Réserve nationale de faune de la Pointe-du-Prince-Édouard

Avis

Les sentiers, les toilettes et les aires de stationnements de la réserve nationale de faune de la Pointe-du-Prince-Édouard sont ouverts au public pour une utilisation de jour uniquement.

Respectez l’environnement et ne laissez aucune trace de votre passage.

Rappelez-vous, vous êtes responsable de votre propre sécurité.

La réserve nationale de faune (RNF) de la Pointe-du-Prince-Édouard est située à environ 20 kilomètres (km) au sud-est de Picton, en Ontario, sur la rive nord du lac Ontario. Cette RNF a été établie en 1978 et doit son nom à la pointe du Prince-Édouard, située à l’extrémité est de la péninsule.

Description

Depuis le milieu des années 1960, cette section de la péninsule de la pointe Long est reconnue comme une aire importante pour les oiseaux migrateurs. La situation géographique et la diversité des habitats qu’on y retrouve attirent un nombre remarquable de passereaux migrateurs, qui se regroupent à la pointe de la péninsule. En outre, un grand nombre de rapaces diurnes et nocturnes passent à travers la région lors des migrations du printemps et de l’automne. Il s’agit du seul site du côté canadien du lac Ontario qui accueille autant d’oiseaux pendant la migration. Plus de 300 espèces d’oiseaux ont été recensées sur la pointe, dont des oiseaux chanteurs, des oiseaux aquatiques, des hiboux et des faucons. En 1998, la pointe Prince Edward a été désignée comme étant une Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO) de la rive sud du comté de Prince Edward établie par Bird Life International. En outre, la RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard est l’un des dix sites faisant partie de l’initiative Rapprocher les Canadiens de la nature.

Pointe du Prince-Édouard. Photo : Charles Francis 

La RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard occupe l’extrémité orientale de la péninsule et couvre 546 hectares d’habitats constitués de forêts, de prairies et de terres humides. En raison du nombre important d’oiseaux migrateurs qui traversent la zone, le Prince Edward Point Bird Observatory, un organisme à but non lucratif, a été établi comme station pour le Réseau canadien de surveillance des migrations en 1995 . Chaque année, le Prince Edward Point Bird Observatory bague des oiseaux chanteurs migrateurs (passereaux), des rapaces et des hiboux en vertu du permis du Service canadien de la faune et du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario.

Dans la RNF, 33 espèces en péril inscrites à la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral ont été recensées. Pour diverses espèces aviaires en péril, dont l’engoulevent bois-pourri, le pic à tête rouge et le petit blongios, la RNF constitue à la fois une aire de repos durant la migration et un lieu de reproduction. On trouve également de nombreuses espèces de serpents dans la RNF. De plus, la RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard est une importante halte migratoire pour des chauves-souris et le monarque.

La plupart des terres dans la RNF sont en cours de transition naturelle comme d’anciens pâturages à un mélange de zones arbustives et de terres boisées en stade de succession. Comme cette RNF constitue un maillon dans une chaîne d’habitats essentiels pour les oiseaux migrateurs, la conservation des sites environnants représente une source de préoccupation.

Pour plus d’information sur la RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard, consultez le tableau sommaire ci-dessous.

Gestion

En vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada, les RNF sont protégées et gérées conformément au Règlement sur les réserves d’espèces sauvages. L’objectif premier des RNF est de protéger et de conserver la faune et son habitat. À cette fin et conformément à la loi, toute activité dans une RNF qui pourrait nuire à la conservation de la faune peut être interdite. Par conséquent, la plupart des RNF ne sont pas accessibles au public et toutes les activités y sont interdites. Toutefois, certaines activités peuvent être autorisées par avis public ou délivrance de permis dans la mesure où elles sont conformes aux objectifs du plan de gestion de la RNF. Pour plus d’informations, veuillez consulter la section des plans de gestion et activités des RNF.

Planifiez votre visite

La Pointe-du-Prince-Édouard est un endroit magnifique pour y passer la journée. Amenez un pique-nique, baignez-vous à l’une des nombreuses petites plages en gravier sans-surveillance ou mettez votre bateau à l’eau dans le port au bout de la route Long Point. Les feux de camp et les barbecues sont interdits dans la RNF. Vous pouvez également explorer le petit réseau de sentiers de randonnée afin de profiter de la belle vue et des sons de la nature. Sinon, pour une activité plus interactive, vous pouvez contacter l’observatoire d’oiseaux de la pointe du Prince-Édouard (anglais seulement) qui offre des activités au public au printemps et à l’automne.

Pointe du Prince-Édouard. Photo : Jeff Robinson

Installations publiques : toilettes, aire de stationnement, quai et rampe de mise à l’eau (utilisable le jour seulement).
L’accès à certains sentiers de la RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard est restreint de façon saisonnière à proximité de l’observatoire d’oiseaux de la Pointe-du-Prince-Édouard. Les activités autorisées sont énumérées à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages; des panneaux sont également installés aux points d’accès.

Les activités autorisées dans la RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard conformément à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages sont les suivantes :

  1. L’observation de la faune, sur les chemins et les sentiers ainsi que dans les aires de stationnement désignés
  2. La randonnée pédestre, aux endroits visés à l’article 1
  3. La participation à un repas ou à une activité de groupe de quinze personnes ou plus aux endroits visés à l’article 1
  4. sL’utilisation d’un véhicule, à l’exception d’une motoneige ou d’un véhicule tout terrain, sur les chemins et les sentiers ainsi que dans les aires de stationnement désignés
  5. La baignade aux plages désignées
  6. La mise à l’eau et l’accostage d’embarcations aux stationnements des aires de mise à l’eau désignées
  7. L’utilisation d’embarcations
  8. Le stationnement de nuit de véhicules, y compris de remorques à bateau aux stationnement des aires de mise à l’eau désignées
  9. Le ski de fond et la raquette sur les sentiers et les chemins ainsi que dans les aires de stationnement désignés
  10. La pêche sportive à partir de la rive, en conformité avec tout permis fédéral applicable et toute autorisation requise par la législation de l’Ontario pour la pêche sportive

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les activités autorisées dans les RNF, consultez la page sur la gestion et les activités des RNF.

Emplacement

À partir de Belleville : Prendre l’autoroute 62 sud, aussi connue comme la route de Bay Bridge (située entre Toronto et Kingston sur l’autoroute 401). Il s’agit d’une promenade pittoresque qui traverse la région de Prince Edward. Gardez la gauche afin de continuer sur l’autoroute 33. À la ville de Bloomfield, continuez sur la rue principale de Bloomfield (autoroute 33). Au rond-point, prenez la 2e sortie et continuez sur l’autoroute 33 (Loyalist Parkway). Une fois à Picton, tournez à droite sur la rue Bridge, ensuite tournez à droite sur la rue Union/route de comté 8, puis à gauche sur la route de comté 16. Finalement, tournez à gauche sur la route de comté 13 qui vous mènera à la rue Long Point et dans la RNF.

Coordonnées géographiques de l’entrée de la RNF43.937294,-76.908577

Remarque : Certaines zones de la RNF peuvent être fermées au public durant les migrations de printemps et d’automne des oiseaux. L’avis sera affiché à l’entrée ou aux limites de la réserve d’espèces sauvages et publié sur le site Web du gouvernement fédéral ou sur d’autres médias sociaux.

Pour en savoir plus sur l’accès et l’obtention de permis, communiquez avec le bureau régional d’Environnement et Changement climatique Canada.

Carte de la réserve

Carte - Voir la longue description ci-dessous
Carte de la RFN de la Pointe-du-Prince-Édouard
Description longue

Carte du sud de la baie de Prince Edward dans le lac Ontario. Les limites de la réserve nationale de faune (RNF) de la Pointe-du-Prince-Édouard sont indiquées. La RNF recouvre presqu’ entièrement les trois derniers kilomètres de terre incluant la pointe Traverse et la Pointe-du-Prince-Édouard. La route qui longe la rive nord de la Pointeest exclue de la réserve de faune. L’échelle est en kilomètres. Les eaux permanentes et les routes sont indiquées . Unmédaillon situe la RNF au Canada.

Cette carte n’a qu’une valeur indicative et ne doit pas être utilisée pour définir les limites officielles.

Tableau sommaire

Tableau sommaire RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard
Catégorie Information
Désignation de l’aire protégée RNF
Province/territoire Ontario
Latitude/longitude 43°94' Nord / 76°89' Ouest
Superficie 546 hectares
Raison de la désignation de l’aire protégée Escale pour un nombre important d’oiseaux migrateurs durant les migrations du printemps et de l’automne (oiseaux chanteurs, sauvagine, rapaces). Supporte une grande diversité d’espèces d’oiseaux nicheurs. Fournit une diversité d’habitats pour des espèces en péril, à savoir :
  • hautes-terres
  • forêts
  • prairies
  • arbustaies
  • terres humides côtières et continentales
  • cordons littoraux
  • plages de galets
  • falaises de calcaire
  • étangs
  • lac Ontario
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1978 – Description officielle
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) IV – Aire de gestion des habitats ou des espèces
Autres désignations
Espèces vedettes ou phares
Espèces inscrites à la Loi sur les espèces en péril (LEP) Vingt-neuf (29) espèces en péril inscrites à la Loi sur les espèces en péril (LEP) ont été observées dans la RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard, à savoir :
Type d’habitat principal
  • Rivages
  • Prairies
  • Terres humides
  • Forêts
Espèces envahissantes
  • Dompte-venin
  • Allaire officinale
  • Lilas commun
  • Nerprun cathartique
Autres liens
Principales menaces et difficultés Espèces exotiques envahissantes, empiètement par des espèces indigènes hyperabondantes comme le genévrier de Virgine, animaux domestiques devenus errants ou sauvages et pressions du développement urbain (marinas, développement résidentiel sur le bord de l’eau, éoliennes).
Organisme de gestion Environnement et Changement climatique Canada (Service canadien de la faune)
Accès public et utilisation Activités autorisées en vertu du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages dans la RNF de la Pointe-du-Prince-Édouard :
  1. L’observation de la faune, sur les chemins et les sentiers ainsi que dans les aires de stationnement désignés
  2. La randonnée pédestre, aux endroits visés à l’article 1
  3. La participation à un repas ou à une activité de groupe de quinze personnes ou plus aux endroits visés à l’article 1
  4. L’utilisation d’un véhicule, à l’exception d’une motoneige ou d’un véhicule tout terrain, sur les chemins et les sentiers ainsi que dans les aires de stationnement désignés
  5. La baignade aux plages désignées
  6. La mise à l’eau et l’accostage d’embarcations aux stationnements des aires de mise à l’eau désignées
  7. L’utilisation d’embarcations
  8. Le stationnement de nuit de véhicules, y compris de remorques à bateau aux stationnement des aires de mise à l’eau désignées
  9. Le ski de fond et la raquette sur les sentiers et les chemins ainsi que dans les aires de stationnement désignés
  10. La pêche sportive à partir de la rive, en conformité avec tout permis fédéral applicable et toute autorisation requise par la législation de l’Ontario pour la pêche sportive

Remarque : En cas de divergence entre les renseignements contenus sur la présente page Web, les avis affichés sur le site de la RNF et la loi, la loi prévaut à titre d’instrument juridique autorisant une activité. 

Contactez-nous

Environnement et Changement climatique Canada – Région de l’Ontario
Service canadien de la faune
Unité des aires protégées et de l’intendance
4905, rue Dufferin
Toronto (Ontario)
M3H 5T4

Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courrielenviroinfo@ec.gc.ca

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :