Le ministre Champagne fait valoir les investissements du budget de 2021 à l’appui des technologies propres

Communiqué de presse

Le 30 avril 2021 — Calgary (Alberta)

Le budget de 2021 est le plan du gouvernement du Canada visant à mener à bien la lutte contre la COVID-19 et à assurer une relance économique vigoureuse pour l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens. 

Aujourd’hui, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François‑Philippe Champagne, a rencontré des dirigeants d’entreprise, des investisseurs, des innovateurs et des décideurs parmi les plus influents de l’Alberta pour discuter des investissements prévus à l’appui des technologies propres dans le Budget 2021 : Une relance axée sur les emplois, la croissance et la résilience.

La récession causée par la COVID‑19 constitue le repli économique le plus fort et le plus rapide depuis la Grande Dépression. Elle a touché de façon disproportionnée les travailleurs à faible revenu, les jeunes, les femmes et les Canadiens racisés. Le budget de 2021 est un investissement sans précédent qui vise à atténuer les impacts de la récession causée par la COVID‑19, à accorder la priorité aux gens, à créer des emplois, à faire croître la classe moyenne et à mettre les entreprises sur la voie d’une croissance durable. Grâce au budget de 2021, l’avenir du Canada sera florissant, ainsi que plus équitable, plus vert et plus prospère.

Le budget de 2021 illustre bien l’engagement du gouvernement du Canada à faire des investissements dans les technologies propres dans le but de jeter les bases d’une économie plus robuste, plus propre et plus durable qui ouvre des possibilités à tous les Canadiens. Les technologies propres continuent d’offrir des avantages importants aux Canadiens. Elles permettent entre autres de réduire les coûts de l’électricité et d’assainir l’air. Elles contribuent aussi à créer plus de 211 000 emplois bien rémunérés et nous aident à réduire nos répercussions environnementales et à atteindre nos objectifs en matière de lutte contre les changements climatiques. Le Budget de 2021 propose une allocation de 17,6 milliards de dollars pour appuyer une relance verte qui nous permettra de créer des emplois pour la classe moyenne, de bâtir une économie propre et de protéger le pays contre les effets des changements climatiques.

La situation financière du Canada était excellente lorsque la pandémie a frappé. Cette situation a permis au gouvernement de prendre des mesures rapides, décisives et responsables, de soutenir les gens et les entreprises et d’être bien placé pour assurer le succès d’une relance vigoureuse au pays.

Citations

« Dans le cadre du budget de 2021, nous investissons la somme sans précédent de 17,6 milliards de dollars dans les technologies propres, car nous voulons atteindre nos objectifs de lutte contre les changements climatiques et protéger notre planète pour les futures générations. Ces investissements audacieux reflètent notre détermination à aider les entreprises et les innovateurs à réussir dans leur quête de solutions de croissance propre. Ils aideront également à mettre le Canada à l’avant-plan mondial dans le domaine des technologies propres et des actions climatiques. »
- Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

Faits en bref

  • Pour aider à renforcer l’avantage industriel propre du Canada, le budget de 2021 propose des investissements importants qui seront administrés par Innovation, Sciences et Développement économique Canada, notamment :

    • 5 milliards de dollars sur 7 ans pour accroître le financement de l’accélérateur net zéro. Ce soutien s’ajoute aux 3 milliards de dollars sur 5 ans annoncés en décembre 2020 dans le plan climatique renforcé du gouvernement . Ce financement permettra au gouvernement de soutenir des projets qui visent à réduire les émissions nationales de gaz à effet de serre dans l’ensemble de l’économie canadienne.
    • 1 milliard de dollars sur 5 ans pour attirer des investissements du secteur privé dans des projets transformateurs liés aux technologies propres. Ces ressources stimuleront la croissance des entreprises canadiennes, créeront des emplois pour les travailleurs hautement spécialisés, aideront à décarboniser l’économie canadienne et permettront de mettre en place des solutions importantes aux enjeux environnementaux et climatiques du monde entier.
    • 24 millions de dollars sur 3 ans pour renouveler :
      • la Stratégie relative aux données sur les technologies propres afin de continuer à mesurer les contributions du secteur des technologies propres à l’économie canadienne;
      • le Carrefour de la croissance propre afin de continuer d’aider les entreprises de technologies propres à s’y retrouver dans la gamme de ressources et de soutien que le gouvernement fédéral offre.
  • Le budget de 2021 propose aussi d’allouer à Ressources naturelles Canada les sommes suivantes :

    • 319 millions de dollars sur 7 ans pour soutenir les activités de recherche, de développement et de démonstration des technologies de captage, d’utilisation et de stockage du carbone (CUSC) et d’améliorer leur viabilité commerciale;
    • 1,5 milliard de dollars sur 5 ans pour mettre sur pied un fonds pour les combustibles propres qui appuiera la production et la distribution de combustibles à faible teneur en carbone et à zéro émission, y compris l’hydrogène et la biomasse. Le fonds positionnera le Canada comme chef de file mondial dans le secteur de l’hydrogène, en plus d’exécuter la Stratégie canadienne pour l’hydrogène;
    • 9,6 millions de dollars sur 3 ans pour créer un centre d’excellence sur les minéraux de batterie critiques. Le centre coordonnera les politiques et les programmes fédéraux en matière de minéraux critiques et collaborera avec nos partenaires provinciaux et territoriaux et nos autres partenaires;
    • 36,8 millions de dollars sur 3 ans pour les activités fédérales de recherche-développement visant à faire progresser l’expertise en matière de traitement et de raffinement des minéraux de batterie critique.
  • En outre, le budget de 2021 propose de fournir 56,1 millions de dollars sur 5 ans à Mesures Canada pour élaborer et mettre en œuvre, en collaboration avec des partenaires mondiaux, un ensemble de codes et de normes pour les bornes de recharge et les stations de ravitaillement au détail de véhicules zéro émission. Cela comprendrait les cadres d’accréditation et d’inspection nécessaires pour veiller au respect des normes dans le vaste réseau de bornes de recharge et de stations de ravitaillement du Canada. Le budget de 2021 propose également de fournir 67,4 millions de dollars à Mesures Canada pour lui permettre de s’assurer que les transactions commerciales de combustibles à faible teneur en carbone sont mesurées avec exactitude, comme c’est le cas pour les combustibles conventionnels.

  • Ces nouveaux investissements seront la pierre angulaire du plan du gouvernement pour relancer l’économie, aider plus de 200 000 Canadiens à rendre leurs domiciles plus verts, et investir dans des technologies de premier plan au monde qui rendront l’industrie plus propre et réduiront la pollution.

  • Pour aider à accélérer les investissements dans les technologies d’énergie propre et faire du Canada l’un des meilleurs endroits au monde pour la fabrication et l’investissement en technologie propre, le budget de 2021 propose aussi de nouveaux instruments fiscaux qui auront comme effet :

    • de réduire de 50 % les taux d’imposition générale des sociétés et des petites entreprises qui fabriquent des technologies à zéro émission;
    • d’étendre la liste d’équipement admissible à un incitatif fiscal pour inciter les entreprises à investir dans la production d’énergie propre et l’achat d’équipement efficient, ce qui leur permettrait de déduire immédiatement le coût complet des investissements qu’elles font dans certaines technologies propres;
    • de mettre à jour les critères d’admissibilité, de manière à ce que certains équipements de production d’électricité alimentés aux combustibles fossiles ne soient plus admissibles à ces incitatifs fiscaux après 2024;
    • de mettre en œuvre un crédit d’impôt à l’investissement pour le capital investi dans les projets de CUSC, dans le but de réduire annuellement les émissions de CO2 d’au moins 15 mégatonnes.
  • Le gouvernement a annoncé l’investissement le plus important à ce jour dans Technologies du développement durable Canada (TDDC) en décembre 2020 dans le cadre de son plan climatique renforcé. TDDC a fait récemment des investissements importants dans des technologies de prochaine génération en Alberta pour soutenir les premiers efforts de commercialisation, notamment :

    • 12 millions de dollars à Enerkem Alberta Biofuels à Edmonton pour aider à construire la première bioraffinerie d’envergure commerciale au monde, vouée à la production de produits chimiques renouvelables et de biocombustibles de pointe en utilisant les déchets solides municipaux non recyclables. Dans le cadre de ce projet, Enerkem prévoit bâtir, détenir et exploiter une usine de production commerciale d’éthanol cellulosique de prochaine génération.
    • 5 millions de dollars à Acceleware Ltd. à Calgary, un innovateur canadien du secteur des technologies propres spécialisé dans les technologies de récupération du pétrole lourd et le développement de solutions de logiciels pour l’industrie pétrolière. Acceleware travaille avec un consortium, notamment avec GE Global Research et des producteurs de sables bitumineux, pour tester et commercialiser sa technologie de chauffage par radiofréquence XL.
    • Jusqu’à 100 000 $ en financement par projet, par l’entremise du Fonds d’amorçage du TDDC, pour identifier et soutenir des innovateurs qui en sont aux premiers stades de développement de leurs technologies propres en Alberta, notamment :
      • Direct-C Ltd. (2019) – Exploration et production d’énergie – TEC Edmonton
      • Stream Technologies (2019) – Agriculture – TEC Edmonton
      • G2V Optics (2020) – Agriculture – TEC Edmonton
      • Swirtex Inc. (2020) – Eau et eaux usées – Alacrity Canada
      • Absolute Combustion International (2020) – Utilisation de l’énergie – TEC Edmonton
      • SeeO2 Energy (2020) – Utilisation de l’énergie – Innovate Calgary
      • Summit Nanotech (2020) – Transport – MaRS
      • Future Fielding Cellular Agriculture (2020) – Agriculture – TEC Edmonton
      • Carbonova Corp. (2020) – Transport – Innovate Calgary
      • CleanO2 (2020) – Produits qui captent le carbone – CDL Rockies
  • Le secteur des technologies propres a contribué plus de 28,8 milliards de dollars dans l’économie canadienne en 2019. Les exportations de biens et de services dans ce secteur sont estimées à environ 7,05 milliards de dollars.

  • Les femmes occupent 41 % de tous les emplois dans le secteur des technologies propres. Les femmes et les Autochtones ont aussi été mieux rémunérés dans ce secteur que dans les autres secteurs en général. De plus, les Autochtones sont mieux représentés dans le secteur des technologies propres que dans la moyenne de l’économie en général.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Directeur des communications par intérim
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
john.power@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur les médias sociaux.
Twitter : @ISDE_CA; Facebook : InnovationCanadienne; Instagram : @innovationcdn; et LinkedIn.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :