Changements de la quantité d'eau : facteurs et incidences

Le Canada abonde en eau. Alors qu'il ne renferme que 0,5 % de la population mondiale, sa masse terrestre contient environ 7 % des réserves d'eau renouvelables de la planète. Cela dit, sa population réside surtout dans le sud du pays, tandis que la plus grande partie des eaux s'écoule vers le nord.

Principaux facteurs d'influence de la quantité d'eau

Plusieurs facteurs ont une incidence sur la quantité d'eau des lacs, rivières, milieux humides et aquifères souterrains du Canada. Bien que la quantité d'eau dont disposent les humains soit fortement liée au climat et aux conditions météorologiques, son utilisation est influencée par la taille de la population ainsi que par les activités des individus et des industries.

Variabilité des conditions météorologiques : Les niveaux et les débits d'eau dans les rivières, les lacs et les réservoirs suivent, en règle générale, les fluctuations de la température, de la pluie et des chutes de neige tout au long de l'année. D'habitude, le paysage est le plus humide immédiatement après la fonte des neiges au début du printemps et s'assèche progressivement jusqu'à la fin de l'été et le début de l'automne. Au cours d'une année donnée, des précipitations abondantes feront augmenter la quantité d'eau présente dans les rivières, les lacs et les réservoirs, alors que des températures chaudes et des quantités de pluie ou de neige inférieures à la normale la feront diminuer.  

Changements climatiques : On s'attend à ce que les changements climatiques modifient, à l'échelle du Canada, les moments et les endroits où tombent la pluie et la neige. On prévoit une augmentation de l'intensité et de la fréquence des inondations. Les sécheresses devraient augmenter dans les zones susceptibles de recevoir moins de neige et de pluie, telles que les Prairies.Note de bas de page 1  Des températures plus élevées associées aux changements climatiques provoquent déjà le retrait des glaciers, ce qui produira également des changements à long terme dans la quantité d'eau qui s'écoule dans certaines grandes rivières des Prairies.

Développement humain : Le développement humain influe sur la façon dont l'eau traverse les terres et, par conséquent, sur la quantité d'eau présente dans les lacs et les rivières. L'expansion des villes supprime la couverture végétale naturelle et la remplace par des surfaces que l'eau ne peut pénétrer, telles que des routes et des parcs de stationnement. Ce développement réduit la quantité d'eau disponible pour reconstituer les eaux souterraines et humidifier le sol. Il augmente aussi la quantité d'eau s'écoulant directement dans les égouts pluviaux, les lacs ou les rivières, ce qui provoque de l'érosion et des inondations lorsque les rivières sont gonflées par un afflux soudain d'eau.

Demande d'eau : De nombreux procédés industriels nécessitent de l'eau, comme la production d'électricité qui utilise de l'eau pour le refroidissement ainsi que pour la production de vapeur qui permet d'actionner les turbines. L'eau est aussi utilisée pour l'irrigation, le nettoyage et les procédés chimiques. Les municipalités distribuent de l'eau pour usages commerciaux et résidentiels, notamment pour boire, cuisiner et se laver.

Incidences principales des changements de la quantité d'eau

Selon l'endroit au Canada, les changements apportés à la quantité d'eau dans les rivières, les lacs, les milieux humides et les aquifères auront des effets très différents sur l'environnement, la santé humaine et l'économie.

Incidences sur l'environnement

  • Les périodes d'apports d'eau plus abondants ont des effets bénéfiques sur la reconstitution des ressources en eau dans les milieux humides, les lacs et les rivières, ainsi que sur l'alimentation des nappes souterraines. C'est également pendant ces périodes que les rivières déplacent les sédiments et les éléments nutritifs vers les terres agricoles, ce qui permet de rétablir les sols dégradés.
  • Un débit d'eau excessif dans un lit de rivière est susceptible d'accroître l'érosion du sol et d'entraîner une dégradation de la qualité de l'eau et la destruction de l'habitat des plantes et des animaux.
  • Les conditions plus sèches ont une incidence sur les réseaux trophiques des écosystèmes aquatiques, car elles réduisent le taux de survie et de reproduction des espèces aquatiques, y compris les poissons.
  • Des conditions sèches peuvent augmenter le nombre et la fréquence des incendies de forêt conduisant à des pertes animales et végétales.
  • Les réserves d'eau souterraine peuvent également être touchées lorsque les niveaux d'eau diminuent, dans la mesure où on y a davantage recours lorsque les réserves de surface s'amenuisent.Note de bas de page 2 À long terme, l'élimination des eaux souterraines peut entraîner l'enfoncement de la surface terrestre.

Incidences sur la santé humaine

  • Des inondations majeures peuvent provoquer des pertes de vie humaine et augmenter les risques de maladies d'origine hydrique.
  • Des conditions plus humides peuvent accroître la fréquence des inondations de sous-sols et d'endroits publics et provoquer le développement de moisissures dans les bâtiments.
  • L'augmentation de la poussière dans l'air par temps sec a une incidence sur les personnes souffrant de troubles respiratoires.

Incidences économiques

  • L'inondation de terres agricoles peut retarder, voire annuler la plantation de cultures. Par ailleurs, les sécheresses et les efforts visant à atténuer leurs effets coûtent aux Canadiens des millions de dollars chaque année, en raison des pertes de production agricole, des demandes d'indemnités liées aux mauvaises récoltes et de l'augmentation connexe du prix des aliments. On estime que la sécheresse de 2001-2002 dans les Prairies a coûté environ 3,6 milliards de dollars en perte de production agricole et a provoqué une baisse du produit intérieur brut de l'ordre de 5,8 milliards de dollars.Note de bas de page 3
  • Les inondations endommagent les infrastructures, telles que les routes, les ponts et les bâtiments. Les dommages ont des incidences économiques directes, puisqu'il faut remplacer les infrastructures endommagées. Les incidences économiques indirectes comprennent les pertes découlant d'une période prolongée d'inactivité, comme celles résultant d'une incapacité de se déplacer, d'une panne des réseaux de communication ou d'une baisse du tourisme. Au cours des 15 dernières années, les inondations au Canada ont coûté plus de 7 milliards de dollars; le coût des inondations de juin 2013 en Alberta étant estimé à environ 2,7 milliards de dollars.Note de bas de page 4
  • Les voies maritimes, comme celle du réseau des Grands Lacs et du Saint-Laurent, sont également touchées par les changements de niveaux d'eau. Lorsque les niveaux sont bas, les navires doivent être moins chargés pour éviter qu'ils s'échouent. On estime que les navires qui naviguent dans la voie maritime du Saint-Laurent perdraient entre 20 et 100 tonnes de capacité de chargement par centimètre d'eau en moins,Note de bas de page 5 ce qui représente un coût économique considérable.

Façons de réduire les pressions sur la quantité d'eau

En traitant notre eau douce comme une ressource précieuse qui mérite une protection et une gestion attentives, nous contribuerons à réduire les effets des changements de la quantité d'eau. La première étape pour préserver cette ressource naturelle consiste, pour les gouvernements, les entreprises et les particuliers, à prendre les mesures nécessaires afin d'utiliser l'eau de manière plus efficace. Les mesures possibles vont de l'installation de toilettes à débit restreint à la maison au choix de cultures adaptées à la sécheresse dans les zones agricoles exposées à des périodes sèches, en passant par l'amélioration des prévisions des crues, de sorte à éviter les pertes pour les ménages.

La Stratégie fédérale de développement durable est le principal outil de planification et de production de rapports sur le développement durable auquel a recours le gouvernement du Canada. Elle établit les priorités gouvernementales en matière de développement durable, fixe ses objectifs et cibles et définit les mesures à prendre pour les atteindre. La stratégie pour la période 2019 à 2022, la quatrième du Canada, énonce les mesures visant à atteindre la durabilité que le gouvernement prendra en collaboration avec ses partenaires au Canada et à l'étranger, y compris les mesures associées à la lutte contre les pressions sur l'eau douce.

Pour en savoir plus sur la façon dont les Canadiens peuvent réduire leur impact sur la quantité d'eau, consultez la page sur les Meilleures façons d'aider l'environnement.

Sources

Agriculture et Agroalimentaire Canada (2016) Leçons tirées des années de sécheresse 2001 et 2002 au Canada.

Environnement et Changement climatique Canada (2015) Le volume des eaux.

Gouvernement du Canada (2019) Causes et effets des changements climatiques.

Sécurité publique Canada (2019) Base de données canadienne sur les catastrophes.

Indicateurs connexes

Les indicateurs sur la Quantité d'eau dans les cours d'eau canadiens résument les tendances et l'état de la quantité d'eau dans les rivières aux niveaux national, régional et local.

L'indicateur sur l'Utilisation de l'eau au Canada dans un contexte mondial présente les volumes d'eau par personne et par année que 9 pays, dont le Canada, prélèvent dans l'environnement pour les usages agricole, industriel et résidentiel et en tant que pourcentage du total des ressources en eau renouvelables de chaque pays.

L'indicateur sur la Disponibilité de l'eau au Canada compare les quantités d'eau douce prélevées dans les cours d'eau pour utilisation humaine avec le volume d'eau dans les cours d'eau canadiens.

L'indicateur sur la Consommation résidentielle d'eau indique combien d'eau est utilisée dans les résidences au Canada.

L'indicateur sur le Prélèvement et consommation d'eau par secteur indique combien d'eau est utilisée par 7 secteurs économiques au Canada.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :