Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999)
Rapport annuel au Parlement - période d'avril 2019 à mars 2020 : chapitre 7

Sur cette page

7. Le point sur la recherche

Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et Santé Canada (SC) mènent un large éventail de travaux de recherche pour informer les évaluations et la gestion des risques posés par diverses substances à la santé humaine ou à l’environnement. Ces travaux sont souvent réalisés en collaboration avec des scientifiques d’autres organismes et universités à travers le Canada et le monde. Dans la présente section, nous présentons les faits saillants des travaux de recherche publiés en 2019-2020.

7.1 Substances chimiques

La recherche sur les substances chimiques est conçue principalement pour :

De plus, SC entreprend des travaux de recherche pour soutenir le développement de règlements, de lignes directrices et d’objectifs en matière de qualité de l’air, afin de réduire l’exposition de la population aux polluants et d’améliorer la santé humaine.

En 2019-2020, des recherches sur des produits chimiques ont été faites par les deux ministères dans le cadre de plusieurs programmes, dont le Plan de gestion des produits chimiques (PGPC), le Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord (PLCN), le Programme des technologies stratégiques pour l’avancement de la génomique en environnement, Génome Canada et le Plan d’action des Grands Lacs.

Travaux de recherche d’ECCC

En 2019-2020, 19 nouveaux projets de recherche ont été entrepris par ECCC dans le cadre du PGPC. Bien que ces projets ne devraient être terminés qu’en mars 2021, des résultats préliminaires sont déjà disponibles et ont mené à la publication de plus de 40 articles dans des journaux couvrant un éventail de sujets liés aux substances prioritaires du PGPC, notamment leurs sources, leur devenir, leur mode d’action, leur danger ainsi que le développement de méthodes standards. Les références à certains de ces articles sont fournies ci-après à titre d’exemples.


Substances chimiques présentes dans l’atmosphère
Sources et mécanismes de transport et de dépôt du mercure

But de la recherche : étude sur les sources et les mécanismes de transport et de dépôt du mercure de l’atmosphère à la surface.

Résultats : les dépôts secs atmosphériques de mercure absorbés par la végétation constituent la principale source de mercure dans la surface du sol. Cela suggère que le changement climatique aura d’importants impacts sur le cycle du mercure dans l’environnement, puisqu’il influe sur le développement végétatif. En outre, les réactions chimiques des atomes de brome augmentent le dépôt de mercure atmosphérique à la surface.

Publications : St Louis, V.L., Graydon, J.A., Lehnherr, I., Amos, H.M., Sunderland, E.M., St Pierre, K.A., Emmerton, C.A., Sandilands, K., Tate, M., Steffen, A. et Humphreys, E.R.; 2019; Atmospheric Concentrations and Wet/Dry Loadings of Mercury at the Remote Experimental Lakes Area, Northwestern Ontario, Canada, Environmental Science and Technology, 53(14), p. 8017-8026, 10.1021/acs.est.9b01338.

Wang, X., Yuan, W., Lin, C.-J., Zhang, L., Zhang, H. et Feng, X.; 2019; Climate and Vegetation as Primary Drivers for Global Mercury Storage in Surface Soil, Environ. Sci. Technol., 53(18), p. 10665-10675, 10.1021/acs.est.9b02386.

Wang, S., McNamara, S.M., Moore, C.W., Obrist, D., Steffen, A., Shepson, P.B., Staebler, R.M., Raso, A.R.W. et Pratt, K.A.; 2019; Direct detection of atmospheric atomic bromine leading to mercury and ozone depletion, Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 116(29), p. 14479-14484, 10.1073/pnas.1900613116.

Composés aromatiques polycycliques dans l’air en milieu urbain

But de la recherche : effectuer un échantillonnage d’air passif à Toronto et dans la région du Grand Toronto entre 2016 et 2017 qui a servi à étudier les concentrations ambiantes de composés aromatiques polycycliques (CAP) associés à différents types de sources.

Résultats : les émissions dues au trafic routier ont fortement contribué aux concentrations de CAP dans l’atmosphère de Toronto. Cette étude souligne l’importance de la circulation automobile comme source d’émissions de CAP dans l’air urbain, ainsi que la pertinence des catégories de CAP autres que simplement celles des HAP non substitués. Ces dernières sont importantes, mais absentes à l’heure actuelle des lignes directrices sur la qualité de l’air ou des évaluations des risques de cancer par inhalation.

Publication : Jariyasopit N., Tung P., Su K., Halappanavar S., Evans G.J., Su Y., Khoomrung S. et Harner T.; 2019; Polycyclic aromatic compounds in urban air and associated inhalation cancer risks: A case study targeting distinct source sectors; Environmental Pollution, Volume 252, p. 1882-1891, 10.1016/j.envpol.2019.06.015.


Substances chimiques dans l’arctique
Prévalence, transport, devenir et comportement de certaines familles de substances toxiques dans l’Arctique

But de la recherche : comprendre la prévalence, le transport, le devenir et le comportement de certaines familles de substances toxiques.

Résultats : les concentrations d’hexachlorobutadiène ont été mesurées dans des échantillons d’air arctique prélevés à des stations de surveillance en Finlande et au Canada. Les HAP présents dans l’Arctique canadien et norvégien proviennent vraisemblablement de l’hémisphère Nord - principalement de la Russie occidentale, du nord de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Publications : Balmer J.E., Hung H., Yu Y., Letcher R.J. et Muir D.C.G.; 2019; Sources and environmental fate of pyrogenic polycyclic aromatic hydrocarbons (PAHs) in the Arctic; Emerging Contaminants, Volume 5, p. 128-142, 10.1016/j.emcon.2019.04.002.

Balmer J.E., Hung H., Vorkamp K., Letcher R.J. et Muir D.C.G.; 2-19; Hexachlorobutadiene (HCBD) contamination in the Arctic environment: A review; Emerging Contaminants, Volume 5, p. 116-122, 10.1016/j.emcon.2019.03.002.

Muir D., Bossi R., Carlsson P., Evans M., De Silva A., Halsall C., Rauert C., Herzke D., Hung H., Letcher R., Rigét F. et Roos A.; 2019; Levels and trends of poly- and perfluoroalkyl substances in the Arctic environment – An update; Emerging Contaminants, 5, p. 240-271, doi.org/10.1016/j.emcon.2019.06.002.

Substances perfluoroalkyliques et ignifugeants de type organophosphate dans l’Extrême-Arctique

But de la recherche : déterminer les sources de substances perfluoroalkyliques (SPFA) et la façon dont celles-ci sont transportées dans des écosystèmes d’eau douce éloignés de l’Extrême-Arctique, ainsi qu’étudier la répartition de 14 organophosphates (OP) dans un écosystème aquatique de l’Extrême-Arctique et explorer l’arrivée et les sorties d’OP de rivières glaciaires vers un grand lac.

Résultats : les dépôts atmosphériques annuels constituent une source majeure de PFAS qui subissent un cycle complexe dans l’Extrême-Arctique. Les acides perfluorocarboxyliques (APFC) présents dans le manteau neigeux affichent des rapports de concentration impair-pair attribuables au transport atmosphérique à longue distance et à l’oxydation de précurseurs volatils. Cette étude met en lumière le transport à longue distance des OP ainsi que leur dépôt dans les glaciers, les paysages et les lacs de l’Arctique.

Publications : MacInnis J.J., Lehnherr I., Muir D.C.G., St-Pierre K.A., St-Louis V.L., Spencer C., et De Silva A.O.; 2019; Fate and Transport of Perfluoroalkyl Substances from Snowpacks into a Lake in the High Arctic of Canada; Environ. Sci. Technol., 53, p. 10753–10762.

Sun Y., De Silva A.O., St-Pierre K.A., Muir D.C.G., Spencer C., Lehnherr I. et MacInnis J.J.; 2020; Glacial Melt Inputs of Organophosphate Ester Flame Retardants to the Largest High Arctic Lake; Environ. Sci. Technol., 54, p. 2734-2743.

Voies de transport atmosphérique des microplastiques

But de la recherche : déterminer l’étendue des sources et des voies de transport atmosphérique des microplastiques, et plus particulièrement en ce qui concerne les impacts dans l’Arctique.

Résultats : des microplastiques ont été détectés dans l’ensemble des systèmes marins étudiés de l’Arctique canadien et de la baie d’Hudson. Il a été conclu que ces microplastiques sont probablement transportés à grande distance jusque dans l’Arctique par courants océaniques et atmosphériques et des systèmes fluviaux, et qu’ils proviennent aussi de sources locales.

Publication : Adams J., Jantunen L., Diamond M. L., Finkelstein S. A., Rochman C. M., Bernstein S. et Stern G.; 2019; Understanding sources and transport of microplastic pollution to the Canadian Arctic; Conference paper, SETAC Europe, Helsinki, Finlande, mai 2019.


Autres substances
Exposition des travailleurs à des produits chimiques ignifugeants dans des installations de démantèlement de déchets électroniques

But de la recherche : étudier les concentrations de produits chimiques ignifugeants et l’exposition des travailleurs à ces produits dans des installations canadiennes de démantèlement de déchets électroniques.

Résultats : les concentrations de certains ignifugeants se sont avérées supérieures d’un à deux ordres de grandeur à celles de résidences, et certaines concentrations dans la poussière et dans l’air ainsi que certaines expositions estimées dépassaient celles d’installations informelles de démantèlement de déchets électroniques situées dans des pays à revenu faible ou moyen.

Publications : Stubbings W.A., Nguyen L.V., Romanak K., Jantunen L., Melymuk L., Arrandale V., Diamond M.L. et Venier M.; 2019; Flame retardants and plasticizers in a Canadian waste electrical and electronic equipment (WEEE) dismantling facility; Science of the Total Environment, Volume 675, p. 594 603, 10.1016/j.scitotenv.2019.04.265.

Nguyen L.V., Diamond M.L., Venier M., Stubbings W.A., Romanak K., Bajard L., Melymuk L., Jantunen L.M. et Arrandale V.H.; 2019; Exposure of Canadian electronic waste dismantlers to flame retardants; Environment International, 95-104, 10.1016/j.envint.2019.04.056.

Un nouveau groupe de produits chimiques persistants : les cristaux liquides monomères

But de la recherche : les effets cytotoxiques et transcriptomiques d’un nouveau groupe de produits chimiques persistants, les cristaux liquides monomères (CLM), ont été établis. Ces substances sont présentes dans des écrans à affichage à cristaux liquides (ACL) comme ceux des téléviseurs, des ordinateurs et, surtout, des téléphones cellulaires.

Résultats : à la suite d’une exposition à des mélanges de CLM prélevés dans 6 dispositifs à ACL, une importante modulation de cinq gènes, CYP1A4, PDK4, FGF19, LBFABP et THRSP, a été observée in vitro. Des CLM étaient détectables dans 47 % des échantillons de poussière intérieure analysés.

Publication : Su H., Shi S., Zhu M., Crump D., Giesy J.P., Letcher R.J. et Su G.; 2019; Persistent, Bioaccumulative and Toxic Properties of Liquid Crystal Monomers (LCMs) and their Detection in Indoor Residential Dust; Proc. Nat. Acad. Sci., 116(52), p. 26450-26458.


Méthodes de recherche
Analyse dose-réponse transcriptomique aiguë au BPA, au PDEH et à des composés apparentés chez des poissons adultes et des embryons de poissons

But de la recherche : le manque de ressources oblige souvent les évaluateurs de risques à extrapoler la toxicité chronique à partir de la toxicité aiguë en utilisant des facteurs d’évaluation. Une analyse dose-réponse transcriptomique réalisée à la suite d’expositions à court terme pourrait constituer une autre façon plus fiable et fondée sur la biologie d’estimer la toxicité chronique. Cette étude met en pratique des techniques de génomique de pointe pour estimer les concentrations pouvant causer une toxicité à long terme à faible dose chez les poissons exposés à des produits chimiques œstrogéniques (bisphénol A (BPA), phtalate de di(2 éthylhexyle) (PDEH) et plusieurs composés de remplacement au BPA et au PDEH proposés).

Résultats : à l’aide de techniques de génomique utilisées chez des poissons adultes à la suite d’une exposition à court terme à des composés apparentés au BPA, nous avons estimé les doses qui pourraient causer une toxicité à long terme à faible dose (c.-à-d. le point de départ (PD)). Les PD fondés sur la génomique étaient fortement corrélés aux PD établis à l’aide de méthodes traditionnelles, et permettaient d’obtenir une protection (c.-à-d. 10 fois plus). Une méta-analyse des données de génomique menée dans le cadre d’une étude plurispécifique a aussi révélé qu’un PD fondé sur la génomique était fortement corrélé aux PD établis de façon traditionnelle. Nous vérifions actuellement cette approche dans un modèle d’embryon de poisson pour des composés apparentés au PDEH.

Publication : Pagé-Larivière F., Crump D. et O’Brien J.; 2019; Transcriptomic points-of-departure from short-term exposure studies are protective of chronic effects for fish exposed to estrogenic chemicals; Toxicology and Applied Pharmacology, 378, 114634.

Nouvelle méthode d’étude du métabolisme du phosphate de triphényle (PTPh) dans les biotes

But de la recherche : du PTPh a été détecté dans un large éventail d’échantillons prélevés dans l’environnement, en particulier dans des échantillons de poussière intérieure, et il pourrait avoir des effets sur la santé. Cette étude a examiné le métabolisme du phosphate de triphényle (PTPh), un ignifugeant et plastifiant, lors d’une épreuve in vitro basée sur le microsome du foie du rat et réalisé avec du glutathion, le but étant de comprendre les voies métaboliques menant à la formation de conjugués.

Résultats : une méthode très sensible et efficace, conçue pour la détection et la caractérisation des métabolites réactifs de glutathion, a révélé que certains conjugués de glutathion pouvaient constituer des biomarqueurs potentiels valables pour la surveillance de l’exposition au PTPh dans les biotes.

Publication : Chu S.-G. et Letcher R.J.; 2019; In vitro metabolic activation of triphenyl phosphate leading to the formation of glutathione conjugates by rat liver microsomes; Chemosphere, 237, 124474, DOI: 10.1016/j.chemosphere.2019.124474


Substances chimiques présentes chez les espèces sauvages
Répartition des ignifugeants halogénés dans les tissus et les œufs de goéland argenté

But de la recherche : les polybromodiphényléthers (PBDE) et autres ignifugeants halogénés (IH) continuent d’être préoccupants pour l’environnement. Cette étude a examiné la répartition des IH dans les tissus et les œufs d’une espèce des Grands Lacs de niveau trophique supérieur, le goéland argenté.

Résultats : sur les 25 PBDE et les 23 IH non-PBDE évalués, seuls 6 congénères de BDE, l’hexabromocyclododécane (HBCDD) et le dechlorane Plus (syn- et anti-DDC-CO) se sont avérés être fréquemment détectables et quantifiables. Les taux de transfert maternel des PBDE et des IH-nonPBDE étaient faibles (~4,7 et ~2,9 %, respectivement), suggérant que le transfert in ovo ne constitue pas un mode de dépuration significatif pour ces composés.

Publication : Smythe S.A., Mattioli L.C. et Letcher R.J.; 2020; Distribution behaviour in body compartments and in ovo transfer of flame retardants in North American Great Lakes herring gulls (Larus argentatus); Environ. Pollut., 262, 114306, DOI: 10.1016/j.envpol.2020.114306

Tendances des nouveaux ignifugeants présents dans les œufs de goéland argenté dans les Grands Lacs

But de la recherche : la présence d’oxyde de tétrabromobisphénol-A et de bis(2,3 dibromopropyle) (TBBPA-BDBPE), un contaminant ignifugeant nouveau dans l’environnement, est généralement inconnue chez les espèces sauvages. Nous avons développé une méthode de détection très sensible et faisons état des tendances temporelles et spatiales dans les œufs de goéland argenté à travers les Grands Lacs laurentiens de l’Amérique du Nord.

Résultats : à l’instar de nombreux ignifugeants de remplacement présents chez les espèces sauvages, les concentrations de TBBPA-BDBPE étaient faibles dans les échantillons prélevés chez les goélands, quelques valeurs étant élevées et la prévalence augmentant avec le temps. Cette présence semble associée à des sources de nourriture terrestres plutôt qu’aquatiques.

Publications : Gauthier L.T., Laurich B., Hebert C.E., Drake C. et Letcher R.J.; 2019; Tetrabromobisphenol-A-bis (dibromopropyl ether) flame retardant in eggs, regurgitates and feces of herring gulls (Larus argentatus) from multiple North American Great Lakes locations; Environ. Sci. Technol. ,53, p. 9564-9571, DOI: 10.1021/acs.est.9b02472.

Bioaccumulation et bioamplification des PFAS dans les tissus du foie des ours blancs et des phoques annelés

But de la recherche : l’objectif de l’étude était d’examiner les relations proie-prédateur de la bioaccumulation et de la bioamplification de substances per- ou polyfluoroalkyliques (SPFA) de contaminants établis ou nouveaux de type acide perfluorosulfonique (APFS) et acide perfluorocarboxylique (APFC), et de plusieurs précurseurs importants d’APFS dans la graisse et les tissus hépatiques des ours blancs et des phoques annelés.

Résultats : la bioaccumulation et la bioamplification de 22 PFAS importants ont été étudiées dans les tissus d’ours blancs et de leurs proies principales, les phoques annelés. Tant chez les ours que chez les phoques, les concentrations de PFAS dans le foie étaient beaucoup plus élevées que dans la graisse. Les APFC à longue et à courte chaîne étaient répartis différemment dans le foie et la graisse des deux espèces. Les facteurs de bioamplification (qui indiquent l’accumulation dans les prédateurs de contaminants provenant des proies) de la graisse des phoques au foie des ours illustrent le mieux la relation d’exposition alimentaire aux PFAS entre les ours et les phoques.

Publication : Boisvert G., Sonne C., Rigét F.F., Dietz R. et Letcher R.J.; 2019; Bioccumulation and biomagnification of perfluoroalkyl acids and major precursors in East Greenland polar bears and their ringed seal prey; Environ. Pollut., 252, p. 1335-1343, DOI: 10.1016/j.envpol.2019.06.035.

Substances perfluoroalkyliques d’intérêt prioritaire et espèces sauvages : absorption, bioaccumulation et effets toxiques chez les oiseaux marins et terrestres

But de la recherche : cette recherche visait à caractériser l’exposition de rapaces et d’hirondelles bicolores à des composés perfluorés d’intérêt hautement prioritaires, et à déterminer les effets possibles de ces produits chimiques sur les oiseaux et modéliser les déplacements des produits chimiques dans le réseau trophique terrestre. Cette recherche a été réalisée en soutien aux travaux effectués dans le cadre du PGPC et de la Convention de Stockholm.

Résultats : Plusieurs acides et sulfonamides perfluoroalkyliques (APFA) ont été détectés dans une majorité des œufs et d’oisillons de faucons pèlerins à travers le bassin des Grands Lacs laurentiens. Les acides perfluorocarboxyliques (APFC) à courte chaîne prédominaient dans le plasma des oisillons, alors que ceux à plus longue chaîne prédominaient dans les œufs. Les concentrations d’APFC et d’acides perfluorosulfoniques dans les œufs étaient liées aux sites où les mères cherchaient de la nourriture, alors que les concentrations dans le sang des oisillons étaient liées à la position trophique des proies dans l’alimentation des oisillons. Nos résultats suggèrent que, comparativement aux oisillons des faucons pèlerins en milieu rural, les oisillons en milieu urbain pourraient être exposés à des concentrations plus importantes d’APFC et être vulnérables à leurs effets physiologiques potentiels compte tenu de leur faible condition physique. Les recherches préliminaires menées sur des hirondelles bicolores laissent entendre que les APFA et les microfibres sont presque ubiquistes chez les oiseaux dans cette région.

Publications : Fremlin K., Elliott J., Green D., Drouillard K., Harner T., Eng A. et Gobas F.; 2020; Trophic magnification of legacy persistent organic pollutants in an urban terrestrial food web; Science of the Total Environment, 714,, 137646, https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2020.136746.

Marteinson S.C, Guigueno M.F., Fernie K.J., Head J.A., Chu S. et Letcher R.J.; 2020; Uptake, deposition and metabolism of triphenyl phosphate in embryonated eggs and chicks of Japanese quail (Cortunix japonica); Environ. Toxicol. Chem., 39, p. 565-573, https://doi.org/10.1002/etc.4637.

Guigueno M.F., Head J.A., Letcher R.J., Karouna-Renier N., Peters L., Hanas A.M. et Fernie K.J.; 2019; Early life exposure to triphenyl phosphate affects thyroid function, growth, and resting metabolic rate, of Japanese quail (Coturnix japonica) chicks; Environ. Poll., 253, p. 899-908, https://doi.org/10.1016/j.envpol.2019.05.110.

Exposition des truites arc-en-ciel aux stabilisants d’UV à base de benzotriazole

But de la recherche : les stabilisants d’ultraviolets à base de benzotriazole (BZT-UV) sont couramment utilisés comme additifs pour protéger divers produits de consommation contre la dégradation causée par la lumière. Malgré leur présence répandue dans les écosystèmes aquatiques, les effets de ces composés demeurent majoritairement inconnus.

Résultats : les composés individuels ont induit des changements transcriptionnels précis et ont révélé des modes d’action potentiellement distincts. Le BZT-UV-328 a eu des impacts sur des gènes liés à la réponse immunitaire, alors que le BZT-UV-234 a eu des impacts sur des gènes jouant un rôle dans le métabolisme du glucose et du cholestérol. Ces 2 composés ont régulé les gènes de l’homéostasie du fer de façon opposée. Le mélange des deux n’a pas fourni de preuve significative d’effets additifs ou synergiques.

Publication : Giraudo M., Colson T.-L.L., De Silva A.O., Lu Z., Gagnon P., Brown L. et Houde M.; 2020; Food-borne exposure of juvenile rainbow trout (Oncorhynchus mykiss) to benzotriazole UV stabilizers alone and in mixture induces specific transcriptional changes; Environmental Toxicology and Chemistry, 39, p. 852-862, https://doi.org/10.1002/etc.4676.


Substances chimiques présentes dans les eaux usées
Concentrations de tensioactifs polymères fluorés à chaîne latérale dérivés des produits ScotchgardMC dans les biosolides d’usines de traitement des eaux usées au Canada

But de la recherche : déterminer si les composants polymères fluorés à chaîne latérale dérivés des produits ScotchgardMC détectés dans le sol provenaient de biosolides épandus sur des terres. Les objectifs de l’étude étaient les suivants : 1) évaluer la présence de ces tensioactifs polymères fluorés à chaîne latérale dérivés des produits Scotchgard dans les biosolides d’usines de traitement des eaux usées (UTEU) au Canada; 2) examiner le lien entre les emplacements et le type des procédés des UTEU et les concentrations de ces composés dans les biosolides.

Résultats : des concentrations élevées des principaux composants des produits de protection de tissus Scotchgard (vendus avant 2002 et après 2002; tensioactifs polymères fluorés à chaîne latérale, S1 et S2, respectivement) ont été détectées dans des échantillons de biosolides provenant de 20 UTEU au Canada. Les concentrations de S1 et de S2 étaient beaucoup plus élevées que celles d’autres substances perfluoroalkyliques (SPFA) couramment surveillées. Une corrélation linéaire négative a été observée entre les concentrations de S1 (ou de S2) et le volume d’eaux usées traitées par l’UTEU par jour et par personne (m3/personne/jour). Les concentrations totales de 22 autres PFAS étaient environ 30 fois inférieures aux concentrations de S1 ou de S2. Les concentrations de PFAS dans les biosolides sont vraisemblablement sous-estimées si on ne tient pas compte des concentrations de S1 et S2.

Publication : Letcher R.J., Chu S.-G. et Smyth S.A.; 2020; Side-chain fluorinated polymer surfactants in biosolids from wastewater treatment plants; J. Hazard. Mat., 388, 122044, DOI: 10.1016/j.jhazmat.2020.122044.


Nanomatériaux
Devenir dans l’environnement, effets et bioaccumulation de nanomatériaux d’intérêt prioritaire présents dans le sol

But de la recherche : l’effet des nanomatériaux métalliques (nano-oxyde de cuivre (II) et le nano-oxyde de cérium (IV)) sur des espèces d’invertébrés du sol et des microorganismes indigènes dans les sols agricoles a été étudié, avec et sans amendement du sol avec des biosolides. Cette étude comprenait également une évaluation du potentiel de bioaccumulation chez les lombrics au fil du temps à des niveaux sublétaux.

Résultats : ce projet a permis de déterminer les conditions et les concentrations auxquelles les nanomatériaux métalliques sélectionnés ont des effets nocifs sur différents aspects de l’écosystème du sol : croissance, activité et diversité microbiennes du sol; croissance des plantes; santé et reproduction des espèces d’invertébrés du sol. La recherche a mis en évidence l’utilité d’autres paramètres utilisés pour mesurer la biodisponibilité et la toxicité.

Publications : Samarajeewa A.D., Velicogna J.R., Schwertfeger D.M., Jesmer A.H., Subasinghe R.M., Princz J.I., Scroggins R.P. et Beaudette L.A.; 2019; Effect of silver nanoparticle contaminated biosolids on the soil microbial community; NanoImpact, 14, 100157.

Velicogna J., Schwertfeger D., Beer C., Jesmer A., Kuo J., Chen H., Scroggins R. et Princz J.; 2019; Phytotoxicity of copper oxide nanoparticles in soil with and without biosolid amendment; Nanoimpact, 17, 100196.

Comprendre le devenir dans l’atmosphère et la toxicité de nanoparticules techniques grâce à des études de transformation

But de la recherche : pour cette recherche, les changements chimiques et de toxicité qui surviennent dans les nanoparticules techniques ont été étudiés quand celles-ci sont exposées à l’atmosphère. Des tests ont été effectués sur les impacts de divers revêtements atmosphériques sur le potentiel d’oxydation des nanoparticules techniques.

Résultats : le risque posé à la santé par des nanoparticules atmosphériques est fortement lié à la durée pendant laquelle elles subissent des réactions chimiques atmosphériques, et la prise en compte des impacts des processus atmosphériques devrait être considérée critique pour l’évaluation précise des risques.

Publication : Liu Q, Shahpoury P, Liggio J, Harner T, Li K, Lee P. et Li SM.; 2019; Understanding the Key Role of Atmospheric Processing in Determining the Oxidative Potential of Airborne Engineered Nanoparticles; Environmental Science and Technology Letters, 7(1), p. 7-13, DOI: 10.1021/acs.estlett.9b00700.

Travaux de recherche de SC

En 2019-2020, SC a financé 31 projets de recherche dans le cadre du PGPC. Ces projets portent sur des priorités ministérielles et internationales et couvrent divers sujets tels que la caractérisation des nanomatériaux, les réponses toxicologiques aux nanomatériaux, le potentiel cancérogène de composés chimiques, l’évaluation de la génotoxicité, la caractérisation du danger et l’identification des microbes en biotechnologie.


Méthodes
Extrapolation in vitro-in vivo (EIVIV) de la toxicocinétique des substances chimiques visées par le PGPC

But de la recherche : cette recherche vise à obtenir de meilleures données toxicocinétiques in vitro et des modèles d’extrapolation biologique cohérents pour prédire des doses réalistes in vivo. Cela permettra de prévoir les effets toxicologiques potentiels basés sur des mesures provenant des bases de données sur des épreuves de toxicologie in vitro à haut rendement. Les tests et les modèles sont centrés sur des substances récemment utilisées pour remplacer des plastifiants, des ignifugeants et des produits chimiques perfluorés.

Résultats : le projet a permis le développement d’une nouvelle plateforme logicielle pour filtrer et modéliser les données de criblage à haut débit (HTS). Ce logiciel, appelé DREAM-TK, permet aux utilisateurs de données d’analyser et de visualiser les données de toxicité HTS et cellesde toxicocinétique in vitro. Les données in vitro recueillies ont été triées et traitées avant d’être compilées pour obtenir des prévisions modélisées des valeurs d’exposition à des doses quotidiennes. Une mise en application de l’approche utilisant les données in vitro d’un produit ignifuge (l’hexabromocyclododécane) a fait l’objet d’une publication. Cet outil aide à déterminer les produits chimiques jugés sécuritaires et/ou nécessitant des tests additionnels.

Publication : Moreau M. et Nong A.; 2019; Evaluating hexabromocyclododecane (HBCD) toxicokinetics in humans and rodents by physiologically based pharmacokinetic modeling; Food Chem. Toxicol., 133, 110785, doi: 10.1016/j.fct.2019.110785.

Développement et validation de méthodes rapides pour évaluer la toxicité endocrinienne

But de la recherche : Les préoccupations sont croissantes quant au fait que l’exposition aux produits chimiques commerciaux cause des effets nocifs en interférant avec le contrôle hormonal de la croissance et du développement du cerveau et de l’appareil reproducteur. Cette exposition conduirait aussi à des troubles du métabolisme ou des problèmes liés au stress. Le développement de méthodes rapides d’identification des produits chimiques posant un danger est jugé comme un besoin critique pour faire l’évaluation de la sécurité. Ce projet permettra : 1) d’identifier et de caractériser les cibles moléculaires qui interviennent dans la toxicité des ignifugeants organophosphorés et 2) d’établir des méthodes pour dépister les molécules qui altèrent la signalisation des hormones thyroïdiennes.

Résultats : des cibles enzymatiques de la toxicité des ignifugeants ont été identifiées dans tous les organes touchés. Des études détaillées sur la structure/activité de l’inhibition des enzymes ont été réalisées pour les cibles hépatiques et des enzymes homologues humains. Ce projet contribue à une initiative mondiale visant à caractériser les cibles moléculaires influencées par des substances dangereuses et à développer des méthodes validées de criblage rapide à haut rendement de la toxicité de produits chimiques afin d’établir des priorités pour une évaluation plus approfondie.

Publications : Hongyan Dong, Godlewska M. et Wade M.G.; 2020; A Rapid Assay of Human Thyroid Peroxidase Activity; Toxicol. In Vitro, 16(62), 104662, DOI: 10.1016/j.tiv.2019.104662.

Wade M.G., Kawata A., Rigden M., Caldwell D. et Holloway A.C.; 2019; Toxicity of Flame Retardant Isopropylated Triphenyl Phosphate: Liver, Adrenal, and Metabolic Effects; Int. J. Toxicol., 2019 May 27:1091581819851502. DOI: 10.1177/1091581819851502.

Dong H., Atlas E. et Wade M.G.; 2019; Development of a non-radioactive screening assay to detect chemicals disrupting the human sodium iodide symporter activity; Toxicol. In Vitro, 57, p. 39-47, doi: 10.1016/j.tiv.2019.01.021.

Gouesse R., Lavoie M., Dianati E., Wade M., Hales B., Robaire B. et Plante I.; 2019; Gestational and Lactational Exposure to an Environmentally-relevant Mixture of Brominated Flame Retardants Down-regulates Junctional Proteins, Thyroid Hormone Receptor a1 Expression and the Proliferation- Apoptosis Balance in Mammary Glands Post Puberty; Toxicol. Sci.,171(1), p. 13-31, DOI: 10.1093/toxsci/kfz147.

Développement de méthodes d’évaluation in vitro de perturbateurs métaboliques dans les adipocytes

But de la recherche : il y a des préoccupations croissantes quant au fait que des substances chimiques puissent agir comme perturbateurs endocriniens et contribuer à l’apparition de cancers endocriniens et de maladies métaboliques. Le tissu adipeux est un organe endocrine responsable de l’homéostase énergétique de l’organisme, en partie au moyen de la sécrétion de molécules appelées adipokines. Ce projet fait appel à des modèles basés sur des cellules pour étudier les effets chimiques sur la masse adipeuse ainsi que les modifications fonctionnelles des adipocytes qui pourraient indiquer des effets métaboliques plus étendus comme le diabète, et pour étudier les effets des substances chimiques sur l’apparition et la progression de cancers endocriniens tels que le cancer du sein.

Résultats : nos données suggèrent que des analogues du bisphénol A, tels que le bisphénol S, peuvent agir comme perturbateurs endocriniens et toucher les glandes mammaires. Nos données suggèrent également que des ignifugeants, comme le dechlorane Plus et les biphényles polychlorés peuvent aussi agir comme perturbateurs métaboliques.

Publications : Atlas E. et Dimitrova V.; 2019; Bisphenol S and Bisphenol A disrupt morphogenesis of MCF-12A human mammary epithelial cells; Sci. Rep., doi: 10.1038/s41598-019-52505-x.

Tremblay-Laganière C., Garneau L., Mauger J.F., Peshdary V., Atlas E., Nikolla A.S., Chapados N.A. et Aguer C.; 2019; Polychlorinated biphenyl 126 exposure in rats alters skeletal muscle mitochondrial function; Environ. Sci. Pollut. Res. Int., doi: 10.1007/s11356-018-3738-8.

Peshdary V., Calzadilla G., Landry A., Sorisky A. et Atlas E.; 2019; Dechlorane Plus increases adipogenesis in 3T3-L1 and human primary preadipocytes independent of peroxisome proliferator-activated receptor γ transcriptional activity; Int. J. Obes. (Lond), 43(3), p. 545-555, doi: 10.1038/s41366-018-0072-7.

GeneTox21 - Une plateforme intégrée à haut débit pour l’évaluation de la toxicité génétique in vitro des substances chimiques nouvelles et existantes

But de la recherche : les dommages génétiques sont associés à de nombreuses maladies humaines. Les programmes d’évaluation des substances chimiques évaluent régulièrement la capacité d’une substance à endommager le matériel génétique (c.-à-d. à avoir une toxicité génétique). Les outils d’évaluation classiques (épreuves biologiques) sont laborieux et se prêtent difficilement à l’évaluation des substances chimiques à haute densité et à haut débit au moyen d’outils faisant appel à des cellules en culture (épreuves biologiques in vitro). Ce projet vise à développer une nouvelle méthode d’approche (NMA) comprenant une plateforme intégrée multi-épreuve à haut débit pour l’évaluation de la toxicité génétique induite par les substances chimiques. La plateforme à haut débit, appelée GeneTox21, fera l’objet d’une promotion internationale afin d’encourager son adoption pour une évaluation robuste de la toxicité génétique des substances chimiques nouvelles et existantes.

Résultats : parmi les progrès réalisés à ce jour, mentionnons un avancement vers la validation de l’épreuve de mutagénicité in vitro de cellules de souris FE-MUTA, et le développement d’une épreuve de mutagénicité in vitro basée sur des cellules hépatiques de souris en culture. Dans le premier cas, un protocole miniaturisé a été développé pour évaluer rapidement les effets de diverses durées de traitement et de prélèvement post-exposition. Les résultats obtenus incluent des évaluations multi-épreuve de nombreux composés de référence et de nombreuses substances d’intérêt prioritaire pour lesquelles il existe peu de données. Des travaux additionnels ont permis de concevoir une version bêta d’un outil bio-informatique permettant d’intégrer, de visualiser et d’interpréter les données d’évaluations multi-épreuve complexes de la toxicité génétique. L’outil se nomme IATGA - Integrated Analysis Tool for Genotoxicity Assessment (outil d’analyse intégrée pour l’évaluation de la génotoxicité).

Publications : Cox J.A., Zwart E. et Luijten M.; 2019; The development and pre-validation of an in vitro mutagenicity assay based on MutaMouse primary hepatocytes, Part II: Assay performance for the identification of mutagenic chemicals; Environmental and Molecular Mutagenesis, 60, p. 348-360.

Cox J.A. et White P.A.; 2019; The mutagenic activity of select azo compounds in MutaMouse target tissues in vivo and primary hepatocytes in vitro; Mutation Research, 844, p. 25-34.

Tran Y.K., Juick J.K., Keir J.L.A., Williams A., Swartz C.D., Recio L., White P.A., Lambert I.B. et Yauk C.L.; 2019; Integrated in silico and in vitro genotoxicity assessment of thirteen data-poor substances; Reg. Toxicol. Pharm., 107, 104427.

Madia F., Kirkland D., Morita T., White P.A., Asturiol D. et Corvi R.; 2020; EURL ECVAM Genotoxicity and Carcinogenicity Database of Substances Eliciting Negative Results in the Ames Test: Construction of the Database; Mutation Research, 854-855, 503199.

Amélioration et diffusion d’un cadre d’analyse quantitative et d’interprétation réglementaire des données dose-réponse sur la toxicité génétique

But de la recherche : ce projet utilise les données provenant de la littérature scientifique dans le but d’améliorer le fondement scientifique de l’utilisation quantitative de données dose réponse sur la toxicité génétique pour l’évaluation des risques et la prise de décision en matière de réglementation. Plus particulièrement, les travaux visent à déterminer les niveaux d’effets génotoxiques (par exemple, mutations génétiques) qui devraient être jugés nocifs et à préciser les facteurs d’incertitude nécessaires à la détermination des valeurs limites d’exposition chez l’humain comme la dose journalière tolérable.

Résultats : un cadre formel a été mis au point pour justifier l’interprétation quantitative des données dose-réponse de toxicité génétique à l’égard de la prise de décisions en matière de réglementation. Les données dose-réponse publiées ont été recueillies et organisées; des analyses en cours visent à déterminer le niveau de réponse qui devrait être considéré comme un effet indésirable pour la santé. D’autres analyses d’information publiées dans la littérature scientifique servent à établir les facteurs d’incertitude nécessaires pour extrapoler à partir de données sur des animaux de laboratoire, c’est-à-dire, l’ajustement interespèces de l’animal à l’homme et l’ajustement en fonction de la variabilité de la sensibilité humaine. Les résultats obtenus sont appliqués à des études de cas de substances chimiques génotoxiques préoccupantes (par exemple, les alkylnitrosamines et le benzène). Collectivement, les résultats obtenus servent à la mise au point d’un cadre formel pour l’utilisation quantitative des données de toxicité génétique à des fins d’évaluations réglementaires de substances chimiques nouvelles et existantes.

Publications : Heflich R.H., Johnson G.E., Zeller A., Marchetti F., Douglas G.R., Witt K.L., Gollapudi B.B. et White P.A.; 2019; Mutation as a toxicological endpoint for regulatory decision-making; Environmental and Molecular Mutagenesis, 61, p. 34-41, https://doi.org/10.1002/em.22338.

Luijten M., Ball N.S., Dearfield K.L., Gollapudi B.B., Johnson G.E., Madia F., Pfuhler S., Settivari R.S., ter Burg W., van Benthem J. et White P.A.; 2020; Utility of a next generation framework for assessment of genomic damage: a case study using the industrial chemical benzene; Environmental and Molecular Mutagenesis, 61, p. 94-113, doi: 10.1002/em.22346.

White P.A., Long A.S. et Johnson G.E.; 2020; Quantitative Interpretation of Genetic Toxicity Dose-Response Data for Risk Assessment and Regulatory Decision-Making: Current Status and Emerging Priorities; Environ. Molec. Mutagen., 61, p. 66-83.

Une stratégie de tests intégrée pour évaluer les mutations de cellules somatiques et germinales au moyen de la ligne directrice TG 488 de l’OCDE pour le test de rongeurs transgéniques et du modèle MutaMouse

But de la recherche : l’objectif est d’harmoniser la conception expérimentale afin d’identifier les mutations somatiques et germinales à un moment précis. Cette approche intégrée réduira significativement le nombre d’animaux nécessaires pour tester les produits chimiques à des fins réglementaires.

Résultats : les données générées par ce projet ont été utilisées par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en vue de mettre à jour la conception expérimentale recommandée pour une ligne directrice couramment utilisée afin d’évaluer la capacité de produits chimiques à induire des mutations (c.-à-d. des changements dans la séquence de l’ADN).

Publications : Heflich H.R., Johnson G.E., Zeller A., Marchetti F., Douglas G.R., Witt K.L., Gollapudi B.B. et White P.A.; 2020; Mutation as a toxicological endpoint for regulatory decision-making; Environmental and Molecular Mutagenesis, 61, p. 34-41, Epub: October 10, 2019.

Marchetti F., Douglas G.R. et Yauk C.L.; 2020; A return to the origin of the EMGS: rejuvenating the quest for human germ cell mutagens and determining the risk to future generations; Environmental and Molecular Mutagenesis, 61, p. 42-54, Epub: August 31, 2019.

Godschalk R.W.L., Yauk C.L., van Benthem J., Douglas G.R. et Marchetti F.; 2020; In utero exposure to genotoxins leading to genetic mosaicism: an overlooked window of susceptibility in genetic toxicology testing?; Environmental and Molecular Mutagenesis, 61, p. 55-65, Epub: November 19, 2019.

Développement et application de nouveaux outils et de nouvelles méthodes d’approche (NMA)

But de la recherche : SC et ECCC continuent d’intensifier leurs efforts pour soutenir l’avancement progressif de la science des risques grâce à l’exploration, au développement et à l’application d’outils numériques et de nouvelles méthodes d’approche (NMA), afin de tirer efficacement profit de données existantes et émergentes et d’intégrer ces dernières.

Résultats : en 2019-2020, les efforts étaient dirigés sur la conception d’approches basées sur les risques et d’exemples illustratifs d’applications de NMA, notamment des modèles prédictifs et des épreuves biologiques préliminaires in vitro à haut débit. Cette démarche visait à pouvoir rapidement et efficacement détecter et évaluer les dangers/risques potentiels de manière à contribuer à la modernisation des évaluations. Ces efforts et d’autres travaux en cours sont réalisés grâce à de solides partenariats et collaborations entre les communautés de recherche et de réglementation au sein du gouvernement du Canada et à l’échelle internationale pour assurer la concordance des diverses initiatives et accroître la confiance envers leur application à l’échelle mondiale.

Publications : Paul Friedman K., Gagne M., Loo L.-H., Karamertzanis P., Netzeva T., Sobanski T., Franzosa J., Richard A., Lougee R., Gissi A., Lee J-Y, Angrish M., Dorne J.-L., Foster S., Raffaele K., Bahadori T., Gwinn M., Lambert J., Whelan M., Rasenberg M., Barton-Maclaren T. et Thomas R.S.; 2020; Examining the Utility of In Vitro Bioactivity as a Conservative Point of Departure: A Case Study; Toxicol. Sci., 173(1), p. 202-225, doi: 10.1093/toxsci/kfz201.

Webster F., Gagné M., Patlewicz P., Pradeep P., Trefiak N., Judson R., Tara S. et Barton-Maclaren T.S.; 2019; Predicting Estrogenicity of a Group of Substituted Phenols: An Integrated Approach to Testing and Assessment Case Study; Reg. Tox. Pharm. Aug., 106, p. 278-291.

Barton-Maclaren T.S., Gwinn M.R., Thomas R.S., Rasenberg M. et Kavlock R.J.; 2019; Insights: New Approaches to Chemical Assessment- A progress Report; Bloomberg Environment.

Kienzler A., Connors K.A., Bonnell M., Barron M., Beasley A., Inglis C., Norbert-King T., Martin T., Sanderson H., Vallotton N., Wilson P. et Embry M.; 2019; Mode of Action (MOA) classifications in the EnviroTox Database: Analysis and implementation of a consensus MOA classification; Environ. Toxicol. Chem., 38(10), p. 2294-2304, DOI: 10.1002/etc.4531.


Nanomatériaux
L’impact du comportement de dissolution des nanomatériaux d’oxyde métallique sur la réponse toxicologique

But de la recherche : le comportement toxicologique des nanomatériaux est étroitement lié à leurs propriétés physiques et chimiques distinctes. Cette recherche vise à étudier l’influence du comportement de dissolution des nanomatériaux sur leur potentiel toxique.

Résultats : les résultats expérimentaux montrent que le comportement de dissolution de 3 nanomatériaux d’oxyde métallique et de leurs analogues en vrac (nickel, zinc et cuivre) était différent dans un milieu de culture cellulaire comparativement à de l’eau distillée. En participant à un exercice de validation international mené par l’Allemagne dans le cadre du projet 1.4 du Groupe de travail des coordonnateurs nationaux sur le Programme relatif aux lignes directrices, l’équipe de chercheurs de SC a contribué à l’élaboration d’une ligne directrice de l’OCDE sur la distribution granulométrique des particules.

Publication : Avramescu M-L., Chénier M., Palaniyandi S. et Rasmussen P.E.; 2020; Dissolution behaviour of metal oxide nanomaterials in cell culture medium versus distilled water; J. Nanoparticle Research, vol. 22, 222, DOI: 10.1007/s11051-020-04949-w.

Puissance toxique relative des variants de nanoparticules de silice et de dioxyde de titane

But de la recherche : l’objectif est d’évaluer les caractéristiques de composition et de taille et de revêtement de surface de nanomatériaux, et de réaliser des tests de toxicité dans des cellules pulmonaires, y compris les cellules obtenues par biopsies de poumons sains et de cellules associées à des maladies pulmonaires (par exemple, la mucoviscidose).

Résultats : la comparaison de nanoparticules de silice et de dioxyde de titane a montré des réponses différentes en fonction de la taille et de modifications de la surface. De plus, les nanoparticules de silice étaient relativement plus cytotoxiques que les nanoparticules d’oxyde de titane, et les changements atmosphériques ont semblé modifier leur toxicité. On a examiné l’internalisation des nanoparticules dans les cellules exposées et les effets sur les organites cellulaires, notamment la fonction mitochondriale et la production d’énergie cellulaire. Les expositions des nanoparticules de silice ont touché les principaux niveaux de protéines mitochondriales en lien avec le stress oxydatif et la production d’énergie cellulaire. Ces travaux permettront de mieux comprendre les conséquences sur la santé découlant de l’exposition à des nanomatériaux et, peut-être, de contribuer à la conception de nanomatériaux moins toxiques.

Publication : Liu Q., Liggio J., Breznan D., Thomson E.M., Kumarathasan P., Vincent R., Li K. et Li S.M.; 2019; Oxidative and Toxicological Evolution of Engineered Nanoparticles with Atmospherically Relevant Coatings; Environ. Sci. Technol., 53(6), p. 3058-3066, doi: 10.1021/acs.est.8b06879

7.2 Organismes vivants

Les recherches sur les organismes vivants menées par le gouvernement sont centrées sur le développement de méthodes nouvelles et contemporaines pour déterminer les caractéristiques de danger et le potentiel pathogène de divers microbes existants ou émergents en biotechnologie afin d’appuyer les évaluations réglementaires des risques. Ces recherches sont réalisées en collaboration par des organismes de réglementation de SC et d’ECCC.

Les recherches menées par ECCC sur des organismes vivants en 2019-2020 comprenaient l’étude suivante sur les méthodes d’évaluation des produits microbiens.

Identification d’agents pathogènes viables au moyen de la technologie du séquençage de l’ADN pour les évaluations des risques microbiens

But de la recherche : grâce à l’application de techniques génomiques, des méthodes sont développées pour s’assurer que les produits microbiens commerciaux sont sécuritaires pour l’environnement et pour les Canadiens.

Résultats : la technologie de séquençage de l’ADN est la méthode de criblage privilégiée pour déterminer si un produit microbien commercial contient des agents pathogènes. Cependant, d’autres méthodes microbiologiques définitives pourraient devoir être utilisées pour confirmer l’identité des espèces microbiennes.

Publications : Subasinghe R.M., Samarajeewa A.D., Meier M., Coleman G., Clouthier H., Crosthwait J., Tayabali A.F., Scroggins R., Shwed P.S. et Beaudette L.A.; 2018; Bacterial and fungal composition profiling of microbial based cleaning products; Journal of Food and Chemical Toxicology, 116, p. 25-31.

Subasinghe R.M., Samarajeewa A.D., Scroggins R. et Beaudette L.A.; 2019; Evaluation of denaturing gradient gel electrophoresis (DGGE) and next generation sequencing (NGS) in combination with enrichment culture techniques to identify bacteria in commercial microbial-based products; Journal of Microbiological Methods, 161, p. 118-130.

7.3 Polluants atmosphériques et gaz à effet de serre

Les efforts de recherche sur la qualité de l’air aide à quantifier les polluants atmosphériques d’intérêt prioritaire, à déterminer des tendances et à améliorer et valider les prévisions sur la qualité de l’air à court et à long terme à l'échelle nationale et mondiale. Ces efforts permettent également de mieux comprendre les impacts de la pollution atmosphérique sur la population canadienne et l’environnement. Ils portent aussi sur les problèmes émergents et contribuent au développement de politiques et de règlements fondés sur des données probantes.

Les recherches en cours se sont poursuivies sur un large éventail de polluants atmosphériques, dont les polluants climatiques de courte durée de vie, l’ammoniac, les oxydes d’azote (NOx), le dioxyde de soufre (SO2), les composés organiques volatils (COV), l’ozone et la matière particulaire/aérosols. Plus de 67 articles de recherche ont été publiés dans des journaux scientifiques avec comité de lecture en 2019-2020. Les exemples suivants sont représentatifs de cet important corpus de travail.

Travaux de recherche par ECCC

Comprendre les émissions de polluants atmosphériques et les concentrations atmosphériques

But de la recherche : améliorer la compréhension des émissions de polluants atmosphériques et des concentrations atmosphériques, ainsi que de la contribution de sources spécifiques comme le trafic routier et les sables bitumineux.

Résultats : un examen des données de surveillance provenant de 22 sites nord-américains indique que les concentrations atmosphériques d’ammoniac avaient augmenté, et que cette hausse était incompatible avec les baisses d’émissions déclarées. L’influence des émissions de HAP et de MP2,5 liées au trafic sur la pollution atmosphérique à proximité des routes dépend davantage de la proportion de gros camions dans le parc automobile que du volume de trafic total.

Publications : Islam S.M.N., Jackson P.L., Kharol S.K. et McLinden C.A.; 2019; Impact of natural gas production on nitrogen dioxide and sulphur dioxide over Northeast British Columbia, Canada; Atmos. Environ., 10, 1016/j.atmosenv.2019.117231.

Yao X. et Zhang L.; 2019; Causes of Large Increases in Atmospheric Ammonia in the Last Decade across North America; ACS Omega, 4, p. 22133−22142, 10.1021/acsomega.9b03284.

Dammers E., McLinden C. A., Griffin D., Shephard M. W., Van Der Graaf S., Lutsch E., Schaap M., Gainairu-Matz Y., Fioletov V., Van Damme M., Whitburn S., Clarisse L., Cady-Pereira K., Clerbaux C., Coheur P. F. et Erisman J. W.; 2019; NH3 emissions from large point sources derived from CrIS and IASI satellite observations; Atmos. Chem. Phys., 19, p.12261–12293, https://doi.org/10.5194/acp-19-12261-2019, 2019.

Shephard M. W., Dammers E., Cady-Pereira K. E., Kharol S. K., Thompson J., Gainariu-Matz Y., Zhang J., McLinden C. A., Kovachik A., Moran M., Bittman S., Sioris C. E., Griffin D., Alvarado M. J., Lonsdale C., Savic-Jovcic V. et Zheng Q.; 2020; Ammonia measurements from space with the Cross-track Infrared Sounder: characteristics and applications; Atmos. Chem. Phys., 20, p. 2277–2302, https://doi.org/10.5194/acp-20-2277-2020.

Hilker N., Wang J. M., Jeong C.-H., Healy R. M., Sofowote U., Debosz J., Su Y., Noble M., Munoz A., Doerksen G., White L., Audette C., Herod D., Brook J. R. et Evans, G. J.; 2019; Traffic-related air pollution near roadways: discerning local impacts from background; Atmos. Meas. Tech., 12, p. 5247 5261, https://doi.org/10.5194/amt-12-5247-2019, 2019.

Whaley C. H., Galarneau E., Makar P. A., Moran M. D. et Zhang J.; 2020; How much does traffic contribute to benzene and polycyclic aromatic hydrocarbon air pollution? Results from a high-resolution North American air quality model centred on Toronto, Canada; Atmos. Chem. Phys., 20, p. 2911–2925, 10.5194/acp-20-2911-2020, 2020.

Dabek-Zlotorzynska E., Celo V., Ding L., Herod D., Jeong C.-H., Evans G. et Hilker N.; 2019; Characteristics and sources of PM2.5 and reactive gases near roadways in two metropolitan areas in Canada; Atmos. Environ., 218, 10.1016/j.atmosenv.2019.116980.

Mesure des émissions de dioxyde de carbone (CO2)

But de la recherche : mesurer les émissions de dioxyde de carbone (CO2) à partir d’aéronefs et de satellites.

Résultats : l’intensité des émissions de CO2 produites par les installations d’exploitation des sables bitumineux est supérieure aux estimations réalisées à l’aide de données publiques, et les émissions totales de gaz à effet de serre pourraient être 30 % plus élevées que celles ayant été déclarées à l’aide des méthodes existantes d’estimation ascendante qui sont recommandées à l’échelle internationale. De plus, les émissions de CO2 provenant de combustibles fossiles et leurs tendances dans 8 mégalopoles des États-Unis de 2006 à 2017 ont été déduites grâce à la combinaison des émissions de NOx mesurées par satellite et des rapports entre les émissions de NOx et de CO2 calculés selon une approche ascendante et propre à chaque ville. Les émissions de CO2 calculées à partir des mesures de NO2 prises par satellite se sont révélées être en bonne concordance avec les données existantes sur les émissions de CO2 fondées sur des mesures prises au sol.

Publications : Liggio J., Li S.-M., Staebler R.M., Hayden K., Darlington A., Mittermeier R.L., O’Brien J., McLaren R., Wolde M., Worthy D. et Vogel, F.; 2019; Measured Canadian oil sands CO2 emissions are higher than estimates made using internationally recommended methods; Nature Communications, 10(1), 10.1038/s41467-019-09714-9.

Goldberg D.L., Lu Z., Oda T., Lamsal L.N., Liu F., Griffin D., McLinden C.A., Krotkov N.A., Duncan B.N. et Streets D.G.; 2019; Exploiting OMI NO2 satellite observations to infer fossil-fuel CO2 emissions from U.S. megacities; Science of the Total Environment, 695, 10.1016/j.scitotenv.2019.133805.

Alignement des cycles du carbone et de l’azote avec l’élevage et la production de cultures dans les inventaires d’émissions de GES provenant de l’agriculture

But de la recherche : des chercheurs d’ECCC ont collaboré avec des chercheurs d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) dans le but d’améliorer la représentation et l’alignement des émissions et des éliminations du carbone, ainsi que du cycle de l’azote et des émissions d’oxyde nitreux dans les exploitations agricoles par l’entremise des systèmes d’élevage et de production végétale.

Résultats : ces études ont permis d’améliorer la compréhension du lien entre les précipitations et les émissions d’oxyde nitreux, de perfectionner le modèle canadien de l’oxyde nitreux, de quantifier le lien entre le carbone dans les sols pérennes et la production bovine, et de quantifier l’augmentation du carbone dans le sol associée à un accroissement de la productivité des cultures et à des variations dans l’application de fumier.

Publications : Liang B.C., VandenBygaart A.J., MacDonald J.D., Cerkowniak D., McConkey B.G., Desjardins R.L. et Angers D.A.; 2020; Revisiting no-till’s impact on soil organic carbon storage in Canada; Soil Till Res., 198, 104529.

Liang B.C., MacDonald J.D., McConkey B.G., Flemming C., Cerkowniak D., Blondel A. et Desjardins R.L.; 2020; Grazing based cattle production systems impacts on soil organic carbon storage in Canada; Sci. Total Env., 718, 137273.

Fan J., McConkey B.G., Liang B.C., Angers D.A, Janzen H.H., Kröbel R., Cerkowniak D.D. et Smith W.N.; 2019; Increasing crop yields and root input make Canadian farmland a large carbon sink; Geoderma, 336, p. 49-58.

Travaux de recherche par SC

En 2019-2020, SC a continué de mener des recherches sur l’exposition humaine aux polluants de l’air intérieur et extérieur et ses répercussions sur la santé afin d’orienter les mesures de lutte contre la pollution atmosphérique mises en œuvre par les gouvernements, l’industrie, d’autres organisations et les particuliers. Les scientifiques de SC ont publié quelque 53 articles dans des journaux scientifiques avec comité de lecture. Ils ont étudié diverses questions, dont l’effet des polluants atmosphériques sur l’issue des grossesses et le développement de maladies comme l’asthme, le diabète et l’autisme, les risques associés à une exposition élevée au trafic routier et aux polluants industriels, et les mécanismes par lesquels les polluants de l’air nuisent à la santé. D’autres études ont porté sur les déterminants de l’exposition à la pollution atmosphérique dans divers environnements et ont fourni de l’information utile pour les études sur la gestion de la qualité de l’air local et la santé de la population.

Voici quelques-uns des projets auxquels SC a participé en 2019‑2020.

Évaluation de la toxicité des substances organiques présentes dans l’air urbain (ATOUSSA)

But de la recherche : cette étude porte sur les risques pour la santé humaine associés à l’exposition à des mélanges chimiques dans l’air urbain. L’objectif est d’identifier diverses substances organiques toxiques et de caractériser leurs concentrations relatives à différents endroits de la ville de Toronto soumis à différents types de sources d’émissions.

Résultats : le projet a permis d’acquérir des connaissances sur la composition chimique de 8 sites différents représentant différentes sources dans la zone urbaine de Toronto, et sur la façon dont la composition chimique varie d’une saison à l’autre. Plusieurs tests de toxicité ont été optimisés afin de déterminer les plus sensibles qui permettraient de différencier les réponses spécifiques à chaque site pouvant être liées à des composants chimiques spécifiques et à leurs concentrations respectives dans les mélanges. Cette étude a permis d’établir un niveau de comparaison avec et entre diverses sources dans la région de Toronto.

Publication : Eftade O. Gaga, Tom Harner, Ewa Dabek-Zlotorzynska, Valbona Celo, Greg Evans, Cheol-Heon Jeong, Sabina Halappanavar, Narumol Jariyasopit et Yushan Su; 2019; Polyurethane Foam (PUF) Disk Samplers for Measuring Trace Metals in Ambient Air; Environ. Sci. Technol. Lett., 6(9), p. 545-550, DOI10.1021/acs.estlett.9b00420.

Rôle des facteurs de stress non chimiques et de la sensibilité au stress dans la modification des effets des polluants atmosphériques sur la santé

But de la recherche : les facteurs de stress non chimiques sont des déterminants importants de la santé qui peuvent aussi modifier les effets nocifs de la pollution atmosphérique sur la santé ou y contribuer. L’objectif est d’évaluer la mesure dans laquelle les facteurs de stress non chimiques et les différences entre les individus dans la réponse au stress modifient les effets de la pollution atmosphérique sur la santé.

Résultats : l’étude a produit les premières preuves démontrant que les différences individuelles dans la réactivité au stress sont associées à une sensibilité différente aux effets pulmonaires de l’ozone. Le premier profil national de la charge allostatique, une mesure du dysfonctionnement physiologique cumulatif associé à l’exposition chronique aux facteurs de stress, a été publié. On a constaté une association spatiale entre la détresse psychologique et les niveaux de pollution de l’air ambiant au Canada. Ces travaux nous permettent de comprendre les facteurs qui régissent la susceptibilité aux polluants inhalés. Le profil de charge allostatique constitue un outil pour évaluer les effets combinés et cumulatifs de l’exposition à de multiples facteurs de stress.

Publication : Thomson E.M., Kalayci H. et Walker M.; 2019; Cumulative toll of exposure to stressors in Canadians: an allostatic load profile; Health Reports, 30(6), p. 14-21.

Rôle du stress et de la réactivité au stress dans la médiation des effets des polluants atmosphériques sur le cerveau et les poumons

But de la recherche : l’exposition à la pollution atmosphérique est associée à un risque accru de troubles neurologiques et de santé mentale, mais les mécanismes sous-jacents sont incertains. Le cerveau est extrêmement sensible au stress, et le stress chronique produit de profonds effets biochimiques et structurels sur le cerveau, lesquels contribuent à des processus pathologiques systémiques et locaux. Ce projet examine le rôle des réponses au stress dans la médiation des effets de l’inhalation de polluants sur le cerveau et les poumons; pour ce faire, des modèles in vivo et vitro seront utilisés, de même qu’une étude en chambre chez l’humain ainsi qu’une cohorte de naissances.

Résultats : les conclusions de l’étude relient directement la sécrétion d’hormones de stress découlant de la pollution à des effets sur le cerveau, ce qui était l’hypothèse voulant que l’activation de l’axe du stress joue un rôle dans la médiation des effets néfastes des polluants atmosphériques sur le système nerveux central. En reliant aux humains les résultats de modèles expérimentaux, les travaux en cours fourniront un appui mécaniste à la base causale des associations épidémiologiques, et étaieront une évaluation des risques et des stratégies de gestion efficaces grâce à la détermination des caractéristiques qui sous-tendent la vulnérabilité.

Publications : Thomson E.M.; 2019; Air pollution, stress, and allostatic load: linking systemic and central nervous system impacts; Journal of Alzheimer’s Disease, 69(3), p. 597-614. DOI: 10.3233/JAD-190015.

Thomson E.M., Filiatreault A.et Guénette J.; 2019; Stress hormones as potential mediators of air pollutant effects on the brain: Rapid induction of glucocorticoid-responsive genes; Environmental Research, 178, 108717, doi: 10.1016/j.envres.2019.108717, Epub 2019 Sep 4.

Efficacité de la cote air santé (CAS) chez des patients porteurs d’un défibrillateur automatique implanté

But de la recherche : la cote air santé (CAS) est un outil de communication du risque ayant pour but de renseigner la population sur l’état de la qualité de l’air actuelle et à venir. L’objectif premier est d’évaluer l’efficacité réelle de la CAS comme outil d’intervention permettant de réduire les risques pour la santé des patients portant un défibrillateur automatique implanté (DAI). L’objectif secondaire de l’étude est de déterminer les associations entre d’une part l’exposition quotidienne à l’ozone (O3), au dioxyde d’azote (NO2) et à la MP2,5 et d’autre part la CAS et les variations des paramètres d’arythmie et d’autres résultats cardiovasculaires au sein du groupe de patients atteints de maladies cardiaques.

Résultats : les résultats indiquent que la pollution de l’air est associée à des changements défavorables des mesures cardiovasculaires chez les patients porteurs d’un DAI. Les conseils basés sur la CAS pour éviter l’exposition à la pollution de l’air extérieur peuvent aider à réduire les effets nocifs sur les mesures cardiovasculaires. L’exercice quotidien léger peut être bénéfique pour la fonction cardiovasculaire de cette cohorte de patients portant un DAI.

Publication : Ling Liu, Bruce Urch, Kumaraswamy Nanthakumar, Li Chen, Marc Smith-Doiron, Jeffrey R. Brook, Mary Speck, Frances Silverman et David M. Stieb; 2019; Air pollution, physical activity and cardiovascular function of patients with implanted cardioverter defibrillators: A randomized controlled trial of indoor versus outdoor activity; J. Occup. Environ. Med., 62(4), p. 263-271, DOI: 10.1097/JOM.0000000000001795.

Cote air santé (CAS) et autres outils de communication

But de la recherche : la cote air santé (CAS) est l’outil qu’utilise le gouvernement du Canada pour communiquer aux Canadiens les conditions quotidiennes de la qualité de l’air et les prévisions en cette matière. Cet outil a été conçu par Santé Canada pour communiquer au public les risques pour la santé associés au mélange de polluants atmosphériques et pour guider les décisions des personnes et des organisations lors des périodes où le risque est élevé. Pour que la CAS reste précise et pertinente, une recherche scientifique en continue est nécessaire pour évaluer, mettre à jour et améliorer la CAS.

Résultats : à l’origine, la CAS avait été élaborée en fonction de l’association de 3 polluants atmosphériques présentant un risque accru de mortalité pour toutes causes confondues. Des études plus poussées ont montré que la CAS reflétait aussi d’autres résultats en matière de santé telles que les visites aux services d’urgence. La fumée des feux de forêt représente des circonstances particulières de détérioration de la qualité de l’air, et des outils de communication pour traiter spécifiquement de ces conditions sont nécessaires. D’autres études ont examiné le lien entre la variabilité à court terme de la qualité de l’air et divers résultats en matière de santé et entre les différentes approches de communication des risques pour la santé posés par la pollution atmosphérique.

Publications : Szyszkowicz M.; 2029; The Air Quality Health Index and all emergency department visits; Environ. Sci. Pollut. Res. Int., 26(24), p. 24357-24361, Epub 2019 Jun 22. DOI: 10.1007/s11356-019-05741-7.

Yao J., Stieb D.M., Taylor E. et Henderson S.B.; 2020; Assessment of the Air Quality Health Index (AQHI) and four alternate AQHI-Plus amendments for wildfire seasons in British Colombia; Canadian Journal of Public Health, 111(1), p. 96-106.

Szyszkowicz M.; 2020; Use of two-point models in “Model choice in time-series studies of air pollution and mortality”; Air Quality, Atmosphere & Health, 13(2), p. 225-32.

Masselot P., Chebana F., Lavigne É., Campagna C., Gosselin P. et Ouarda T.B.; 2019; Toward an Improved Air Pollution Warning System in Quebec; International journal of environmental research and public health, 16(12), p. 2095.

Stieb D.M., Huang A., Hocking R., Crouse D.L., Osornio-Vargas A.R. et Villeneuve P.J.; 2019; Using maps to communicate environmental exposures and health risks: Review and best-practice recommendations; Environmental Research, 1, 176:108518.

L'association entre l'exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse et l'autisme chez l'enfant

But de la recherche : le nombre d’enfants ayant reçu un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA) est à la hausse. Des études antérieures ont suggéré une association possible entre l’exposition à la pollution atmosphérique durant la grossesse et les TSA. Ce projet vise à mettre à l’épreuve 2 hypothèses : 1) l’exposition prénatale à la pollution atmosphérique est associée à un risque de TSA chez les enfants; 2) l’effet de l’exposition à la pollution atmosphérique varie selon les périodes de gestation.

Résultats : la première phase du projet consistait en un examen systématique et une méta analyse de publications antérieures, et visait à résumer l’association entre l’exposition maternelle à la pollution de l’air extérieur et les TSA chez l’enfant par trimestre en fonction d’études récentes. L’examen a révélé certaines données probantes pour la MP2,5, des données peu probantes pour NO2 et peu de données probantes pour la MP10 et l’ozone. Cependant, les patrons d’association des différents trimestres ne concordaient pas d’une étude à l’autre et d’un polluant atmosphérique à l’autre.

Publication : Chun H., Leung C., Wen S.W., McDonald J. et Shin H.H.; 2020; Maternal exposure to air pollution and risk of autism in children: A systematic review and meta-analysis; Environmental Pollution, 256, 113307.

Effets sur la santé de l’exposition aux particules ultrafines (PUF)

But de la recherche : cette étude, qui s’appuie sur les données de 3 études cas-témoins, porte sur l’exposition à long terme aux particules ultrafines (PUF) et sur le risque de développer un cancer du poumon, du sein ou de la prostate. Elle porte également sur le lien entre une exposition aux PUF durant la grossesse et les risques de faible poids à la naissance (< 2500 g), les naissances prématurées et le faible poids pour l’âge gestationnel, à l’aide des données du registre des naissances de l’Ontario pour la ville de Toronto.

Résultats : 3 documents scientifiques ont été publiés sur le lien observé entre les PUF et l’asthme chez l’enfant, les cardiopathies congénitales et les tumeurs cérébrales chez l’adulte. Plus précisément, l’exposition aux PUF durant des périodes décisives de la grossesse est associée à un risque accru de communication interventriculaire et au déclenchement de l’asthme chez l’enfant. Les PUF dans l’air ambiant peuvent également représenter un facteur de risque non reconnu jusqu’à maintenant de tumeurs cérébrales chez l’adulte.

Publications : Lavigne E., Lima I., Hatzopoulou M., Van Ryswyk K., Decou M.L., Luo W., van Donkelaar A., Martin R.V., Chen H., Stieb D.M. et Crighton E.; 2019; Spatial variations in ambient ultrafine particle concentrations and risk of congenital heart defects; Environment international, 1, 130, 104953.

Lavigne E., Donelle J., Hatzopoulou M., Van Ryswyk K., Van Donkelaar A., Martin R.V., Chen H., Stieb D.M., Gasparrini A., Crighton E. et Yasseen III A.S.; 2019; Spatiotemporal variations in ambient ultrafine particles and the incidence of childhood asthma; American journal of respiratory and critical care medicine, 199(12), p. 1487-95.

Weichenthal S., Olaniyan T., Christidis T., Lavigne E., Hatzopoulou M., Van Ryswyk K., Tjepkema M. et Burnett R.; 2020; Within-city Spatial Variations in Ambient Ultrafine Particle Concentrations and Incident Brain Tumors in Adults; Epidemiology (Cambridge, Mass.), 31(2), p. 177.

Modélisation spatiale en appui aux études sur la santé

But de la recherche : SC fait une surveillance intensive de la pollution de l’air ambiant, et développe des modèles de régression de l’utilisation des terres (RUT) qui permettent de prévoir les concentrations de polluants à l’échelle des quartiers ou des habitations. Les modèles de RUT sont utilisés afin de soutenir les études sur la santé à l’échelle locale et nationale des impacts de la pollution atmosphérique sur les maladies respiratoires, cardiovasculaires (par exemple, les accidents vasculaires cérébraux) et développementales (par exemple, les issues de la grossesse, le diabète gestationnel), les maladies auto-immunes, ainsi que les cancers.

Résultats : les modèles de RUT et les autres données sur l’exposition établis par le Programme de la qualité de l’air de Santé Canada sont maintenant disponibles auprès de plusieurs sources, dont le Consortium canadien de recherche en santé environnementale urbaine (CRSEU).

Publication : Goldberg M.S., Villeneuve P.J., Crouse D., To T., Weichenthal S.A., Wall C. et Miller A.B.; 2019; Associations between incident breast cancer and ambient concentrations of nitrogen dioxide from a national land use regression model in the Canadian National Breast Screening Study; Environment international, 133, 105182.

Effets des espaces verts de la Ferme expérimentale centrale

But de la recherche : la pollution de l’air, le bruit dû au trafic et les températures locales dépendent tous des caractéristiques de l’environnement construit en milieu urbain. À Ottawa, la Ferme expérimentale centrale (FEC) a probablement un rôle prépondérant sur ces expositions. Toutefois, à ce jour, très peu d’efforts ont été faits pour évaluer ces impacts. La présente étude visait à caractériser la pollution atmosphérique, le bruit et la température ambiante à la FEC et aux alentours, et à déterminer si la FEC a un impact réduisant ces expositions.

Résultats : 3 campagnes saisonnières d’échantillonnage ont été réalisées sur le terrain de la FEC et autour. La variabilité spatiale du dioxyde d’azote, de la matière particulaire fine, des particules ultrafines, du carbone noir, des composés organiques volatils, de la température ambiante et du bruit dans cette zone ont été caractérisés. L’étude a montré que ce grand espace vert peut atténuer les niveaux de chaleur et de pollution dans l’air de la zone environnante.

Publication : Van Ryswyk K., Prince N., Ahmed M., Brisson E., Miller J.D. et Villeneuve P.J.; 2019; Does urban vegetation reduce temperature and air pollution concentrations? Findings from an environmental monitoring study of the Central Experimental Farm in Ottawa, Canada; Atmospheric Environment, 218, 116886.

Réseau de recherche collaborative multi-ville et multi-pays

But de la recherche : les associations entre les expositions à court terme aux particules et la mortalité quotidienne ont fait l’objet de nombreuses études. Cependant, la plupart des données proviennent d’études portant sur une seule ville, une seule région ou un seul pays, et la comparaison de ces résultats et la synthèse des estimations des effets posent des défis en raison d’approches de modélisation différentes et de biais de publication potentiels. Le Réseau de recherche collaborative multi-villes et multi-pays a été conçu pour traiter ces limites en réalisant des études multi-centres internationales qui suivent le même protocole d’analyse et utilisent les mêmes spécifications pour les modèles pour estimer les associations mondialement représentatives des expositions à l’ozone, à la MP10 et à la MP2,5 avec la mortalité quotidienne.

Résultats : 2 articles de recherche ont été publiés. Le premier article a montré les associations indépendantes entre l’exposition à court terme à la MP10 et à la MP2,5 et la mortalité quotidienne cardiovasculaire, respiratoire et toutes causes confondues dans plus de 600 villes du monde. Le deuxième article a analysé des données provenant de plus de 400 endroits dans 20 pays et a fourni des preuves de l’association à court terme entre l’ozone et le taux de mortalité.

Publications : : Liu C., Chen R., Sera F., Vicedo-Cabrera A.M., Guo Y., Tong S., Coelho M.S., Saldiva P.H., Lavigne E., Matus P. et Valdes Ortega N.; 2019; Ambient particulate air pollution and daily mortality in 652 cities; New England Journal of Medicine, 381(8), p. 705-15.

Vicedo-Cabrera A.M., Sera F., Liu C., Armstrong B., Milojevic A., Guo Y., Tong S., Lavigne E., Kyselý J., Urban A., Orru H. et al.; 2020; Short term association between ozone and mortality: global two stage time series study in 406 locations in 20 countries; BMJ, 2020 Feb 10;368.

L’exposition à la pollution de l’air liée à la Cohorte santé et environnement de la population de l’Ontario

But de la recherche : la Cohorte santé et environnement de la population de l’Ontario (CSEPO) est une vaste cohorte rétrospective de la population de l’Ontario créée en 2014 en fusionnant plusieurs bases de données administratives à grande échelle sur la santé. Cette cohorte comprend pratiquement toute la population de l’Ontario née au Canada âgée d’au moins 35 ans en 1996 (~ 4,9 millions de personnes), population ayant fait l’objet d’un suivi jusqu’en 2014. Les principaux objectifs de la CSEPO sont d’étudier les effets indépendants et combinés des stresseurs environnementaux (comme la pollution atmosphérique et le bruit dû au trafic) sur l’incidence de maladies chroniques, ainsi que leurs interactions avec les facteurs environnementaux « sains » (par exemple, les espaces verts).

Résultats : 5 articles de recherche ont été publiés. Dans un article, il est rapporté que l’exposition à la pollution atmosphérique augmentait les risques d’AVC, et dans un autre qu’il existe une association entre l’exposition aux polluants atmosphériques et l’insuffisance cardiaque et l’infarctus aigu du myocarde (crise cardiaque). Dans le troisième article, d’autres analyses ont révélé que la prise en compte des composants chimiques de la MP2,5 pouvait augmenter de 10 % à 27 % l’estimation des effets de la MP2,5 sur les crises cardiaques et la mortalité cardiovasculaire. Le quatrième article a présenté les liens entre la pollution atmosphérique et l’incidence de diabète et la mortalité liée au diabète. Enfin, dans le dernier article, il est rapporté que l’exposition à long terme au bruit dû au trafic augmentait les risques de diabète et d’hypertension, et que cet effet était indépendant des effets de la pollution de l’air.

Publications : Shin S., Burnett R.T., Kwong J.C., Hystad P., van Donkelaar A., Brook J.R., Goldberg M.S., Tu K., Copes R., Martin R.V. et Liu Y.; 2019; Ambient air pollution and the risk of atrial fibrillation and stroke: a population-based cohort study; Environmental Health Perspectives, 127(8), 087009.

Chen H., Zhang Z., van Donkelaar A., Bai L., Martin R.V., Lavigne E., Kwong J.C. et Burnett R.T.; 2020; Understanding the Joint Impacts of Fine Particulate Matter Concentration and Composition on the Incidence and Mortality of Cardiovascular Disease: A Component-Adjusted Approach; Environmental Science & Technology, 54(7), p. 4388-99.

Bai L., Shin S., Burnett R.T., Kwong J.C., Hystad P., van Donkelaar A., Goldberg M.S., Lavigne E., Copes R., Martin R.V. et Kopp A.; 2019; Exposure to ambient air pollution and the incidence of congestive heart failure and acute myocardial infarction: A population-based study of 5.1 million Canadian adults living in Ontario; Environment international, 132, 105004.

Shin S., Bai L., Oiamo T.H., Burnett R.T., Weichenthal S., Jerrett M., Kwong J.C., Goldberg M.S., Copes R., Kopp A. et Chen H.; 2020; Association between road traffic noise and incidence of diabetes mellitus and hypertension in Toronto, Canada: a population‐based cohort study; Journal of the American Heart Association, 9(6), e013021.

Paul L.A., Burnett R.T., Kwong J.C., Hystad P., van Donkelaar A., Bai L., Goldberg M.S., Lavigne E., Copes R., Martin R.V. et Kopp A.; 2020; The impact of air pollution on the incidence of diabetes and survival among prevalent diabetes cases; Environment international, 134, 105333.

Effets sur la santé de la pollution de l’air observés dans le cadre de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes

But de la recherche : l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) est une enquête nationale transversale qui permet de recueillir de l’information sur l’état de santé, le recours aux soins de santé et les déterminants de la santé de la population canadienne. L’enquête a servi à créer une cohorte assortie de données détaillées sur l’exposition à la pollution atmosphérique et de renseignements sur certains facteurs importants de risques comportementaux individuels, qu’il est possible d’utiliser pour étudier le lien entre la pollution de l’air et divers résultats en matière de santé.

Résultats : la couverture pancanadienne de la cohorte a permis d’enquêter sur les effets de la pollution atmosphérique sur la mortalité de la population même lorsque les concentrations de polluants sont faibles. Les résultats ont montré un effet important et une réponse de concentration supralinéaire à des concentrations faibles de MP2,5. Les données de l’ESCC ont aussi été appliquées à une étude des médiateurs causaux du lien entre la pollution atmosphérique et la démence. L’étude a révélé un lien entre l’exposition à long terme aux polluants atmosphériques et une incidence accrue des cas de démence, et il a été suggéré que l’effet de l’exposition à la pollution de l’air sur les maladies cardiovasculaires pouvait contribuer à l’effet sur les cas de démence.

Publications : Christidis T., Erickson A.C., Pappin A.J., Crouse D.L., Pinault L.L., Weichenthal S.A., Brook J.R., van Donkelaar A., Hystad P., Martin R.V. et Tjepkema M.; 2019; Low concentrations of fine particle air pollution and mortality in the Canadian Community Health Survey cohort; Environmental Health, 18(1), p. 84.

Ilango S.D., Chen H., Hystad P., van Donkelaar A., Kwong J.C., Tu K., Martin R.V. et Benmarhnia T.; 2020; The role of cardiovascular disease in the relationship between air pollution and incident dementia: a population-based cohort study; International Journal of Epidemiology, 49(1), p. 36-44.

Pollution atmosphérique liée au trafic routier

But de la recherche : la pollution atmosphérique liée au trafic routier (PATR) est l’une des principales sources d’exposition en milieu urbainet a été associée à une grande variété d’effets nocifs sur la santé humaine. La majorité de la population canadienne est exposée régulièrement à la PATR en raison de ses activités quotidiennes (par exemple, le trajet quotidien), et une importante partie de la population réside à proximité de grands axes routiers.

Résultats : SC a réalisé un examen de délimitation afin de développer une carte de preuve des éléments probants de la littérature épidémiologique des effets sur la santé humaine de l’exposition à la PATR, afin de contribuer à de futurs examens et évaluations.

Publication : Matz C.J., Egyed M., Hocking R., Seenundun S., Charman N. et Edmonds N.; 2019; Human health effects of traffic-related air pollution (TRAP): a scoping review protocol; Systematic reviews, 8(1), p. 223.

Effets sur la santé dus à une exposition en début de vie à la pollution atmosphérique

But de la recherche : on pense que l’exposition in utero à la pollution atmosphérique et durant l’enfance contribue à de nombreux effets néfastes sur la santé, notamment des maladies liées au système immunitaire. Plusieurs approches sont adoptées pour expliquer ce lien en utilisant différentes méthodes pour caractériser l’exposition à la pollution atmosphérique et les cohortes rétrospectives d’enfants et de naissances.

Résultats : la pollution atmosphérique semble augmenter le risque d’effets nocifs sur la santé à la naissance et durant la petite enfance selon diverses méthodes de recherche et selon la prise en compte de polluants provenant de différentes sources. L’exposition à l’ozone est associée à l’asthme et à l’eczéma chez l’enfant, tandis que d’autres études montrent des profils complexes et des caractéristiques de source liés à des effets sur la santé.

Publications : Serrano-Lomelin J., Nielsen C.C., Jabbar M.S., Wine O., Bellinger C., Villeneuve P.J., Stieb D., Aelicks N., Aziz K., Buka I. et Chandra S.; 2019; Interdisciplinary-driven hypotheses on spatial associations of mixtures of industrial air pollutants with adverse birth outcomes; Environment international, 131, 104972.

Buteau S., Shekarrizfard M., Hatzopolou M., Gamache P., Liu L. et Smargiassi A.; Air pollution from industries and asthma onset in childhood: A population-based birth cohort study using dispersion modeling; Environmental Research, 2020 Jan 25, 109180.

To T., Zhu J., Stieb D., Gray N., Fong I., Pinault L., Jerrett M., Robichaud A., Ménard R., van Donkelaar A. et Martin R.V.; 2020; Early life exposure to air pollution and incidence of childhood asthma, allergic rhinitis and eczema; European Respiratory Journal, 55(2).

Méthodes

Évaluation de l’exposition à la pollution extérieure et des risques connexes (OPERA)

But de la recherche : l’évaluation de l’exposition à la pollution extérieure et des risques connexes (OPERA) représente un nouveau paradigme dans la manière de mener des études de la charge de morbidité afin de soutenir les décisions fondées sur des données probantes dans la gestion du climat et de la qualité de l’air. Le projet comprend 2 composantes principales : la construction de fonctions de réponse à la concentration de plusieurs polluants pour différents résultats sanitaires, et l’estimation de la charge de morbidité par source de pollution et par zone géographique.

Résultats : Des méthodes améliorées d’exposition à la pollution atmosphérique ont été appliquées à des cohortes canadiennes et d’autres pays et ont permis de découvrir des associations entre l’exposition à la pollution atmosphérique et une série de problèmes de santé, dont le diabète, les naissances prématurées et la mortalité. Une vaste collaboration internationale a contribué de manière importante à estimer la charge mondiale de morbidité associée à la pollution atmosphérique.

Publications : Erickson A.C., Brauer M., Christidis T., Pinault L., Crouse D.L., van Donkelaar A., Weichenthal S., Pappin A., Tjepkema M., Martin R.V. et Brook J.R.; 2019; Evaluation of a method to indirectly adjust for unmeasured covariates in the association between fine particulate matter and mortality; Environmental research, 175, p. 108-16.

Pappin A.J., Christidis T., Pinault L.L., Crouse D.L., Brook J.R., Erickson A., Hystad P., Li C., Martin R.V., Meng J. et Weichenthal S.; 2019; Examining the Shape of the Association between Low Levels of Fine Particulate Matter and Mortality across Three Cycles of the Canadian Census Health and Environment Cohort; Environmental Health Perspectives, 127(10), 107008.

Crouse D.L., Erickson A.C., Christidis T., Pinault L., van Donkelaar A., Li C., Meng J., Martin R.V., Tjepkema M., Hystad P. et Burnett R.; 2020; Evaluating the Sensitivity of PM2. 5–Mortality Associations to the Spatial and Temporal Scale of Exposure Assessment; Epidemiology, 31(2), p. 168-76.

Méthode de regroupement des modèles de concentration-réponse non linéaires

But de la recherche : selon de nouvelles données, les modèles de risque linéaires ne sont peut-être pas la meilleure façon de caractériser les relations entre les concentrations de polluants dans l’air extérieur et la santé. Ce projet consistera à mettre au point des méthodes mathématiques pour combiner les résultats de plusieurs études avec des associations non linéaires entre l’exposition à la pollution de l’air et la santé.

Résultats : cette étude examine l’association entre les taux de concentration des polluants dans l’air ambiant et les visites aux services d’urgence pour des troubles de la personnalité, de stress aigu et de la conduite. Elle suggère que la pollution de l’air en milieu urbain avait une incidence sur le comportement humain. Elle a aussi abouti au développement d’une méthode regroupant les fonctions de risque non linéaires appelée GEMM (modèle mondial du taux de mortalité par exposition) pour les décès non accidentels. Cette nouvelle approche est utilisée dans le monde entier pour déterminer l’effet des particules fines sur la mortalité.

Publications : Szyszkowicz M.; 2019; Urban air pollution and behavioural disorders; Int. Arch. Subs Abuse Rehabil., 1-7, DOI: 10.23937/iasar-2017/1710005.

Szyszkowicz M.; 2020; Case-Crossover Method with a Short Time-Window; Int. J. Environ. Res. Public Health, 17(1), 202, DOI: 10.3390/ijerph17010202.

7.4 Qualité de l’eau

ECCC et SC ont poursuivi leurs activités de recherche sur la qualité de l’eau.

Travaux de recherche par ECCC

Tendances relatives aux produits ignifuges dans les poissons des Grands Lacs

But de la recherche : évaluer les changements temporels des concentrations de produits ignifuges de type polybromodiphényléther (PBDE) dans les poissons prédateurs de niveau trophique supérieur des Grands Lacs.

Résultats : des chercheurs canadiens et américains ont analysé les tendances relatives à 5 congénères principaux des PBDE (BDE-47, 99, 100, 153 et 154) chez le touladi et le doré jaune dans les 5 Grands Lacs, de 1979 à 2016. Les concentrations totales de PBDE (ajustées en fonction de l’âge) ont augmenté de 1990 à 2000 (16,3 % par année), puis ont rapidement décliné de 2000 à 2007 (−19,5 % par année). Cette baisse est associée à l’abandon progressif volontaire de la production et de l’utilisation des PBDE à partir de 2000. Depuis 2007, la tendance à la baisse est moins marquée (diminution inférieure à 5,5 % par année), et elle est restée relativement inchangée de 2011 à 2015. Bien que les concentrations de BDE-47 continuent de baisser dans la plupart des lacs, celles des 4 congénères fortement bromés semblent augmenter après 2007. Ces résultats indiquent une augmentation de l’absorption chez les poissons, et que la bioaccumulation de congénères de BDE fortement bromés peut être liée à la transformation du BDE-209 en composés de BDE moins bromés dans l’environnement ou le réseau trophique des Grands Lacs.

Publication : Zhou C., Pagano J., McGoldrick D.J., Chen D., Crimmins B.,S., Hopke P.K., Milligan M.S., Murphy E.W. et Holsen T.M.; 2019; Legacy Polybrominated Diphenyl Ethers (PBDEs) Trends in Top Predator Fish of the Laurentian Great Lakes (GL) from 1979 to 2016: Will Concentrations Continue to Decrease?; Environ. Sci. Technol., 53, p. 6650-6659, 255, DOI: 10.1021/acs.est.9b00933.

Tendances relatives aux acides perfluoroalkyliques (APFA) dans les précipitations et les eaux de surface des Grands Lacs

But de la recherche : évaluer les changements temporels des concentrations d’acides perfluoroalkyliques dans les précipitations humides et l’eau de surface entre 2006 et 2018 dans les Grands Lacs canadiens en relation avec des modifications réglementaires.

Résultats : de façon générale, les concentrations de perfluorooctanesulfonate (PFOS) et de perfluorooctanoate (PFO) ont diminué dans les précipitations, vraisemblablement en réponse aux mesures réglementaires/d’élimination progressive mises en place. En comparaison, les concentrations d’APFA à chaîne plus courte, qui ne sont pas réglementés au Canada, n’ont pas diminué et celles de perfluorohexanoate et de perfluorobutanoate ont récemment augmenté, ce qui pourrait être dû à leur utilisation comme produits de remplacement, étant donné que les APFA à chaîne plus longue sont progressivement abandonnés par l’industrie. Nos résultats suggèrent qu’un contrôle à la source des APFA à chaîne plus courte pourrait être lent à se refléter dans les concentrations environnementales en raison d’émissions loin du site de détection et de la volatilisation continue provenant de produits utilisés et de flux de déchets.

Publication : Gewurtz S.B., Bradley L.E., Backus S., Dove A., McGoldrick D.J., Hung H. et Dryfhout Clark H.; 2019; Perfluoroalkyl Acids in Great Lakes Precipitation and Surface Water (2006-2018) Indicate Response to Phase-outs, Regulatory Action, and Variability in Fate and Transport Processes; Environ. Sci. Technol., 53, p. 8543-8552, https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acs.est.9b01337.

Tendances spatiales et temporelles relatives au bisphénol A dans les eaux de surface canadiennes

But de la recherche : des études ont montré que le bisphénol A (BPA), une substance chimique industrielle utilisée pour la production de matières plastiques, pénètre dans l’environnement par l’intermédiaire des eaux usées, des résidus de lavage et la décomposition physicochimique de produits finaux lors de leur élimination et de leur recyclage. Cette substance a été détectée dans le lixiviat de certains sites d’enfouissement. Entre 2012 et 2018, des échantillons d’eau douce ont été prélevés dans 44 sites d’échantillonnage au Canada, et analysés pour y détecter le BPA.

Résultats : les concentrations résultantes de BPA dans les échantillons allaient de 3,05 à 1888,51 ng/L, et les concentrations dans 64 % des échantillons se situant sous la limite de détection du laboratoire. En comparaison, les Recommandations fédérales pour la qualité de l’environnement en vue de la protection de la vie aquatique sont de 3 500 ng/L. Le BPA était plus fréquemment détecté dans les échantillons d’eau provenant de sites associés à des stations de traitement des eaux usées municipales ou urbaines. De plus, il ne semble pas y avoir eu de tendance statistiquement significative d’un point de vue temporel (à la hausse ou à la baisse) ou spatial en matière de concentrations de BPA dans les eaux de surface canadiennes entre 2012 et 2018. Dans l’ensemble, les concentrations canadiennes de BPA sont similaires à celles d’autres pays d’Asie et d’Europe.

Publication : Lalonde B. et Garron C.; 2020; Spatial and Temporal Distribution of BPA in the Canadian Freshwater Environment; Arch. Env. Contam. Toxicol., 78, p. 568-578, https://link.springer.com/article/10.1007/s00244-020-00721-2.

Devenir, transport et bioaccumulation de substances perfluoroalkyliques émergentes et existantes

But de la recherche : cette recherche vise à contribuer aux données sur le devenir environnemental des substances perfluoroalkyliques (SPFA) émergentes et existantes provenant de diverses sources, dont les influents et effluents d’eaux usées et les sédiments du lac Ontario.

Résultats : à partir d’une carotte de sédiments prélevée dans le lac Ontario, qui a été sectionnée, datée et analysée pour y détecter des substances perfluoroalkyliques (SPFA), un profil de dépôt a été établi pour des congénères des SPFA de 1950 à 2017. Des acides perfluoroalcanesulfoniques (APFAS) et des acides perfluorocarboxyliques (APFC) ont été détectés dans tous les échantillons de 1950 à 2017. Le PFOS a augmenté de façon exponentielle depuis les années 1950 jusqu’en 2008, puis a commencé à décliner. Les deuxième et troisième concentrations les plus élevées ont été attribuées à l’acide perfluorooctanoïque (APFO) et à l’acide perfluoroundécanoïque (APFUnD). L’APFO a augmenté jusqu’en 1996, puis a décliné pour atteindre un plateau depuis 2000. L’acide PFUnDA et d’autres APFC à longue chaîne n’ont pas décliné et leur dépôt a même augmenté depuis 2000.

La présence de SPFA a été analysée dans des échantillons d’influent d’eaux usées brutes prélevés dans 14 usines de traitement des eaux usées au Canada ayant recours à diverses approches de traitement : traitement primaire avec ajout de produits chimiques, lagune facultative, traitement secondaire avancé et élimination avancée des nutriments biologiques. La concentration totale de SPFA (20 congénères) dans les influents variait entre 11 à 444 ng.L-1 (91 ± 100 ng.L-1), la valeur médiane étant de 42 ng.L-1. Dans les effluents, la concentration totale de SPFA allait de 20 à 239 ng.L-1 (66 ± 59 ng.L-1), la valeur médiane étant de 42 ng.L-1. Cependant, sur une base de congénère individuel, une concentration plus importante de certaines SPFA dans les effluents suggère qu’une production due à la transformation de précurseurs organofluorés lors du procédé de traitement des usines de traitement des eaux usées.

Publication : Pickard H.M., Criscitiello A.S., Persaud D., Spencer C., Muir D.C.G., Lehnherr I., Sharp M.J., De Silva A.O. et Young C.J.; 2020; Ice Core Record of Persistent Short‐Chain Fluorinated Alkyl Acids: Evidence of the Impact from Global Environmental Regulations; Geophys. Res. Lett., 47, e2020GL087535.

Toxicologie aquatique des nanoparticules d’argent

But de la recherche : les nanoparticules d’argent (NPAg) constituent un des nanomatériaux les plus populaires en raison de leurs propriétés antibactériennes. L’utilisation de plus en plus répandue des NPAg fait craindre des impacts potentiels sur les écosystèmes aquatiques. L’influence des revêtements de surface, de la taille et de la forme des NPAg sur la biodisponibilité et la toxicité chez les poissons a été examinée.

Résultats : les revêtements de surface influencent la biodisponibilité et la toxicité des nanoparticules d’argent. Les NPAg enduites de polyvinylpyrrolidone présentaient la plus grande biodisponibilité chez les poissons comparativement à celles enduites de citrate, de silicate et de bis-polyéthylèneimine. La toxicité des nanoparticules d’argent de taille et de revêtement similaires était supérieure dans le cas des nanomatériaux cubiques par rapport aux particules sphériques et prismatiques. Dans le cadre de cette approche, des nanoparticules de polystyrène ont servi de substituts inertes lorsque des effets d’accumulation pouvaient être mesurés dans les tissus sans la réactivité de l’argent.

Publications : Auclair J., Turcotte P., Gagnon C., Peyrot C., Wilkinson K.J. et Gagné F.; 2019; The influence of surface coatings on the toxicity of silver nanoparticle in rainbow trout; Comp. Biochem. Physiol. C Toxicol. Pharmacol., 226, 108623.

Auclair J., Turcotte P., Gagnon C., Peyrot C., Wilkinson K.J. et Gagné F.; 2019; The Influence of Surface Coatings of Silver Nanoparticles on the Bioavailability and Toxicity to Elliptio complanata Mussels; Journal of Nanomaterials, e ID 7843025.

Disponibilité et effets biophysiques des nanoparticules de polystyrène

But de la recherche : la présence de nanoplastiques dans divers produits et celle découlant de l’altération de matières plastiques rejetées sont préoccupantes pour la sécurité de l’environnement. Le but de cette étude était d’examiner les effets biophysiques des nanoparticules de polystyrène sur l’hydre cnidaire et les moules d’eau douce.

Résultats : des nanoparticules de polystyrène ont été détectées dans la glande digestive des moules d’eau douce et ont produit des effets biophysiques sur cette glande, tels que l’anisotropie, la viscosité, et des changements dans les activités de dissipation des enzymes du métabolisme du glucose et de la viscosité en fonction du temps. Une autre étude a conclu que les nanoparticules étaient biodisponibles pour l’hydre et qu’elles menaient à une peroxydation lipidique et à la mobilisation des lipides chez l’hydre.

Publications : Auclair J., Quinn B., Peyrot C., Wilkinson K.J. et Gagné F.; 2020; Detection, biophysical effects, and toxicity of polystyrene nanoparticles to the cnidarian Hydra attenuate; Environ. Sci. Pollut. Res. Int., 27, p. 11772-11781.

Auclair J., Peyrot C., Wilkinson K.J. et Gagné F.; 2020; Biophysical effects of polystyrene nanoparticles on Elliptio complanata mussels; Environ. Sci. Poll. Res., https://doi.org/10.1007/s11356-020-08920-

Devenir, transformation et biodisponibilité des nanoparticules à base de métal dans l’environnement aquatique

But de la recherche : évaluer la transformation et le devenir dans l’environnement de nanomatériaux à base de métal (Bi2O3, CeO2, CuO, MnO2, NiO, Ag, ZnO, ZrO2) dans les eaux naturelles. Le devenir de nanomatériaux tels que les nanoparticules (NP) d’oxyde de cérium, de cuivre ou de zinc, et d’argent (NP) rejetés par les eaux usées municipales ainsi que leur toxicité pour les poissons et les bivalves exposés ont été évalués.

Résultats : les nanoparticules d’argent et les produits de transformation ont été évalués dans les effluents d’eaux usées de municipalités canadiennes, ainsi qu’en tant que sources d’argent additionnelles dans des eaux naturelles. La biodisponibilité et la toxicité des NPCeO2, des NPAg et des produits transformés pour différents organismes aquatiques ont été documentées, et l’exposition environnementale a été caractérisée comme étant influencée par la nature et la taille des particules. La transformation des NPCuO et des NPZnO a été significative et a fourni des renseignements clés pour l’évaluation de l’exposition environnementale (persistance et bioaccumulation).

Publications : Auclair J., Turcotte P., Gagnon C. et Gagné F.; 2020; Toxicity of copper oxide nanoparticles to rainbow trout juveniles; Current Topics Toxicol., 16, p. 1-11.

Auclair J., André C., Peyrot C., Wilkinson K.J., Turcotte P., Gagnon C. et Gagné F.; 2019; Combined effects of surface waters and CeO nanoparticle in zebra mussels; Invert. Surv. J., 16, p. 153-163.

Auclair J., Turcotte P., Gagnon C., Peyrot C., Wilkinson K.J. et Gagné F.; 2019; The influence of surface coatings of silver nanoparticles on the bioavailability and toxicity of freshwater mussels; J. Nanomaterials, ID 7843025, 10 p. doi.org/10.1155/2019/7843025.

Gagné F., Auclair J., Turcotte P., Gagnon C., Peyrot C. et Wilkinson K.J.; 2019; The influence of surface waters on the bioavailability and toxicity of zinc oxide nanoparticles in freshwater mussels; Comp. Biochem. Physiol. - Part C, 219, p. 1-11.

Toxicité du lixiviat de particules de pneus pour les embryons de poissons

But de la recherche : des scientifiques d’ECCC ont évalué la toxicité aquatique de lixiviats provenant de particules de pneus. Ces particules sont une catégorie de microplastiques qui entrent dans l’environnement. Les pneus perdent jusqu’à 1 kg de caoutchouc par année (par voiture, dans des conditions de conduite normales), et ces particules de caoutchouc sont lessivés de la surface des routes jusque dans les égouts, aboutissant souvent dans les cours d’eau.

Résultats : les effets des lixiviats de particules de pneus ont été évalués chez des embryons de poissons. Les lixiviats de particules de pneus étaient toxiques pour les poissons. La toxicité était supérieure si le lixiviat des particules de pneus s’était formé à des températures plus élevées (34 °C comparativement à 25 °C) et si les particules étaient lixiviées sous une agitation vigoureuse (simulation de la turbulence élevée d’un orage). Les lixiviats ont réduit le succès d’éclosion des embryons de poissons, et tout poisson ayant survécu était de taille réduite. L’étude se poursuit afin que nous puissions évaluer quelles substances chimiques des particules de pneus sont nocives pour les poissons.

Publication : Kolomijeca A., Parrott J., Khan H., Shires K., Clarence S., Sullivan C., Chibwe L., Sinton D. et Rochman C.M.; 2020; Increased temperature and turbulence alter the effects of leachates from tire particles on fathead minnow (Pimephales promelas); Environmental Science & Technology, 54(3), p. 1750-1759.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :