#ImmigrationÇaCompte

Suivi de l’immigration au Canada

Découvrez ce que révèlent les recherches sur le système d’immigration du Canada et sur ce qu’il nous apporte.


Les immigrants contribuent à l’économie et créent des emplois pour les Canadiens

La vigueur de l’économie canadienne se mesure en partie par le nombre de personnes qui travaillent (ce qu’on appelle la population active) et qui paient des impôts pour financer nos services publics, comme les soins de santé.

Grâce à l’immigration, la population active du Canada continue de croître légèrement chaque année. Sans les immigrants, les employeurs auraient du mal à trouver suffisamment de travailleurs qualifiés pour tous les postes à pourvoir. Cette réalité démographique tient au fait que les Canadiens et vivent plus longtemps et ont moins d’enfants. Nous sommes plus nombreux à prendre notre retraite, et il y a moins d’élèves dans nos écoles. Par conséquent, le bassin de travailleurs actuels et potentiels nés au Canada est limité.

Les immigrants contribuent à notre économie en comblant nos pénuries de main-d’œuvre et en payant des impôts, certes, mais aussi en dépensant de l’argent pour acheter des biens, se loger et se déplacer.

Pallier le vieillissement démographique

On compte actuellement quatre travailleurs pour un retraité au pays. D’ici 2035, lorsque 5 millions de Canadiens prendront leur retraite, le ratio sera ramené à 2 pour 1, ce qui signifie qu’il n’y aura que deux travailleurs pour chaque retraité.

version texte : Pallier le vieillissement démographique

En 1971, il y avait 6,6 personnes en âge de travailler pour chaque personne âgée. Selon les prévisions, le ratio sera de 2 pour 1 d’ici 2035; il y aura donc moins de personnes travaillant pour soutenir les retraités.

L’immigration ne peut à elle seule résoudre ce problème, mais elle peut nous aider à assurer la croissance continue de notre économie et à maintenir nos engagements à l’égard des soins de santé, des régimes de retraite publics et d’autres programmes sociaux. Plus de 80 % des immigrants que nous avons admis au cours des dernières années ont moins de 45 ans, ce qui signifie qu’ils travailleront pendant de nombreuses années au Canada.

Répondre aux besoins du marché du travail

Certains employeurs ont déjà du mal à trouver des travailleurs nés au Canada pour pourvoir des postes. Plus de six immigrants sur dix sont sélectionnés en raison de leur incidence positive sur notre économie. Les cinq professions les plus pratiquées par les personnes invitées à immigrer dans le cadre du programme Entrée express sont :

  • ingénieurs en logiciels et concepteurs de logiciels
  • analystes en système d’information
  • programmeurs en informatique
  • vérificateurs et comptables
  • professionnels en publicité, en marketing et en relations publiques
version texte : Répondre aux besoins du marché du travail

Les entrepreneurs immigrants contribuent à la croissance économique en créant des emplois, en favorisant les investissements et l’établissement de liens commerciaux avec le Canada, et en stimulant l’innovation.

De nombreux immigrants ont d’excellentes compétences en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM), et ils représentent environ la moitié de tous les diplômés en STIM au Canada. On ne saurait nier l’importance de ces compétences dans une économie du savoir.

Pour que les immigrants trouvent du travail ici, il est important de s’assurer que leurs études, leur formation et leur expérience sont conformes aux normes d’emploi canadiennes. Nous travaillons avec les employeurs, les provinces et les territoires pour que cela se fasse le plus rapidement possible.

Les immigrants peuvent aussi répondre aux besoins du marché du travail en acceptant des emplois qui n’intéressent pas les Canadiens.

Stimuler le commerce

Bon nombre d’immigrants ont l’esprit d’entreprise. En plus de créer des emplois pour les Canadiens, les entreprises appartenant à des immigrants améliorent les liens commerciaux avec le Canada.

Les immigrants souhaitent souvent se procurer des marchandises de leur pays d’origine, ce qui accroît la diversité des importations offertes aux consommateurs canadiens. De plus, les immigrants peuvent exporter davantage grâce à leurs réseaux dans leur pays d’origine.


Les immigrants fournissent et améliorent nos services de santé et nos services sociaux

Étant donné que de nombreux immigrants sont jeunes et actifs sur le plan économique, ils contribuent plus qu’ils ne reçoivent en prestations au cours de leur vie.

Selon le Recensement de 2016, plus de 335 000 immigrants occupent des emplois dans le secteur de la santé.


Les immigrants font l’objet d’un contrôle rigoureux et respectent nos lois

Nous procédons à un contrôle rigoureux des immigrants avant leur arrivée pour nous assurer qu’ils n’ont pas commis de crime grave, qu’ils ne représentent pas un risque pour la sécurité et qu’ils sont en bonne santé.

Les immigrants qui ne respectent pas nos lois risquent de perdre leur statut d’immigrant et d’être renvoyés du Canada.


Les immigrants s’établissent dans les collectivités partout au pays

Selon le Recensement de 2016, de plus en plus d’immigrants s’établissent dans de petites et moyennes collectivités.

L’immigration dans les Prairies et au Canada atlantique a plus que doublé au cours des 15 dernières années.

Le gouvernement du Canada favorise l’immigration francophone afin d’aider les communautés francophones en situation minoritaire à prospérer.

En 1997, seulement un immigrant économique sur dix s’établissait à l’extérieur de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et du Québec. En 2017, cette proportion est passée à près de quatre sur dix.


Les immigrants s’intègrent pleinement à la société canadienne

Au début, les immigrants doivent s’ajuster à leur nouveau milieu de vie, mais avec le temps, ils finissent par participer aux élections autant que les Canadiens, à ressentir le même sentiment d’appartenance et à gagner des revenus équivalents.

Le Canada affiche l’un des plus hauts taux de naturalisation au monde. Environ 85 % des nouveaux arrivants deviennent citoyens.

Gagner sa vie

Dans l’ensemble, les revenus des immigrants et des réfugiés correspondent à la moyenne canadienne environ 12 ans après leur arrivée. Cependant, certains immigrants de la catégorie économique (sélectionnés pour leur expérience au Canada ou désignés par une province ou un territoire) y parviennent beaucoup plus rapidement, dans la première année.

Participation dans la collectivité

Les immigrants prennent une part active à la société canadienne. En 2016, le tiers des immigrants ont fait du bénévolat, et les deux tiers étaient membres d’organismes sociaux.

Devenir Canadien

Toute personne âgée de 18 à 54 ans qui présente une demande de citoyenneté doit passer l’examen pour la citoyenneté. Cet examen permet de veiller à ce que les immigrants aient des connaissances sur le Canada et son histoire ainsi que sur les responsabilités et les privilèges liés à la citoyenneté.


Des récits de partout au Canada

Voyez ces histoires inspirantes d’immigrants qui ont fait une différence dans leur communauté.

Voir les récits

Système d’immigration du Canada

Comment sélectionne-t-on les immigrants et favorise-t-on leur réussite?

En savoir plus

 Obtenez des mises à jour par courriel

Obtenez les nouveaux récits de l’#ImmigrationÇaCompte, des infos sur des activités et des mises à jour.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :