Stratégie sur les espèces exotiques envahissantes

Grâce à ses milliers de plantes et d’animaux différents, le Canada est un pays doté d’une riche biodiversité. Mais saviez-vous que ces espèces ne sont pas toutes indigènes aux habitats où elles vivent?  Certaines de ces « espèces exotiques » proviennent d’autres régions du pays ou du monde. De nombreux facteurs peuvent causer l’introduction et la propagation des espèces exotiques, notamment :

  • les changements climatiques;
  • l’introduction involontaire dans le ballast des bateaux ou le long des routes;
  • l’introduction délibérée;
  • la vulnérabilité accrue des écosystèmes altérés ou dégradés.

Certaines espèces exotiques ne posent pas de risque immédiat et peuvent même apporter des avantages importants. Cependant, de nombreuses autres peuvent causer des dommages écologiques, économiques et environnementaux très importants. Ces espèces sont connues sous le nom d’espèces exotiques « envahissantes ».

Les espèces exotiques envahissantes peuvent coûter des milliards de dollars chaque année à l’économie mondiale. Cela comprend les coûts des mesures de contrôle, mais également la perte de revenus dans la pêche commerciale, le tourisme, la fabrication et dans d’autres industries.

Les espèces exotiques envahissantes nuisent à la biodiversité :

  • en entraînant le déplacement d’espèces naturelles et en leur faisant concurrence pour les ressources;
  • en dégradant l’habitat;
  • en propageant de nouvelles maladies;
  • en se reproduisant avec des espèces indigènes, ce qui produit des hybrides.

Leur effet sur les écosystèmes, les habitats et les espèces indigènes est important et souvent irréversible.

Le contrôle des espèces non indigènes envahissantes coûte très cher et l’éradication est rarement possible. Elles représentent une nouvelle menace pour les écosystèmes nordiques du Canada au fur et à mesure que le climat se réchauffe et que les espèces normalement intolérantes aux conditions climatiques actuelles du Nord élargissent leur aire de répartition.

Stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes

Couverture de la publication : La Stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes

En 2004, le gouvernement fédéral a élaboré en collaboration avec ses homologues provinciaux et territoriaux la Stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes (document archivé en format PDF). Cette stratégie nationale vise à protéger la biodiversité indigène du Canada, ainsi que les plantes et les animaux domestiqués, des espèces exotiques envahissantes. Elle est axée sur les quatre priorités suivantes :

  • la prévention de nouvelles invasions;
  • la détection précoce de nouveaux envahisseurs en cas d’échec de la prévention;
  • l’intervention rapide en présence de nouveaux envahisseurs;
  • la gestion des espèces exotiques qui sont établies ou qui se répandent (confinement, éradication et contrôle).

Depuis 2004, différentes stratégies complémentaires ont été élaborées pour certains secteurs ou certaines administrations afin d’appuyer la stratégie nationale.

Les gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux se sont donnés comme priorité commune de poursuivre l’identification des espèces exotiques envahissantes. Les buts et les objectifs canadiens pour la biodiversité d’ici 2020 comprennent l’objectif suivant : « D'ici 2020, les voies d'invasion des espèces exotiques envahissantes sont identifiées, et des plans d'intervention ou de gestion fondés sur les risques sont en place dans le cas des voies d'invasion et des espèces prioritaires. »

Programme de partenariat sur les espèces exotiques envahissantes

De 2005 à 2012, le Programme de partenariat sur les espèces exotiques envahissantes (PPEEE) a versé près de 5,6 millions de dollars dans 170 projets visant à faire participer les Canadiens à la prévention, la détection et la gestion des espèces exotiques envahissantes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :