Conclusion

Les technologies quantiques vont certainement transformer l’environnement de défense et de sécurité. Les piliers décrits dans la présente stratégie appuient des objectifs importants pour la défense, notamment celui d’éviter que le Canada prenne un retard technologique par rapport à ses adversaires potentiels. Axer nos efforts sur la détection quantique appuiera le mandat unique du MDN de défendre la souveraineté du Canada sur un immense territoire et les voies d’accès maritimes et aérospatiales à celui-ci. Une participation dès le départ à l’écosystème de S et T quantique canadien permettra au MDN d’assurer que les priorités propres à la défense, comme la robustesse, l’assurance et les contre-mesures, sont bien comprises et prises en compte dans le développement de ces technologies. Des partenariats stratégiques avec le CNRC, mais aussi avec le NORAD, le Groupe des cinq et nos alliés de l’OTAN, permettront d’exploiter les avantages nationaux et étrangers pour mettre en œuvre des projets conjoints touchant toutes les technologies quantiques d’utilité pour la défense. Des investissements ciblés, éclairés et bien planifiés pourront mener plus rapidement et efficacement à des capacités de défense novatrices et améliorées.

Le MDN a la possibilité de mener et d’accélérer de façon responsable le développement de technologies quantiques émergentes, par des investissements ciblés en science, technologie et innovation chez ses partenaires fédéraux, universitaires et industriels. Avec sa propre stratégie en S et T quantique, le MDN est aussi en bonne position pour orienter la stratégie nationale en R et D quantique qui, par investissements et à l’aide d’une main d’œuvre très qualifiée, permettra au Canada de créer son propre secteur industriel quantique dynamique. La sécurité économique de ce secteur sera une priorité nationale, et la défense y jouera un rôle primordial.

Références

[1] J.P. Dowling et G.J. Milburn, Philosophical Transactions of the Royal Society of London. Series A: Mathematical, Physical and Engineering Sciences 361, 1655 (2003).

[2] Industrie Canada, Un moment à saisir pour le Canada : Aller de l’avant dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’innovation 2014 (Gouvernement du Canada, Canada, 2014).

[3 ] Innovation, Sciences et Développement économique Canada, Un Programme d’innovation inclusif : État actuel (Gouvernement of Canada, 2016), p. 35.

[4 ] R. Clayton et D. Senik, Quantum Canada : Socio-Economic Impact Assessment (le Canada quantique : évaluation des répercussions socio-économiques) (Conseil national de recherches du Canada, Ottawa, Ontario, 2017), p. 82.

[5 ] C. Leddy, Q&A: The talent shortage in quantum computing, (questions et réponses : la pénurie de talent en informatique quantique) (MIT News, 2019).

[6] R et D pour la défense Canada, Science et technologie à l’œuvre : produire des résultats pour la défense et la sécurité du Canada (Gouvernement du Canada, Ottawa, Ontario, 2013).

[7 ] Ministère de la Défense nationale et Forces armées canadiennes, Protection, Sécurité, Engagement – La Politique de défense du Canada (Gouvernement du Canada, Ottawa, 2017).

Acronymes

CNRC : Le Conseil national de recherches du Canada

CSS : Centre des sciences pour la sécurité

CST : Centre de la sécurité des télécommunications

FAC : Forces armées canadiennes

GPS : Système mondial de localisation

Groupe des cinq : Communauté de la défense composée de l'Australie, du Canada, des États-Unis d'Amérique, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni

IDEeS : Programme Innovation pour la défense, l’excellence et la sécurité

ISDE : Innovation, Sciences et Développement économique

MDN : Ministre de la Défense nationale

NORAD : Défense aérospatiale de l'Amérique du Nord

NPT : Niveaux de maturité technologique

OTAN : Organisation du Traité de l'Atlantique Nord

PARI : Le Programme d’aide à la recherche industrielle

PCSS : Programme canadien pour la sûreté et la sécurité

PI : Propriété intellectuelle

PIB : Produit intérieur brut

PNS : Positionnement, navigation et synchronisation

R et D : Recherche et développement

RDDC : Recherche et développement pour la défense Canada

S et T : la Science et la Technologie

SMA : Sous-ministre adjoint

TQ2 : les technologies quantiques 2.0

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :