Le gouvernement du Canada appuie la commercialisation de la technologie améliorée de gestion forestière d’une entreprise de pointe

Communiqué de presse

Cet investissement, qui soutient Mikro-Tek, une entreprise chef de file en biotechnologie environnementale, aidera le Canada à atteindre ses ambitieux objectifs climatiques

Le 1er décembre 2021 – Timmins (Ontario)

Les entrepreneurs canadiens en technologies propres passent à l’action pour relever les défis environnementaux de l’heure. De son côté, le gouvernement du Canada travaille en partenariat avec des entreprises novatrices pour propulser la croissance de l’économie verte.

Aujourd’hui, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne, et la ministre des Services aux Autochtones et ministre responsable de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario, l’honorable Patty Hajdu, ont annoncé un investissement de 3,7 millions de dollars dans Mikro-Tek (anglais), une entreprise de Timmins, par l’entremise de Technologies du développement durable Canada (TDDC). Ce deuxième investissement de TDDC dans l’entreprise assure le maintien d’une collaboration grâce à laquelle l’entreprise commercialisera sa technologie améliorée de gestion forestière, conçue pour le captage du carbone dans l’atmosphère.

Mikro-Tek a pour mission d’aider l’industrie à s’adapter en vue d’un avenir à faibles émissions de carbone. L’entreprise réalise des projets forestiers pour la compensation des émissions de carbone. Mikro-Tek a conçu un procédé biotechnologique naturel qui augmente le taux de survie des plantes et accroît de façon marquée leur santé et leur croissance, tout en nécessitant une utilisation moindre d’herbicides.

Mikro-Tek se servira de l’investissement octroyé par TDDC pour mettre en application sa technologie améliorée de gestion forestière, qui augmente la séquestration du carbone à même les jeunes plants d’arbres utilisés pour la reforestation. La biotechnologie environnementale de l’entreprise permettra à l’industrie de compenser ses émissions de carbone en participant à des projets forestiers. De plus, sa mise en application réduira l’érosion des sols, rehaussera la biodiversité et améliorera les conditions socioéconomiques à l’échelle régionale.

Le gouvernement du Canada est déterminé à investir dans les technologies propres qui jettent les bases d’une économie plus forte, plus verte et plus durable, qui offre des occasions à l’ensemble des Canadiens. Les sommes investies aujourd’hui favoriseront la croissance économique et aideront le Canada à atteindre ses cibles en matière de climat à l’horizon 2030 ainsi que celles de carboneutralité d’ici 2050.

Citations

« Il ne pourrait y avoir de meilleur moment pour l’adoption de mesures climatiques ambitieuses. L’innovation, l’entrepreneuriat et la commercialisation dans le domaine des technologies propres sont la clé d’une transition essentielle à un environnement plus sain et à une économie carboneutre. L’annonce d’aujourd’hui nous permettra d’accroître le leadership du Canada en matière de technologies climatiques et de technologies de réduction des déchets, tout en mettant de l’avant un bel exemple de réussite entièrement canadien. »
- Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

« La commercialisation de technologies propres innovantes, facilitée par des partenariats comme celui-ci, est une étape cruciale pour le développement d’une économie carboneutre au Canada. Cet investissement de 3,7 millions de dollars dans une entreprise du Nord de l’Ontario mènera à une meilleure reforestation et à la mise au point d’une technologie de compensation des émissions de carbone, tout en favorisant la croissance économique propre dans les collectivités de notre région. Stimuler l’innovation est essentiel pour concrétiser le plan du gouvernement quant à l’économie verte. »
- La ministre des Services aux Autochtones et ministre responsable de l’Agence fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario et députée de Thunder Bay–Supérieur-Nord, l’honorable Patty Hajdu

« Les entrepreneurs canadiens propulsent l’innovation qui nous ouvre la voie d’un avenir plus durable et prospère. L’investissement annoncé aujourd’hui aidera Mikro-Tek à accélérer la mise au point de ses idées et à en faire la mise en marché, ce qui concrétisera l’élan déjà bien amorcé du secteur public et du secteur privé pour réduire les émissions mondiales. »
- La présidente-directrice générale de Technologies du développement durable Canada, Leah Lawrence

« Mikro-Tek se servira de cet appui financier pour accroître la séquestration de carbone à même les zones de reforestation dans la forêt boréale et pour évaluer sa technologie comme solution de rechange à l’application d’herbicides. Nous avons comme mission de travailler avec nos partenaires des Premières Nations (Wahkohtowin Development) et de l’industrie forestière pour mettre au point et commercialiser des technologies et des procédés nouveaux et améliorés de gestion forestière, ce qui aidera l’industrie et les gouvernements à s’adapter à un avenir à faibles émissions de carbone. »
- Le président de Mikro-Tek, Mark Kean

Faits en bref

  • À l’heure actuelle, les entreprises de technologies propres emploient plus de 211 000 Canadiens dans des postes gratifiants et bien rémunérés.

  • TDDC est un organisme fédéral indépendant qui finance des entreprises susceptibles de devenir des chefs de file mondiaux dans le domaine des technologies environnementales et qui aide à relever certains des défis environnementaux les plus pressants au monde, comme la lutte contre les changements climatiques, l’assainissement de l’air, l’accès à l’eau potable et la propreté des sols.

  • TDDC est le plus important organisme de financement pour les entrepreneurs canadiens en technologies propres. Son appui joue un rôle déterminant dans le marché mondial hyperconcurrentiel des technologies propres.

  • Depuis 2001, TDDC a investi plus de 1,38 milliard de dollars dans 460 entreprises qui ont collectivement produit des revenus annuels de 2,8 milliards de dollars, créé 16 930 emplois, commercialisé 177 nouvelles technologies et réduit les émissions annuelles de gaz à effet de serre à hauteur de 22,4 mégatonnes de CO2, ce qui équivaut à retirer près de 7 millions de voitures de la route par année.

  • Le Canada joue un rôle de leadership dans le domaine des technologies propres, et cela ne passe pas inaperçu dans le reste du monde : 11 entreprises canadiennes, dont 9 ont été financées par TDDC, se sont classées au palmarès Global Cleantech 100 de 2021.

  • En décembre 2020, le gouvernement du Canada a annoncé Un environnement sain et une économie saine, le plan climatique renforcé du Canada, qui a majoré le soutien consenti à TDDC de 750 millions de dollars sur cinq ans, ce qui représente l’investissement unique le plus important du gouvernement du Canada dans TDDC depuis sa fondation en 2001.

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Gestionnaire principal, Communications et relations avec les médias
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
john.power@ised-isde.gc.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
media@ised-isde.gc.ca

Relations avec les médias
Technologies du développement durable Canada
343-803-0672
media@sdtc.ca

Restez branchés

Pour obtenir plus de renseignements ou pour connaître les services offerts par le Ministère, visitez Canada.ca/ISDE.

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur les médias sociaux.
Twitter : @ISDE_CA; Facebook : @innovationcanadienne; Instagram : @innovationcdn; et LinkedIn.

Suivez Technologies du développement durable Canada sur Twitter : @SDTC_TDDC

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :