Qui conduit un taxi au Canada ?

2. Portrait national

2.1. La moitié des chauffeurs de taxi du Canada sont des immigrants

Dans le Recensement de 2006, 50 110 immigrants et personnes natives du Canada ont signalé que leur principale activité sur le marché du travail consistait à conduire un taxi. Les chauffeurs de taxi représentent 0,2 % des personnes de 15 ans ou plus. La moitié des répondants ayant affirmé conduire un taxi (50,1 %) sont des immigrants. Ce pourcentage est beaucoup plus élevé que le pourcentage d’immigrants au sein de la population canadienne, dans ce même groupe d’âge (23 %). Les immigrants sont donc considérablement surreprésentés au sein de cette profession. Dans certaines villes (comme Toronto et Vancouver), plus de 80 % des chauffeurs de taxi sont des immigrants.

Tableau 1 : Ventilation des chauffeurs de taxi selon le statut d’immigrant et la cohorte d’immigrants
Groupe Chauffeurs de taxi Population totale
de 15 ans et plus
Nombre Pourcentage Nombre Pourcentage
Total  50 110 100,0 25 433 620 100,0
Nés au Canada 24 990 49,9 19 592 380 77,0
Immigrants 25 125 50,1 5 841 240 23,0
Immigrants établis 18 440 73,4 4 209 790 72,1
Immigrants récents 3 995 15,9 744 670 12,8
Immigrants très récents 2 690 10,7 886 795 15,2

Source : Recensement de 2006.

La majorité des chauffeurs de taxi immigrants (73,4 %) sont des immigrants établis; d’ailleurs, cette proportion s’apparente à celle des immigrants établis par rapport à l’ensemble des immigrants (72,1 %). Les immigrants récents et très récents représentent respectivement 15,9 % et 10,7 % de tous les chauffeurs de taxi immigrants. Les chauffeurs de taxi ne forment qu’une faible part des immigrants de 15 ans ou plus, ainsi que dans les trois cohortes d’immigrants : 0,4 % pour les immigrants établis, 0,5 % pour les immigrants récents et 0,3 % pour les immigrants très récents. Les pourcentages de ces trois cohortes d’immigrants sont toutefois beaucoup plus élevés que ceux de leurs collègues nés au Canada (0,1 %).

Tableau 2 : Ventilation des chauffeurs de taxi par genre selon le statut d’immigrant et la cohorte d’immigrants
Groupe Total Femmes Hommes
Total 50 110 8,7 91,3
Nés au Canada 24 990 14,9 85,1
Immigrants 25 125 2,5 97,5
Immigrants établis 18 440 2,5 97,5
Immigrants récents 3 995 1,9 98,0
Immigrants très récents 2 690 2,6 97,4

Source : Recensement de 2006.

Au Canada, la conduite d’un taxi est un emploi à prédominance masculine. La grande majorité des chauffeurs de taxi sont des hommes (85,1 %), surtout chez les immigrants (97,5 %).

2.2. Plus du tiers des chauffeurs de taxi immigrants sont nés en Inde et au Pakistan

Tous les pays d’origine des immigrants ne sont pas représentés uniformément au sein de la profession. Les chauffeurs de taxi immigrants proviennent surtout des dix pays suivants : l’Inde, le Pakistan, le Liban, Haïti, l’Iran, le Royaume-Uni, la Somalie, l’Éthiopie, le Bangladesh et la Grèce.

Tableau 3 : Chauffeurs de taxi immigrants, selon le pays de naissance et la cohorte d’immigrants Note de bas de page 2
Pays de naissance   Total des immigrants Immigrants établis    Immigrants récents   Immigrants très récents
Nombre % Nombre % Nombre % Nombre %
Total 25 125 100,0 18 440 100,0 3 995 100,0 2 690 100,0
Inde 6 220 24,8 4 555 24,7 1 075 26,9 590 21,9
Pakistan 2 960 11,8 950 5,2 1 005 25,2 1 000 37,2
Liban 1 790 7,1 1 655 9,0 85 2,1 50 1,9
Haïti 1 455 5,8 1 280 6,9 90 2,3 85 3,2
Iran 1 040 4,1 820 4,4 175 4,4 50 1,9
Royaume-Uni 830 3,3 x x F F F F
Somalie 775 3,1 615 3,3 145 3,6 15 0,6
Éthiopie 765 3,0 630 3,4 105 2,6 30 1,1
Bangladesh 500 2,0 290 1,6 155 3,9 55 2,0
Grèce 415 1,7 x x F F F F
Érythrée 380 1,5 360 2,0 F F F F
Afghanistan 360 1,4 225 1,2 85 2,1 50 1,9
Italie 360 1,4 x x F F F F
Sri Lanka 315 1,3 225 1,2 60 1,5 30 1,1
Jamaïque 305 1,2 270 1,5 x F F F
Algérie 300 1,2 105 0,6 135 3,4 60 2,2
Pologne 265 1,1 x x F F F F
Maroc 260 1,0 215 1,2 10 0,3 30 1,1
République populaire de Chine 255 1,0 165 0,9 35 0,9 55 2,0
Irak 245 1,0 x x x F F F
Autres 5 335 21,2 4 060 22,0 725 18,1 550 20,4

F : Trop peu fiable pour être publié.
x : Supprimé pour des raisons de confidentialité.
Source : Recensement de 2006.

Le Recensement de 2006 dénombre 6 220 personnes nées en Inde et exerçant la profession de chauffeurs de taxi en 2005-2006. C’est donc dire qu’un chauffeur de taxi immigrant sur quatre est natif de l’Inde. Loin derrière, au deuxième rang, vient le Pakistan d’où proviennent quelque 2 960 chauffeurs de taxi immigrants (ou 11,8 %). Les chauffeurs de taxi nés au Liban, en Haïti et en Iran arrivent aux troisième, quatrième et cinquième rangs, avec respectivement 7,1 %, 5,8 % et 4,1 %. Bien que la Chine soit le principal pays source du Canada en 2005-2006 et que les immigrants qui en proviennent représentent 7,3 % de tous les immigrants de 15 ans ou plus, seuls 255 d’entre eux (ou 1.0 %) exercent la profession de chauffeur de taxi.

Une autre ventilation des données révèle que la composition des chauffeurs de taxi immigrants selon leur pays de naissance varie selon leur période d’établissement. La tendance la plus évidente est la diminution du nombre de chauffeurs de taxi provenant d’Inde et l’augmentation de ceux nés au Pakistan, parmi les immigrants très récents. La proportion des chauffeurs de taxi venant de l’Inde et étant des immigrants établis ou récents se maintient autour de 25 %, mais baisse à 21,9 % chez les immigrants très récents. Seulement 5,2 % des immigrants établis nés au Pakistan sont chauffeurs de taxi, mais cette proportion passe à 25,2 % et à 37,2 % chez les immigrants récents et très récents venant de ce pays. Parmi les immigrants très récents, le Pakistan devient le principal pays source des chauffeurs de taxi immigrants, devançant l’Inde de 15 points de pourcentage.

Un autre important changement concerne les chauffeurs de taxi immigrants nés au Liban. Bien que le pourcentage d’immigrants libanais de 15 ans ou plus (par rapport à tous les immigrants du même groupe d’âge) ne varie que très peu entre les trois cohortes d’immigrants, le pourcentage de chauffeurs de taxi nés au Liban diminue de 9 % chez les immigrants établis, pour atteindre ensuite respectivement 2,1 % et 1,9 % chez les immigrants récents et très récents.

2.3. Les immigrants très instruits représentent une part considérable des chauffeurs de taxi immigrants

Selon la Classification nationale des professions 2006, un emploi de chauffeur de taxi est un poste de niveau de compétence C; ces postes exigent habituellement un diplôme d’études secondaires ou une formation propre à la profession. Le tableau 4 ci-dessous démontre que 56 % des 50 110 chauffeurs de taxi du Canada ne sont pas diplômés du secondaire ou possèdent un diplôme d’études secondaires, 31,5 % ont un diplôme d’études collégiales ou d’une école de métiers, et quelque 9 % détiennent un baccalauréat. On dénombre également 1 525 chauffeurs de taxi (3,0 %) titulaires d’une maîtrise et 255 (0,5 %) ayant un doctorat ou un diplôme en médecine (ou dans un domaine connexe). Bref, 44,1 % des chauffeurs de taxi ont à tout le moins réalisé quelques études postsecondaires et pourraient donc être surqualifiésNote de bas de page 3 pour leur emploi.

Tableau 4 : Ventilation des chauffeurs de taxi selon le plus haut niveau d’instruction atteint
Niveau d’éducation Total au Canada Nés au Canada Immigrants  Immigrants établis Immigrants récents Immigrants très récents
# % # % # % # % # % # %
Total 50 110 100,0 24 990 100,0 25 125 100,0 18 440 100,0 3 995 100,0 2 690 100,0
Aucun certificat, diplôme ou grade 11 765 23,5 8 105 32,4 3 660 14,6 3 050 16,5 360 9,0 250 9,3
Diplôme d'études secondaires ou l'équivalent  16 250 32,4 8 080 32,3 8 170 32,5 6 225 33,8 1 185 29,7 760 28,3
Diplôme collégial ou d’une école de métiers A 15 805 31,5 7 585 30,4 8 220 32,7 6 500 35,2 1 130 28,3 590 21,9
Baccalauréat B 4 515 9,0 985 3,9 3 530 14,0 1 960 10,6 865 21,7 710 26,4
Maîtrise 1 525 3,0 180 0,7 1 345 5,4 615 3,3 375 9,4 355 13,2
Doctorat ou diplôme en médecine ou dans un domaine connexe C 255 0,5 55 0,2 200 0,8 95 0,5 80 2,0 25 0,9

A : Comprend les diplômes d'école de métiers, les diplômes d'études collégies ainsi que les certificats ou les diplômes universitaires de niveau inférieur au baccalauréat.
B : Comprend les certificats ou les diplômes universitaires de niveau supérieur au baccalauréat.
C : Comprend les doctorats ou les diplômes en médecine, en médecine dentaire, en médecine vétérinaire ou en optométrie.
Source : Recensement de 2006.

Figure 1 : Chauffeurs de taxi, selon le plus haut niveau d’instruction atteint : immigrants et natifs du Canada

Chauffeurs de taxi, selon le plus haut niveau d’instruction atteint : immigrants et natifs du Canada

Version texte : [Figure 1 : Chauffeurs de taxi, selon le plus haut niveau d’instruction atteint : immigrants et natifs du Canada]

Figure 2 : Chauffeurs de taxi, selon le plus haut niveau d’instruction atteint : trois cohortes d’immigrants

Chauffeurs de taxi, selon le plus haut niveau d’instruction atteint : trois cohortes d’immigrants

Version texte : [Figure 2 : Chauffeurs de taxi, selon le plus haut niveau d’instruction atteint : trois cohortes d’immigrants]

À la lumière de la figure 1, on constate d’importantes différences dans le niveau d’instruction des chauffeurs de taxi selon qu’ils sont nés au Canada ou qu’ils ont immigré. Parmi les chauffeurs de taxi immigrants, 52,9 % ont fait des études postsecondaires et 20,2 % détiennent au moins un baccalauréat. Ces pourcentages sont beaucoup plus élevés que pour les chauffeurs de taxi nés au Canada, dont les taux se situent respectivement à 35,2 % et 4,8 %. La ventilation des données selon l’établissement des immigrants (figure 2) révèle des proportions semblables d’immigrants récents et très récents ayant réalisé au moins des études postsecondaires (respectivement 61,4 % et 62,4 %). Ces données ont toutefois 10 points de pourcentage de plus que pour les immigrants établis (49,6 %). Si l’on tient compte du pourcentage des immigrants détenant des baccalauréats ou des diplômes d’études supérieures, les différences entre les immigrants établis, récents et très récents deviennent encore plus marquantes : 14,4 %, 33,1 % et 40,5 %.

Dans quelle mesure les titulaires de doctorats et de diplômes en médecine (particulièrement les immigrants) décident-ils d’occuper un emploi de chauffeur de taxi au Canada? Selon le Recensement de 2006, quelque 255 (soit 0,5 %) des 50 110 chauffeurs de taxi du Canada détiennent un doctorat ou un diplôme en médecine (ou dans un domaine connexe), dont 200 immigrants. On dénombre aussi 55 chauffeurs de taxi natifs du Canada ayant obtenu un doctorat ou un diplôme en médecine.

La surqualification est aussi présente chez les chauffeurs de taxi nés au Canada que chez ceux ayant immigré, mais la proportion est plus élevée chez ces derniers, surtout chez les immigrants récents et très récents.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :