Disques durs et disquettes – FAQ

Document rédigé par Christopher Dicks, ancien restaurateur adjoint d’enregistrements sonores et vidéo, Division de la musique, Bibliothèque et Archives Canada, et révisé par Joe Iraci, scientifique principal en conservation, Institut canadien de conservation.

Il est très important pour les utilisateurs d’ordinateurs de prendre l’habitude de sauvegarder régulièrement leurs données. Malheureusement, il arrive quelquefois que le malheur frappe : les disques durs peuvent devenir défectueux, les disquettes peuvent devenir illisibles et les fichiers peuvent ne plus s’ouvrir.

La présente FAQ traite de la durée de vie des divers supports électroniques, de la manière de préserver des disquettes et des disques durs, de l’extraction de fichiers « effacés » et de la sélection des formats de stockage de vos fichiers les plus appropriés à long terme.

Table des Matières


Comment puis-je préserver les disquettes?

Entreposez vos disquettes (quelquefois appelées « disques souples ») dans des boîtiers propres lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Voici trois actions à éviter ABSOLUMENT lors de la manipulation de disquettes :

  • tordre ou plier les disquettes;
  • toucher à la surface interne des disquettes à mains nues;
  • écrire directement sur les disquettes ou sur les étiquettes placées sur les disquettes avec un crayon ou un stylo à pointe dure.

Choisissez de préférence un lieu d’entreposage frais et sec. Le local choisi devrait avoir une température inférieure à 23 °C et une humidité relative inférieure à 50 %, et être le plus possible exempt de particules et de poussières.

Les disquettes et les lecteurs de disquette se font de plus en plus rares. La plupart des nouveaux ordinateurs ne sont plus munis d’un lecteur de disquette. Il est recommandé de transférer les données des disquettes vers des supports plus récents, comme des disques optiques ou un disque dur d’ordinateur, afin d’assurer la lisibilité des fichiers dans le futur.

Quelle est la durée de vie des CD, des disquettes, des disques ZIP, des disques durs, des bandes, etc.?

Les professionnels qui travaillent fréquemment avec les disquettes et les disques durs ne leur font confiance que pendant cinq ans au maximum, avant de copier les données qu’ils contiennent sur un nouveau support ou sur une autre unité du même support.

Dans des conditions d’entreposage standards (23 °C et HR de 50 %), les durées de vie utiles des divers supports sont les suivantes :

  • CD non inscriptibles (gravés en usine) : de 50 à 100 ans;
  • CD-R : de 5 à 100 ans ou plus, selon le type de colorant et de couche métallique utilisés;
  • CD-RW : de 20 à 50 ans;
  • DVD en lecture seule (estampillés par le manufacturier) : de 10 à 20 ans;
  • DVD-R : de 10 à 50 ans;
  • DVD-RW : de 5 à 20 ans;
  • Bandes analogiques : de 10 à 30 ans;
  • Bandes audionumériques : de 5 à 10 ans;
  • Disquettes (y compris les disques ZIP) : de 5 à 15 ans;
  • Disques durs : de 2 à 5 ans.

Les supports de stockage, dans des conditions de température plus chaudes et plus humides que les valeurs recommandées, auront une durée de vie plus courte. Entreposés dans un environnement plus frais et plus sec, ils auront une durée de vie accrue.

La durée de vie du support ne constitue qu’un aspect de la durabilité; il faut également tenir compte de la durée de vie ou de la popularité de l’appareil de lecture du support. Le support peut demeurer utilisable pendant 100 ans, mais la technologie nécessaire pour en faire la lecture pourrait disparaître durant cette période. Les appareils de remplacement pourraient ne plus être offerts dans le commerce avant que vous ayez pensé à convertir le support à un nouveau format. À titre d’exemple, il est difficile aujourd’hui de mettre la main sur un lecteur de disquette de 5 1/4 po (13,33 cm). Surveillez toujours les tendances technologiques et transférez l’information des vieux formats vers les formats les plus récents avant qu’il ne soit trop tard.

Si le système d’exploitation (comme Windows ou Mac OS) refuse de démarrer à partir du disque dur ou si celui-ci arrête de tourner de façon permanente, que puis-je faire?

Pour la plupart des ordinateurs, c’est la fin. Les disques durs sont placés dans un boîtier étanche (qui ne devrait jamais être ouvert) soit dans votre ordinateur ou à l’extérieur de celui‑ci, branché par l’intermédiaire d’une connexion USB. Si vous ouvrez le boîtier étanche contenant le disque dur, vous pourriez compromettre la récupération de vos données. Si vous éprouvez des difficultés avec votre disque dur et voulez récupérer les données qui s'y trouvent, consultez un spécialiste ou le fabricant. La récupération des données peut également être confiée à des entreprises, moyennant des frais qui varient entre 300 $ et 1 000 $ au minimum par disque dur, mais ces montants peuvent largement être dépassés. Vous pouvez prévenir ces frais lorsque vous sauvegardez tous vos fichiers importants sur un deuxième support et que vous transférez périodiquement vos données sur un nouveau support lorsque la dégradation devient apparente ou que la technologie utilisée devient obsolète. La possession de copies de sauvegarde constitue une bonne police d’assurance en cas de défaillance de votre disque dur. L’entreposage des copies de sauvegarde dans un endroit différent de celui où les copies originales sont conservées est plus sécuritaire que de conserver les deux copies au même endroit.

Il peut arriver qu’un virus mette Windows, Mac et d’autres systèmes d’exploitation complètement hors service. Vous pourriez croire que tout est perdu, mais si vous pouvez brancher votre disque dur à un autre ordinateur, il est possible que vous puissiez accéder à vos fichiers assez longtemps pour en copier le contenu. Avant de procéder, consultez d’abord un spécialiste, puis utilisez un logiciel antivirus et supprimez les virus avant de copier les fichiers.

Comment puis-je éviter que mon disque dur surchauffe et rende inaccessibles mes fichiers informatiques?

Vous pouvez possiblement prolonger la durée de vie d’un disque dur en le mettant en mode veille lorsque vous n’avez pas à en utiliser le contenu ou en éteignant votre ordinateur lorsque vous ne vous en servez pas. Si l’ordinateur et les supports sont dans une pièce où la température varie entre 21 et 23 °C et l’humidité relative, entre 40 et 50 %, le disque dur restera au frais et sera mieux protégé. Un ventilateur de CPU coûte entre 20 $ et 30 $. Ce ventilateur est installé dans l'ordinateur et sert à garder le disque dur à une température appropriée. Évitez d’exposer le disque dur à de grandes et soudaines variations des conditions ambiantes ainsi que de le cogner et de le secouer, particulièrement lorsque vous l’utilisez. Il serait préférable de brancher l’ordinateur à un système d’alimentation électrique sans coupure afin d’offrir une protection contre les surcharges électriques ainsi que l’arrêt soudain de l’ordinateur.

Le partitionnement d’un disque dur en sections distinctes peut faciliter le repérage des fichiers voulus. Il permet également de réduire l’usure du disque dur en diminuant le nombre de rotations nécessaires pour repérer un fichier, et donc de réduire le travail du disque lors de l’accès aux fichiers.

Utilisez un logiciel de défragmentation pour copier tous les fichiers et les réécrire de telle sorte que les différentes parties de chaque fichier sont regroupées en un seul endroit au lieu d’être dispersées sur le disque dur. La recherche des données s’en trouvera par le fait même facilitée et l’usure des composants du disque dur sera réduite.

Malgré toutes ces mesures préventives, ne tenez jamais pour acquis la durée de vie du disque dur et sauvegardez toujours vos fichiers importants sur un autre support. Les CD-R ou les DVD-R de qualité et les disques durs additionnels sont deux exemples de supports à utiliser aux fins de sauvegarde.

Est-il possible de récupérer un fichier que j’ai effacé? Pourquoi ou pourquoi pas? De quoi la réussite de l’opération dépend-elle?

Il est possible d’extraire un fichier que vous avez effacé. Il est important de laisser votre ordinateur sous tension, de n’effectuer aucune autre tâche et de ne fermer ni d’ouvrir aucun programme jusqu'à ce que vous ayez tenté de récupérer votre fichier.

Lorsqu’un fichier est « effacé », le système modifie le premier caractère du nom du fichier en un point d'interrogation; celui-ci se présente donc maintenant sous la forme « ?omdefichier ». Lorsqu'un fichier « supprimé » est dans cet état, le processeur autorise le disque dur à enregistrer de nouveaux fichiers dans l’espace occupé par « ?omdefichier ». Si vous utilisez la fonction « annuler », dans Norton Utilities, Windows ou dans d’autres logiciels, avant d’enregistrer de nouveaux fichiers, vous pourriez être en mesure d’extraire votre fichier, en partie ou en totalité.

Si vous effacez un fichier par mégarde, ÉVITEZ de parcourir Internet à la recherche d’un logiciel de récupération ou pour savoir comment récupérer un fichier supprimé. Un navigateur Internet enregistre des fichiers temporaires sur votre disque dur. En conséquence, si votre précieux fichier vient d’être modifié, tel que nous l’avons décrit ci-dessus, les fichiers enregistrés sur le disque dur pour permettre la navigation sur le Web seront sans doute enregistrés exactement à l’endroit occupé par votre fichier, et ce dernier sera perdu à jamais.

Si l’ordinateur ou le programme se plante sans que j’aie pu sauvegarder le fichier en cours d’utilisation, comment puis-je récupérer ce fichier?

Certains logiciels peuvent être réglés de façon à enregistrer automatiquement et à intervalles réguliers un fichier en cours d’utilisation sous un pseudonyme et à un endroit convenu. Cette mesure préventive serait cependant sans effet si cette fonction n’était pas activée lorsque vous avez perdu le fichier. Consultez le menu d’aide de votre logiciel. Le fichier de sauvegarde devrait se trouver à l’endroit défini par votre programme. Ouvrez le fichier de sauvegarde et enregistrez-le sous un autre nom. Cette fonction n’est activée qu’en cas de fermeture imprévue du programme. Vous pouvez néanmoins essayer de trouver une version antérieure de votre fichier, mais si, par mégarde, vous avez fermé le programme sans enregistrer votre fichier, celui‑ci risque d’être définitivement perdu.

Pour éviter de perdre ainsi le fruit de votre travail, enregistrez vos fichiers toutes les 10 minutes lorsque vous travaillez à l’ordinateur ou à chaque pause durant votre travail. Créez une copie de sauvegarde lorsque vous avez fini de travailler sur le fichier.

Si j’ai créé des fichiers complexes ou des fichiers multimédias, comme des fichiers Adobe Acrobat remplis d’images, de tableaux et d’autres éléments, comment puis-je être certain de pouvoir récupérer ces types de fichiers à l’avenir?

Même si un fabricant de logiciels est très connu et populaire aujourd’hui, rien ne garantit qu’il existera toujours demain ni même que le format de fichier utilisé aujourd’hui sera toujours en vigueur. En conséquence, enregistrez les composantes de vos fichiers complexes ou multimédias de la façon la plus simple et dans le format de fichier le plus élémentaire parmi ceux qui sont les plus susceptibles de résister au temps. Et n’hésitez pas à enregistrer également vos fichiers complexes.

En dernière analyse, le format de fichier le plus simple est l’imprimé. Utilisez un papier non acide et une imprimante au laser, au lieu d’une imprimante à jet d’encre (l’encre peut couler au contact de l’eau), ou utilisez un papier photographique à halogénure d’argent ou un autre papier photographique de haute stabilité ainsi qu’une imprimante photo.

Le meilleur mode de stockage de l’information textuelle est le format de fichier .txt, qui utilise la norme ASCII, un format d’échange d’information ne contenant que les caractères du clavier. La norme ASCII est utilisée par les ordinateurs Mac et PC ainsi que par les appareils de traitement de texte autonomes, les logiciels, etc. Par exemple, une page Internet est appelée un fichier .html ou .html, mais il s’agit simplement d’un fichier .txt dont on a modifié les trois ou quatre lettres de l’extension afin qu’il soit reconnu par les navigateurs Internet. Ces fichiers .txt simples sont utilisés par un si grand nombre de logiciels pour les opérations quotidiennes qu’ils ne sont certainement pas près de disparaître.

La sauvegarde d’un tableau présente un peu plus de difficultés. Comme nous l’avons mentionné précédemment, un fichier .htm n’est rien d’autre qu’un fichier .txt déguisé. Cependant, le langage de programmation HTML permet à l’utilisateur de créer des tableaux en spécifiant la ligne, la colonne et les cellules ainsi que les caractères gras, la couleur et un bon nombre d’autres éléments de la mise en page. L’utilisateur pourrait alors enregistrer un tableau en format .txt, mais il faudrait utiliser un navigateur Internet pour en préserver la présentation. En fait, avec le langage HTML, l’utilisateur peut également inclure des références à des images et à des enregistrements sonores, pour autant que l’emplacement de ces autres fichiers soit indiqué. Il est probable que, à mesure que le World Wide Web Consortium (W3C) poursuivra son travail d’actualisation des normes applicables aux documents Internet, il exigera la rétrocompatibilité avec les fichiers .htm plus anciens.

Une autre variante utilisée dans le cas des tableaux est le format CSV qui est, lui aussi, un fichier .txt. Ce format est utilisé pour exporter de l’information depuis une base de données. Dans ce format, l’information qui suit la virgule est entrée dans le champ logique suivant d’une base de données. Une troisième variante, semblable au format CSV, est le format TSV, qui utilise des tabulations, au lieu de virgules, pour séparer les données. Dans le format ASCII délimité, diverses combinaisons de signes de ponctuation ou de touches du clavier servent à affecter des parties spécifiques des données à des champs précis. La plupart des bases de données permettent à l’utilisateur d’exporter le fichier créé au moyen d’un logiciel spécifique vers un fichier .txt; celui‑ci sera ensuite importé et reconstruit dans un autre logiciel de base de données.

La sélection d’un format d’image doté d’une certaine permanence est affaire de jugement. Ainsi, le format .tiff permet de conserver toute l’information contenue dans un fichier image, contrairement au format .jpg qui compresse les données (rejette des éléments d’information) de façon sélective afin de réduire la taille du fichier. Là encore, une épreuve couleur pourrait être numérisée ultérieurement de façon à créer une nouvelle image aux fins de sauvegarde, le cas échéant.

Les fichiers sonores peuvent être conservés sous forme de fichiers .wav dans lesquels les données ne sont pas compressées. Actuellement, la communauté internationale des diffuseurs s’efforce de normaliser le format BWF; il s’agit donc là d’un format prometteur sur le plan de la durée de vie des enregistrements sonores. Cependant, un fichier BWF contient des métadonnées (c’est-à-dire des données sur les données enregistrées) et ne constitue donc pas le format le plus simple que vous puissiez choisir.

Coordonnées pour cette page Web

Ces documents sont publiés par l'Institut canadien de conservation (ICC). Pour toutes questions ou commentaires, incluant les demandes de reproduction, communiquez avec l'ICC.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :