Les membres du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière prennent des mesures concrètes en réponse à la migration irrégulière

Communiqué de presse

Ottawa (Ontario)
Le 31 mai 2018
Gouvernement du Canada

Dans un souci constant de gérer l’arrivée de migrants irréguliers entre les points d’entrée, les membres du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière se sont réunis hier pour discuter des mesures prises et des progrès réalisés depuis la dernière rencontre, qui a eu lieu le 18 avril. Ils ont également réitéré leur engagement à continuer de collaborer activement en vue d’assurer la suite des choses.

Le ministre fédéral des Transports et président du Groupe de travail Marc Garneau a ouvert la réunion en remerciant les membres de leur travail acharné au cours du dernier mois pour prendre des mesures coordonnées visant à faciliter la gestion de la migration irrégulière qui se poursuit, y compris leur collaboration avec les provinces du Québec et de l’Ontario et leurs activités de sensibilisation aux États-Unis.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté Ahmed Hussen a souligné l’importance pour les hauts fonctionnaires fédéraux et provinciaux de maintenir le dialogue actif et productif afin de veiller à ce que les efforts collectifs continuent d’avancer. Le gouvernement fédéral envisage différentes options pour établir un centre de transit. Une décision quant à l’emplacement du centre devrait être prise bientôt.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile Ralph Goodale a signalé que des fonctionnaires canadiens maintiennent le dialogue avec leurs homologues américains sur les questions liées à la migration irrégulière, y compris l’échange de renseignements. Ils discutent également d’approches conjointes pour gérer le flux de migrants à la frontière. Le ministre Goodale a rencontré la secrétaire du Département de la sécurité intérieure Kirstjen Nielsen en marge de la Réunion ministérielle sur la sécurité du G7 à Toronto pour discuter, entre autres, de cette question.

Le ministre Hussen a informé les membres de son voyage au Nigéria le mois dernier. Il a rencontré le ministre nigérian des Affaires étrangères, qui a accepté de collaborer avec le Canada à la diffusion d’un message dissuasif et à la délivrance de documents de voyage aux ressortissants nigérians qui sont sur le point de quitter le Canada. Le ministre a indiqué qu’il avait pris part à des réunions individuelles avec les ambassadeurs du Royaume-Uni et des États-Unis, pendant lesquelles les trois pays ont convenu de continuer à échanger de l’information, particulièrement avec les États-Unis, pour éviter qu’on n’abuse son système de visa.

Le 25 mai dernier, le ministre Hussen a rencontré la mairesse de Montréal Valérie Plante pour discuter du plan opérationnel national et de la façon dont le gouvernement fédéral collabore directement avec les communautés qui, comme Montréal, sont touchées par la migration irrégulière.

Pendant son séjour à Montréal, le ministre Hussen s’est également adressé au Conseil des relations Internationales de Montréal. Il les a informés des changements apportés récemment à l’approche de mise au rôle de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada. Grâce à ces changements, des employés travailleront exclusivement au traitement des demandes d’asile, et les dossiers seront traités en 12 mois.

Il est prévu que le ministre Hussen rencontre la secrétaire Nielsen d’ici les prochaines semaines pour discuter des préoccupations du Canada concernant la migration irrégulière à la frontière canado‑américaine, et de la façon dont les deux pays doivent travailler ensemble pour régler le problème, y compris au moyen de la modernisation de l’Entente sur les tiers pays sûrs.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et Affaires mondiales Canada continuent de mener ensemble des activités de sensibilisation ciblées aux États-Unis et au Canada afin de corriger toute information erronée qui pourrait circuler parmi les migrants et, ce faisant, faire en sorte qu’ils comprennent les lois canadiennes sur l’immigration.

Le ministre Hussen, le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités Amarjeet Sohi et les députés Dan Vandal et Emmanuel Dubourg ont récemment organisé des tables rondes sur la migration irrégulière avec des organisations et des dirigeants des communautés nigériane et haïtienne à Winnipeg, à Montréal, à Toronto et à Edmonton. Ces tables rondes ont permis de corriger toute information erronée qui circule au sujet du système d’immigration du Canada, et de recueillir les commentaires des dirigeants des deux communautés en vue de faciliter les efforts de sensibilisation.

Le ministre Garneau a conclu la réunion en soulignant l’engagement des membres à faire progresser les efforts visant à gérer la situation. Il a également encouragé tous les membres à poursuivre leur collaboration pendant l’été.


Citations

« Des progrès considérables ont été réalisés depuis que la question de la migration irrégulière est entrée en ligne de compte l’été dernier. Nous avons mis à profit les leçons tirées en 2017, lesquelles nous ont aidés à reconnaître l’importance d’une collaboration et d’une mobilisation soutenues, à peaufiner nos plans d’urgence et à améliorer notre état de préparation opérationnelle à l’échelle du Canada. »

L’honorable Marc Garneau, président du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière

« Le gouvernement du Canada s’est doté d’un plan robuste pour, avant tout, assurer la sécurité et la sûreté des Canadiens, tout en gérant l’arrivée de demandeurs d’asile aux principaux postes frontaliers. L’ensemble du gouvernement fédéral collabore pour aider les partenaires provinciaux et municipaux à gérer l’arrivée de migrants irréguliers, dont le nombre pourrait atteindre un sommet cet été. Nos améliorations opérationnelles nous ont permis de trouver des moyens plus efficaces et plus économiques de traiter les demandes de migrants irréguliers, tout en allégeant la pression aux points d’entrée. »

L’honorable Ahmed Hussen, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

  • De janvier au 22 mai 2018, 8 670 personnes ont été interceptées par la GRC à la frontière de Lacolle.

  • En avril 2018 il y a eu, en moyenne, 85 demandes d’asile par jour. En mai 2018, il y en a, en moyenne, 62 par jour.

  • Au total, 12 801 permis de travail ont été délivrés à des demandeurs d’asile au Québec depuis le 1er avril 2017.

Liens connexes

Personnes-ressources

Questions concernant la migration irrégulière :

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

Questions au sujet du Groupe de travail :

Delphine Denis
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
613-991-0700
delphine.denis@tc.gc.ca

Veuillez noter que la Province de l’Ontario n’a pas participé à ce communiqué puisqu’elle est en période électorale.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :