Nominations aux comités consultatifs à la magistrature

Document d'information

  



Comité consultatif à la magistrature : Québec – Est
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge en chef Madame la juge Catherine La Rosa Québec L’honorable Catherine La Rosa a été nommée à la Cour supérieure du Québec en 2006. La fille d’un immigrant italien, la juge La Rosa était une associée chez Garneau Verdon Michaud Samson avant d’être nommée à la magistrature. Elle est spécialisée dans le droit familial et est l’auteure d’un grand nombre de publications sur le sujet. La juge La Rosa anime des cours pour les nouveaux juges de la Cour supérieure dans les domaines du droit familial et des droits de la personne. Elle siège également au Comité des procédures civiles de la Cour supérieure du Québec. La juge La Rosa a notamment siégé, de 2008 à 2010, au comité de l’application de la Convention de La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants.
Association du Barreau canadien Pierre Giroux Québec Pierre Giroux est associé de Tremblay Bois Mignault Lemay, où il pratique en droit public et administratif. Détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en droit de l’Université Laval, Me Giroux a été admis au Barreau du Québec en 1977. Au cours de sa carrière, il a développé une expertise pointue en droit public et a œuvré comme conseiller juridique externe de plusieurs institutions. Il a également prononcé des conférences et publié des ouvrages portant sur le droit constitutionnel et administratif. En 2009, Me Giroux était l’un des deux experts nommés par le gouvernement provincial au Groupe-conseil sur l’octroi des contrats municipaux. En 2008, le Barreau du Québec lui a conféré le titre d’avocat émérite (advocatus emeritus) et un prix « mérite » pour sa contribution au développement du droit.
Barreau Marie Cossette Québec Marie Cossette est une associée au sein du cabinet Lavery Avocats à Québec, où sa pratique vise principalement le litige, le droit public, le droit administratif et le droit disciplinaire. Elle est responsable du secteur intégrité d’entreprise du cabinet. Elle possède une expertise particulière dans le domaine des enquêtes publiques et a agi dans le cadre de plusieurs commissions d’enquête, incluant la Commission Charbonneau, la Commission Johnson et la Commission Gomery. Me Cossette a publié des articles et présenté des conférences sur plusieurs enjeux, dont le rôle des procureurs de commissions d’enquête, les questions d’intégrité et la gestion de crise. En 2014, elle a été désignée advocatus emeritus par le Barreau du Québec et est reconnue comme chef de file en litige par LEXPERT. En dehors de ses activités professionnelles, Me Cossette siège notamment aux conseils d’administration de la Fondation du Musée national des beaux-arts du Québec et de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec.
Procureur général Miville Tremblay Saint-Honoré-de-Chicoutimi Miville Tremblay est un avocat et médiateur à Saint-Honoré-de-Chicoutimi. Depuis 2004, il exerce exclusivement en médiation et en résolution de conflit, effectuant à ce jour plus de 1500 médiations en droit de la famille, droit civil et droit de l’emploi. Me Tremblay a présenté et enseigné des cours au Canada et en France abordant des sujets liés au droit de la famille et aux modes alternatifs de règlement des différends. Il participe également au travail de plusieurs comités du Barreau du Québec, y compris le comité LGBT et le comité « Accès justice ». De 2011 à 2012, il a été président de l’Association des avocats et avocates de province. Me Tremblay est aujourd’hui deuxième vice-président de la Chambre de Commerce du Saguenay et membre de la Société de développement de Saint-Honoré.
Représentant du public France Bilodeau Québec France Bilodeau est actuaire et associée principale d’Aon Hewitt, où elle a travaillé pendant plus de 30 ans, principalement dans le domaine des régimes de retraite. Elle est détentrice d’un baccalauréat en actuariat de l’Université Laval et des titres de Fellow de l’Institut canadien des actuaires et d’analyste financière agréée (CFA ou Chartered Financial Analyst). Mme Bilodeau a également reçu une certification en gouvernance de sociétés de l’Université Laval. Elle siège aux conseils d’administration de l’Aéroport de Québec, de Gestion Universitas et de la Fondation Universitas. De 2008 à 2011, elle a en outre siégé au conseil d’administration de Via Rail Canada. Depuis 2002, elle est gouverneur d’Éducaide, un fonds d’aide à l’éducation destiné à soutenir financièrement des jeunes issus de milieux défavorisés en poursuivant leurs études.
Représentant du public Stuart (Kip) Cobbett Canton de Stanstead Stuart (Kip) Cobbett est avocat et ancien directeur de l’exploitation chez Stikeman Elliott, où il a pratiqué pendant plus de 20 ans. Il a assumé précédemment le rôle de président des activités liées aux films, aux vidéos et à la télévision à accès libre pour Astral Communications. Admis au Barreau du Québec en 1974, Me Cobbett s’est vu accorder le titre d’avocat émérite en 2011 en reconnaissance de ses réalisations. Désormais à la retraite, il habite maintenant dans le Canton de Stanstead, et il siège à de nombreux conseils d’administration d’organismes de charité axés sur l’éducation et les arts, dont La Fondation des Grands Ballets Canadiens, Universitaires sans frontières et la John Dobson Foundation. Il assume depuis 2010 les fonctions de président du Conseil des gouverneurs de l’Université McGill.
Représentant du public Lise Verreault Rimouski Lise Verreault s’est forgé une carrière en administration des services de la santé et des services sociaux, au départ dans la région du Bas-Saint-Laurent et ensuite à l’échelle provinciale. Originaire de Matane, elle était pendant cinq ans PDG de l’Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, où elle a dirigé l’intégration de ces services dans un même réseau. Mme Verreault a ensuite occupé plusieurs postes au ministère de la Santé et des Services sociaux, incluant celle de sous-ministre. Par la suite, elle est devenue sous-ministre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science. Mme Verreault a siégé sur plusieurs conseils d’administration dont celui d’Infoway Canada, le Mouvement Desjardins, le Centre des services partagés du Québec, la Corporation d’hébergement du Québec et la Sogique. Elle est actuellement membre du conseil d’administration de l’Université Laval et présidente de l’Appui national, une organisation dédiée au soutien des proches aidants d’aînés.
Comité consultatif à la magistrature : Nouvelle-Écosse
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge en chef Monsieur le juge Patrick J. Duncan Halifax L’honorable Patrick J. Duncan a été nommé juge à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse en novembre 2007. Depuis sa nomination, il enseigne le droit criminel aux juges nouvellement nommés et il a présenté sur des sujets tels que la vie privée, la preuve, la divulgation de la preuve et les procès criminels devant jury. Il siège à plusieurs comités ayant pour but d’améliorer les tribunaux et l'administration de la justice en Nouvelle-Écosse. Avant sa nomination, le juge Duncan était associé au sein du cabinet Beveridge, MacPherson & Duncan possédant une vaste pratique qui incluait le droit administratif, la défense au pénal, des procès civils et des enquêtes publiques. Avant de s’établir en pratique privée, il a travaillé sept ans avec le Nova Scotia Legal Aid. Il a contribué au travail de la Barristers’ Society et d’autres organisations légales et a présenté abondamment dans les domaines de la justice pénale, les pouvoirs de la police et la discipline professionnelle.
Association du Barreau canadien Jack Townsend Halifax Jack Townsend est avocat chez Cox & Palmer à Halifax. Il maintient une vaste pratique du contentieux, se concentrant particulièrement sur les domaines du droit de la santé, du litige commercial et du droit des assurances, et du droit municipal. Il a plaidé devant les tribunaux de tous les niveaux en Nouvelle-Écosse, incluant lorsqu’il a représenté bénévolement une association étudiante LGBTQ devant la Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse. Il est coprésident du comité sur la diversité de son cabinet et s’implique dans l’Association du Barreau canadien (division de la Nouvelle-Écosse). Il est notamment coprésident de la Section du droit municipal, président du Comité sur l’équité et président du Forum portant sur l’identité et l’orientation sexuelle. M. Townsend a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université du Nouveau-Brunswick et a été récipiendaire de la médaille d’argent du lieutenant-gouverneur pour avoir terminé au premier rang de sa promotion.
Barreau  Kathryn M. Dumke (c.r.) Bridgewater Kathryn M. Dumke (c.r.) est une avocate exerçant seule à Bridgewater se spécialisant en litige, en droit des affaires et en droit immobilier. Admise au Barreau de la Nouvelle-Écosse en 1994, elle a été la présidente de la Lunenburg County Barristers’ Association et membre du conseil d’administration de la Barristers’ Society de la province. Étant la première avocate transgenre en exercice en Nouvelle-Écosse, Mme Dumke s’est profondément engagée à promouvoir l’équité et la diversité au sein de la profession. Grâce à une initiative qu’elle a récemment mené auprès de la Barristers’ Society, tous les cabinets de la Nouvelle-Écosse doivent désormais adopter une politique d’équité. Avant d’entamer sa carrière juridique, Mme Dumke avait obtenu une formation de gérante d’entreprise agricole en Allemagne, son pays d’origine. Elle possède notamment une expertise en agriculture communautaire et en agriculture biodynamique.
Procureur général Alonzo Wright Halifax Alonzo Wright est un procureur principal de la Couronne auprès du Service des poursuites pénales de la Nouvelle-Écosse. Il pratique le droit criminel depuis 1996, agissant à titre de procureur dans plusieurs communautés de la province. Au début de sa carrière, M. Wright, qui est afro-néo-écossais, était un adjoint à la recherche dans le cadre d’un projet sur la généalogie de la communauté d’Africville. En tant qu’ancien joueur de basketball de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, M. Wright est un entraîneur bénévole depuis 2002 au YMCA de Gottingen Street. Plus récemment, il est devenu un arbitre certifié et agit en tant qu’entraîneur dans deux écoles secondaires de la région d’Halifax. Il est dévoué à l’encadrement et le mentorat des jeunes provenant d’origines diverses et particulièrement les jeunes provenant de familles à faible revenu du nord d’Halifax. M. Wright a reçu de nombreux prix pour son implication bénévole, dont le prix A. Gordon Archibald du YMCA du Grand Halifax.
Représentant du public Dr Garland (Gary) Brooks Halifax Garland (Gary) Brooks est professeur émérite de psychologie. Il a entrepris sa carrière universitaire à l’Université Mount Allison et a obtenu un doctorat de la Queen’s University Belfast. En 1971, il s’est joint au département de psychologie à St. Francis Xavier, où il a enseigné pendant plus de 30 ans et où il est devenu doyen de la Faculté des arts. Lorsqu’il était professeur et administrateur scolaire, M. Brooks soulignait l’importance de l’enseignement et du mentorat. Depuis sa retraite, il donne grandement de son temps en tant que bénévole à des groupes voués aux arts, aux soins de santé, à l’éducation et à l’équité LGBTQ. Il est présentement le président et l’archiviste de la Maritime Conservatory of Performing Arts Association et siège sur le comité des plaintes du College of Registered Nurses of Nova Scotia. En tant qu’homosexuel, M. Brooks s’est engagé à favoriser la diversité et est très conscient du rôle que joue notre système juridique dans l’énonciation et la protection des droits fondamentaux.
Représentante du public Naiomi W. Metallic Halifax Naiomi W. Metallic est professeure agrégée à la Schulich School of Law de l’Université Dalhousie, où elle est titulaire de la Chaire en droit et en politiques autochtones. Après avoir obtenu son baccalauréat en droit de Dalhousie et sa licence en droit de l’Université d’Ottawa, elle a servi à titre d’auxiliaire juridique auprès de l’honorable Michel Bastarache à la Cour suprême du Canada. Mme Metallic a fait son stage et a pratiqué au sein du cabinet Burchells à Halifax et a obtenu sa maîtrise en droit de la faculté de droit Osgoode Hall avant de se joindre à la faculté de Dalhousie. Membre de la Première Nation Listuguj Mi’gmaq sur le territoire de Gespe’gewa’gi au Québec, Mme Metallic a publié et présenté sur des sujets comme le titre ancestral, la Loi sur les Indiens, et les droits linguistiques des Autochtones. Elle fait du bénévolat auprès de nombreux organismes, ayant siégé notamment à la Commission de l’aide juridique de la Nouvelle-Écosse et à l’exécutif de la Section du droit des Autochtones de l’Association du Barreau canadien. Elle est aussi la directrice fondatrice de la fondation communautaire Listuguj Aboqonmadultinech.
Représentant du public Philip J. Star (c.r.) Yarmouth Philip J. Star (c.r.) est avocat de la défense en droit criminel chez Pink Star Barro à Yarmouth. Il est très engagé dans les questions qui touchent le système juridique de la Nouvelle-Écosse. Il a siégé auparavant à l’exécutif de la Nova Scotia Criminal Lawyers’ Association et préside actuellement la Tri-County Restorative Justice Society, qui travaille auprès des jeunes, des victimes et des communautés qui sont touchés par la criminalité. De 2006 à 2007, M. Star était président de la Nova Scotia Barristers’ Society. En plus de son travail en tant qu’avocat, il siège au conseil d’administration de la Yarmouth Association for Community Residential Options, un organisme à but non lucratif qui offre un soutien résidentiel aux enfants et aux adultes handicapés, et il s’implique dans de nombreux autres organismes bénévoles. Il est également président du Comité consultatif sur les nominations à la magistrature provinciale.
Comité consultatif à la magistrature : Yukon
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge principal Monsieur le juge Ronald S. Veale Whitehorse L’honorable Ronald S. Veale est le juge principal de la Cour suprême du Yukon. Il a été nommé à la magistrature en janvier 2000. Il est membre d’office des cours d’appel du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. Il siège actuellement au comité sur la formation du Conseil canadien de la magistrature (CCM) et a déjà participé à plusieurs comités du CCM. Le juge Veale a obtenu un baccalauréat ès arts et un baccalauréat en droit de l’Université de Toronto. Il a été admis aux Barreaux de l’Ontario, du Yukon, des Territoires du Nord‑Ouest et du Nunavut.
Association du Barreau canadien Geneviève Chabot Whitehorse Geneviève Chabot est avocate auprès du ministère fédéral de la Justice à Whitehorse, où elle pratique le droit dans le domaine du contentieux des affaires civiles et autochtones. Elle a représenté le gouvernement du Canada dans le Processus d’évaluation indépendant pour les anciens élèves des pensionnats indiens. Originaire de Québec, Mme Chabot a obtenu unjuris doctor et une licence en droit à l’Université d’Ottawa, de même qu’une maîtrise en droit de la faculté de droit de Harvard. De 2009 à 2010, elle a servi d’auxiliaire juridique auprès du juge Louis LeBel à la Cour suprême du Canada, après quoi elle a pratiqué dans le domaine des litiges commerciaux au sein d’un cabinet important de Montréal. Elle a également enseigné à la faculté de droit de l’Université d’Ottawa, avant de déménager au Yukon en 2013. Parfaitement bilingue, Mme Chabot est la vice-présidente de la Commission des droits de la personne du Yukon. Elle contribue en tant que bénévole au travail de plusieurs organisations de justice dans le territoire, notamment à titre de présidente de la Division du Yukon de l’Association du Barreau canadien, de même qu’à titre de membre des conseils d’administration de la Société d’aide juridique du Yukon et de la Yukon Public Legal Education Association.
Barreau David Christie Whitehorse David Christie est directeur général de la Société d’aide juridique du Yukon, où il est arrivé en 2002. Depuis, il a représenté des clients à faible revenu dans un large éventail de domaines, dont la défense pénale, la protection de l’enfance et le droit familial, le droit des pauvres et le droit en santé mentale. M. Christie enseigne également le droit canadien et la justice pénale au Collège du Yukon depuis 2005. Il a servi à titre de bénévole dans plusieurs organisations, dont le Barreau du Yukon et le Conseil de la magistrature du Yukon. Il a également fait deux longs mandats en tant que directeur bénévole dans deux organismes sans but lucratif qui fournissent des services aux jeunes et aux adultes atteints de déficiences physiques et mentales : Howe Sound Rehabilitation Services, à Coquitlam (Colombie-Britannique), et Challenge Disability Resource Group, à Whitehorse.
Procureur général Norah Mooney Marsh Lake Norah Mooney est avocate-conseil à l’interne pour la Société d’aide juridique du Yukon, où elle représente des clients à faible revenu dans des affaires pénales et familiales. Elle était auparavant avocate en pratique privée, période pendant laquelle elle s’est spécialisée dans le droit familial. Mme Mooney a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université Queen’s en 2006 et a été admise aux Barreaux du Yukon et de la Colombie-Britannique en 2007. Avant d’étudier le droit, elle a travaillé pendant 10 ans dans le système juridique en tant que greffière au tribunal à Dawson et à Whitehorse. Mme Mooney siège au conseil d’administration de Options for Independence, un organisme sans but lucratif reconnu comme un pionnier du soutien au logement pour les adultes atteints du trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF). Elle a siégé auparavant pendant deux ans en tant que présidente de la Division du Yukon de l’Association du Barreau canadien et pendant six ans au conseil d’administration de la Fondation du droit du Yukon.
Représentant du public George Filipovic West Dawson George Filipovic est coordonnateur de la justice pour la Première Nation des Tr’ondëk Hwëch’in, à Dawson, où il a contribué à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes novateurs, dont un programme de justice réparatrice qui intègre les pratiques juridiques traditionnelles des Tr’ondëk Hwëch’in. Il supervise également un programme d’assistance parajudiciaire autochtone qui offre des services aussi bien aux accusés qu’aux victimes. Avant de déménager au Yukon, M. Filipovic a pratiqué le droit de la défense à Toronto pendant près de dix ans. Il a été bénévole dans un éventail d’initiatives communautaires et culturelles, et il est rédacteur en chef fondateur du One Throne Magazine, un journal littéraire.
Représentante du public Jessica Lott Thompson Whitehorse Jessica Lott Thompson est directrice générale à la Commission des droits de la personne du Yukon, qui fait la promotion de l’égalité et de la diversité au moyen d’études, de sensibilisation et de l’application de la Loi sur les droits de la personne du Yukon. Elle a vécu à Iqaluit, où elle occupait le poste de procureure auprès du Service des poursuites pénales du Canada, ainsi que celui d’arbitre au Tribunal des droits de la personne du Nunavut. En plus d’un baccalauréat en droit, Mme Lott Thompson détient une maitrise en consolidation de la paix et de la sécurité humaine de l’Université Royal Roads, une maitrise en droit constitutionnel de la faculté de droit Osgoode Hall et un diplôme de deuxième cycle en administration du système de justice de l’Université York. Au début de sa carrière dans le domaine juridique, Mme Lott Thompson a joué les rôles d’auxiliaire juridique auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda et de recherchiste juridique auprès de la British Columbia Civil Liberties Association. Mme Lott Thompson possède également une solide expérience en tant qu’accompagnante bénévole à la naissance, et elle est mère de quatre jeunes enfants. Elle habite avec sa famille dans un secteur rural près de Whitehorse.
Représentante du public Ann Maje Raider Watson Lake Ann Maje Raider est une grand-mère kaska et une défenseure de la justice sociale. De 1992 à 1998, elle a été la première personne élue démocratiquement à la fonction de chef de la Première nation de Liard. Mme Raider s’est ensuite engagée auprès d’un groupe de femmes kaskas qui étaient déterminées à s’attaquer à l’héritage du colonialisme. Elles ont créé la Liard Aboriginal Women’s Society (LAWS) en 1998. Mme Raider a dirigé la société naissante, mettant en œuvre une stratégie de guérison visant à répondre aux abus physiques et sexuels des pensionnats indiens. Durant les années qui ont suivi, son travail a inspiré de nombreuses initiatives novatrices liées au bien-être culturel et à la justice sociale. Sa capacité à engager la communauté dans une voie de développement cohérente et continue, ainsi que sa capacité à combiner les modèles thérapeutiques traditionnels et occidentaux, est évidente dans le succès des programmes et des services offerts par la Société. Au cours des dernières années, la Société et la GRC ont conjugué leurs efforts pour mettre en œuvre un protocole de sécurité communautaire novateur. Plus récemment, la Société a dévoilé deux nouvelles initiatives : un projet Jeunesse pour la sécurité et un service de défense des droits des femmes. En plus de son travail de pionnière au sein de sa collectivité, Mme Raider a siégé au Conseil consultatif yukonnais sur les questions touchant les intérêts de la femme (2006 à 2016) et au Yukon Aboriginal Women’s Circle (2000 à 2004).

Recherche d'information connexe par mot-clés: Droit | Ministère de la Justice Canada | Canada | Justice | grand public | documents d'information
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :