#ImmigrationÇaCompte : Assurer la croissance du Canada

Les immigrants aident à assurer la croissance du Canada de par leurs contributions à diverses industries. Apprenez-en davantage sur le rôle clé qu’ils jouent dans chaque domaine.

Soins de santé

L’immigration, ça compte pour les soins de santé

Partager :

Plus de 1,6 million de personnes travaillent dans le secteur de la santé du CanadaNote de bas de page 3, et davantage d’employés seront requis dans les prochaines années afin d’assurer un accès continu à des soins de grande qualité. Près de 500 000 travailleurs du secteur de la santé sont âgés de plus de 55 ansNote de bas de page 4, et la plupart d’entre eux vont prendre leur retraite d’ici une dizaine d’années. Qui plus est, des problèmes de recrutement sont observés dans l’ensemble du pays pour ce qui est du personnel infirmier, du personnel des soins en établissement et du personnel des soins de santé à domicile. Par conséquent, les immigrants ont la possibilité de jouer un rôle important au sein de l’effectif du secteur de la santé.

La viabilité et l’efficacité du système de soins de santé canadien reposent sur un effectif intégré et diversifié. Nous reconnaissons la valeur de l’importante contribution des immigrants à notre système de soins de santé et leur souhaitons la bienvenue au Canada!

Claire Betker, inf. aut., M. Sc. inf., Ph. D., ICSC(C), présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada

Effets de l’immigration

  • Les immigrants représentent le quart des travailleurs du secteur de la santé.
  • Les immigrants comptent pour 36 % des pharmaciens et des médecins de famille au Canada, ainsi que pour 39 % des dentistes, 27 % des infirmiers auxiliaires autorisés et 35 % des aides-infirmiers et autres travailleurs connexes.
  • Plus de 40 % des personnes arrivées au Canada entre 2011 et 2016 qui travaillaient dans le secteur de la santé occupaient des postes liés à des domaines importants des soins en établissement, des soins pour bénéficiaires internes ainsi que des soins de santé à domicile.

Toutes les statistiques proviennent du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions dans le domaine de la santé
Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions choisies dans le domaine de la santé - version texte ci-dessous
Version texte : Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions dans le domaine de la santé
  • Infirmiers auxiliaires autorisés : 27 %
  • Aides-infirmiers, aides-soignants et autres emplois connexes : 35 %
  • Pharmaciens : 36 %
  • Omnipraticiens et médecins de famille : 36 %
  • Dentistes : 39 %
  • Technologues dentaires et autres postes connexes : 54 %

Source : Statistique Canada – recensement de 2016.

Immigrants canadiens célèbres

Lap-Chee Tsui

Lap-Chee Tsui a quitté la Chine pour s’installer au Canada. En collaboration avec une équipe de scientifiques de l’hôpital pour enfants SickKids de Toronto, il a découvert le gène à l’origine de la fibrose kystique. Il a été nommé officier de l’Ordre du Canada ainsi que membre du Temple de la renommée médicale canadienne (pour ne nommer que quelques-unes de ses réalisations).

Lakshmi P. Kotra

Lakshmi P. Kotra a quitté l’Inde pour s’installer au Canada. Il a découvert un nouvel agent anti-malaria dans le cadre de sa recherche au Réseau universitaire de santé à Toronto. M. Kotra est maintenant à la tête d’une association internationale qui collabore avec l’Inde dans la production de médicaments en lien avec la malaria. Il a remporté plusieurs prix, y compris le prix d’excellence en recherche du premier ministre de la province de l’Ontario, ainsi que le prix du jeune chercheur de la Société canadienne des sciences pharmaceutiques.

Naranjan S. Dhalla

Né en Inde, le Dr Dhalla est professeur et chercheur scientifique spécialisé dans la santé cardiovasculaire et le traitement des maladies cardiaques. Il est le promoteur et le fondateur de l’International Society for Heart Research et de l’International Academy of Cardiovascular Sciences. Il est membre de la Société royale du Canada, de l’Ordre du Canada et de l’Ordre du Manitoba. Il a été intronisé au Citizens Hall of Fame de Winnipeg, au Manitoba, et au Temple de la renommée médicale canadienne de London, en Ontario.

Adolfo de Bold

Originaire d’Argentine, le Dr Adolfo de Bold est professeur émérite de pathologie et de médecine de laboratoire à l’Université d’Ottawa. Il est reconnu pour sa découverte cardiovasculaire, le facteur natriurétique auriculaire (FNA), une percée dans la recherche sur le cœur et le traitement de l’insuffisance cardiaque. Ce travail a été la plus grande réalisation de recherche financée par la Fondation des maladies du cœur de l’Ontario au cours des 50 dernières années. Il est officier de l’Ordre du Canada.

Judith G. Hall

La Dre Hall est une médecin américano-canadienne reconnue pour ses recherches sur les maladies génétiques pédiatriques. Elle a contribué à clarifier l’importance de l’acide folique dans la réduction des anomalies congénitales et a décrit des syndromes génétiques, dont un qui porte son nom : le syndrome de Pallister-Hall. La Dre Hall a reçu plus de 50 prix au cours de sa carrière et est devenue officière de l’Ordre du Canada en 1998.

Tak Wah Mak

Né en Chine, le Dr Tak Wah Mak a apporté d’énormes contributions dans le domaine de l’immunologie et de la recherche sur le cancer en réglant la structure du gène du récepteur de cellule T. Les chercheurs peuvent ainsi reconnaître ce qui combat les cancers au niveau cellulaire. Il a reçu le prix international Gairdner pour la science, le prix Novartis en immunologie, le prix Paul Ehrlich et le prix Sloan. Il est officier de l’Ordre du Canada.

Julio Montaner

Les travaux du Dr Montaner, Argentin, ont eu une incidence considérable sur l’arrêt de la transmission du VIH/sida au Canada et dans le monde grâce à son traitement antirétroviral hautement actif (HAART). Il a notamment reçu la médaille d’honneur de la Fondation pour la recherche en santé de Rx&D et le prix mondial Albert Einstein pour la science. Le Dr Montaner est officier de l’Ordre du Canada, récipiendaire de l’Ordre de la Colombie-Britannique et est actuellement chef de la division du sida à l’Université de la Colombie-Britannique.

Vladimir Hachinski

Le Dr Vladimir Hachinski, Canadien d’origine ukrainienne, est une autorité mondiale dans le domaine de la recherche sur les accidents vasculaires cérébraux (AVC), la démence et la maladie d’Alzheimer. Il a grandement contribué au traitement et à la prévention des AVC et de la démence et à la mise au point du score ischémique de Hachinski (SIH), qui représente la méthode normalisée permettant de déceler une composante traitable de la démence. Il est devenu membre de l’Ordre du Canada en 2009.

Entreprises

L’immigration, ça compte pour les entreprises

Partager :

Le secteur des entreprises du Canada emploie plus de 12 millions de personnesNote de bas de page 5. Les entrepreneurs comptent pour beaucoup dans le secteur des entreprises et l’économie canadienne en général. Plus de 2,7 millions de Canadiens sont des travailleurs autonomes, et parmi eux, plus de 800 000 comptent sur des employés salariésNote de bas de page 6.

Ces entrepreneurs font en sorte qu’il y a de la concurrence et que les consommateurs peuvent choisir entre divers produits et services dans les collectivités (grandes ou petites) d’un océan à l’autre. À l’avenir, les dirigeants d’entreprise et les entrepreneurs immigrants auront un important rôle à jouer pour une économie florissante et fructueuse.

« L’immigration économique a toujours été le moteur de la réussite économique du Canada, en plus de jouer un rôle clé dans la création de notre grande nation. »

Dan Kelly, président et directeur général, Fédération canadienne de l’entreprise indépendante

Effets de l’immigration

  • Les immigrants représentent 33 % de tous les propriétaires d’entreprise ayant du personnel salarié, créant ainsi des emplois locaux essentiels dans tous les secteurs de notre économie, comme la construction, les services professionnels, les soins de santé et le commerce de détail.
  • Plus de 600 000 immigrants de partout au pays sont des travailleurs autonomes, et plus de 260 000 d’entre eux ont des employés salariés.
  • Plus de 47 000 immigrants occupent des postes de cadres supérieurs partout au pays, notamment :
    • plus de 15 000 dans les secteurs des finances, des communications et des services aux entreprises;
    • 12 000 dans le commerce, la diffusion et autres services;
    • plus de 12 000 dans la construction, le transport, la production et les services publics.

Toutes les statistiques sont tirées du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Pourcentage d’immigrants qui possèdent une entreprise, par secteur Note de bas de page 1
Pourcentage d’immigrants qui sont des travailleurs autonomes et qui ont des employés salariés dans des industries choisies - version texte ci-dessous
Version texte : Pourcentage d’immigrants qui possèdent une entreprise, par secteur Note de bas de page 1
  • Éditeurs de logiciels : 30 %
  • Bureaux de dentiste : 36 %
  • Traitement des données, hébergement et services connexes : 40 %
  • Restaurants : 50 %
  • Conception et services en lien avec les systèmes informatiques : 51 %
  • Épiceries : 53 %
  • Transport par camion : 56 %

Source : Statistique Canada – recensement de 2016.

Immigrants canadiens célèbres

Aldo Bensadoun

Né au Maroc, Aldo Bensadoun a fondé le Groupe Aldo, une entreprise de chaussures et d’accessoires qui est basée à Montréal et qui exerce ses activités dans plus de 100 pays à travers le monde. En plus de sa réussite commerciale, M. Bensadoun soutient activement plusieurs établissements d’enseignement, de soins de santé et d’arts. Il a reçu plusieurs prix et distinctions, et a notamment été nommé officier de l’Ordre du Canada en 2012 et en 2014, il a également été nommé chevalier de l'Ordre national du Québec. 

John Molson

John Molson a émigré de l’Angleterre au Canada. En 1786, il a fondé la brasserie Molson, qui porte son nom encore aujourd’hui. M. Molson a également participé à la création des premières entreprises bancaires, maritimes et ferroviaires du Canada. Le pays continue de tirer parti des activités commerciales et philanthropiques de sa famille.

Peter Tielmann

Peter Tielmann a émigré de l’Allemagne au Canada et est le fondateur, président et directeur général de l’entreprise canadienne d’ameublement EQ3. Les produits de cette entreprise basée à Winnipeg sont principalement fabriqués au Canada. Tout le rembourrage est réalisé dans une usine de Winnipeg.

Ajay Virmani

L’Indien Ajay Virmani est le président et directeur général de Cargojet, la plus grande compagnie aérienne de fret au Canada, qui fournit des services de fret au niveau national et international et emploie plus de 800 personnes. Cargojet a été nommée l’une des 50 sociétés les mieux gérées au Canada en 2005, et M. Virmani a reçu le Prix de l’entrepreneuriat de la RBC en 2017. Pendant la pandémie de COVID-19, Cargojet a consacré plusieurs vols à la livraison d’équipement de protection individuelle pour les travailleurs de la santé au Canada.

Karim Hakimi

Karim Hakimi est le fondateur de Hakim Optical, une chaîne d’opticiens comptant plus de 600 employés au service des Canadiens dans 161 magasins partout au pays. Lorsque son père est décédé durant son enfance, il a soutenu sa mère et ses frères et sœurs en polissant les loupes de vieilles vitres dans son Iran natal. Il a continué son métier en Allemagne et en Suisse avant de venir au Canada et de lancer son entreprise, qui a maintenant 40 ans.

Rola Dagher

Rola Dagher a immigré au Canada en provenance du Liban alors qu’elle était adolescente. Elle a gravi les échelons de l’industrie technologique pour devenir la directrice de Cisco Canada, qui compte 1 700 employés. Non seulement elle défend la santé mentale chez nous, mais elle a également inspiré Cisco à mettre en place des aides pour des employés partout dans le monde. En février 2020, elle a été reconnue pour son leadership et a été nommée parmi les 25 femmes les plus influentes du Canada.

Sports

L’immigration, ça compte pour les sports

Partager :

La façon dont on pratique le sport au Canada de nos jours dépend d’un certain nombre de facteurs, par exemple de l’existence de nos quatre saisons, de notre réalité géographique et de la diversité sociale. Par exemple, la crosse, notre sport national d’été, était un sport pratiqué par les peuples autochtones il y a près de 1 000 ans.

Le hockey, notre sport national d’hiver, a été inventé au Canada dans les années 1800. Le basketball a été inventé en 1891 par un Canadien, James Naismith, dans le but de préserver la condition physique des jeunes athlètes pendant l’hiver. Notre système sportif permet aux Canadiens de tous les horizons de participer à des activités sportives de qualité, à différents niveaux et de différentes façons.

« Le football — comme la citoyenneté — est le jeu d’équipe par excellence : des personnes qui ont une taille, une force et des compétences différentes doivent travailler en équipe pour réaliser de grandes choses. Les nouveaux citoyens du Canada, ainsi que nos joueurs, contribuent à une histoire qui nous rend fiers et qui renforce notre ligue et notre pays. »

Randy Ambrosie, commissaire de la Ligue canadienne de football

Effets de l’immigration

  • Plus de 2 800 immigrants travaillent au Canada en tant qu’athlètes, entraîneurs, arbitres et officiels.
  • Les immigrants représentent 20 % de toutes les personnes qui travaillent au Canada à titre d’entraîneurs sportifs.
  • Plus de 16 000 immigrants gagnent leur vie en tant que dirigeants ou instructeurs de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique.

Toutes les statistiques proviennent du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Le nombre d’immigrants qui exercent des professions liées aux sports au Canada
Le nombre d’immigrants qui occupent certains postes liés aux sports au Canada - version texte ci-dessous
Version texte : Le nombre d’immigrants qui exercent des professions liées aux sports au Canada
  • Directeurs de programmes et de services de sports, de loisirs et de conditionnement physique : 1 595
  • Athlètes, entraîneurs, arbitres et officiels : 2 855
  • Animateurs et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique : 16 075

Source : Statistique Canada – recensement de 2016.

Immigrants canadiens célèbres

Geraldine Heaney

Geraldine Heaney a quitté l’Irlande du Nord pour s’installer au Canada et est devenue une pionnière dans le domaine du hockey féminin. Elle faisait partie de l’équipe nationale de hockey féminin du Canada lors des sept premiers championnats mondiaux féminins (en plus d’avoir remporté une médaille d’or chaque fois). Elle a remporté deux médailles olympiques (soit l’argent en 1998 et l’or en 2012). Elle a aussi été intronisée au Temple de la renommée du hockey ainsi qu’au Panthéon des sports canadiens.

Donovan Bailey

Donovan Bailey a quitté la Jamaïque pour habiter au Canada. Il a remporté deux médailles d’or olympiques au sprint en 1996, et l’un de ses résultats constitue le temps le plus rapide à avoir été enregistré par un humain. Il a également été intronisé au Temple de la renommée des sports de l’Ontario.

Wally Buono

Wally Buono a quitté l’Italie pour le Canada et est devenu l’un des entraîneurs les plus légendaires de la Ligue canadienne de football (LCF). Après avoir joué au football universitaire aux États-Unis, il a été défenseur pour les Alouettes de Montréal. Il a occupé le poste d’entraîneur-chef et de directeur général des Stampeders de Calgary, puis des Lions de la Colombie-Britannique (et ce, jusqu’à sa retraite à la fin de la saison de 2018). L’impressionnante carrière de Wally dans la LCF s’est échelonnée sur 46 remarquables années.

Bianca Andreescu

Née au Canada de parents roumains, Bianca Andreescu est devenue la première femme canadienne à remporter un titre du Grand Chelem de tennis lors de la finale de l’U.S. Open de 2019. Elle est actuellement classée cinquième au niveau mondial par la Women’s Tennis Association.

Denis Shapovalov

Denis Shapovalov, né en Israël, est le meilleur joueur de tennis masculin canadien et le quinzième au monde. En 2017, il a été nommé nouveau venu de l’année de l’Association of Tennis Professionals (Association des joueurs de tennis professionnels) et joueur s’étant le plus amélioré de l’année.

Elvis Stojko

Elvis Stojko, d’origine hongroise et slovène, a représenté le Canada aux compétitions mondiales de patinage artistique, remportant des titres en 1994, en 1995 et en 1997. Il est également double médaillé d’argent aux Jeux olympiques d’hiver de 1994 et de 1998. Il a été intronisé au Panthéon des sports canadiens en 2006 et au Temple de la renommée olympique du Canada en 2011.

Sciences et technologie

L’immigration, ça compte pour les sciences et la technologie

Partager :

Puisque sa qualité de vie et ses établissements d’enseignement postsecondaire sont reconnus à l’échelle l’internationale, le Canada attire des talents de partout dans le monde pour bâtir son économie et favoriser la croissance du secteur des sciences et de la technologie. Compte tenu du fait que l’effectif canadien est de plus en plus âgé et que nous avons besoin de plus de travailleurs dans le secteur de la technologie, les immigrants ont la possibilité de laisser leur empreinte dans le domaine.

« Le Canada a la possibilité d’accueillir des personnes de grand talent de partout dans le monde, qui peuvent s’installer et accomplir l’œuvre de leur vie comme jamais auparavant. » [Traduction]

Alexandra Clark, chef de cabinet du directeur général, Shopify

Effets de l’immigration

  • Parmi les travailleurs du domaine de la recherche scientifique et des services de développement du Canada, 34 % sont d’origine étrangère.
  • Près de 500 000 immigrants qui travaillent au Canada ont une formation dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM).
  • Les immigrants représentent 24 % de l’effectif national, mais ils comptent pour 40 % des programmeurs informatiques, 41 % des ingénieurs et plus de 50 % des chimistes.
  • Les étudiants internationaux représentent 12 % des étudiants des établissements d’enseignement postsecondaire du pays, mais ils comptent pour 27 % des étudiants inscrits dans des programmes en lien avec les mathématiques, l’informatique et les sciences de l’information, ainsi que pour 19 % des étudiants inscrits dans des programmes liés à l’architecture et à l’ingénierieNote de bas de page 2.
  • Beaucoup d’étudiants internationaux inscrits dans des programmes liés aux STIM vont demeurer et faire carrière au Canada, ce qui renforce notre capacité d’innover et nous aide à bâtir une économie plus solide pour l’avenir.

À moins d’avis contraire, toutes les statistiques sont tirées du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions dans les domaines des STIM
Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions choisies dans les domaines des STIM - version texte ci-dessous
Version texte : Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions dans les domaines des STIM
  • Programmeurs informatiques : 40 %
  • Physiciens et astronomes : 41 %
  • Ingénieurs : 41 %
  • Ingénieurs en conception logicielle et concepteurs de logiciels : 51 %
  • Chimistes : 54 %

Source : Statistique Canada – recensement de 2016.

Immigrants canadiens célèbres

Alexander Graham Bell

Alexander Graham Bell a quitté l’Écosse pour le Canada vers la fin des années 1800. Il est connu en tant qu’inventeur du téléphone.

Robert Wang

Robert Wang a quitté la Chine pour s’installer au Canada. Il a inventé l’autocuiseur-mijoteuse, cet outil de cuisine intelligent et polyvalent très populaire.

Mike Lazaridis

D’origine grecque, Mike Lazaridis a quitté la Turquie pour le Canada. Il a eu une grande incidence sur le secteur des communications grâce à son invention, le BlackBerry, cet appareil de poche sans fil.

Tobias Lütke

Tobias Lütke a quitté l’Allemagne pour le Canada et a conçu le logiciel Shopify, une plateforme de commerce à chaînes multiples. Shopify, qui a son siège à Ottawa, dessert plus de 800 000 entreprises dans environ 175 pays et a traité des ventes totales d’une valeur de plus de 100 milliards de dollars.

Arts et culture

L’immigration, ça compte pour les arts et la culture

Partager :

Le Canada abrite un secteur des arts et de la culture bien vivant et lucratif. Les artistes, les musiciens, les acteurs et les auteurs canadiens sont connus dans le monde entier. Les immigrants contribuent grandement à l’essor de ce secteur.

« Permettez-moi de souhaiter que les Canadiens n’oublient jamais que les immigrants contribuent à l’excellente réputation du Canada dans le monde. » [Traduction]

Peter Herrndorf, ancien président et premier dirigeant du Centre national des arts à Ottawa

« Tous les humains n’ont pas le même bagage, mais nous avons partagé tant de choses au fil du temps et de l’histoire : l’amour, la famille, le besoin d’appartenance. Soyons donc empathiques et solidaires. »

Sophie Deraspe, cinéaste canadienne primée

Effets de l’immigration

  • D’un bout à l’autre du pays, il y a plus de 80 000 immigrants qui occupent des postes professionnels et techniques du secteur des arts et de la culture.
  • Parmi les artisans et les travailleurs des métiers d’art au Canada, 1 personne sur 4 est un immigrant.
  • Plus du quart des ensembliers de théâtre, des dessinateurs de mode, des concepteurs d’expositions et des autres concepteurs artistiques sont des immigrants (soit 26 % du total).
  • Pour ce qui est des artistes, des écrivains et des artistes-interprètes indépendants, 29 % sont des immigrants.
  • D’un bout à l’autre du pays, plus de 3 000 entreprises du secteur des arts et de la culture appartiennent à des immigrantsNote de bas de page 1.

Toutes les statistiques proviennent du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions créatives
Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions créatives choisies - version texte ci-dessous
Version texte : Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions créatives
  • Photographes : 22 %
  • Designers graphiques et illustrateurs : 24 %
  • Peintres, sculpteurs et autres artistes en arts visuels : 24 %
  • Artisans et travailleurs des métiers d’art : 25 %
  • Ensembliers de théâtre, dessinateurs de mode, concepteurs d’expositions et autres concepteurs artistiques : 26 %

Source : Statistique Canada — recensement de 2016.

Immigrants canadiens célèbres

Michael Ondaatje

L’auteur Michael Ondaatje est né au Sri Lanka et a quitté l’Angleterre pour s’installer au Canada. Il est principalement connu pour son roman The English Patient, lequel a été adapté pour le cinéma et lui a valu 9 oscars (y compris le titre de meilleur film). Michael Ondaatje a également remporté plusieurs prix littéraires, tels que le prix Man Booker et le prix Giller. Il a aussi été nommé officier de l’Ordre du Canada.

Kim Thúy

L’auteure Kim Thúy est arrivée au Canada en tant que réfugiée vietnamienne et s’est installée au Québec. Diplômée en traduction et en droit, elle a travaillé comme couturière, interprète, avocate, propriétaire de restaurant et chroniqueuse culinaire. Elle a écrit plusieurs romans qui ont reçu un accueil élogieux ainsi qu’un livre de cuisine vietnamienne en français. Kim Thúy a reçu plusieurs distinctions honorifiques et prix. Son premier roman, intitulé Ru (2009), lui a valu le prix du gouverneur général dans la catégorie des romans et des nouvelles en français, ainsi que le prix 2015 de Canada Reads. Elle a été nommée Chevalière de l’Ordre national du Québec et Compagne des arts et des lettres du Québec.

Domee Shi

La dessinatrice et directrice Domee Shi a quitté la Chine pour le Canada et a étudié l’animation au Collège Sheridan. Elle a travaillé à de grands films animés produits par Pixar et a été la toute première femme à diriger un court-métrage d’animation produit par Pixar, soit Bao. Bao, qui se déroule à Toronto, a remporté l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation lors de la 91e cérémonie des oscars.

Deepa Mehta

Deepa Mehta, réalisatrice et scénariste nominée aux Oscars, a immigré au Canada en provenance de l’Inde. Ses films comprennent la trilogie des éléments, Fire (1996), Earth (1998) et Water (2005), ainsi que Midnight’s Children. Ces films ont tous fait l’objet d’une reconnaissance internationale. Le film Water a été nominé aux Oscars dans la catégorie du meilleur film étranger. Mme Mehta a été productrice artistique exécutive et une des réalisatrices de Leila, une série exclusive à Netflix. Elle est la récipiendaire de l’Ordre du Canada, du Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, de l’Ordre de l’Ontario et de plus de 15 diplômes honorifiques.

Ins Choi

L’acteur et dramaturge Ins Choi a quitté la Corée du Sud pour le Canada. Il est surtout connu pour sa pièce de théâtre et série télévisée primée, Kim’s Convenience. La série porte sur une famille d’immigrants coréens qui possède un dépanneur à Toronto.

Rohinton Mistry

Né en Inde, Rohinton Mistry est un auteur canadien primé, surtout connu pour ses romans Such a Long Journey, A Fine Balance et Family Matters. Il a remporté le Prix littéraire du Gouverneur général, le Prix des écrivains du Commonwealth, le prix Giller et le prix Neustadt International, entre autres. Il est également devenu membre de l’Ordre du Canada en 2015.

Moshe Safdie

Moshe Safdie est un architecte israélo-canadien connu pour avoir créé près d’une centaine de projets dans le monde entier. Parmi ses œuvres figurent l’Exposition universelle de 1967 (« Expo ‘67 »), Habitat ‘67 (complexe d’habitations à Montréal) et le Musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa. Il a reçu, entre autres, la médaille d’or de l’American Institute of Architects et de l’Institut royal d’architecture du Canada. Il est également devenu Compagnon de l’Ordre du Canada en 2004.

Dan Hanganu

Dan Hanganu, né en Roumanie, était un architecte canadien reconnu. Ses conceptions primées comprennent plusieurs points d’intérêt montréalais comme le Musée d’archéologie et d’histoire de Pointe-à-Callière, HEC Montréal et d’autres bâtiments résidentiels, institutionnels et culturels au Québec et à l’étranger. Il a été reconnu par l’Institut royal d’architecture du Canada et l’Ordre des architectes du Québec, entre autres. Il est devenu membre de l’Ordre du Canada en 2009.

Mena Massoud

Mena Massoud est un acteur canadien d’origine égyptienne qui a rapidement atteint la célébrité en 2019 en raison de son rôle principal dans l’adaptation du film Aladdin par Disney.

Rupi Kaur

Rupi Kaur est une Canadienne d’origine indienne de Toronto, en Ontario, qui est devenue une auteure à succès du New York Times pour son premier livre de poésie, Milk and Honey, qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires dans le monde entier.

Raffi Cavoukian

Né en Égypte, Raffi Cavoukian est un célèbre chanteur de chansons pour enfants, auteur et militant. Parmi ses disques d’or et de platine, on trouve « Baby Beluga », qui compte des millions de visionnements sur YouTube. Il a fondé la Raffi Foundation for Child Honouring en 2015 pour faire progresser son travail lié au respect de la terre et des enfants. Il est devenu membre de l’Ordre du Canada en 1983 et a reçu l’Ordre de la Colombie-Britannique en 2001.

Services de restauration

L’immigration, ça compte pour les services de restauration

Partager :

Le secteur des services de restauration est l’un des principaux employeurs au Canada. Le secteur compte 1,16 million d’employés, soit une augmentation de 9 % depuis 2015. Mais les restaurants et autres services de restauration sont toujours en demande de travailleurs.

En septembre 2019, plus de 67 000 emplois étaient vacants, soit plus que dans tout autre secteur principal de l’économie canadienne Note de bas de page 10. En 2019, plus de la moitié des membres de Restaurants Canada ont eu de la difficulté à trouver des travailleurs pour les emplois « d’arrière boutique  » Note de bas de page 11 . Les immigrants demeureront une source importante de travailleurs pour ce secteur dans les années à venir.

Effets de l’immigration

  • Plus d’un travailleur sur 4 dans le secteur de l’alimentation et des boissons est un immigrant.
  • Le secteur de l’alimentation et des boissons a employé 11 % de tous les travailleurs immigrés arrivés au Canada entre 2011 et 2016, ce qui en fait l’employeur principal des nouveaux immigrants au Canada.
  • Dans l’ensemble du pays, les immigrants représentent plus de la moitié (53 %) des propriétaires d’entreprises ayant du personnel rémunéré dans le secteur de l’alimentation et des boissons.
  • Les nouveaux immigrants contribuent à la croissance du secteur des services de restauration. En 2016, dans l’ensemble du pays, plus de 3 200 nouveaux immigrants possédaient une entreprise d’aliments ou de boissons.

À moins d’avis contraire, toutes les statistiques sont tirées du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Pourcentage de propriétaires d’entreprise dans le secteur de l’alimentation et des boissons qui sont des immigrants Note de bas de page 1
Pourcentage d’immigrants qui exercent des professions créatives - version texte ci-dessous
Version texte : Pourcentage de propriétaires d’entreprise dans le secteur de l’alimentation et des boissons qui sont des immigrants Note de bas de page 1
  • Canada : 53 %
  • Terre Neuve et Labrador : 40 %
  • Île‑du‑Prince‑Édouard : 22 %
  • Nouvelle Écosse : 39 %
  • Nouveau Brunswick : 33 %
  • Québec : 37 %
  • Ontario : 59 %
  • Manitoba : 53 %
  • Saskatchewan : 49 %
  • Alberta : 59 %
  • Colombie Britannique : 61 %
  • Yukon : 29 %
  • Territoires du Nord Ouest : 80 %
  • Nunavut : s.o.

Source : Statistique Canada – Recensement de 2016

Immigrants canadiens célèbres

Vikram Vij

Vikram Vij, célèbre chef cuisinier indo-canadien, est propriétaire des restaurants Vij et Rangoli à Vancouver, ainsi que du restaurant My Shanti, à Surrey. Il est également l’auteur de 4 livres, son dernier en date s’intitulant Vij: A Chef's One-Way Ticket to Canada with Indian Spices in his Suitcase et a participé à des émissions de télévision telles que Dragon’s Den, Recipe to Riches, Top Chef Canada et Chopped Canada. Son travail culinaire lui a valu le prix Rising Star de la BC Food Processors Association (Association des transformateurs d’aliments de la C.-B.) et le prix de l’entrepreneur de l’année d’Ernst and Young.

Susur Lee

Susur Lee, originaire de Hong Kong, est le propriétaire de 3 restaurants à Toronto (Lee, Lee Kitchen, Kid Lee). En raison de son succès, le Food and Wine Magazine l’a nommé l’un des 10 chefs du millénaire en 2000. Il est également juge dans le cadre d’émissions de télévision populaires, telles que Chopped Canada, Masterchef Asia de Lifetime et a participé à Iron Chef America et à Top Chef Masters.

Massimo Capra

Né en Italie, le chef Massimo Capra s’est installé à Toronto en 1982 après avoir travaillé plusieurs années dans des hôtels de luxe de l’Europe. Il est maintenant propriétaire du Rainbow Room à Niagara Falls, ainsi que des restaurants Boccone Trattoria Veloce, Boccone Pronto et Capra’s Kitchen, tous situés à Toronto. En plus d’être chef cuisinier, il est également l’auteur de 2 livres de cuisine, a été rédacteur en chef du Canadian Home Trends Magazine et a participé aux émissions Restaurant Makeover et Chopped Canada du réseau Food Network.

Michael Smith

Le chef Michael Smith est né aux États-Unis, mais il habite maintenant à l’Île‑du‑Prince‑Édouard. Il a animé de nombreuses émissions sur le réseau Food Network, telles que Chef Michael’s Kitchen, Chef Abroad, Chef at Home, Chef at Large et a été juge à l’émission Chopped Canada. Il est également l’auteur de livres de cuisine à succès, possède sa propre entreprise de production de médias dans le domaine alimentaire et a été responsable de l’équipe de chefs cuisinant pour les olympiens pendant les Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. En 2019, le chef Michael Smith s’est vu décerner l’Ordre du Canada.

Antonio Park

Le chef Antonio Park est né en Argentine de parents coréens et a immigré au Canada en 1990. Il est un chef cuisinier célèbre et reconnu à Montréal, propriétaire des restaurants Park et Lavanderia. Il a également agi à titre de juge dans l’émission Chopped Canada.

Dimitrios « Jimmy » Antonopoulos

Dimitrios « Jimmy » Antonopoulos a émigré au Canada en provenance de la Grèce. Il est le fondateur et propriétaire des établissements de restauration rapide Jimmy the Greek. Au départ, on ne comptait qu’un seul restaurant, et maintenant, cette entreprise prospère mène ses activités dans 55 emplacements au Canada.

Mike Timani

Né au Liban, Mike Timani est le président et directeur général de la boulangerie Fancy Pokket Bakery ayant son siège à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Fancy Pokket est actuellement le plus grand producteur de pains pitas, de bagels, de pains plats et de tortillas du Canada atlantique. Il est également président de Compétences Transformation Alimentaire Canada.

Philanthropie

L’immigration, ça compte pour la philanthropie

Partager :

L’U.S. News and World Report a classé le Canada au premier rang mondial pour la qualité de vie en 2019 et 2020 Note de bas de page 7. Nos organismes de bienfaisance et nos organismes sans but lucratif jouent un rôle essentiel dans le soutien de cette qualité de vie élevée. Les 170 000 organismes de bienfaisance et organismes sans but lucratif enregistrés du Canada emploient environ 2 millions de personnes Note de bas de page 8.

Treize millions de bénévoles canadiens donnent leur temps et une partie de leurs revenus pour soutenir de bonnes causes dans le secteur caritatif. Près d’un travailleur sur 4 dans les organismes d’action sociale et les organismes civiques, sociaux et de charité a plus de 55 ans et prendra sa retraite dans un avenir proche. Les nouveaux arrivants sont une source importante de travailleurs pour assurer que le secteur caritatif continue de prospérer dans l’ensemble du pays.

Effets de l’immigration

  • Plus d’une personne sur 4 employée dans le secteur de l’assistance sociale est née à l’étranger, ainsi que près d’une personne sur 5 travaillant dans des organismes d’action sociale et des organismes civiques, sociaux et de bienfaisance.
  • Entre 2006 et 2016, le nombre de travailleurs des services sociaux et communautaires nés à l’étranger a augmenté de 58 %.
  • Les nouveaux arrivants redonnent également à leur collectivité. Les immigrants font en moyenne plus de dons aux organismes de bienfaisance que les citoyens nés au Canada Note de bas de page 9.
  • Lorsqu’on demande aux immigrants pourquoi ils font des dons en argent, les 3 principales raisons sont les suivantes : la compassion envers les personnes dans le besoin, la croyance personnelle en la cause de l’organisme de bienfaisance, et la contribution à la collectivité Note de bas de page 9.
  • Chaque année, des centaines de milliers d’immigrants consacrent bénévolement leur temps à des causes caritatives dans l’ensemble du pays.
  • En fait, près de 40 % des immigrants âgés de 15 ans et plus sont des bénévoles. En moyenne, ces personnes feront 162 heures de bénévolat chaque année Note de bas de page 9.

À moins d’avis contraire, toutes les statistiques sont tirées du recensement de 2016 de Statistique Canada.

Augmentation du nombre d’immigrants employés dans les services sociaux et les organisations caritatives (entre 2006 et 2016)
Augmentation du nombre d’immigrants employés dans les services sociaux et les organisations caritatives - version texte ci-dessous
Version texte : Augmentation du nombre d’immigrants employés dans les services sociaux et les organisations caritatives (entre 2006 et 2016)
  • Canada : 39 %
  • Terre Neuve et Labrador : 183 %
  • Île‑du‑Prince‑Édouard : 35 %
  • Nouvelle Écosse : 43 %
  • Nouveau Brunswick : 50 %
  • Québec : 74 %
  • Ontario : 17 %
  • Manitoba : 118 %
  • Saskatchewan : 148 %
  • Alberta : 75 %
  • Colombie Britannique : 23 %
  • Yukon : 7 %
  • Territoires du Nord Ouest : 93 %
  • Nunavut : 267 %

Sources : Statistique Canada, Recensement de 2006 et Recensement de 2016.

Immigrants canadiens célèbres

Michael Lee-Chin

Michael Lee-Chin est un milliardaire canadien d’origine jamaïcaine qui est le fondateur et le président de Portland Holdings, une société privée de placement qui gère des actions privées ou cotées en bourse et qui possède des parts dans un ensemble d’entreprises diversifiées menant leurs activités à l’échelle mondiale. Le cristal Michael Lee-Chin au Musée royal de l’Ontario à Toronto est nommé ainsi pour souligner son cadeau de 30 millions de dollars. Ses dons versés à des universités canadiennes, telles que l’Université McMaster et l’Université de Toronto, et à des hôpitaux tels que la Toronto General & Western Hospital Foundation et le Joseph Brant Hospital Foundation ont eu des retombées à long terme. Parmi ses nombreuses réalisations personnelles, il s’est vu décerner l’Ordre de Jamaïque et l’Ordre de l’Ontario et a reçu de nombreux doctorats honorifiques.

Aditya Jha

Aditya Jha est un entrepreneur canadien prospère originaire de l’Inde, qui a accordé à la philanthropie une grande place dans sa vie. Il a fondé la POA Educational Foundation, qui finance de multiples projets axés sur l’éducation, l’entrepreneuriat et la bonne gouvernance. Par exemple, il a financé des bourses d’études postsecondaires et a encouragé l’éducation et l’entrepreneuriat chez les Premières Nations (Project Beyshick). Il est également officier de l’Ordre du Canada.

Andrew Harper

Né en Roumanie, Andrew Harper a vécu en Israël, à Cuba et aux États-Unis avant de venir s’établir au Canada avec sa femme en 1954. Ensemble, ils ont bâti une entreprise d’alimentation fine prospère à Montréal, où ils ont pris leur retraite. Après le décès de son épouse, il a créé l’Andrew and Carole Harper Tolerance Fund en sa mémoire et a fait de nombreux dons au profit d’organismes de la ville, dont le MADA Community Centre, le refuge pour femmes Chez Doris et la Société Alzheimer de Montréal.

Djavad Mowafaghian

Né en Iran, Djavad Mowafaghian est le fondateur de la Djavad Mowafaghian Foundation, qui finance des projets visant à améliorer la vie des enfants dans le monde entier sur le plan de la santé, du bien-être et de l’éducation. En 2011, sa fondation a fait un don de 15 millions de dollars pour la construction d’un nouveau centre de recherche sur la santé du cerveau à l’Université de la Colombie-Britannique. Grâce à son travail philanthropique, il a reçu, entre autres, la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II et le Dalai Lama Humanitarian Award. Il est membre de l’Ordre du Canada et récipiendaire de l’Ordre de la Colombie-Britannique.

Mohamad Fakih

Le Canadien d’origine libanaise Mohamad Fakih est le président et directeur général (PDG) de la chaîne de restaurants primée Paramount Fine Foods, qui emploie plus de 2 000 personnes au Canada et à l’étranger. Il a également fondé la Fakih Foundation pour réduire la pauvreté et faire progresser l’éducation pour les collectivités vulnérables. Parmi les nombreux bénéficiaires de sa philanthropie figurent la Société canadienne du cancer, Sick Kids Hospital (Hôpital pour enfants malades) et la Toronto Make a Wish Foundation. Waterstone Human Capital l’a nommé le PDG le plus admiré au Canada en 2019.

 Obtenez des mises à jour par courriel

Obtenez les nouveaux récits de l’#ImmigrationÇaCompte, des infos sur des activités et des mises à jour.

Abonnez-vous

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :