La ministre Ng annonce que le gouvernement fédéral fera des investissements dans le capital de risque axé sur l’égalité des sexes et la diversité

Communiqué de presse

La ministre s’est également rendue au Sommet Fortune MPW International à Montréal et a célébré l’instauration de la Jeune Chambre de commerce des femmes du Québec

Le 5 novembre 2018 — Montréal (Québec)

Le gouvernement du Canada est déterminé à créer au pays un secteur du capital de risque qui soit dynamique et durable. Les nouvelles entreprises innovatrices en démarrage auront ainsi accès aux capitaux plus facilement, ce qui leur permettra de créer des emplois bien rémunérés pour les Canadiens de la classe moyenne de tout le pays.

Aujourd’hui, à Montréal, la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l’honorable Mary Ng, a annoncé de nouveaux investissements dans le cadre de l’Initiative de catalyse du capital de risque (ICCR). Elle était accompagnée pour l’occasion du secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, Richard Hébert.

Avec un fort accent sur l’égalité entre les sexes et la diversité, ces investissements au titre de l’ICCR permettront de favoriser la parité hommes-femmes au sein de l’industrie, de sorte que plus d’entreprises détenues par des femmes et des membres de groupes sous-représentés pourront avoir accès aux capitaux dont elles ont besoin pour prendre de l’expansion et ainsi contribuer à l’économie canadienne.

Les 50 millions de dollars investis serviront également aux fonds de capital de risque suivant des modèles novateurs, rendront disponibles des capitaux dans des secteurs et des régions mal desservis et permettront d’apporter du soutien à de nouveaux gestionnaires et à diverses équipes de gestion. Ces investissements auront un effet direct sur les communautés, car ils permettront de transformer des idées nouvelles en produits et services prêts pour la commercialisation et d’ouvrir de nouveaux débouchés économiques pour les Canadiens.

Les sept entreprises gestionnaires de fonds qui reçoivent cette fois-ci des fonds au titre de l’ICCR sont les suivantes :

À la suite de l’annonce, la ministre a animé une table ronde portant sur l’importance du financement du capital de risque à laquelle ont participé Gilles Duruflé, coprésident du Comité de sélection de l’ICCR; Sophie Gupta, directrice principale, Yaletown; Dave D’Oyen, responsable de l’Inclusion et de l’innovation à  Shopify; Michelle Scarborough, directrice générale, Investissements stratégiques et femmes en technologie, BDC Capital; Roula Zaarour, présidente-directrice des opérations, Real Ventures; et Frantz Saintellemy, cofondateur du Groupe 3737.

Profitant de sa visite à Montréal, la ministre a également dirigé une discussion organisée par BlackRock sur la promotion des exportations. Elle s’est ensuite rendue au Sommet Fortune Most Powerful Women International (anglais), où elle a prononcé le mot d’ouverture d’une des séances plénières. Enfin, plus tard en soirée, la ministre Ng a célébré l’instauration de la Jeune Chambre de commerce des femmes du Québec en compagnie de jeunes femmes entrepreneures.


Citations

« Notre gouvernement aide les petites et moyennes entreprises à s’établir, à se développer et à conquérir de nouveaux marchés, et c’est en investissant dans le capital de risque qu’il y parvient. Le capital de risque permet de transformer des idées géniales en innovations révolutionnaires et de créer de bons emplois pour la classe moyenne canadienne. Secteur en pleine croissance, le secteur canadien du capital de risque joue un rôle essentiel dans notre économie. Nous nous assurons grâce à l’investissement d’aujourd’hui que la croissance est inclusive en améliorant l’égalité entre les sexes et l’accès au capital de risque dans des secteurs et des régions mal desservis de tout le pays. »

— La ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l’honorable Mary Ng

« Cette deuxième ronde d’investissements constitue un complément important et nécessaire. Les sept gestionnaires de fonds choisis représentent divers modèles d’investissement et viennent de secteurs technologiques variés, implantés partout au Canada. Ils ont aussi tous un intérêt marqué pour l’atteinte de la parité entre les sexes au sein de l’industrie. Nous sommes impatients de travailler avec ces gestionnaires de fonds, de les accompagner sur le chemin de la réussite et d’ainsi accroître la prospérité du Canada à long terme. »

— Le président et chef de la direction de BDC, Michael Denham

Faits en bref

  • En tenant compte des fonds du secteur privé, on prévoit qu’environ 1,5 milliard de dollars sera investi dans le marché canadien des capitaux d’innovation dans le cadre de l’ICCR.

  • L’annonce des entreprises choisies fait suite à un processus de sélection rigoureux réalisé par un comité de sélection composé d’experts hautement qualifiés du secteur privé ainsi que de spécialistes de BDC et d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada.

  • En 2017, l’industrie canadienne du capital de risque a investi 3,5 milliards de dollars dans plus de 592 ententes, soulignant ainsi la huitième année de croissance consécutive et le plus important investissement annuel en capital depuis 2001.

  • Le Canada vient maintenant au troisième rang des pays de l’OCDE pour ce qui est des investissements en capital de risque.


Liens connexes

Personnes-ressources

Mallory Clyne
Directrice des communications
Cabinet de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations
343-291-3553
mallory.clyne@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :