Travailleurs étrangers : Évaluation des personnes visées par un mandat de l’Immigration

Cette section contient des politiques, des procédures et des instructions destinées au personnel d’IRCC. Elle est publiée sur le site Web du ministère par courtoisie pour les intervenants.

Quand un individu interdit de territoire est convoqué par un agent de l’ASFC à un bureau d’exécution de la loi, par exemple pour recevoir une décision relative à l’ERAR, ou à un point d’entrée pour être renvoyé du Canada et qu’il n’obtempère pas, l’agent peut lancer un mandat pour l’arrestation et la mise en détention de l’individu. Si, après une enquête approfondie, il est impossible de trouver l’individu, un mandat d’arrestation pour l’ensemble du Canada est entré dans le système du Centre d’information de la police canadienne (CIPC), lequel est accessible à tous les organismes d’exécution de la loi, ce qui donne à ceux-ci le pouvoir d’arrêter l’individu au nom de l’ASFC. Ce processus est en place pour que les individus qui font l’objet de mandats actifs de renvoi soient appréhendés dès que possible et renvoyés du Canada afin de protéger l’intégrité du programme d’immigration.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :