Le Canada investit pour protéger davantage la nature dans le Sud du Canada

Communiqué de presse

Le 23 avril 2019 – Toronto (Ontario)

C’est dans notre nature de conserver nos terres et nos eaux, de protéger notre faune et de sauver les endroits que nous aimons. Toutefois, la nature mondiale est en déclin, les milieux sauvages disparaissent à un rythme élevé, et les populations fauniques ont chuté de 60 % depuis 1970. C’est pourquoi le Canada prend des mesures, notamment en faisant le plus important investissement dans la protection de la nature de l’histoire du pays, par l’intermédiaire du budget de 2018, et en visant à doubler la superficie des aires naturelles terrestres et marines protégées partout au Canada.

Aujourd’hui, Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a annoncé que Conservation de la nature Canada dirigera l’administration et la prestation d’un nouveau programme national, d’une durée de quatre ans et d’une valeur de 100 millions de dollars, en attendant la conclusion d’un accord de financement définitif, qui aidera à protéger davantage la nature au Canada.

Le Programme de conservation du patrimoine naturel sera exécuté par Conservation de la nature Canada et ses partenaires, dont Canards Illimités Canada, Habitat faunique Canada et le Canadian Land Trusts Working Committee (comité de travail sur les fiducies foncières canadiennes). Le programme aidera les fiducies locales, provinciales et nationales de conservation des terres à protéger les terres des propriétaires fonciers privés, ainsi qu’à protéger les intérêts privés (p. ex., les tenures forestières) sur les terres, afin d’établir de nouvelles aires protégées et conservées.

Le nouveau programme établira au moins 200 000 hectares de terres et d’eau douce nouvellement protégées, surtout dans le Sud du Canada, où la nature et la faune subissent les plus fortes pressions et où la majorité des terres appartiennent à des intérêts privés. En outre, le programme aidera directement à atteindre l’objectif du Canada, qui est de doubler la superficie de nos aires naturelles terrestres et marines protégées.

Pour chaque dollar de financement fédéral, Conservation de la nature Canada et ses partenaires d’exécution fourniront un financement de contrepartie d’au moins deux dollars provenant de sources non fédérales, y compris des dons de terres.

L’annonce survient alors que le Canada s’apprête à tenir un sommet international avec des champions de la nature du monde entier, les 24 et 25 avril, à Montréal, afin d’intensifier la collaboration et de renforcer les ambitions en matière de protection de la nature mondiale.

Citations

« La nature est notre ressource la plus précieuse. En travaillant ensemble, nous pouvons doubler la superficie de nos aires naturelles terrestres et marines protégées, d’un océan à l’autre. L’investissement annoncé aujourd’hui aidera à protéger la nature plus près des lieux où vivent les Canadiens, tout en mettant l’accent sur les régions du Canada riches en biodiversité qui sont les plus menacées. »
– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Le Programme de conservation du patrimoine naturel réunira les Canadiens afin qu’ils prennent des mesures concrètes pour protéger nos terres, l’eau douce et les espèces en péril. Nous sommes reconnaissants d’avoir l’occasion de diriger ce programme et de travailler avec nos partenaires pour présenter un modèle de leadership environnemental. Il importe plus que jamais d’investir dans les espaces naturels desquels nous dépendons tous. »
– John Lounds, président et chef de la direction, Conservation de la nature Canada

« Bon nombre des habitats naturels les plus importants du Canada, y compris les terres humides, se trouvent sur des terres privées ou dans ses paysages aménagés. En plus de fournir des habitats essentiels à la sauvagine et à d’autres espèces qui dépendent des terres humides, ces zones offrent des avantages essentiels aux citoyens et aux collectivités partout au pays, comme l’eau propre, l’atténuation des inondations et des sécheresses et la protection contre la montée du niveau de la mer. Canards Illimités Canada se réjouit de savoir que le Programme de conservation du patrimoine naturel renforcera les avantages pour les espèces sauvages et l’ensemble des Canadiens, par l’intermédiaire de nouvelles aires protégées. C’est un investissement important qui aura une incidence positive sur les générations à venir. »
– Karla Guyn, chef de la direction, Canards Illimités Canada

« Habitat faunique Canada est heureux de participer à cet important projet qui protégera et conservera une importante biodiversité des espèces sauvages et de leurs habitats partout au pays. Nous apportons à cette initiative 35 ans d’expérience dans l’administration des subventions et nous sommes impatients d’aider la collectivité des fiducies foncières à obtenir des terres privées essentielles qui préserveront davantage le patrimoine naturel du Canada. »
– Cameron Mack, directeur général, Habitat faunique Canada

« Les fiducies foncières communautaires et locales, partout au Canada, sont impatientes de collaborer avec le gouvernement du Canada et nos partenaires afin d’élargir la protection des terres privées pour atteindre l’objectif no 1 du Canada. Les fiducies foncières locales du Canada sont des partenaires clés pour la conservation de la biodiversité du Canada, d’autant plus que nos aires naturelles et nos espèces subissent des pressions supplémentaires en raison des changements climatiques. En acquérant des terres du patrimoine naturel et en assurant une intendance réfléchie, les fiducies foncières peuvent aider le Canada à s’adapter aux changements climatiques et à les atténuer. Les fiducies foncières peuvent être des solutions locales aux problèmes mondiaux liés à la perte de la biodiversité et aux changements climatiques. »
– Susan Walmer, coprésidente, Canadian Land Trusts Working Committee

Faits en bref

  • En novembre 2018, le gouvernement du Canada a lancé un appel de propositions pour le Programme de conservation du patrimoine naturel. L’appel visait à obtenir des propositions de la part d’organisations pour élaborer, coordonner et fournir un programme national visant à aider les organisations de conservation locales, provinciales et nationales à sécuriser au moins 200 000 hectares des terres et d’intérêts privés écosensibles au Canada.

  • Les terres privées sont principalement situées dans le Sud du Canada, où l’on trouve la plus grande biodiversité. Ces terres privées sont le lieu de résidence de la plupart des Canadiens et le lieu où les pressions exercées par le développement sont les plus importantes.

  • Le Fonds de la nature du Canada, d’une valeur de 500 millions de dollars finance le Programme de conservation du patrimoine naturel. Il s’inscrit dans le cadre de l’initiative visant le patrimoine naturel du budget de 2018 pour laquelle le gouvernement investit 1,3 milliard de dollars dans la conservation de la nature.

  • À l’échelle mondiale, le Canada possède 20 % des réserves d’eau douce, 24 % des terres humides, 25 % de la superficie de forêt pluviale tempérée et 33 % des dernières forêts boréales.

  • Le Canada possède également près d’un tiers de tous les puits de carbone terrestres. Il s’agit là d’un élément essentiel de la lutte contre les changements climatiques.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Sabrina Kim
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-743-7138
sabrina.kim2@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :