Stratégies d’adaptation saines pour freiner la consommation de substances nocives pour la santé pendant la pandémie de COVID-19

Le 20 juillet 2020 – Nouvelles de la Défense

La pandémie de COVID-19 a eu une incidence importante sur le bien‑être mental et physique de nombreuses personnes. L’augmentation de la consommation d’alcool chez les Canadiens et les Canadiennes compte parmi les effets secondaires de la COVID-19.

Selon le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substance (hors du site du gouvernement du Canada), 20 % des Canadiens et des Canadiennes qui consomment de l’alcool ont déclaré consommer davantage depuis le début de la pandémie de COVID-19. Les principaux facteurs qui contribuent à cette augmentation sont le stress (44 %), l’ennui (49 %) et l’absence d’un horaire régulier (51 %).

De plus, selon le Centre de toxicomanie et de santé mentale (hors du site du gouvernement du Canada), du 29 mai au 1er juin 2020, 31,2 % des Canadiens et 18 % des Canadiennes ont déclaré s’être adonnés à une consommation excessive d’alcool. Ces personnes attribuent notamment cette consommation à leurs soucis financiers, au virus ou à son incidence sur leur emploi, ainsi qu’au risque d’être exposés à la COVID-19 ou de la contracter dans leur milieu de travail.

L’adaptation à un nouveau style de vie pour des raisons de santé publique et de sécurité peut engendrer du stress et de l’anxiété. Consommez-vous plus fréquemment de l’alcool ou d’autres substances depuis le début de la pandémie ? Si vous consommez de l’alcool, vous pouvez réduire les risques de méfaits en buvant avec modération. Les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada (PDF - hors du site du gouvernement du Canada) permettent aux gens de faire des choix éclairés quant à la consommation d’alcool et contribuent à réduire les risques pour la santé à court et à long terme.

Il est important d’adopter des stratégies d’adaptation saines en ces temps difficiles. Prenez le temps de réfléchir aux meilleures stratégies possible pour vous; par exemple faire de l’exercice, manger des aliments sains, s’adonner à des passe-temps et entretenir des liens sociaux – virtuellement et en personne lorsqu’il est possible de le faire en toute sécurité. Chaque personne aura ses propres préférences. Il vaut la peine d’explorer les différentes stratégies et de déterminer celles qui vous permettent de mieux gérer votre stress.

Le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances offre de nombreux conseils sur la façon de gérer le stress et l’anxiété lorsque la consommation de substances devient problématique :

  • Demeurez actif et prenez soin de votre corps. Distrayez-vous en pratiquant des activités que vous aimez et qui contribuent à votre santé mentale. Nourrissez votre corps avec des aliments sains, dormez bien et prenez du temps pour pratiquer la pleine conscience.
  • Trouvez un équilibre et soyez bon envers vous-même. Cette pandémie est difficile à gérer. Rappelez-vous que vous faites de votre mieux et que vous avez le droit de ne pas toujours vous sentir vous-même.
  • N’hésitez jamais à demander de l’aide. Quand vous avez besoin d’obtenir de l’aide, demandez l’aide d’un professionnel ou tournez-vous vers un membre de la famille, un ami ou un collègue. Le soutien dont vous avez besoin est disponible.

Obtenez de l’aide

Le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces armées canadiennes (FAC) offrent des programmes et des services de soutien aux membres de l’Équipe de la Défense. Si vous avez besoin d’une aide immédiate, veuillez communiquer avec le Programme d’aide aux employés (PAE) ou le Programme d’aide aux membres des Forces armées canadiennes (PAMFC). Les membres des FAC peuvent également communiquer avec leurs centres de soins de santé locaux pour obtenir des services de soutien et d’évaluation.

Employés civils

Les employés civils aux prises avec un problème de toxicomanie peuvent obtenir de l’aide par l’entremise des différentes ressources des provinces et territoires.

  • Santé Canada – Programme d’aide aux employés – Les employés civils et les membres de leurs familles peuvent accéder gratuitement à des services confidentiels de consultation, 24 heures par jour et 7 jours sur 7, en composant le 1‑800‑268‑7708 ou le 1‑800‑567‑5803 (service ATS pour les personnes malentendantes). 

Membres des FAC

Les militaires aux prises avec un problème de toxicomanie peuvent accéder aux divers programmes et services offerts par les FAC, notamment les suivants :

  • Sensibilisation aux dépendances et prévention – Problèmes liés à l’abus de cannabis, d’alcool, de drogues et de tabac, ainsi qu’au jeu excessif. Adoptez un mode de vie sans dépendance dans les FAC.
  • Programme de traitement des dépendances – Le programme de traitement des dépendances permet d’évaluer et de traiter les membres des FAC qui souffrent d’une dépendance à l’alcool, aux drogues, au jeu ou autres.
  • Programme d’aide aux membres des Forces canadiennes – Les membres des FAC, les vétérans et les membres de leurs familles peuvent accéder gratuitement à des services confidentiels de consultation, 24 heures par jour et 7 jours sur 7, en composant le 1‑800‑268‑7708 ou le 1-800-567-5803 (service ATS pour les personnes malentendantes).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :