Scénario de référence des émissions de gaz à effet de serre de 2016 pour le Canada

Projections d'émissions de gaz à effet de serre (GES) du Canada 2016

Ce rapport présente un scénario de référence des émissions de GES du Canada jusqu'à 2030. Ce scénario de référence présente les futures incidences des politiques et des mesures prises par les gouvernements au 1er novembre 2016. Il est harmonisé avec les données historiques sur les émissions du Canada de 1990 à 2014 telles que présentées dans « Rapport d'inventaire national 1990-2014 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada » (RIN). Le scénario de référence ne tient pas compte de l’impact des stratégies générales ou des mesures à venir dans les plans actuels dont certains détails importants ne sont pas encore précisés. Les prochains scénarios de référence tiendront compte de ces politiques encore en cours d’élaboration une fois qu’elles seront complétées. Le tableau 30 comprend une description détaillée des mesures incluses dans le scénario de référence 2016.

En raison de l’incertitude relative aux principaux facteurs responsables des émissions de GES, d'autres scénarios (élevés et faibles) sont également inclus.

Les projections contenues dans ce rapport sont basées sur le même cadre de modélisation que celles présentées par les rapports biennaux du Canada d’Environnement et Changement climatique Canada à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2014 et 2016. 

Comme le montre le tableau 1, en l'absence de mesures supplémentaires, les projections des émissions de GES du Canada dans le scénario de référence seraient de 731 mégatonnes de dioxyde de carbone (Mt d’éq. CO2) en 2020 et 742 Mt en 2030. 

Tableau 1 Projections des émissions du scénario de référence par secteur économique (Mt d’éq. CO 2)
Secteur Historique Prévision Variation
2005 à 2030
2005 2014 2020 2030
Pétrole et gaz 159 192 201 233 74
Électricité 118 78 64 34 -84
Transport 171 171 168 157 -14
Industrie lourde 88 76 85 97 9
Bâtiments 85 87 89 94 9
Agriculture 70 73 72 74 4
Déchets et autres 56 54 51 53 -3
Total 747 732 731 742 -5

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme ne correspond pas nécessairement aux totaux indiqués.

Comparaison des projections des émissions entre les scénarios de référence 2016 et 2015Note de bas de page 1

En 2030, on prévoit que les émissions de GES du scénario de référence au Canada atteindront 742 Mt éq. CO2, soit 73 Mt de moins que les prévisions de l'année dernière (815 Mt) présentées dans le Deuxième rapport biennal du Canada (voir la figure 1 et le tableau 2)Note de bas de page 2. Cette variation tient compte des effets prévus d'un certain nombre de politiques fédérales et provinciales mises en place au cours de l'année dernière, en particulier :

  • La taxe sur le carbone en Alberta, l'élimination progressive de l’électricité thermique au charbon d'ici 2030; et le plafonnement des émissions des sables bitumineux à 100 Mt;
  • Les réductions de GES suite à l'Ontario rejoignant le Québec et la Californie dans le système de plafonnement et d’échange de crédits de la Western Climate Initiative (WCI) en 2017;
  • La réglementation du Québec sur les grands édifices multi logements et les bâtiments commerciaux et institutionnels; et,
  • Les mesures prises par le Gouvernement du Canada (budget fédéral 2016) pour augmenter l'efficacité énergétique des équipements et des appareils résidentiels et commerciaux.

Outre ces nouvelles politiques, les projections des émissions du scénario de référence ont dû être abaissées en raison de prévisions de croissance du PIB inférieures et d'estimations de production de pétrole de sables bitumineux et de gaz naturel revues à la baisse (voir l'Annexe 1 pour plus de détails). Ces variations dans les hypothèses macroéconomiques et des marchés de l’énergie, ainsi que les améliorations liées à la modélisation et les révisions des données historiques, entraînent une réduction des émissions d’environ 30 Mt en 2030 par rapport aux projections de l'année dernière.

Figure 1. Projections des émissions des scénarios de référence 2016 et 2015 du CanadaNote de bas de page 3

Figure 1. Voir longue description ci-dessous
Longue description

La figure 1 présente deux lignes sur un graphique pour la période 2005-2030. L’axe vertical représente les mégatonnes de CO2e pour les valeurs entre 500 et 850, en incrément de 50 mégatonnes. Les deux lignes commencent au même niveau pour la période de 2005 à 2012 et commencent à diverger après cette période. La ligne du dessus présente les projections du Scénario de Référence de 2015 qui atteignent 815 Mt en 2030. La ligne du dessous représente le Scénario de Référence de décembre 2016, où les émissions atteignent 742 Mt en 2030. Sous ces lignes se trouve un point au niveau de 523 Mt, qui représente la cible d’émissions du Canada de 2030 (30% sous les niveaux de 2005).

Tableau 2 Comparaison des projections des émissions du scénario de référence pour 2016 et 2015 par secteur économique (en Mt d’éq. CO 2)
Sector Historique Projection 2015 Projection 2016 Variation
2005 2020 2030 2020 2030 2030
Pétrole et gaz 159 210 242 201 233 -9
Électricité 118 74 58 64 34 -24
Transport 171 169 164 168 157 -7
Industrie lourde 88 90 107 85 97 -10
Bâtiments 85 96 109 89 94 -15
Agriculture 70 74 76 72 74 -2
Déchets et autres 56 54 59 51 53 -6
Total 747 768 815 731 742 -73

Remarque : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme ne correspond pas nécessairement aux totaux indiqués.

Analyse de sensibilité

Les projections des émissions de GES dépendent de différentes variables économiques et énergétiques, et se caractérisent par une incertitude considérable, spécialement à long terme (voir Tableau 3). De manière générale, la croissance du PIB a une incidence directe significative sur les émissions de GES. Au Canada, la production de gaz naturel et de pétrole est aussi fortement corrélée aux cours de ces deux matières premières, qui sont volatils et en grande partie déterminés par les marchés extérieurs des produits de base.

Tableau 3  Hypothèses de croissance du PIB, prix du pétrole et du gaz naturel
Hypothèses Faible Référence Élevé
Taux de croissance annuel moyen du PIB (2014 - 2030) 1,0% 1,7% 2,3%
Prix du pétrole brut en 2030 : West Texas Intermediate ($ US de 2014/baril) 42 81 111
Prix du gaz naturel en 2030 : Henry Hub  ($ US de 2014/GJ) 2,89 3,72 4,62
Émissions de GES en 2030 (Mt d'éq. CO2) 697 742 790

Pour tenir compte de l'incertitude inhérente aux projections, nous avons élaboré d’autres scénarios qui rendent compte de diverses hypothèses concernant les prix du pétrole et du gaz naturel, la production du pétrole ainsi que le taux de croissance économique.

Comme l’illustre la figure 2 ci-dessous, ces scénarios indiquent qu’en 2030, les émissions pourraient se situer dans une fourchette prévue allant de 697 Mt avec le scénario de faibles émissions à 790 Mt avec le scénario d’émissions élevées. Cet écart de 93 Mt continuera de changer au fil du temps, suite à de nouvelles mesures gouvernementales, aux changements technologiques, aux conditions économiques et à l’évolution des marchés de l’énergie. Ces estimations ne comprennent pas la séquestration et les émissions de CO2 liées au secteur de l’utilisation des terres, changement d'affectation des terres et foresterie(UTCATF).

Figure 2 Prévisions des émissions intérieures du Canada en 2020 et en 2030 (Mt éq. CO2)

Figure 2. Voir longue description ci-dessous
Longue description

La figure 2 présente trois lignes sur un graphique pour la période 2005-2030. L’axe vertical représente les mégatonnes de CO2e pour les valeurs entre 500 et 850, en incrément de 50 mégatonnes. Les trois lignes commencent au même niveau pour la période de 2005 à 2014 et représentent les émissions historiques, mais en 2015, elles commencent à diverger. À partir de 2015, la ligne du haut, qui représente le scénario d’émissions le plus élevé, atteint 747 Mt en 2020, atteint un sommet en 2029 et descend ensuite légèrement pour atteindre 790 Mt en 2030. La ligne du milieu, qui représente le scénario de référence, atteint 731 Mt en 2020. Ensuite, elle augmente lentement pour atteindre un somment en 2025, puis descend enfin à 742 Mt en 2030. La ligne du bas, qui représente le scénario d’émissions le plus faible, atteint 720 Mt en 2020, demeure relativement stable jusqu’en 2029 et descend ensuite à 697 Mt en 2030. Sous ces lignes se trouve un point au niveau de 523 Mt, qui représente la cible d’émissions du Canada en 2030 (30% sous les niveaux de 2005).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :