Le ministre Champagne participe au Sommet de Paris du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle

Communiqué de presse

Le 11 novembre 2021 – Ottawa (Ontario)

L’intelligence artificielle (IA) est source de solutions innovatrices pour tous les secteurs économiques et permet d’améliorer la qualité de vie des Canadiens, qu’il s’agisse de soins de santé de pointe, d’agriculture ou encore de développement efficace et durable des ressources. La collaboration et de la coordination des efforts à l’échelle internationale permettent d’exploiter le plein potentiel de l’IA au profit de tous les citoyens et d’instaurer un sentiment de confiance face au développement technologique, tout en favorisant la diversité et l’inclusion dans le domaine de l’IA.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne, a participé aujourd’hui à la deuxième séance plénière du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA), à Paris, en France. D’éminents spécialistes de l’IA du monde entier, dont des représentants de 18 pays membres du partenariat mondial sur l’IA et de l’Union européenne, y étaient également. Lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre Champagne a tenu à souligner les progrès accomplis par le PMIA au cours de sa première année d’existence, alors que le Canada était à la tête de son Conseil, et il a officiellement passé le flambeau à la France qui prend le relais pour 2021-2022 à la présidence du PMIA. Le ministre était accompagné pour l’occasion par le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, nouveau président du Conseil du PMIA.

Sous la présidence du Canada, des groupes de travail ont cherché la meilleure façon de mettre à contribution l’IA pour résoudre des défis complexes qui touchent le monde entier, comme ceux relatifs à la pandémie de COVID-19, favoriser une croissance économique plus inclusive ou améliorer les conditions de travail partout sur la planète. Les projets réalisés en 2021 serviront de fondement pour la prochaine étape des travaux du PMIA.

Le ministre Champagne a encouragé les pays membres du PMIA à collaborer avec le Canada et à tirer profit des propositions et des recommandations des spécialistes du PMIA, afin de favoriser le développement responsable de l’IA par la prise de mesures déterminantes mûrement réfléchies. Le ministre a aussi réitéré l’engagement du Canada de collaborer avec la France et les autres pays membres du PMIA, afin de favoriser l’expression de divers points de vue pour que les importants travaux en cours du PMIA puissent trouver écho dans le plus grand nombre possible de pays.

Le Sommet de Paris marque donc la fin du mandat du Canada comme premier pays à la présidence du Conseil du PMIA. Le pays continuera de collaborer étroitement avec la nouvelle présidence du Conseil du PMIA, ainsi qu’avec les autres pays membres et les partenaires, afin que le développement et l’utilisation de l’IA se fassent dans le respect des droits de la personne, des libertés fondamentales et de nos valeurs démocratiques communes.

Citations

« Les réalisations du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle montrent ce que la collectivité mondiale de l’IA peut accomplir lorsqu’il y a collaboration. Je me réjouis à la perspective de poursuivre les travaux avec mes homologues des autres pays, en vue de veiller au développement et à l’utilisation responsables de l’AI pour le plus grand bien de tous et de toutes. »
– Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

Faits en bref

  • Le Canada possède un écosystème de l’IA prospère qui compte plus de 850 jeunes entreprises, 20 laboratoires de recherche publics, 75 incubateurs et accélérateurs, et 60 groupes d’investisseurs un peu partout au pays, qui sont répartis dans de grands centres comme Vancouver, Edmonton, Waterloo, Toronto et Montréal.

  • Lancé en juin 2020, le PMIA découle d’une initiative du G7 mise en pied durant les mandats du Canada et de la France à sa présidence.

  • Le PMIA appuie le développement et l’utilisation responsables de l’IA dans un contexte qui favorise le respect des droits de la personne, l’inclusion, la diversité, l’innovation et la croissance économique, tout en tenant compte des objectifs de développement durable des Nations Unies.

  • Le PMIA est de plus en plus reconnu comme forum de calibre mondial sur l’IA, et ses travaux font l’objet de discussions au sein de divers autres groupes internationaux, comme la COP26 (anglais) où une ébauche de la feuille de route sur l’IA et les changements climatiques du groupe de travail sur l’IA responsable a été présentée.

  • Comme suite au succès de la première phase de la Statégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, il a été proposé dans le budget de 2021 d’ajouter 443,8 millions de dollars supplémentaires sur 10 ans pour renouveler la Stratégie en mettant l’accent sur la commercialisation ainsi que sur le perfectionnement et le recrutement de personnes de talent.

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Gestionnaire principal, Communications et relations avec les médias
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
john.power@ised-isde.gc.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
media@ised-isde.gc.ca

Restez branchés

Pour obtenir plus de renseignements ou pour connaître les services offerts par le Ministère, visitez Canada.ca/ISDE.

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur les médias sociaux.
Twitter : @ISDE_CA; Facebook : @innovationcanadienne; Instagram : @innovationcdn; et LinkedIn.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :