Les brise-glaces provisoires de taille moyenne de la Garde côtière canadienne

Document d'information

Les brise-glaces constituent une composante essentielle de la flotte de la Garde côtière canadienne et sont indispensables pour assurer une navigation sécuritaire, prévenir les embâcles et les inondations, et entretenir les voies de navigation dans les eaux canadiennes. De décembre à mai, les brise-glaces de la Garde côtière sont utilisés dans le Canada atlantique, sur le fleuve Saint-Laurent et dans les Grands Lacs. Ils sont également présents dans l’Arctique de mai à novembre pour assurer la sécurité de la navigation dans les eaux arctiques et faciliter l’escorte des navires pour réapprovisionner et ravitailler les collectivités du Nord. En plus du déglaçage, ces navires sont équipés pour appuyer d’autres programmes de la Garde côtière canadienne, comme la recherche et le sauvetage, les aides à la navigation et les interventions environnementales.

En août 2018, le gouvernement du Canada a accordé un contrat à Chantier Davie Canada Inc. de Lévis, au Québec, pour l’acquisition de trois brise-glaces provisoires de taille moyenne. Ces trois brise-glaces ont été acquis pour renforcer la flotte actuelle de la Garde côtière pendant les périodes de travaux de prolongement de vie, et de réparation des navires, assurant ainsi une capacité constante sur l’eau pendant les périodes d’entretien prévues alors que de nouveaux navires sont construits dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Avant d’être intégrés à la flotte de la Garde côtière, les trois navires devaient subir des travaux de conversion et de radoub au chantier naval Davie Canada Inc.

Deux des trois brise-glaces ont été livrés à la Garde côtière canadienne, à savoir le NGCC Captain Molly Kool et le NGCC Jean Goodwill, et le troisième brise-glace, le NGCC Vincent Massey, est attendu en 2021.

Au sujet des brise-glaces provisoires de taille moyenne

  • Les brise-glaces mesurent 93,7 mètres de longueur et 18 mètres de largeur. Les navires ont une puissance de 18 278 chevaux et sont équipés de deux hélices et de deux gouvernails arrière, offrant ainsi au navire une grande manœuvrabilité.
  • Les navires ont une vitesse de croisière de 12 nœuds, une vitesse maximale de 16 nœuds, et peuvent maintenir une vitesse de 3 nœuds dans la glace jusqu’à 1 mètre d’épaisseur.
  • Les trois brise-glaces sont équipés d’une encoche de remorquage amovible, située à l’arrière du navire. Cette encoche améliore grandement la capacité de déglaçage du navire, et ces brise-glaces sont les premiers de la flotte à posséder cette capacité unique.

Nommer les brise-glaces provisoires de taille moyenne

Conformément à la Politique relative au nom des navires de la Garde côtière canadienne, les trois brise-glaces ont été nommés en l’honneur de leaders canadiens qui ont apporté une contribution importante au Canada.

Brise-glace de taille moyenne no 1 : NGCC Captain Molly Kool

Le NGCC Captain Molly Kool a été nommé en l’honneur de la capitaine Myrtle « Molly » Kool, la première femme en Amérique du Nord à obtenir le brevet de capitaine d’un cargo à vapeur de cabotage.

Le NGCC Captain Molly Kool a été accepté dans la flotte de la Garde côtière en décembre 2018, et son port d’attache se trouve à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador).

Brise-glace de taille moyenne no 2 : NGCC Jean Goodwill

Le NGCC Jean Goodwill a été nommé en l’honneur de Jean Goodwill, une des membres fondatrices de l’Association des infirmières et infirmiers autochtones du Canada et championne des services de santé publique pour les Autochtones.

Le NGCC Jean Goodwill s’est joint à la flotte de la Garde côtière en novembre 2020, et son port d’attache est situé à Dartmouth (Nouvelle-Écosse).

Brise-glace de taille moyenne no 3 : NGCC Vincent Massey

Le NGCC Vincent Massey porte le nom du premier Canadien nommé au poste de gouverneur général, qui jusqu’alors était occupé par des personnes nées en Grande-Bretagne. Le très honorable Vincent Massey a été nommé gouverneur général sur la recommandation du premier ministre de l’époque, Louis St-Laurent.

Le port d’attache du NGCC Vincent Massey sera celui de Québec (Québec), et on s’attend à ce qu’il se joigne à la flotte de la Garde côtière en 2021.

Novembre 2020

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :