Nominations aux comités consultatifs à la magistrature

Document d'information


 



Comité consultatif à la magistrature : Manitoba
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge en chef Madame la juge Diana M. Cameron Winnipeg L’honorable Diana M. Cameron a été nommée à la Cour du Banc de la Reine du Manitoba en 2011 et promue à la Cour d’appel en 2012. Avant sa nomination à la magistrature, elle était procureure principale de la Couronne et membre de l’unité des appels au Service des poursuites de Manitoba Justice. De 2004 à 2010, elle a été avocate-conseil de la Couronne à la Direction du droit constitutionnel, où elle représentait le gouvernement du Manitoba dans des affaires importantes touchant le droit constitutionnel, le droit autochtone et les contentieux fondés sur la Charte. Elle a comparu devant tous les échelons du système judiciaire, y compris la Cour suprême du Canada. La juge Cameron a fait des présentations à l’Association du Barreau du Manitoba, aux juges de la cour provinciale du Manitoba, à la police de Winnipeg et à la GRC sur des questions comme la violence familiale et la primauté du droit. En 2006, en tant que membre de la communauté métisse, elle a été coprésidente de la section locale de Liberty de la Fédération des Métis du Manitoba. Elle a précédemment siégé au conseil d’administration de Teen Touch Manitoba et a présidé le comité consultatif à la magistrature pour le Manitoba de 2015 à 2016.
Procureur général Tim Kurbis Winnipeg Tim Kurbis est un associé au cabinet d’avocats Taylor McCaffrey, où sa pratique du droit commercial et des sociétés se concentre sur les questions liées aux fusions, aux acquisitions et aux affaires bancaires et d’insolvabilité. Il est reconnu chaque année dans Best Lawyers et en 2014 il a reçu le titre d’avocat de l’année dans le domaine du droit des sociétés au Manitoba. M. Kurbis a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université du Manitoba et il est retourné dans cet établissement dans le passé pour donner le cours « Business Planning and Finance Law ». M. Kurbis est actif au sein de l’Église luthérienne et de conseils d’administration d’organismes de charité. Il est entre autres membre du conseil d’administration du Centre canadien de protection de l’enfance. M. Kurbis a été curateur et président de la Fort Whyte Foundation, qui administre le plus grand centre d’éducation sur la nature en milieu urbain au Canada.
Barreau Irene A. Hamilton Winnipeg Irene A. Hamilton était jusqu’en avril 2017 sous-procureure générale adjointe à la Division du droit civil de Manitoba Justice. Reçue au Barreau du Manitoba en 1980, Mme Hamilton a été avocate dans le secteur public pendant presque toute sa carrière. De 2005 à 2012, elle a été nommée ombudsman pour la province du Manitoba. À ce titre, elle a mené des enquêtes sur les plaintes des Manitobains concernant l’équité du gouvernement, l’accès à l’information et les questions relatives à la vie privée. Elle a aussi été curatrice publique pour le Manitoba pendant presque dix ans. Mme Hamilton est très impliquée dans la Société du Barreau du Manitoba. Elle a entre autres rempli un mandat de présidente en 2010-2011 et elle continue de siéger à de nombreux comités de l’organisation, ou de les présider. Dans la collectivité, Mme Hamilton a siégé au conseil d’administration du College of Registered Nurses of Manitoba et au conseil d’administration de Centraide Winnipeg, où elle a également été présidente en 2000-2001. En 2002, elle a reçu le prix de l’Association du Barreau du Manitoba pour le service communautaire en reconnaissance de ses contributions bénévoles, et en 2014, elle a reçu le prix Richard J. Scott pour l’excellence dans la promotion de la primauté du droit.
Association du Barreau canadien Priscilla Sternat-McIvor Winnipeg Priscilla Sternat-McIvor est une Autochtone de la Première Nation de Sandy Bay. Elle est titulaire d’un baccalauréat de l’Université de Winnipeg et d’un baccalauréat en droit de l’Université du Manitoba. Après avoir obtenu son diplôme en droit, elle a occupé différents postes au sein de l’Assemblée des chefs du Manitoba, y compris ceux de conseiller juridique et de chef du personnel politique. Depuis 2008, Mme Sternat-McIvor a exercé en pratique privée et s’est spécialisée en droit de la famille, en droit successoral et en droit de la protection de l’enfance. Elle a acquis une expertise particulière dans le cadre de son travail auprès d’organismes de protection de l’enfance et a énormément œuvré auprès des collectivités du Manitoba, y compris auprès des collectivités éloignées et uniquement accessibles par avion de l’ensemble de la province. Elle siège aussi au Comité de protection de l’enfance de la Cour du Banc de la Reine, où elle a travaillé avec des juges, des protonotaires et d’autres avocats sur des questions liées au bien-être des enfants. Depuis mars 2017, elle est l’un des partenaires fondateurs de la Sternat Manaigre Law Corporation, le seul cabinet appartenant à des Autochtones au Manitoba.
Représentant du public Lorraine Brandson Churchill L’auteur et la curatrice Lorraine Brandson, O.M., se dévoue depuis longtemps à la promotion du patrimoine et la gérance environnementale des terres du Nord. Elle a obtenu un baccalauréat en anthropologie de l’Université de Winnipeg, en plus de certificats en études archivistiques et muséales. Résidente de Churchill depuis 1973, Mme Brandson est la conservatrice du Musée Itsanitaq à Churchill (anciennement le Musée Eskimo) et l’archiviste du diocèse de Churchill-Baie d’Hudson. Elle a présidé le groupe de travail qui a dirigé les consultations publiques et les négociations ayant mené à la création du parc national Wapusk en 1996. Elle siège actuellement au sein du conseil de gestion du parc. Elle a écrit trois livres sur le Nord et ses collectivités autochtones. Membre de l'Institut arctique de l'Amérique du Nord (2008), Mme Brandson a été nommée membre de l’Ordre du Manitoba en 2014.
Représentant du public Aimée Craft Winnipeg Aimée Craft est une avocate et universitaire autochtone (anishinaabe/métisse). En janvier 2017, elle a été nommée directrice de la recherche pour l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Avant cela, elle a été directrice de la recherche au Centre national pour la vérité et réconciliation et chargée de cours à l’Université du Manitoba, où ses recherches universitaires portaient sur le droit des Anishinaabe et des Canadiens autochtones. La professeure Craft a auparavant exercé le droit pendant dix ans au Public Interest Law Centre de Winnipeg, où elle a travaillé à un vaste éventail de questions de droit avec des groupes autochtones. Elle a également animé une minisérie télévisée sur les droits et l’identité des Métis diffusée à Radio-Canada en 2014, dont elle aussi a participé à la conception.   
Représentant du public Hymie Weinstein (c.r.) Winnipeg Hymie Weinstein (c.r.) est criminaliste et associé au sein du cabinet Myers Weinberg. Il a représenté plusieurs parties lors d’enquêtes publiques au cours de sa carrière et a assumé le rôle de conseiller juridique de la Commission d’enquête sur la Somalie. En 1981, il a été nommé conseiller de la Reine. M. Weinstein est membre du American College of Trial Lawyers, membre de la International Society of Barristers et conseiller à vie de la Société du Barreau du Manitoba. Pendant plus d’une douzaine d’années, M. Weinstein était membre du Programme national de droit pénal, un programme éducatif d’une semaine pour les avocats de la défense, avocats de la Couronne et juges. M. Weinstein a aussi donné de son temps à plusieurs organismes communautaires. Il est l’ancien président du Centre de traitement des adolescents et adolescentes du Manitoba qui offre des services en santé mentale aux enfants et aux jeunes. Il est aussi un ex-membre de la Misericordia Health Foundation. Il a aussi fait partie du comité des relations communautaires de la Jewish Federation of Winnipeg qui aborde les problématiques de racisme, d’antisémitisme, de justice sociale et de liberté de religion.

Comité consultatif à la magistrature : Nouveau-Brunswick
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge en chef Madame la juge Margaret E.L. Larlee Saint Andrews L’honorable Margaret E.L. Larlee, juge surnuméraire de la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, a été admise au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1974. Pendant les onze années qui ont suivi, elle a travaillé dans un cabinet privé et pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick. Elle a été la première femme à être nommée juge de la Cour du Banc de la Reine en novembre 1985 et la première femme juge à la Cour d’appel en avril 1998. La juge Larlee a précédemment présidé le comité consultatif à la magistrature fédérale pour le Nouveau-Brunswick. Elle est actuellement membre du comité de rédaction du Bulletin des avocats, publié par la Division du Nouveau-Brunswick de l’Association du Barreau canadien.
Procureur général Blair C. Fraser Grand-Barachois Blair C. Fraser est associé au sein du cabinet de l’Atlantique de Cox & Palmer, au bureau de Moncton. Sa pratique met l’accent sur le litige d’assurance et il représente de nombreux assureurs nationaux et internationaux aux fins de police d’assurance habitation, responsabilité commerciale générale, responsabilité professionnelle, responsabilité de produits et responsabilité automobile. M. Fraser a représenté ses clients au niveau du procès, à la Cour d’appel, ainsi qu’à la Cour Suprême du Canada. Il a été membre des conseils pour le Comité d’éthique et de recherche pour le Réseau de Santé Vitalité de la province du Nouveau-Brunswick; président de son association locale des avocats; membre du Comité stratégique de planification de l’Association du Barreau canadien, division du Nouveau-Brunswick. En outre, il enseigne régulièrement à la Faculté de droit de l’Université de Moncton, ainsi qu’au cours de préparation au Barreau du Nouveau-Brunswick. Il est aussi vice-président de Tennis Nouveau-Brunswick depuis de nombreuses années.
Barreau Pierre Castonguay Fredericton Pierre Castonguay est directeur général de la Commission des services d’aide juridique du Nouveau-Brunswick, qui fournit une aide juridique en matière pénale et familiale aux personnes à faible revenu. Il est également responsable du Bureau du curateur public du Nouveau-Brunswick, qui protège les intérêts des Néo-Brunswickois vulnérables devenus incapables de gérer leurs propres affaires. Diplômé en administration des affaires et en droit de l’Université de Moncton, M. Castonguay a entamé sa carrière juridique à titre de procureur de la Couronne en 1996. Il a ensuite occupé plusieurs postes de haute gestion auprès du Service des poursuites pénales de la province au cours de ses 17 années dans l’organisation. Dans ses temps libres, M. Castonguay est bénévole pour Habitat pour l’humanité. Il a voyagé dans cinq pays, y compris la Zambie et le Guatemala, pour faire partie d’équipes de construction.
Association du Barreau canadien Catherine Lahey (c.r.) Saint John Catherine Lahey (c.r.) est associée au sein du cabinet Stewart McKelvey, où sa pratique vise principalement les domaines du litige commercial, du droit administratif et du droit de l’emploi. Mme Lahey est détentrice d’un baccalauréat ès arts de l’Université du Nouveau-Brunswick et d’un baccalauréat en droit de l’Université Dalhousie. Elle a donné des conférences et publié de nombreux écrits portant sur le droit du travail, le droit de la santé et le litige. Depuis 1995, elle enseigne au cours de préparation au Barreau du Nouveau-Brunswick. Mme Lahey a donné de son temps à des organismes communautaires tels que Centraide, la Chambre de commerce de la région de Saint John et la Business Community Anti-Poverty Initiative.
Représentant du public Clarence LeBreton Caraquet Originaire de Caraquet, Clarence LeBreton a travaillé pendant 35 ans au gouvernement du Nouveau-Brunswick. Diplômé en histoire de l’Université d’Ottawa, M. LeBreton a commencé sa carrière au ministère des Ressources historiques. Grâce à sa formation d’historien, il a pu contribuer à la création du Village historique acadien durant les années 1970. Il a passé 15 ans à titre de directeur de l’Aquarium et Centre marin du Nouveau-Brunswick, pour ensuite devenir sous-ministre adjoint au sein de divers ministères provinciaux. Au fil des années, M. LeBreton s’est impliqué dans sa communauté, notamment en tant que conseiller municipal, président de conseil scolaire et président du conseil d’administration du seul quotidien francophone du Nouveau-Brunswick, Acadie Nouvelle. Ancien membre du conseil d’administration de Radio-Canada, il est également l’auteur de plusieurs ouvrages portant sur l’histoire de sa région. M. LeBreton est depuis 25 ans annonceur maison au Colisée Léopold Foulem pour plusieurs ligues de hockey.
Représentant du public Bridget Ryan Sussex Bridget Ryan est la coordinatrice des programmes communautaires à l’école intermédiaire de Sussex, où elle est responsable de la mobilisation des bénévoles, ainsi que des initiatives comme le programme de petits déjeuners et de collations santé. Diplômée de l’Université St-Francis-Xavier, Mme Ryan encourage les enfants et les jeunes à s’impliquer dans leur communauté en tant que bénévoles. Elle a longtemps fait du bénévolat auprès d’organismes tels que Centraide, Jeunes entreprises et l’église paroissiale St-Francis-Xavier. Depuis 2012, elle siège au conseil municipal de Sussex. Elle est également présidente du Comité d’administration du village et présidente du conseil d’administration du Fundy Civic Centre.
Représentant du public Normand G. Thériault Sainte-Anne-de-Madawaska Normand G. Thériault a travaillé pendant près de 30 ans pour plusieurs caisses populaires de la région du nord-ouest du Nouveau-Brunswick, notamment à titre de conseiller régional pour la Fédération des caisses populaires acadiennes. Aujourd’hui à la retraite, il s’implique dans la Coopérative de développement régional – Acadie et la Coopérative d’investissement du nord-ouest, qui investit dans des projets de développement économique afin de créer des emplois dans la région. Pendant trois ans, M. Thériault a siégé au comité organisateur du Congrès mondial acadien 2014, qui s’est déroulé dans « l’Acadie des terres et forêts ». Il a également contribué aux activités de plusieurs organismes dans sa communauté, y compris l’Association sportive de Sainte-Anne-de-Madawaska, les Chevaliers de Colomb et le conseil d’administration de la Fondation de l’Hôpital régional d’Edmundston. 

Comité consultatif à la magistrature : Nunavut
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge en chef Madame la juge Bonnie M. Tulloch Iqaluit L’honorable Bonnie M. Tulloch a été nommée à la Cour de justice du Nunavut en 2012. Avant sa nomination, la juge Tulloch a pratiqué le droit criminel, autant à titre d’avocate de la défense que de procureure. Son mari et elle ont quitté l’Ontario en 1997 pour s’établir à Rankin Inlet lorsque la juge Tulloch a été nommée directrice générale et avocate en droit criminel du Keewatin Legal Services Centre. À compter de l’an 2000, elle a passé trois ans à Gjoa Haven à titre de directrice générale de la Commission des services juridiques, qui venait d’être créée au Nunavut. Elle est ensuite déménagée à Iqaluit. En 2006, elle est devenue procureure fédérale en chef du Nunavut au sein du Service des poursuites pénales du Canada (SPPC). La juge Tulloch a été l’un des membres fondateurs du Barreau du Nunavut, en plus d’être membre du conseil d’administration de l’Akitsiraq Law School et la fondatrice du programme de lutte contre la violence conjugale de Rankin Inlet. De 2007 à 2012, elle a été conseillère spéciale concernant les questions relatives au Nord auprès du SPPC, à Ottawa. La juge Tulloch est retournée à Iqaluit en 2012 au moment de sa nomination à titre de juge.
Barreau Joseph Paul Murdoch-Flowers Iqaluit Joseph P. Murdoch-Flowers est un Inuit du Labrador et du Nunavik. Il est avocat auprès de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones assassinées et disparues. Auparavant, il était avocat de la défense en droit criminel au sein de la clinique d’aide juridique Maliganik Tukisiniarvik, à Iqaluit, qui est exploitée par la Commission des services juridiques du Nunavut. Il possède un baccalauréat ès arts et des diplômes en droit civil et en common law de l’Université McGill. Pendant qu’il faisait ses études de droit, M. Murdoch-Flowers a participé au Kawaskimhon Moot, en plus d’avoir été instructeur pour le cours d’études dans le domaine autochtone de l’Université McGill et d’avoir réalisé des recherches en droit autochtone et en adoption coutumière chez les Inuits. Immédiatement après l’obtention de son diplôme, il a été auxiliaire juridique pour le juge L. S. Mandamin et la juge C. M. Kane à la Cour fédérale du Canada. Il est ensuite déménagé à Iqaluit pour travailler comme avocat.
Association du Barreau canadien Kathryn Kellough Iqaluit Kathryn Kellough est une avocate criminaliste à la clinique Maliganik Tukisiniarvik, qui est exploitée par la Commission des services juridiques du Nunavut. Elle se déplace dans les collectivités partout au Nunavut pour aider et représenter des clients faisant l’objet d’accusations criminelles devant la Cour de justice du Nunavut. Elle est actuellement établie à Iqaluit. Auparavant, elle a pratiqué le droit pendant trois ans à Rankin Inlet. Avant d’être acceptée au barreau du Nunavut en 2011, Mme Kellough exerçait une pratique florissante en droit criminel à Toronto. Elle a obtenu son baccalauréat en droit à l’Université Queen’s et elle détient aussi un baccalauréat en politique publique de l’Université York. Mme Kellough agit aussi à titre de présidente de la section du Nunavut de l’Association du Barreau canadien. Elle a présidé le comité organisateur de la Nunavut Law Day de 2016, laquelle comprenait des activités d’éducation juridique à l’attention du public ainsi qu’un concours de simulation de procès pour les élèves du secondaire à Iqaluit. Elle fait aussi du bénévolat à la Qayuqtuvik Society Soup Kitchen d’Iqaluit.
Représentant du public John M. Hickes Rankin Inlet John M. Hickes est un aîné qui parle l’anglais et l’inuktitut. Il est né près de Pistol Bay, sur la côte ouest de la baie d’Hudson, et il a axé sa carrière sur la revendication d’une intégration adéquate des personnes et des organismes inuits au développement économique. Il est actuellement propriétaire exploitant de deux hôtels à Rankin Inlet et d’une société qui se spécialise dans la connaissance traditionnelle ainsi que dans la prestation services-conseils en matière environnementale et touristique. M. Hickes a précédemment exercé un mandat au sein du Conseil du hameau de sa collectivité et trois mandats à titre de maire de Rankin Inlet. Il est actuellement le négociateur en chef de Nunavut Tunngavik Incorporated en ce qui concerne les revendications territoriales dénées et inuites dans le sud du Nunavut et au Manitoba, ainsi que le négociateur en chef de l’Association inuite de Kivalliq des Ententes sur les répercussions et les avantages pour les Inuits relativement aux projets aurifères de Meliadine et de Meadowbank. Il a aussi occupé pendant dix ans le poste de président et de chef de l’exploitation de la Société de développement du Nunavut, qui supervise les activités commerciales dans sept collectivités partout sur le territoire. Son travail lui a valu des récompenses de Tourisme Nunavut (organisation qu’il a contribué à fonder) et de la Baffin Regional Chamber of Commerce. Dans ses loisirs, il s’occupe de son chenil de chien de traîneau, contribue à l’organisation de courses de chiens et à la coordination d’une clinique vétérinaire annuelle à Rankin Inlet.
Représentant du public Eliyah Padluq Kimmirut Eliyah Padluq est un aîné parlant l’inuktitut qui vit à Kimmirut. En ce moment, il participe à l’organisation du programme de soutien alimentaire pour les aînés et crée des programmes pour le camp éloigné de Pamiujaq du Centre correctionnel de Baffin. De 2007 à 2015, il a été membre du conseil d’administration de la Commission des services juridiques du Nunavut. Auparavant, il a aussi été membre du conseil du village de Kimmirut et de l’association du logement de Kimmirut. Il a été le secrétaire-trésorier de la coopérative de Kimmirut, en plus d’avoir été membre de la sacristie de l’église anglicane de Kimmirut pendant plus d’une décennie. Aujourd’hui, M. Padluq fait du bénévolat pour aider les personnes qui, au sein de la communauté, n’ont pas les ressources pour aller à la chasse ou participer à des activités culturelles. Il enseigne la chasse et les activités traditionnelles aux membres de la communauté sur une base volontaire. De plus, il a appris par lui-même à construire des maisons et des chalets dans la communauté. Il est aussi un artiste accompli et un sculpteur sur pierre. 
Représentant du public Lena Pedersen Kugluktuk Lena Pedersen est une aînée qui vit à Kugluktuk. Elle a été la première femme élue à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest, où elle a servi de 1970 à 1975. Mme Pedersen a ensuite commencé une carrière en counseling et en travail social, œuvrant auprès des familles, des enfants et des jeunes, ainsi qu’auprès des personnes recevant un traitement pour des dépendances. Elle a aussi été travailleuse en service social individualisé au sein de Bosco Homes, un centre de traitement réservé aux jeunes à Yellowknife. En outre, pendant son service au sein du ministère de la Justice du Nunavut, elle a travaillé à titre de coordonnatrice de programme et de gestionnaire adjointe au Centre Ilavut, à Kugluktuk. Elle a aussi été, entre autres, intervenante en soutien familial au Centre pour les femmes de Yellowknife. De 2001 à 2003, elle a été membre de la commission de droit du Nunavut, où elle a aidé à faciliter les consultations publiques dans toutes les collectivités du Nunavut concernant les lois dans le nouveau territoire. Elle parle le danois, l’anglais, l’inuktitut et l’inuinnaqtun.
Comité consultatif à la magistrature : Ontario – ouest et sud
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge en chef Madame la juge Lynne C. Leitch London L’honorable Lynne C. Leitch a été nommée à la Cour supérieure de justice de l’Ontario (son nom actuel) en 1992. Elle a assumé les fonctions de juge principale régionale pour la région du Sud-Ouest de 2003 à 2009 et occupe actuellement le poste de juge administrative régionale pour les affaires de faillite. La juge Leitch est active au sein de la Commonwealth Judges and Magistrates Association, notamment à titre de présidente de la section sur les genres de l’Association. Elle a participé à des missions et des échanges de spécialistes au Mexique, au Pérou, en Jamaïque et en Ukraine. Plus près d’ici, la juge Leitch a occupé les fonctions de présidente de l’Association canadienne des juges des cours supérieures et continue de siéger au sein de cet organisme à titre de présidente du Comité sur la rémunération. Elle prend souvent la parole dans le cadre de programmes d’enseignement sur des sujets tels que la plaidoirie en première instance, les recours collectifs et le droit commercial. Avant sa nomination au tribunal, la juge Leitch a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université Western Ontario et elle a pratiqué au sein du cabinet Harrison Elwood, à London. En 2015, en reconnaissance de ses réalisations, elle a reçu le prix « Femme d’excellence » du YMCA de l’Ouest de l’Ontario.
Procureur général Kuljit K. Bhamra London Kuljit K. Bhamra est une praticienne exerçant à titre individuel à London, où elle se concentre exclusivement sur le droit de la défense criminelle. Elle détient trois diplômes de l’Université de Windsor, dont une maîtrise en philosophie et un baccalauréat en droit. Elle siège au Comité consultatif sur la justice pour les jeunes du Comté de Middlesex et fait du bénévolat pour le Réseau ontarien d’éducation juridique. Elle siège également au conseil administratif de la Fondation canadienne du rein (section de London). Outre ses travaux juridiques et communautaires, Mme Bhamra est une grande artiste dont les œuvres ont été exposées à New York, Hambourg, Détroit, Windsor et Toronto. Elle est née au Punjab, en Inde, et parle couramment l’anglais, le pendjabi et l’hindi.
Barreau Beverly K. Jacobs Ohsweken Beverly K. Jacobs est une avocate et une universitaire originaire de la Nation mohawk de la Confédération haudenosaunee. Elle réside sur le territoire des Six nations de la rivière Grand, où elle pratique le droit. Elle a consacré sa carrière à l’obtention de la justice pour les Autochtones, surtout les femmes et les filles autochtones. Elle poursuit en ce moment ses études doctorales à l’Université de Calgary, dans le domaine des droits de la personne, des traditions juridiques autochtones et de la santé des autochtones. Auparavant, elle a obtenu un baccalauréat en droit de l’Université de Windsor ainsi qu’une maîtrise en droit de l’Université de la Saskatchewan. Elle a été admise au Barreau de l’Ontario en 2003. Mme Jacob a été la recherchiste en chef du rapport crucial d’Amnistie Internationale intitulé « Stolen Sisters », qui levait le voile sur la tragédie des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Elle a été élue présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada, poste qu’elle a occupé de 2004 à 2009. Elle continue d’enseigner, de publier des articles et de s’exprimer publiquement sur les questions concernant les femmes autochtones, notamment la discrimination fondée sur le sexe, la santé des femmes et les répercussions des pensionnats autochtones. Mme Jacobs se joindra la faculté de droit de l’Université de Windsor à titre de professeure adjointe le 1er juillet 2017.
Association du Barreau canadien Allen J. Wynperle Hamilton Allen J. Wynperle est l’associé principal de son propre cabinet, qu’il a fondé en 2002. Il pratique exclusivement pour des demandeurs dans des causes de lésions corporelles. Admis au Barreau de l’Ontario en 1996, M. Wynperle est devenu un spécialiste agréé des procès civils en 2006. Il est très actif au sein de sa profession juridique et de sa collectivité, grâce notamment à sa fonction de secrétaire-trésorier et de vice-président de l’Ontario Trial Lawyers Association. Par le passé, il a occupé des postes de direction à titre bénévole à l’Association canadienne des paraplégiques (section de l’Ontario) et il a été membre du comité exécutif et conseiller juridique honorifique de la Hamilton Jewish Federation et de la United Jewish Appeal.
Représentant du public Lynn Macaulay Waterloo Lynn Macaulay est une travailleuse sociale et une militante des droits au logement dans la région de Kitchener-Waterloo. Elle partage son temps entre Lutherwood, où elle aide les particuliers et les familles sans abri ou à risque de le devenir, et le Homelessness and Housing Umbrella Group. Dans ce deuxième rôle, Mme Macaulay travaille à des initiatives systémiques qui visent à ce que tous puissent avoir accès à un logement décent, abordable et sécuritaire. Dans son travail, Mme Macaulay a été témoin des répercussions que peuvent avoir les démêlés avec le système judiciaire sur les personnes marginalisées et vivant dans la pauvreté. Cette expérience l’a incitée à devenir membre du conseil d’administration des Waterloo Region Community Legal Services et de coprésider le conseil d’administration du Centre ontarien de la défense des droits des locataires, deux services d’aide juridique en matière de droit des pauvres et de droit du logement pour les locataires. En 2011-2012, Mme Macaulay a pris un congé autorisé de 21 mois de son travail dans la région de Waterloo et a participé à titre bénévole à des projets de développement communautaire de L’Église Unie du Canada au Salvador.
Représentant du public Jessica Sartori Windsor Jessica Sartori est née et a grandi dans le comté de Windsor-Essex. Elle a obtenu un doctorat en psychologie sociale appliquée de l’Université de Windsor. Depuis 2012, elle travaille à titre de directrice de l’assurance de la qualité à la Société d’aide à l’enfance de Windsor-Essex, où elle s’occupe principalement de la recherche, de l’évaluation des programmes et de la planification stratégique. Auparavant, elle a été gestionnaire des répercussions communautaires pour Centraide du comté de Windsor‑Essex. Son expérience en recherche comprend le travail au sein d’une équipe interdisciplinaire chargée d’étudier l’efficacité des équipes des Forces canadiennes. La carrière et l’engagement communautaire de Mme Sartori ont pour but de faire en sorte que tous les résidents du comté de Windsor-Essex aient une chance égale de réussir. Elle a été élue membre du conseil scolaire de district du comté d’Essex pour la période 2014-2018. À ce titre, elle a mis sur pied un groupe de travail collaboratif, dont les travaux sont fondés sur des données probantes, afin d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques dans l’ensemble du district. Elle a de plus été bénévole pour le centre de détresse du comté de Windsor-Essex, le Women’s Enterprise Skills Training et l’hôpital régional de Windsor.
Représentant du public Betty-Lou Souter St. Catharines Betty-Lou Souter est la directrice générale de Community Care of St. Catharines and Thorold, organisme qui offre de l’aide aux personnes ayant des problèmes de logement, de faim, de santé mentale et de pauvreté. Community Care offre des services qui aident à combattre les inégalités et à promouvoir l’inclusion sociale, y compris de l’aide pour le logement, des services d’urgence, des vêtements et des fournitures scolaires pour les familles. Mme Souter est également une bénévole dévouée depuis plus de 40 ans. Elle a offert son temps et son expertise aux conseils d’administration sans but lucratif de la Fondation Trillium de l’Ontario, Action Cancer Ontario et la Niagara Community Foundation. Elle est aussi membre du conseil d’administration de YMCA Canada et est coprésidente de la commission de planification de la main-d’œuvre de Niagara. En 2014, Mme Souter a reçu un doctorat honorifique en droit de l’Université Brock en reconnaissance de son leadership et de son travail de promotion des droits.
Comité consultatif à la magistrature : Saskatchewan
Organisme ayant proposé la candidature Nom Ville Biographie
Juge en chef Juge Brian A. Barrington-Foote Regina L’honorable Brian A. Barrington-Foote a été nommé à la Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan en 2012. Avant cette nomination, le juge Barrington-Foote a exercé le droit en Colombie‑Britannique, en Saskatchewan et en Alberta, surtout dans le domaine du contentieux des affaires civiles, et il a représenté des Premières Nations en Alberta et en Saskatchewan. Il a aussi été avocat-conseil de la Couronne en Colombie‑Britannique et en Saskatchewan, principalement en droit et réforme constitutionnels, et il a été sous-ministre de la Justice et sous‑procureur général de la Saskatchewan de 1987 à 1992. Le juge Barrington-Foote a été nommé conseiller de la reine en 1987, et il a reçu la médaille du Centenaire de la Saskatchewan en 2005. Il a donné de son temps et de son expertise à plusieurs organismes, dont la Law Foundation of Saskatchewan, l’Association du Barreau canadien, Centraide Regina et Hockey Regina.
Procureur général Lisa Watson Saskatoon Lisa Watson est une associée au sein du cabinet Peszko & Watson, à Saskatoon, où elle pratique le droit général, avec un accent sur le droit criminel. Elle a obtenu ses deux diplômes, un baccalauréat ès arts et un baccalauréat en droit, à l’Université de la Saskatchewan, et elle demeure associée à cet établissement à titre d’avocate superviseure du programme clinique intensif de droit criminel du College of Law. Elle aime particulièrement encadrer d’autres jeunes femmes qui s’intéressent à la défense criminelle. Mme Watson siège au Conseil des gouverneurs de la Saskatchewan Trial Lawyers Association. Elle a fait du bénévolat à la clinique de conseils juridiques dirigée par CLASSIC (Community Legal Assistance Services for Saskatoon Inner City), et elle a siégé au conseil d’administration de Saskatoon Community Mediation Services.
Barreau Heather Laing (c.r.) Saskatoon Heather Laing (c.r.) est une associée au sein du cabinet McDougall Gauley LLP à Saskatoon. Elle a grandi en Saskatchewan et a fréquenté l’Université de la Saskatchewan, où elle a obtenu un baccalauréat (mention grande distinction) en 1990 et un baccalauréat en droit en 1993. Elle a été nommée conseillère de la reine en 2013. Mme Laing pratique exclusivement dans les domaines du droit des assurances et des litiges civils et elle s’est spécialisée dans la défense des cas concernant des préjudices corporels, des pertes matérielles, des pertes causées par le feu, la responsabilité professionnelle, le droit de la construction ainsi que des accidents automobiles et les avantages connexes. Elle a été conseillère à la Law Society of Saskatchewan de 2010 à 2015 et a présidé l’organisme en 2013. Mme Laing est actuellement présidente du conseil d’administration de la Canadian Automobile Association (section Saskatchewan) et membre du Comité de direction de McDougall Gauley.
Association du Barreau canadien Diana K. Lee (c.r.) Regina Diana K. Lee (c.r.) est une associée du cabinet Kanuka Thuringer LLP, à Regina. Reçue au Barreau de la Saskatchewan en 1982, elle est une avocate plaidante possédant de l’expérience dans divers domaines du droit, notamment en contentieux commercial/des sociétés, en insolvabilité, en oppression, en droit municipal, en négligence professionnelle, en droit autochtone et en droit du travail. Mme Lee a été présidente de l’Association du Barreau de Regina et du Regina Women’s Network. Elle a donné des cours intensifs de plaidoirie pendant plusieurs années. Canadienne d’origine chinoise, elle a offert gratuitement ses services de conseillère juridique à la Regina Chinese Canadian Association et au Dragon Boat Festival de Regina, entre autres. Dans son temps libre, Mme Lee est une avide joueuse de squash. Elle a d’ailleurs été présidente de Saskatchewan Squash, et elle est l’agente responsable du harcèlement et des appels pour Squash Canada. 
Représentant du public Kim Beaudin Saskatoon Kim Beaudin est un travailleur d’approche communautaire auprès de STR8 UP, un programme de réadaptation pour les membres de gangs à Saskatoon. Tout au long de sa carrière, il a travaillé avec des jeunes aux prises avec le système de justice pénale. Il a été juge de paix en Saskatchewan pendant cinq ans, et à ce titre, a exercé plusieurs fonctions administratives et judiciaires de la Cour provinciale. Il a également été travailleur d’approche en santé mentale et en toxicomanie auprès de la Saskatoon Health Region et coordinateur des programmes de restitution pour jeunes auprès de l’Indian Métis Friendship Centre de Saskatoon. En 2016, M. Beaudin a été élu chef adjoint national au Congrès des peuples autochtones. Il a siégé au conseil d’administration du Congrès pendant dix ans et il a également été président de la Coalition of Aboriginal Peoples of Saskatchewan, une fonction qui l’amenait à voyager dans les collectivités partout en Saskatchewan pour sensibiliser les gens aux questions qui touchent les Autochtones. M. Beaudin a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II en reconnaissance de ses contributions à sa collectivité.
Représentant du public Curtis Kleisinger Regina Curtis Kleisinger a été le directeur d’école-fondateur de la Mother Teresa Middle School, une école de Regina qui offre une formation académique enrichie et un soutien multidisciplinaire aux élèves issus de familles à faible revenu de la 6e à la 8e année. Depuis août 2013, il y occupe le poste de directeur exécutif et de directeur général. M. Kleisinger possède près de 15 ans d’expérience à titre de professeur au sein de la Division des écoles catholiques de Regina, où il a enseigné l’histoire, les études autochtones, le droit et les études canadiennes. Il est titulaire d’un baccalauréat en histoire canadienne et d’un baccalauréat en éducation de l’Université de Regina, en plus d’une maîtrise en leadership pédagogique de l’Université de Notre Dame. Il siège actuellement au Comité du monument commémoratif de guerre de la Saskatchewan, ainsi qu’au conseil d’administration du Corps des commissionnaires du sud de la Saskatchewan. M. Kleisinger a également reçu la Mention élogieuse du ministre des Anciens Combattants en reconnaissance de son travail au nom des anciens combattants canadiens.
Représentant du public Brenda Merasty Saskatoon Brenda Merasty est une éducatrice et une conseillère en politiques sur l’éducation des Autochtones. Elle détient un baccalauréat en éducation et une maîtrise en administration scolaire de l’Université de la Saskatchewan. Elle-même autochtone, Mme Merasty a commencé sa carrière en tant qu’enseignante au primaire et coordonnatrice de programmes communautaires pour les écoles à Saskatoon et dans les réserves. Elle a ensuite conçu et mené des recherches sur les services sociaux pour les personnes atteintes de troubles causés par l’alcoolisation fœtale. Plus tard, Mme Merasty a siégé au sein de l’administration du Saskatchewan Indian Institute of Technologies. Elle a aussi été analyste principale des politiques, spécialisée en éducation et autres sujets socioéconomiques, à l’Assemblée des Premières Nations et à la Federation of Saskatchewan Indian Nations. De 2008 à 2015, elle a siégé au conseil d’administration de SaskWater.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :