Changements de la température au Canada

Accéder au PDF (598 Ko)

Les changements dans les variables climatiques comme la température, les précipitations et l'humidité se répercutent sur un large éventail de processus naturels et d'activités humaines. En 2014, la température moyenne mondiale a été l'une des plus chaudes jamais enregistrée, en étant près de 0,6 degrés Celsius (°C)Note de bas de page [1] au-dessus de la valeur de référence pour la période 1961-1990 (soit la température moyenne enregistrée de 1961 à 1990).Note de bas de page [2]

Au Canada, la température terrestre moyenne nationale enregistrée en 2014 a été 0,5 °C au-dessus de la valeur de référence. Depuis 1993, les températures moyennes annuelles ont été constamment égales ou supérieures à la valeur de référence. L'année 2010 a été l'année la plus chaude avec une température moyenne supérieure de 3,0 °C à la valeur de référence. L'année 1972, avec une moyenne inférieure de 2,0 °C à la valeur de référence, a été l'année la plus froide qu'ait connue le Canada depuis 1948.

Cinq des dix années les plus chaudes ont été enregistrées au cours de la dernière décennie. De 1948 à 2014,Note de bas de page [3] on constate une tendance vers un écart des températures moyennes annuelles par rapport à la valeur de référence, indiquant un réchauffement général moyen de 1,6 °C pour la période. Les tendances varient toutefois d'une région à l'autre (voir Changements des températures régionales).

Écarts des températures moyennes annuellesNote de bas de page [4] par rapport à la valeur de référence pour la période 1961-1990, Canada, 1948 à 2014

Graphique
Description longue

Les marqueurs indiquent les écarts de températures moyennes annuelles pour la période 1948 à 2014 par rapport à la valeur de référence pour la période 1961-1990. Une ligne solide est également présentée montrant une tendance statistiquement significative à la hausse des écarts de températures moyennes annuelles par rapport à la valeur de référence (1961-1990) pour la période de 67 ans. Une ligne en pointillés représente la valeur de référence de la période 1961-1990.

Données du graphique
Écarts des températures moyennes annuelles par rapport à la valeur de référence pour la période 1961-1990, Canada, 1948 à 2014
Année Écart de températures
(degrés Celsius )
Classement des années les plus chaudes
1948 -0,2 49
1949 -0,2 50
1950 -1,3 66
1951 -0,6 61
1952 0,8 16
1953 0,8 17
1954 0,0 40
1955 -0,2 48
1956 -0,8 64
1957 -0,3 56
1958 0,5 26
1959 -0,4 57
1960 0,4 28
1961 -0,2 52
1962 0,0 42
1963 0,2 33
1964 -0,6 60
1965 -0,6 62
1966 -0,3 55
1967 -0,4 58
1968 0,2 35
1969 0,4 32
1970 -0,2 53
1971 0,0 41
1972 -2,0 67
1973 0,6 20
1974 -0,8 63
1975 -0,1 45
1976 0,0 38
1977 1,0 12
1978 -0,5 59
1979 -0,2 51
1980 0,4 29
1981 2,0 4
1982 -1,0 65
1983 0,1 36
1984 0,2 34
1985 0,0 43
1986 0,0 39
1987 1,5 9
1988 0,8 18
1989 -0,2 54
1990 -0,1 47
1991 0,4 30
1992 -0,1 46
1993 0,4 31
1994 0,5 27
1995 0,6 23
1996 0,0 44
1997 0,6 22
1998 2,3 3
1999 1,7 7
2000 0,9 13
2001 1,8 6
2002 0,5 24
2003 1,1 11
2004 0,0 37
2005 1,6 8
2006 2,4 2
2007 0,8 14
2008 0,6 21
2009 0,8 15
2010 3,0 1
2011 1,4 10
2012 1,8 5
2013 0,7 19
2014 0,5 25

Note : Les écarts de températures moyennes annuelles ont été calculés pour les stations météorologiques à travers le Canada à partir de relevés de données suffisamment longs pour permettre le calcul de tendance et ont ensuite été interpolés sur une grille à intervalles réguliers de 50 kilomètres. On a fait la moyenne des valeurs annuelles des points de la grille afin de produire une série chronologique annuelle des écarts de température à l'échelle du pays.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2015) Données climatiques canadiennes ajustées et homogénéisées (DCCAH).

Changements saisonnières de la température

Tout comme la température moyenne annuelle nationale, les températures moyennes saisonnières ont augmenté pour la période de 67 ans (1948-2014). Le réchauffement a généralement été plus prononcé en hiver, avec une tendance au réchauffement de 3 °C constatée pour la période de 1948 à 2014. Des tendances au réchauffement de 1,6 °C, 1,4 °C et 1,5 °C ont été relevées pour le printemps, l'été et l'automne respectivement. C'est en 2010 que l'hiver et le printemps les plus chauds ont été enregistrés.Note de bas de page [5] L'été le plus chaud a été enregistré en 2012, alors que l'automne de 1998 s'est avéré le plus chaud.

Écarts des températures moyennes saisonnières par rapport à la valeur de référence pour la période 1961-1990, Canada, 1948 à 2014

Graphiques
Description longue

Les marqueurs indiquent les écarts de températures moyennes saisonnières de la période 1948 à 2014 pour l'hiver (graphique supérieur gauche), le printemps (graphique supérieur droit), l'été (graphique inférieur gauche) et l'automne (graphique inférieur droit). Une ligne solide représente la tendance linéaire dans chaque graphique illustrant une tendance statistiquement significative à la hausse des écarts qui se traduit par une augmentation des températures moyennes annuelles de 3,0 degrés Celsius pour l'hiver, de 1,6 degrés Celsius pour le printemps, de 1,4 degrés Celsius pour l'été et de 1,5 degrés Celsius pour l'automne pour la période de 67 ans. Une ligne en pointillés représentant la valeur de référence de la période 1961-1990 se trouve également dans chaque graphique.

Données du graphique
Année Écart de températures pendant l'hiver
(degrés Celsius )
Écart de températures au printemps
(degrés Celsius )
Écart de températures en été
(degrés Celsius )
Écart de températures à l'automne
(degrés Celsius )
1948 0,2 -1,8 0,5 1,7
1949 -2,0 0,3 -0,2 0,8
1950 -3,0 -0,9 -0,8 -0,9
1951 -0,3 0,2 -0,3 -0,6
1952 -1,5 1,6 -0,1 0,7
1953 2,0 1,2 -0,1 1,3
1954 -0,4 -1,4 0,2 1,2
1955 0,8 -0,6 0,7 -0,3
1956 -0,4 -1,4 -0,5 -0,6
1957 -2,1 0,2 -0,5 0,5
1958 1,2 1,2 -0,2 0,1
1959 -0,9 -0,8 -0,5 -1,1
1960 2,5 -0,7 0,3 0,2
1961 0,6 -0,9 0,6 -0,4
1962 -1,6 -0,2 0,1 0,9
1963 0,5 -0,5 0,1 1,1
1964 1,3 -2,0 -0,6 -0,1
1965 -2,0 0,1 -0,7 -0,9
1966 -0,4 -0,1 0,2 -0,7
1967 -0,7 -2,0 -0,1 0,5
1968 0,5 0,7 -1,0 1,4
1969 0,3 -0,2 -0,4 0,2
1970 1,4 -0,4 0,4 0,2
1971 -1,2 0,5 0,1 0,5
1972 -3,6 -1,3 -0,8 -1,8
1973 -1,3 0,9 0,8 0,6
1974 -1,1 -2,0 -0,1 -0,5
1975 0,1 -0,1 0,7 0,1
1976 -0,5 0,3 0,0 0,2
1977 1,6 2,0 -0,2 0,7
1978 0,3 -0,8 -1,0 -1,5
1979 -1,7 -0,2 -0,2 0,7
1980 1,8 1,3 0,0 0,3
1981 2,4 1,6 0,5 1,5
1982 -0,9 -1,3 -0,5 -0,5
1983 0,2 -0,8 0,6 1,1
1984 0,0 0,9 0,7 -0,7
1985 -0,4 0,2 -0,3 -1,1
1986 1,8 0,4 -0,8 -1,8
1987 3,1 0,9 0,0 1,2
1988 1,6 1,8 0,7 0,4
1989 0,0 -0,7 0,9 -0,6
1990 -1,0 1,2 0,4 -0,8
1991 -0,6 1,1 0,8 -0,5
1992 1,0 -0,1 -0,9 -0,2
1993 -0,1 1,2 0,2 -0,5
1994 -1,6 0,9 0,8 1,5
1995 1,7 0,8 0,7 0,1
1996 -0,5 -0,5 0,5 -0,3
1997 0,6 -0,7 0,6 0,8
1998 2,8 2,8 1,8 2,5
1999 2,5 2,5 0,6 1,2
2000 2,5 1,3 0,2 0,8
2001 1,3 1,7 0,9 1,6
2002 2,4 -1,8 0,5 0,9
2003 2,1 0,1 0,8 1,6
2004 1,5 -0,5 -0,2 0,7
2005 0,4 2,0 0,6 1,9
2006 3,9 3,0 1,3 1,1
2007 3,1 0,3 0,8 0,8
2008 0,4 0,3 0,9 1,6
2009 0,1 -0,5 0,3 1,9
2010 4,1 4,0 1,2 2,3
2011 2,5 -0,1 1,1 2,1
2012 3,7 1,6 1,8 1,2
2013 1,6 0,5 0,8 1,3
2014 -0,4 -0,6 1,0 0,5

Note : Les écarts de températures moyennes saisonnières ont été calculés pour les stations météorologiques à l'échelle du Canada à partir de relevés de données suffisamment longs pour permettre le calcul de tendance et ont ensuite été interpolés sur une grille à intervalles réguliers de 50 kilomètres. On a alors établi la moyenne des valeurs saisonnières des points de la grille afin de produire une série chronologique saisonnière des écarts de température à l'échelle du pays. Les saisons se composent de l'hiver (décembre, janvier et février), du printemps (mars, avril et mai), de l'été (juin, juillet et août) et de l'automne (septembre, octobre et novembre).
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2015) Données climatiques canadiennes ajustées et homogénéisées (DCCAH).

Changements des températures régionales

En 2014, la Colombie-Britannique, les Territoires et certaines régions du Nord-du-Québec et des Maritimes ont connu des températures supérieures à la valeur de référence pour la période 1961-1990, alors que des parties de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario enregistraient des températures inférieures à la valeur de référence. Dans le reste du pays, les températures étaient proches de la valeur de référence.

Écarts des températures moyennes régionales par rapport à la valeur de référence pour la période 1961-1990, Canada, 2014

Carte
Description longue

La carte indique, pour l'année 2014, les écarts de températures moyennes par rapport à la valeur de référence pour la période 1961-1990 en degrés Celsius.

Note : Les écarts de températures moyennes annuelles ont été calculés pour 338 stations météorologiques à l'échelle du Canada et ont ensuite été interpolés sur une grille à intervalles réguliers de 50 kilomètres.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2015) Anomalies de température et précipitation interpolées pour le Canada (CANGRD).

Accéder au PDF (598 Ko)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :