Le gouvernement du Canada prend des mesures contre la maladie de Lyme

Communiqué de presse

De nouveaux investissements permettront de faire avancer les connaissances et de soutenir des projets visant à améliorer la santé des Canadiennes et des Canadiens

15 octobre 2018 – Ottawa (Ontario) – Instituts de recherche en santé du Canada et Agence de la santé publique du Canada

Chaque année, un nombre croissant de Canadiennes et Canadiens et leur famille sont touchés par la maladie de Lyme, une maladie infectieuse propagée par la piqûre de tiques infectées. Le Canada est résolu à minimiser les risques pour la santé publique associés à cette maladie, qui apparaît dans plusieurs régions du pays, en partie en raison des changements climatiques.

Aujourd’hui, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, a annoncé que 4 millions de dollars seront accordés au Réseau de recherche pancanadien sur la maladie de Lyme, afin d’acquérir de nouvelles connaissances visant à améliorer le diagnostic et le traitement de cette maladie, et qu’une somme supplémentaire de 1,25 million de dollars sera destinée à rendre le Canada mieux à même de réagir aux effets de la maladie de Lyme sur la santé.

Sous la direction du Dr Kieran Moore de l’Université Queen’s et des Drs Beate Sander et Samir Patel de l’Université de Toronto, le réseau de recherche réunira des acteurs clés dans le domaine de la maladie de Lyme – des chercheurs, des cliniciens et des patients – et facilitera une collaboration nationale pour assurer de meilleurs résultats cliniques aux personnes atteintes de la maladie de Lyme. Ce réseau multidisciplinaire aidera à combler les lacunes dans les connaissances en matière de prévention et de contrôle de la maladie, de diagnostic et d’options de traitement.

En plus d’accroître la recherche et les données probantes, le gouvernement du Canada s’engage à augmenter la surveillance de la maladie de Lyme, la sensibilisation à la maladie, ainsi que l’éducation et la formation pour le public et les fournisseurs de soins de santé. Ainsi, cinq nouveaux projets se partageront 1,25 million de dollars, accordés par l’entremise du Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques, afin de soutenir ces priorités.

Ces investissements réalisés par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) découlent de l’engagement pris dans le budget de 2017 de soutenir la mise en œuvre du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. 

Citations

« Le gouvernement du Canada est fier de soutenir un réseau qui met l’accent sur la collaboration entre les intervenants du domaine de la maladie de Lyme des quatre coins du pays, afin d’améliorer les résultats pour les patients et l’accès aux soins. S’ajouteront à cette recherche des projets visant à faire face aux risques associés à la maladie de Lyme au Canada. »
L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« Félicitations au Dr Kieran Moore de l’Université Queen’s ainsi qu’à son équipe de recherche qui reçoivent du financement aujourd’hui. Nous reconnaissons qu’il faut plus de recherches sur la maladie de Lyme pour offrir aux Canadiennes et aux Canadiens les solutions les plus appropriées et les plus efficaces sur le plan de la santé. Le travail que vous accomplirez, en collaboration avec les patients, est essentiel à la création de nouvelles connaissances qui passeront du laboratoire au chevet des patients, puis à l’ensemble de la population. »
Dre Charu Kaushic
Directrice scientifique de l’Institut des maladies infectieuses et immunitaires des IRSC

« Le nombre croissant de cas déclarés chaque année rappelle l’importance de ne pas sous-estimer l’impact de la maladie de Lyme sur la santé publique au Canada. Le Réseau de recherche pancanadien sur la maladie de Lyme, ainsi que les projets financés par le Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques contribueront à faire avancer la science sur cette maladie et à créer des outils, de l’information et des ressources, qui aideront la population et les communautés canadiennes à prendre des décisions éclairées sur leurs soins de santé. »
Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique, Agence de la santé publique du Canada

« Nous remercions le gouvernement du Canada de cette occasion de faire avancer la science de la prévention, du diagnostic et du traitement de la maladie de Lyme. Notre réseau, établi à l’Université Queen’s, collaborera avec des patients et nos nombreux partenaires universitaires et gouvernementaux pour veiller sur la santé des Canadiennes et des Canadiens d’un océan à l’autre. Nous donnerons au pays la capacité de réagir de façon coordonnée, intégrée et multidisciplinaire à la nouvelle menace infectieuse que représente la maladie de Lyme. »
Dr Kieran Moore
Chercheur principal, Réseau de recherche pancanadien sur la maladie de Lyme

Faits en bref

  • La maladie de Lyme est une maladie infectieuse causée par la bactérie Borrelia burgdorferi (B. burgdorferi), transmise aux humains par la piqûre de tiques à pattes noires infectées. Les observations de ces dernières années démontrent que les tiques à pattes noires se propagent au Canada.

  • Depuis 2009, la maladie de Lyme chez l’humain fait partie des maladies à déclaration obligatoire à l’échelle nationale. Ces dernières sont des maladies infectieuses qui ont été définies comme prioritaires au chapitre des efforts de surveillance et de contrôle, tant par le gouvernement fédéral que par toutes les provinces et tous les territoires.

  • Le Fonds du programme de maladies infectieuses et de changements climatiques prévoit une somme pouvant atteindre deux millions de dollars annuellement sur onze ans, pour faire en sorte que la population canadienne, les communautés et les professionnels de la santé disposent de l’information dont ils besoin pour mieux comprendre leurs risques et pour prendre les mesures qui s’imposent en vue de se protéger contre les maladies infectieuses découlant du changement climatique. Plusieurs des projets bénéficiant du financement (1,25 million de dollars) porteront sur la maladie de Lyme.

  • Le Cadre fédéral relatif à la maladie de Lyme au Canada a été publié le 30 mai 2017. Ce cadre expose les engagements fédéraux en vue d’élaborer et de mettre en place un chantier sur une période de cinq ans (2017-2022) dans trois domaines prioritaires : la surveillance, l’éducation et la sensibilisation, ainsi que les lignes directrices et les pratiques exemplaires. 

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@irsc-cihr.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :