Déclaration de la ministre Wilson‑Raybould sur la comparution du Canada devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies

Déclaration

Examen du bilan du Canada en matière de droits de la personne dans le cadre de l’Examen périodique universel

Le 11 mai 2018 - Ottawa (Ontario) - Ministère de la Justice Canada

L’honorable Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a fait la déclaration suivante :

« Aujourd’hui, j’ai eu l’honneur de diriger la délégation canadienne dans le cadre de notre troisième Examen périodique universel, aux Nations Unies à Genève. Comme tous les États membres de l’ONU, nous sommes évalués sur notre bilan concernant les droits de la personne chaque quatre années et demie. Ces évaluations sont essentielles à la promotion et à la protection des droits de la personne pour tous les pays, dont le Canada, ce qui mène à d’importantes recommandations sur la façon dont les efforts nationaux peuvent être renforcés.

Depuis notre dernier examen, un certain nombre de stratégies et de plans d’action – parmi d’autres mesures législatives et administratives – ont été adoptés à l’échelle nationale, provinciale et territoriale. Ils touchent diverses questions liées aux droits de la personne, notamment la violence fondée sur le genre, le logement, l’emploi chez les jeunes, l’égalité entre les genres et les droits des personnes ayant un handicap.

Nous avons également pris des mesures concrètes pour parvenir à une réconciliation réelle, significative et durable avec les peuples autochtones. Notre gouvernement a endossé sans réserve la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, tout en confirmant que toutes les relations avec les peuples autochtones seront fondées sur la reconnaissance des droits des Autochtones, et il élaborera un nouveau Cadre de reconnaissance et de mise en œuvre des droits des Autochtones.

Nous avons grandement bénéficié des points de vue formulés et des perspectives avancées par les États membres de l’ONU sur la façon dont nous pouvons faire mieux. Le Canada s’est engagé à continuer de trouver des moyens de tirer parti de son cadre des droits de la personne et nous tiendrons compte de toutes les recommandations en consultation avec les intervenants pertinents.

Notre intervention aujourd’hui nous a offert une occasion importante de revenir sur les mesures que les gouvernements de partout au Canada ont prises et nous a permis d’envisager les mesures concrètes nécessaires pour tenir la promesse d’un Canada juste et égal pour les générations actuelles et futures. »

Faits en bref

  • L’Examen périodique universel (EPU) est un processus unique qui comprend un examen du bilan des droits de la personne de chaque pays membre de l’ONU.
  • L’EPU est un processus dirigé par les États, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme, qui donne l’occasion à chaque état de faire part des mesures qu’il a prises pour améliorer la situation des droits de la personne dans son pays et pour s’acquitter de ses obligations en matière de droits de la personne.
  • Le Canada a joué un rôle déterminant dans la création du processus de l’EPU et continue de participer activement à cet examen. Depuis sa création en 2008, notre pays a participé à deux EPU, en 2009 et en 2013. C’est la première fois qu’un ministre dirige la délégation du Canada lors d’un EPU.

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

David Taylor
Directeur des communications
Cabinet de la ministre de la Justice et procureur général du Canada
613-992-4621

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :