Le gouvernement du Canada s’associe à l’Organisation des chefs du Sud dans le cadre de son premier programme de la Stratégie de la justice applicable aux Autochtones 

Communiqué de presse

Le programme puise dans les valeurs autochtones en vue de réduire le nombre d’Autochtones dans le système de justice pénale

6 mars 2019 – Winnipeg (Manitoba) – Ministère de la Justice Canada

Le gouvernement fédéral consacre une partie importante de ses efforts à travailler avec les communautés autochtones en vue qu’elles assument une plus grande responsabilité dans l’administration de la justice au sein de leurs collectivités, dans le but de réduire les taux disproportionnés de victimisation, de criminalité et d’incarcération chez les Autochtones au Canada.

Aujourd’hui, l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et des représentants de l’Organisation des chefs du Sud (OCS) se sont rencontrés pour discuter du programme de la Stratégie de la justice applicable aux Autochtones de l’OCS et des priorités en matière de justice dans les collectivités autochtones.

Le programme de la Stratégie de la justice applicable aux Autochtones de l’OCS utilise un modèle de justice réparatrice qui reflète les traditions juridiques autochtones, favorise la sécurité des collectivités et contribue à réduire la surreprésentation des Autochtones dans le système de justice pénale. Le programme de l’OCS aide également les délinquants à assumer la responsabilité de leurs actes, améliore les résultats pour les victimes et offre des possibilités de guérison et de réintégration. Les programmes de justice réparatrice prennent diverses formes, sont offerts à toutes les étapes du système de justice pénale et permettent aux communautés autochtones d’utiliser les traditions juridiques autochtones qui contribuent à une société canadienne paisible et sûre.

Pour appuyer le programme de la Stratégie de la justice applicable aux Autochtones de l’OCS, le ministre Lametti a annoncé un financement fédéral renouvelé de 689 160 $ sur trois ans à cet effet, par l’intermédiaire du Programme de justice autochtone.

Citations

« Travailler avec des communautés autochtones comme l’Organisation des chefs du Sud au Manitoba pour leur permettre d’assumer davantage de responsabilités dans l’administration de la justice dans leurs collectivités contribue à la modernisation du système de justice pénale du Canada et à la réconciliation. Sachant que le crime est une atteinte aux personnes et aux relations, le recours à des modèles de justice réparatrice, s’il y a lieu, peut rendre la société canadienne plus paisible et plus sûre. »

L’honorable David Lametti, C.P., député
Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« La restauration des systèmes de justice traditionnelle de l’Organisation des chefs du Sud (OCS) remédie à des décennies d’échecs systémiques. La stratégie de la justice de l’OCS représente un modèle qui a démontré des résultats positifs. C’est une initiative clé pour la guérison et pour obtenir réparation pour nos citoyens. »

Grand chef Jerry Daniels
Organisation des chefs du Sud

Faits en bref

  • Les Autochtones sont surreprésentés dans le système de justice pénale, à la fois en tant que victimes et que délinquants. En 2016, les Autochtones au Manitoba représentaient 18 % de la population et les adultes autochtones représentaient 74 % des admissions dans des établissements de détention provinciaux.

  • Partout au Canada, les participants aux programmes financés par le Programme de justice autochtone étaient 43 % moins susceptibles de récidiver après un an et 37 % moins susceptibles de récidiver après huit ans par rapport aux non-participants.

  • Le Programme de justice autochtone appuie les programmes de justice autochtones et communautaires qui proposent des solutions de rechange aux processus de justice conventionnels dans les circonstances pertinentes.

  • Fondée en 1999, l’OCS représente 34 collectivités des Premières Nations du sud du Manitoba.

  • Le programme de la Stratégie de la justice applicable aux Autochtones de l’OCS est actuellement offert à Sagkeeng, Long Plain, Waywayseecappo, Pine Creek, Sandy Bay et Pinaymootang. 

  • En novembre 2018, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de la Justice et de la Sécurité publique ont convenu d’accroître l’utilisation des processus de justice réparatrice d’au moins 5 % par administration, dans la mesure du possible, au cours des trois prochaines années.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir de plus amples renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Célia Canon
Conseillère en communications
Cabinet du ministre de la Justice
celia.canon@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca 

Suivez le ministère de la Justice Canada sur Twitter (@JusticeCanadaFr), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :