DOAD 3036-1, Programme d’étalonnage

Table des matières

  1. Introduction
  2. Définitions
  3. Principes de fonctionnement
  4. Conformité et conséquences
  5. Responsabilités
  6. Références

1. Introduction

Date de publication : 2019-08-20

Application : La présente DOAD est une directive qui s’applique aux employés du ministère de la Défense nationale, ci-après nommés « employés du MDN », et une ordonnance qui s’applique aux officiers et aux militaires du rang des Forces armées canadiennes (FAC), ci‑après nommés « militaires ».

Documents annulés :

Autorité approbatrice : Sous-ministre adjoint (Matériels) (SMA[Mat])

Demandes de renseignements : Surintendant, Centre d’essais techniques de la qualité (CETQ)


Haut de page

2. Définitions

autorité de l’étalonnage (calibration authority)

Personne qui a l’autorité d’établir les spécifications, les intervalles et les étalons d’étalonnage, de fournir des conseils techniques et de veiller à la conformité avec le Programme d’étalonnage. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro 695749)

autorité technique (technical authority)

Personne qui a l’autorité d’établir des spécifications et des étalons techniques, de gérer des configurations, de fournir des conseils techniques et de veiller à la conformité des étalons dans son domaine de responsabilité. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro 43437)

équipement de test, mesure et diagnostic (test, measurement and diagnostic equipment)

Équipement utilisé pour mesurer, étalonner, jauger, tester, inspecter, diagnostiquer ou examiner d’autres équipements, matériels ou fournitures afin d’établir leur conformité aux spécifications établies. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro  695756)

étalon (standard)

En matière d’étalonnage, système de mesure, instrument, constante physique naturelle ou matière possédant des caractéristiques connues et précises, utilisés comme référence pour établir et maintenir la précision d’un système de mesure, un système d’essai ou un dispositif. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro 695755)

étalon primaire (primary measurement standard)

Étalon établi à l’aide d’une procédure de mesure de référence primaire ou créé comme artéfact choisi par convention. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro  695753)

étalonnage (calibration)

Processus de comparaison d’un instrument à un étalon pour déterminer la précision de l’instrument et assurer sa corrélation à l’étalon, en le réglant ou en corrigeant son échelle. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro 695748)

hiérarchie d’étalonnage (calibration hierarchy)

Suite d’étalonnages depuis une référence jusqu’au système de mesure final, dans laquelle le résultat de chaque étalonnage dépend de celui de l’étalonnage précédent. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro 695750)

instrument (instrument)

Dispositif électrique, électronique, électromécanique ou mécanique qui produit, convertit ou mesure une valeur et requiert périodiquement un étalonnage, un ajustement ou une vérification pour fonctionner selon à des spécifications distinctes.

Nota – Il peut s’agir, par exemple, d’oscilloscopes, de jauges ou de clés dynamométriques. (Banque de terminologie de la défense, fiche numéro 695752)

intervalle d’étalonnage (calibration interval)

Fréquence des étalonnages d’un instrument exprimée comme la période pendant laquelle il est prévu que les propriétés métrologiques de l’instrument demeureront constantes et produiront des mesures dans les tolérances spécifiées. (Banque de terminologie de la défense, 695751)

laboratoire des étalons primaires (primary standards laboratory)

Installation qui détient des étalons primaires et supervise la hiérarchie d’étalonnage. (Banque de terminologie de la défense, 695754)

traçabilité (traceability)

Propriété du résultat d’une mesure selon laquelle le résultat peut être lié au Système international d’unités par une chaîne continue et documentée de mesures d’étalonnage, y compris les incertitudes de mesures individuelles, chacune contribuant à l’incertitude de mesure totale. (Banque de terminologie de la défense, 695757)

vérification (verification)

Processus visant à s’assurer que l’équipement ou un processus fonctionnent conformément aux spécifications établies. (Banque de terminologie de la défense, 695758)

Haut de page

3. Principes de fonctionnement

Aperçu

3.1 La présente DOAD énonce les spécifications, les conditions et les normes qui s’appliquent au Programme d’étalonnage du MDN et des FAC. Le Programme d’étalonnage a été élaboré pour fournir des services d’étalonnage au MDN et aux FAC afin de veiller à l’efficacité opérationnelle des plateformes, des systèmes d’arme et de l’équipement et de satisfaire aux exigences des programmes d’assurance d’équipement naval, d’équipement terrestre et de la navigabilité.

3.2 Le CETQ est responsable de tous les aspects du Programme d’étalonnage, y compris l’étalonnage de l’équipement de test, mesure et diagnostic (ETMD) approuvé qui est utilisé par les organisations de conseiller de niveau un (N1). Cette responsabilité incombe à l’autorité de l’étalonnage désignée par le surintendant du CETQ.

Services d’étalonnage aux organisations externes

3.3 Dans le cadre du Programme d’étalonnage, des services d’étalonnage peuvent être fournis à d’autres ministères et organisations. Les services d’étalonnage ne doivent toutefois pas être offerts dans le but de répondre à un besoin récurrent de l’industrie ou du secteur privé, si la prestation de ces services place le MDN ou les FAC en situation de concurrence avec l’industrie privée. Voir le paragraphe 23 du B-GS-055-000/AG-001, Prestation de services.

Étalons

3.4 Tous les étalonnages du MDN et des FAC doivent être traçables au Système international d’unités et vérifiés en fonction de l’un des étalons suivants :

  1. un étalon national établissant la valeur de tous les étalons similaires et maintenu par un institut national de métrologie (p. ex. Conseil national de recherches Canada);
  2. un étalon national d’une agence d’un pays membre du Comité international des poids et mesures;
  3. un étalon de référence utilisé à des fins de référence ou pour transférer une valeur d’un laboratoire des étalons primaires à un centre d’étalonnage;
  4. un étalon de travail utilisé par un centre d’étalonnage principalement dans le but de procéder à l’étalonnage d’un ETMD;
  5. un étalon utilisateur utilisé par les bases, les escadres, les navires ou par d’autres unités principalement pour permettre la vérification de l’ETMD.

Gestion de l’étalonnage

3.5 L’étalonnage doit être effectué par du personnel formé et compétent, au sein d’installations autorisées à fournir des services d’étalonnage. Les installations autorisées peuvent être des centres d’étalonnage du MDN et des FAC ou des installations commerciales. Les étalonnages de l’ETMD peuvent être effectués sur place, si :

  1. l’ETMD ne peut être transporté dans un centre d’étalonnage;
  2. le transport de l’ETMD entrainerait des résultats d’étalonnage invalides, en raison de la sensibilité de l’ETMD;
  3. il est plus économique d’étalonner sur place.

3.6 Dans le cadre du Programme d’étalonnage, la gestion de l’étalonnage de l’ETMD doit être contrôlée au moyen du Système d’information de la gestion des ressources de la Défense (SIGRD). Les employés du MDN et les militaires responsables de l’ETMD doivent s’assurer que l’ETMD :

  1. est certifié par le fabricant et accompagné d’un certificat d’étalonnage, à moins d’autorisation contraire de l’autorité de l’étalonnage;
  2. est inscrit dans le SIGRD avant sa mise en service et la gestion du matériel est effectuée conformément au A-LM-007-100/AG-001, Manuel de gestion de l’approvisionnement;
  3. a une procédure d’étalonnage établie par une autorité technique et approuvée par l’autorité de l’étalonnage, conformément aux exigences techniques définies par le fabricant;
  4. a des intervalles d’étalonnage prescrits par l’autorité de l’étalonnage, conformément à sa conception, son environnement opérationnel et sa stabilité à long terme prouvée, avec des écarts d‘intervalles d’étalonnage permis :
    1. avant la date d’expiration de l’étalonnage afin de respecter les délais de l’appui aux missions ou lorsque jugé nécessaire quant aux besoins de maintenance;
    2. en prolongation, tel qu’autorisé par l’autorité de l’étalonnage, en fonction du rendement de l’équipement;
  5. s’il s’avère qu’il est hors tolérance, est évalué pour déterminer la cause et signalé immédiatement au coordonnateur de l’unité d’étalonnage concernée pour qu’il fasse enquête et rende compte de tous les produits touchés, conformément à leurs propres programmes d’assurance de la qualité;
  6. a un registre de tous les étalonnages et les réparations effectués assurant sa traçabilité au Système international d’unités, à des fins d’enquête et de vérification;
  7. est étalonné, suite à une réparation, avant d’être remis en service;
  8. est éliminé conformément à la DOAD 3013-0, Aliénation de matériel.

Réparations de l’ETMD

3.7 Les organisations des N1 doivent financer les réparations de leur ETMD et les coordonner avec l’autorité de l’étalonnage.

Haut de page

4. Conformité et conséquences

Conformité

4.1 Les employés du MDN et les militaires doivent se conformer à la présente DOAD. Si des éclaircissements aux politiques ou aux instructions énoncées dans la présente DOAD sont nécessaires, les employés du MDN et les militaires peuvent demander des directives par l’entremise de leur voie de communication ou de leur chaîne de commandement, selon le cas. Les gestionnaires et les supérieurs militaires sont les principaux responsables, et détiennent les principaux moyens, d’assurer que les employés du MDN et les militaires qui relèvent d’eux se conforment à la présente DOAD.

Conséquences d’une non-conformité

4.2 Les employés du MDN et les militaires sont tenus de rendre compte respectivement à leur gestionnaire ou à leur supérieur militaire de tout cas de non-conformité aux directives énoncées dans la présente DOAD. La non-conformité à la présente DOAD peut entraîner des conséquences tant pour le MDN et les FAC, en tant qu’institutions, que pour les employés du MDN et les militaires, en tant qu’individus. Tout cas de non-conformité soupçonnée pourrait faire l’objet d’une enquête. Les gestionnaires et les supérieurs militaires doivent prendre ou imposer les mesures correctives appropriées dans le cas où la non-conformité à la présente DOAD entraîne des conséquences pour le MDN ou les FAC. La décision d’un N1 ou d’un autre haut fonctionnaire de prendre des mesures ou d’intervenir dans un cas de non-conformité, sauf en ce qui concerne une décision prise en vertu du Code de discipline militaire à l’égard d’un militaire, dépendra du niveau de risque évalué en fonction des incidences et de la probabilité d’un résultat défavorable découlant du cas de non-conformité et des autres circonstances entourant ce cas.

4.3 La nature et la gravité des conséquences découlant d’une non-conformité devraient être proportionnelles aux circonstances entourant le cas de non-conformité et aux autres circonstances pertinentes. Une non-conformité pourrait entraîner une ou plusieurs des conséquences suivantes :

  1. l’ordre de suivre l’apprentissage, la formation, l’instruction ou le perfectionnement professionnel approprié;
  2. l’inscription d’observations dans l’évaluation du rendement individuel;
  3. le renforcement des mesures de suivi et de contrôle du rendement;
  4. la révocation de toute ou partie de l’autorité qu’accorde la présente DOAD à un employé du MDN ou à un militaire;
  5. le signalement des infractions soupçonnées aux autorités chargées de l’application de la loi;
  6. l’imposition des conséquences particulières énoncées dans les lois et les codes de conduite applicables ainsi que les politiques et directives du MDN ou des FAC;
  7. l’application de toute autre mesure administrative, incluant l’imposition de mesures disciplinaires, à l’endroit d’un employé du MDN;
  8. l’application de toute autre mesure administrative ou disciplinaire, ou les deux, à l’endroit d’un militaire;
  9. l’imposition de la responsabilité de Sa Majesté du chef du Canada, des employés du MDN ou des militaires.

Nota – En ce qui concerne la conformité des employés du MDN, voir le Cadre stratégique sur la gestion de la conformité du Conseil du Trésor pour de plus amples informations.

Haut de page

5. Responsabilités

5.1 Le tableau suivant énonce les responsabilités relatives à la présente DOAD :

Le, l’ou les…
a ou ont les responsabilités de ou d’…

N1 qui utilisent de l’ETMD au sein de leur organisation

  • consulter l’autorité de l’étalonnage pour :
    • coordonner les exigences d’étalonnage de tous les projets ou initiatives de soutien, si les exigences d’étalonnage peuvent être requises ou modifiées
    • effectuer tout achat d’ETMD
  • fournir des prévisions concernant les exigences d’étalonnage et le financement de l’ETMD
  • fournir le financement et prévoir les besoins de financement pour la gestion du cycle de vie du matériel de l’ETMD, y compris les réparations;
  • veiller à ce que tout l’ETMD dans leur domaine de responsabilité fasse l’objet d’un étalonnage périodique.

surintendant du CETQ

  • gérer le Programme d’étalonnage;
  • maintenir un laboratoire des étalons primaires pour le MDN et les FAC;
  • veiller à ce que les services d’étalonnage appropriés soient établis pour répondre aux besoins du Programme d’étalonnage.

commandants des bases et commandants des centres d’étalonnage

  • gérer les installations utilisées par les centres d’étalonnage;
  • fournir des services d’étalonnage efficaces à toutes les unités et autres éléments au sein de leur domaine de responsabilité;
  • fournir des services logistiques et de soutien aux centres d’étalonnage.

commandants des unités

  • identifier un coordonnateur d’étalonnage de l’unité;
  • consulter l’autorité de l’étalonnage lors de l’achat d’ETMD et s’assurer qu’un certificat ou un registre d’étalonnage est fourni avec le nouvel ETMD;
  • veiller à ce que l’entretien, l’utilisation, la manipulation et la propreté de l’ETMD soient appropriés;
  • s’assurer que l’ETMD reçoive les services d’étalonnage, tel que planifié par l’autorité de l’étalonnage, pour rencontrer les délais de l’appui aux missions ou lorsque jugé nécessaire en fonction des besoins de maintenance;
  • mettre l’ETMD hors service, si le certificat ou l’intervalle d’étalonnage est expiré;
  • retirer l’ETMD du Programme d’étalonnage, si celui-ci n’est plus requis ou qu’il ait été aliéné.
autorité de l’étalonnage
  • formuler les exigences techniques et les procédures du Programme d’étalonnage;
  • gérer la prestation efficace de services d’étalonnage par les centres d’étalonnage et les installations commerciales;
  • administrer les contrats d’étalonnage pour l’ETMD autorisé;
  • déterminer les intervalles d’étalonnage et établir les écarts acceptables, si approprié;
  • coordonner les réparations de l’ETMD;
  • identifier les besoins de financement pour soutenir le Programme d’étalonnage;
  • coordonner le financement de l’ETMD avec les N1;
  • s’assurer que du personnel formé et compétent effectue l’étalonnage dans les centres d’étalonnage;
  • gérer la formation et l’instruction en étalonnage des employés du MDN et des militaires;
  • fournir des conseils sur les services d’étalonnage des centres d’étalonnage;
  • surveiller le Programme d’étalonnage pour assurer :
    • la conformité des unités et des autres éléments utilisant des ETMD;
    • l’efficience et l’efficacité des services d’étalonnage et des installations autorisées;
    • l’évaluation des anomalies présentes dans les résultats d’étalonnage.
gestionnaires des centres d’étalonnage
  • gérer le fonctionnement de leur centre d’étalonnage;
  • fournir les services efficaces d’étalonnage et de réparation tels que désignés par l’autorité de l’étalonnage;
  • veiller à ce que du personnel formé et compétent effectue l’étalonnage;
  • fournir des conseils à l’autorité de l’étalonnage concernant tous les besoins d’étalonnage prévus ;
  • surveiller le Programme d’étalonnage pour assurer :
    • la conformité des unités et des autres éléments utilisant des ETMD dans leur domaine de responsabilité;
    • l’efficience et l’efficacité des services d’étalonnage et de leur centre d’étalonnage;
    • l’évaluation des anomalies présentes dans les résultats d’étalonnage.
coordonnateurs de l’étalonnage de l’unité
  • effectuer les rappels d’ETMD au nom de l’autorité de l’étalonnage;
  • coordonner le transfert d’ETMD des sections utilisatrices à l’installation d’étalonnage et leur retour;
  • coordonner les étalonnages sur place;
  • organiser les étalonnages prioritaires, si requis;
  • s’assurer que tout l’ETMD est soumis en état de propreté et de fonctionnement et accompagné de tous les accessoires essentiels à l’étalonnage.

Haut de page

6. Références

Lois, règlements, politiques d’organismes centraux et DOAD – politique

Autres références

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :