Le gouvernement du Canada appuie une initiative visant à contrer le harcèlement sexuel en milieu de travail et à améliorer l’accès à la justice en Nouvelle-Écosse

Communiqué de presse

Le 26 juillet 2019 - Halifax (Nouvelle-Écosse) - Ministère de la Justice Canada

Au Canada, chacun a droit à un milieu de travail sécuritaire et à un traitement équitable. Un acte de harcèlement sexuel a des répercussions sur la santé et sur le bien-être des personnes concernées ainsi que sur leur capacité d’exécuter leur travail au mieux de leurs capacités. La création et le maintien de milieux de travail sécuritaires où chacun – quel que soit son genre ou son identité de genre – peut se sentir en sécurité et respecté, et se concentrer sur son travail et sa carrière est une priorité pour le gouvernement du Canada.

Aujourd’hui, l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé l’attribution de fonds de près de 2,4 millions $ à deux organismes qui s’emploient à lutter contre le harcèlement sexuel en milieux de travail canadiens. Le travail de ces organismes ─ la Société néo-écossaise d’information juridique et l’Association canadienne des commissions des droits de la personne ─ améliorera l’accès à la justice pour les victimes de harcèlement sexuel dans leur milieu de travail.

La Société néo-écossaise d’information juridique fournira de l’information juridique, fera de la vulgarisation juridique et mettra en place un programme de référence destiné aux avocats pour fournir des conseils juridiques gratuits et indépendants aux personnes victimes de harcèlement sexuel dans leur milieu de travail. L’Association canadienne des commissions des droits de la personne lancera un cours en ligne afin d’aider les employeurs à prévenir et à contrer le harcèlement sexuel en milieu de travail. Le cours offrira de l’information et de la formation afin d’aider les employeurs à mieux comprendre le harcèlement sexuel, comment l’identifier et le prévenir, ainsi que les obligations à l’égard des droits de la personne.

Citations

« Toute personne a le droit d’évoluer dans un milieu de travail exempt de harcèlement sexuel. Il est essentiel d’accroître le soutien aux victimes de harcèlement sexuel en milieu de travail et l’accès à la justice partout en Nouvelle-Écosse et à travers le Canada. Je suis fier de soutenir ces organismes et leurs initiatives qui lutteront contre ce problème très grave et contribueront à un milieu de travail sûr. »

L’honorable David Lametti, C.P., c.r., député
Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« La Société néo-écossaise d’information juridique est très heureuse d’avoir l’occasion de fournir un leadership aux employés concernant le harcèlement sexuel en milieu de travail. Nous avons hâte de fournir aux employés un accès à la justice significatif grâce à ce projet de cinq ans. Notre travail aura des répercussions positives sur divers groupes d’employés, avec une attention particulière aux employés vulnérables, en fournissant des renseignements et du soutien juridiques de qualité afin de rendre les milieux de travail plus sécuritaires pour les employés, et en fournissant du soutien et du triage significatifs dans les méthodes de recours. La Société est un chef de file reconnu dans la prestation au public de ressources utiles et d’outils pour gérer les conflits tôt dans le processus. »

Heather de Berdt Romilly, directrice générale
Société néo-écossaise d’information juridique

« La prévention du harcèlement sexuel en milieu de travail commence par l’éducation. Les commissions des droits de la personne de partout au Canada ont collaboré à l’élaboration de cette importante formation nationale, qui est maintenant disponible et accessible pour tout le monde au Canada dans les deux langues officielles. »

Christine Hanson, présidente
Association canadienne des commissions des droits de la personne

Faits en bref

  • Le Code canadien du travail définit le harcèlement sexuel comme tout comportement, propos, geste ou contact d’ordre sexuel susceptible de choquer ou d’humilier un employé ou qui pourrait, pour des motifs raisonnables, être perçu par cet employé comme posant une condition d’ordre sexuel à l’emploi ou à une occasion de formation ou d’avancement. Cette définition fédérale s’applique aux milieux de travail sous réglementation fédérale.

  • L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre du financement de 50 millions de dollars sur cinq ans prévu dans le budget de 2018 pour contrer le harcèlement sexuel. De ce montant, 25 millions de dollars sont consacrés à des organismes afin qu’ils puissent accroître leur capacité de fournir des conseils et de l’information juridiques pour aider les plaignants victimes de harcèlement sexuel en milieu de travail. Un montant additionnel de 25 millions de dollars est consacré à des organismes pour leur permettre de fournir des services de vulgarisation et d’information juridiques aux travailleurs. Grâce à ces deux initiatives, le gouvernement du Canada aide les organismes à appuyer les victimes et à prendre position contre le harcèlement sexuel en milieu de travail.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-992-6568
Rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :