborer une proposition complète fondée sur le document conceptuel retenu à l’étape 1.
Organisme collaborateur
Organisme admissible qui reçoit du financement (dans le cadre d’une entente auxiliaire) de l’organisme de soutien. Il mène des activités de projet qui contribuent à la réussite de l’initiative d’impact collectif.
Impact collectif

Approche faisant appel à la collaboration et aux partenariats visant à accroître l’inclusion sociale des aînés vulnérables dans une collectivité particulière. Cette approche réunit un groupe d’organismes collaborateurs de différents secteurs qui s’engagent dans un programme commun visant à apporter des changements importants dans la collectivité. Le groupe d’organismes collaborateurs élabore une stratégie intégrée pour atteindre les résultats plus généraux du plan d’impact collectif.

La structure d’impact collectif comprend 5 conditions :

  • un programme commun : les organismes collaborateurs travaillent à un ensemble commun de résultats;
  • un système d’évaluation commun : les organismes collaborateurs s’entendent sur les paramètres d’évaluation de la réussite et les rapports sur celle-ci;
  • activités se soutenant mutuellement : les organismes collaborateurs travaillent ensemble pour se soutenir mutuellement;
  • communication continue : il existe des communications courantes et planifiées entre les organismes collaborateurs;
  • organisme de soutien : une équipe dédiée qui offre du soutien et assure la coordination.
Problème complexe
Problème qui n’est pas facile à résoudre, qui a persisté au fil du temps et qui ne peut être résolu en isolation.
Éléments probants
Documents, statistiques et renseignements à l’appui des activités incluses dans la proposition de concept.
Axé sur
Un concept axé sur une sous-population (groupe) particulière est généralement dirigé par et pour le groupe qu’il dessert. Il cible principalement la sous-population pour répondre à ses besoins uniques (comme les besoins linguistiques ou culturels). Par exemple, un concept axé sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) et dirigé par un organisme de soutien des CLOSM et qui répond aux besoins des CLOSM.
Région géographique
Zone définie comme une ville, une municipalité, une province, un territoire ou une région.
Aidant naturel
Personne qui fournit des soins non rémunérés à un membre de la famille âgé ou à un ami ayant un problème de santé de longue durée, une incapacité physique ou mentale ou des problèmes liés au vieillissement. Les aidants naturels peuvent être ou non des aînés.
Approche innovatrice
Approche qui propose quelque chose de nouveau qui n’a jamais été fait auparavant. Par exemple, adapter une approche pour répondre aux besoins particuliers d’une population vulnérable.
Intersectionnalité
Approche qui reconnaît que la multiplicité et le chevauchement des identités façonnent la vie de chacun et que ces identités, ensemble, peuvent donner lieu à une expérience unique et distincte pour une personne ou un groupe. Par exemple, la création d’obstacles ou de possibilités supplémentaires.
Faible revenu
Pour les besoins de cet appel, faible revenu s’entend d’un revenu insuffisant pour se procurer des biens et des services de base. Ceux-ci peuvent comprendre :
  • des aliments;
  • un logement;
  • des vêtements;
  • le transport;
  • des services pratiques.
Communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM)
Les communautés de langue officielle en situation minoritaire sont définies comme suit :
  • une population de langue française vivant à l’extérieur du Québec, où l’anglais prédomine, ou
  • une population de langue anglaise vivant au Québec, où le français prédomine.
Résultats
Changements à court, à moyen ou à long terme que l’initiative d’impact collectif devrait entraîner. Ils répondent aux questions suivantes : « Comment saurons-nous que le concept est une réussite? » et « Comment le concept profitera-t-il aux participants? »
Partenariat

Relation entre l’organisme de soutien et une autre entité, autre qu’un organisme collaborateur.

Les partenaires :

  • collaborent;
  • partagent des connaissances;
  • contribuent à la réalisation du projet;
  • fournies de précieuses ressources, du temps et de l’expertise pour veiller à la réussite du projet.

Les partenaires diffèrent des organismes collaborateurs en ce sens que les partenaires n’ont pas conclu d’ententes auxiliaires avec l’organisme de soutien ni ne reçoivent de financement de sa part. Les partenaires peuvent être :

  • d’autres organismes communautaires;
  • des organismes sans but lucratif;
  • des organismes du secteur privé;
  • des municipalités;
  • des groupes populaires;
  • des fondations;
  • des gouvernements.
2ELGBTQIA+
Personnes bispirituelles, lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queer, intersexuées et asexuelles et d’autres identités.
Secteurs
Voici des exemples de secteurs :
  • groupes, associations, centres et tables d’aînés;
  • programmes intergénérationnels et de jeunes;
  • services de soutien aux aidants;
  • groupes ethnoculturels, autochtones, 2ELGBTQIA+, confessionnels, axés sur la santé et autres groupes communautaires;
  • bailleurs de fonds communautaires locaux;
  • coopératives et institutions financières;
  • autres établissements publics et privés (universités, collèges, hôpitaux, pharmacies, soins de longue durée, transport);
  • municipalités;
  • secteur de la recherche.
Aîné
Personne âgée de 55 ans et plus
Inclusion sociale
L’inclusion sociale est la « capacité de participer à tous les aspects de la société, d’y contribuer et d’en profiter ». Un manque d’inclusion sociale peut :
  • créer de la solitude;
  • créer de l’insécurité financière et de la dépendance;
  • créer une dégradation de la santé mentale et physique;
  • accroître le risque de mauvais traitements et de négligence.
Isolement social
Situation où une personne a peu d’interactions ou seulement des interactions superficielles avec d’autres personnes. Cela peut comprendre un petit nombre seulement d’interactions, peu de rôles sociaux et l’absence de relations enrichissantes. Cela peut entraîner des répercussions négatives sur le bien-être physique et mental.
Viabilité
Lorsqu’une partie ou l’ensemble des activités qui font partie de votre projet peuvent se poursuivre après la fin d’une entente de financement avec EDSC.
Obstacles systémiques
Politiques, pratiques ou traditions à l’échelle institutionnelle qui font en sorte que certaines personnes appartenant à des groupes sous-représentés bénéficient d’un accès inégal à l’emploi, à des services ou à des programmes ou ne peuvent y participer.
Aînés vulnérables
Personnes ou groupes de personnes âgées de 55 ans et plus qui sont confrontés à des obstacles à l’inclusion sociale. Ces obstacles peuvent entraver l’accès aux mesures de soutien et aux services. Parmi les exemples d’aînés vulnérables, mentionnons les membres d’un ou de plusieurs des groupes suivants :
  • personnes à faible revenu;
  • Autochtones (Premières Nations, Inuits et Métis);
  • Personnes de la communauté 2ELGBTQIA+;
  • personnes noires ou racialisées;
  • communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM);
  • personnes handicapées;
  • immigrants ou nouveaux arrivants;
  • personnes vivant dans des milieux ruraux et éloignés;
  • personnes courant un risque accru d’isolement social en raison de facteurs comme le fait d’être un aidant naturel ou de vivre seul.
Rétroaction de la page
Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez?

Sinon, dites nous pourquoi ci-dessous :

Qu’est-ce qui n’allait pas?

Vous ne recevrez aucune réponse. Les numéros de téléphone et les adresses électroniques seront supprimés.

Merci de vos commentaires.

Détails de la page

Date de modification :