Le gouvernement du Canada donne suite à l’engagement de nommer un groupe consultatif indépendant pour atteindre la carboneutralité

Communiqué de presse

Coprésidents du Groupe consultatif pour la carboneutralité. Photos de Marie Pierre Ippersiel et de Dan Wicklum
Les coprésidents du Groupe consultatif pour la carboneutralité, Marie Pierre Ippersiel et Dan Wicklum

Le 25 février 2021 – Ottawa (Ontario) 

Les Canadiens s’attendent à ce que nous prenions des mesures pour lutter contre les changements climatiques et créer une économie plus respectueuse de l’environnement et plus compétitive. Devenir carboneutre au Canada d’ici 2050 nous aidera dans notre cheminement vers un monde à faibles émissions de carbone.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, a présenté le Groupe consultatif pour la carboneutralité, un groupe indépendant formé de 14 experts répartis dans tout le pays qui conseilleront le gouvernement du Canada sur les meilleurs moyens d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Le groupe consultatif est un élément clé dans la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité, un projet de loi déposé à la Chambre des communes l’automne dernier, qui inscrirait dans la loi l’objectif de carboneutralité du Canada d’ici 2050.

Le groupe consultatif est composé de 14 membres dotés d’expériences et d’expertises variées dans le domaine des affaires, de l’élaboration des politiques, des sciences et d’autres sphères d’action, qui consulteront les Canadiens et conseilleront le gouvernement du Canada. Les premiers travaux du groupe viseront notamment à cibler les mesures à prendre pour doter le Canada d’une base solide pour parvenir à la carboneutralité, tout en assurant la croissance de l’économie et en favorisant une reprise économique forte et résiliente après la pandémie.

Pour atteindre la carboneutralité, il faudra le soutien de tous les secteurs de la société. Il n’y a pas de méthode universelle pour atteindre cet objectif. C’est pourquoi le groupe consultatif suivra un processus transparent et inclusif afin de consulter les provinces, les territoires, les municipalités, les peuples autochtones, les jeunes, les gens d’affaires, les groupes environnementaux et les Canadiens intéressés.

Le groupe consultatif sera une ressource permanente. Il devra veiller à ce que ses conseils restent conséquents et s’adaptent aux meilleures analyses, recherches, évolutions technologiques, avancées scientifiques et perspectives publiques qui existent. Les recommandations et rapports indépendants et publics du groupe consultatif serviront de base à l’établissement des plans de réduction des émissions exigés par la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité pour chacune des années jalons.

Le Groupe consultatif pour la carboneutralité sera coprésidé par Dan Wicklum et Marie Pierre Ippersiel. Pour en savoir plus sur le mandat et la composition du groupe consultatif, il suffit de consulter le site Web d’Environnement et Changement climatique Canada.

Le travail du groupe consultatif, qui s’appuie sur la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité, contribuera à illustrer davantage le sérieux avec lequel le Canada fait face à la crise climatique et aux impératifs économiques des marchés mondiaux, aujourd’hui et à l’avenir. La transition vers une économie plus propre et plus prospère doit être une priorité immédiate, mais également faire l’objet d’un effort soutenu au cours des années et des décennies à venir. Même si nous avons l’intention de dépasser notre objectif actuel pour 2030, la seule façon d’atteindre l’objectif à long terme de carboneutralité d’ici 2050 est que le Canada continue d’innover, de renforcer les mesures existantes et de les amplifier, ainsi que d’accroître notre ambition dans les années et décennies à venir avec les Canadiens.

Citations

« Les Canadiens s’attendent à ce que nous prenions d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques, protéger la planète et créer une économie plus propre et plus prospère. En fournissant des conseils d’experts sur la manière dont nous pouvons atteindre l’objectif du Canada de devenir carboneutre d’ici 2050, le Groupe consultatif pour la carboneutralité fera en sorte que nous puissions continuer à répondre simultanément aux objectifs environnementaux de la population canadienne et à ses ambitions par rapport à l’économie. »
– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« L’établissement de mesures de transition sérieuses, pratiques et crédibles vers une société carboneutre est non seulement impératif pour lutter contre les changements climatiques, mais également vital pour renforcer la compétitivité économique du Canada dans un monde en rapide évolution. Je suis honoré de coprésider le Groupe consultatif pour la carboneutralité et je me réjouis à l’idée de collaborer avec les Canadiens partout au pays pour pouvoir fournir les meilleurs conseils possibles sur la manière dont le Canada peut devenir carboneutre. »
– Dan Wicklum, président et directeur général de l’Accélérateur de transition et coprésident du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« La transition du Canada vers la carboneutralité nécessite la mise en commun des forces de tous les Canadiens. Le Groupe consultatif pour la carboneutralité offrira au ministre des conseils qui contribueront à l’atteinte de cette cible ambitieuse. C’est un honneur que de coprésider ce groupe; ensemble, nous encouragerons de nouveaux partenariats et l’innovation sous toutes ses formes. Et c’est en nous mobilisant – les citoyens, les organisations, les entreprises, les peuples autochtones – que nous tracerons les pistes à suivre vers la carboneutralité. »
– Marie-Pierre Ippersiel, présidente et directrice générale de PRIMA Québec et coprésidente du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Alors que le Canada s’engage sur la voie de l’objectif de carboneutralité d’ici 2050, le secteur des services d’électricité jouera un rôle essentiel. Pour parvenir à la carboneutralité, nous aurons besoin de solutions énergétiques propres qui rendront notre économie plus forte et nos communautés plus saines. »
– John Wright, ancien président, SaskPower, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Les travailleurs font partie intégrante de la réalisation des objectifs climatiques du Canada. Mon expérience renforcera le travail de collaboration du groupe consultatif pour la carboneutralité. »
– Hassan Yussuf, président, Congrès du travail du Canada, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« La science nous dit que les choix que nous ferons au cours des prochaines décennies détermineront l’avenir de notre climat. Je suis honoré de me joindre à ce groupe diversifié de Canadiens pour conseiller le gouvernement sur la façon de faire la transition vers un monde carboneutre. »
– Simon Donner, professeur, Université de la Colombie-Britannique, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Le changement est en cours, et nous avons une chance unique de planifier et de construire activement l’économie équitable et sécuritaire pour le climat dont nous savons avoir besoin – la santé et la prospérité de nos communautés, tout comme notre avenir collectif, en dépendent. Arriver à l’objectif de neutralité demandera beaucoup de grandes idées, de solutions locales et d’huile de coude; je me réjouis à l’idée de travailler avec mes collègues et le ministre sur ce morceau important d’un effort plus large. »
– Catherine Abreu, directrice exécutive, Réseau Action Climat, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Avec l’évolution rapide de la diversité mondiale des sources énergétiques et des facteurs de compétitivité du marché, la transition vers un avenir carboneutre offre au Canada de puissantes opportunités de diversifier notre économie, de créer des emplois, d’attirer des capitaux et de remédier aux inégalités mises à nu par la pandémie. Nous espérons que ce nouvel organe consultatif aidera les Canadiens à tirer le meilleur parti de ces possibilités. »
– Linda Coady, directrice exécutive, Institut Pembina, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Afin d’atteindre les objectifs de carboneutralité, nous visons à exercer un leadership climatique fort. Nous croyons que notre travail collectif contribuera activement à la transition vers une économie plus durable. »
– Kim Thomassin, première vice-présidente et cheffe des Placements au Québec et de l’Investissement durable à la CDPQ, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Atteindre l’objectif de carboneutralité d’ici 2050, tout en respectant les diverses circonstances sociales, économiques et politiques du Canada, sera une entreprise majeure et générationnelle. En tant que membre de cette équipe diversifiée, je suis ravi de contribuer à trouver des solutions aux défis à venir. »
– Peter Tertzakian, membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Les Premières Nations continuent de montrer leur leadership en matière d’action et d’intendance climatiques. En tant que titulaires de droits, les Premières Nations sont à l’origine de solutions innovantes et repoussent les frontières afin de concevoir un avenir véritablement juste et équitable. Je suis très honorée de me joindre à un groupe remarquable de leaders et d’experts en tant que membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité du Canada et j’ai hâte de partager nos perspectives et nos idées alors que nous travaillons ensemble pour atteindre nos objectifs communs. »
– Kluane Adamek, chef régionale de l’Assemblée des Premières Nations de la région du Yukon, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Les innovateurs canadiens ont les solutions pour que notre pays atteigne la carboneutralité d’ici 2050. Ce dont ils ont besoin, c’est que le gouvernement et les chefs d’entreprise travaillent en partenariat pour aider à faire évoluer leurs solutions en assurant une adoption commerciale à grande échelle. En collaborant à ce projet, tous les Canadiens bénéficieront d’un avenir plus propre et d’une économie plus forte. »
– Yung Wu, directeur général, MaRS Discovery District, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Une vision de carboneutralité d’ici 2050 est atteignable grâce à la créativité de l’humanité qui se surpasse face aux défis et à l’avancement des technologies propres qui sont de plus en plus concurrentielles. »
– Gaëtan Thomas, président-directeur général, Conseil économique du Nouveau-Brunswick, et membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité

« Atteindre la carboneutralité impliquera de fixer des objectifs pour réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre tout en promouvant les technologies à haut rendement énergétique d’un océan à l’autre, et plus encore. En tant que bénéficiaire de la revendication territoriale des Inuits du Labrador et membre du groupe consultatif, je me réjouis à l’idée de créer des partenariats collaboratifs et d’explorer des moyens novateurs pour que les communautés autochtones puissent prendre l’initiative de mesures climatiques adaptées à leurs besoins. Nous pouvons prendre des initiatives climatiques ensemble et faire la transition pour que la prochaine génération puisse vivre dans un pays carboneutre. »
– Theresa Baikie, coordinatrice de l’Entente sur les répercussions et les avantages - gouvernement du Nunatsiavut. Membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité du Canada

« Je me réjouis de jouer un rôle actif au sein du Groupe consultatif pour la carboneutralité. L’écosystème québécois en transport électrique et intelligent, nos ressources et expertises liées au développement de la chaîne de valeur des batteries, à l’électrification des transports et aux solutions de mobilité intelligente, sont autant d’atouts indéniables qui permettront de consolider la collaboration canadienne pour atteindre nos objectifs de réduction de GES. »
– Sarah Houde, présidente-directrice générale, Propulsion Québec. Membre du Groupe consultatif pour la carboneutralité du Canada

Faits en bref

  • Le Canada est l’un des plus de 120 pays qui se sont engagés à atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Plus récemment, les États-Unis – notre allié le plus proche et notre plus grand partenaire commercial – se sont également engagés à atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande, la France et d’autres pays ont déjà mis sur pied leurs propres groupes consultatifs pour la carboneutralité, et le Canada rejoint leurs rangs avec l’annonce d’aujourd’hui.

  • La carboneutralité signifie l’absence totale d’émission de gaz à effet de serre ou la compensation de celles-ci par des mesures qui éliminent de l’atmosphère les gaz responsables du réchauffement climatique. En réduisant le plus possible les émissions du Canada dans les décennies à venir, nous pourrons atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

  • Le Canada a récemment annoncé son plan climatique renforcé intitulé Un environnement sain et une économie saine, qui permettra au Canada de dépasser l’objectif qu’il s’est fixé au titre de l’Accord de Paris pour 2030.

  • En novembre 2020, le gouvernement a présenté la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité. La loi proposée obligera le gouvernement à atteindre la carboneutralité d’ici 2050 en exigeant que des cibles de réduction des émissions soient fixées pour les années jalons 2030, 2035, 2040 et 2045 et que des plans de réduction des émissions soient établis pour chaque date cible.

  • La Loi exigera que le ministre des Finances, en coopération avec le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, publie un rapport annuel décrivant les principales mesures prises par les ministères fédéraux et les sociétés d’État pour gérer les débouchés et les risques financiers liés aux changements climatiques. Ainsi, chaque ministère et toutes les sociétés d’État fédérales incluront ces deux aspects dans leur planification à l’avenir.

  • Un récent rapport de l’Institut canadien pour des choix climatiques, un organisme indépendant, a analysé 62 moyens possibles d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050 et a constaté que dans tous les scénarios, les Canadiens dépenseront une plus petite partie de leurs revenus pour les coûts énergétiques, y compris le chauffage domestique et les transports, en 2050.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :