Le gouvernement du Canada soutient une initiative pour protéger et responsabiliser de jeunes Atikamekws au Québec

Communiqué de presse

Le 30 mars 2021 – La Tuque (Québec) – Ministère de la Justice Canada

Les Canadiens s’attendent à vivre dans une société où le système de justice pénale est juste et impartial et répond aux besoins des victimes. Le système de justice doit favoriser également l’intervention rapide et efficace auprès des adolescents ayant commis des infractions, en prenant des mesures qui visent la réadaptation et la réinsertion sociale.

L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, en compagnie de l’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, ont annoncé aujourd’hui l’appui du gouvernement du Canada au Conseil de la Nation Atikamekw. Le soutien fourni permettra au Conseil de la Nation Atikamekw de mettre en place des programmes de suivi de peines communautaires culturellement adaptées en vertu de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA).

Ce projet contribuera à offrir aux jeunes Atikamekws, âgés de 12 à 17 ans, plusieurs activités culturellement adaptées selon les principes de la justice réparatrice. Grâce au soutien reçu, le Conseil de la Nation Atikamekw pourra sensibiliser les jeunes ayant des démêlés avec le système de justice pénale par des interventions communautaires visant la conscientisation et la responsabilisation, notamment de la famille (conseil de famille), des Aînés (conseil de Sages) et de la victime. Le projet, déployé dans le respect des valeurs et de l’approche atikamekw, comprend des cercles d’aidants, des cercles de partage, des camps et des ateliers en territoire. Un agent de relations humaines et deux travailleurs communautaires atikamekws pourront aussi être embauchés, et de la formation sera offerte aux travailleurs communautaires.

À titre de conseil tribal, le Conseil de la Nation Atikamekw assure la prise en charge, par les Atikamekws, de tous les programmes et services gouvernementaux offerts aux Atikamekws. Par l’entremise du Fonds du système de justice pour les jeunes, le ministère de la Justice Canada fournit un soutien financier de près de 945 000 $, sur une période de trois ans, au Conseil de la Nation Atikamekw pour son projet.

Le gouvernement du Canada est conscient que les Autochtones sont surreprésentés dans le système de justice pénale et travaille à mettre en place des initiatives visant à lutter contre cette surreprésentation. Dans un projet comme celui du Conseil de la Nation Atikamekw, les mesures culturellement adaptées permettront de répondre efficacement aux comportements délictueux des adolescents, ce qui préviendra ainsi des démêlés futurs avec le système de justice pénale.

Citations

« Le projet proposé par le Conseil de la Nation Atikamekw permettra de diminuer le nombre de jeunes Atikamekws ayant des démêlés avec le système de justice pénale. Ce financement offrira au Conseil de la Nation Atikamekw une liberté d’action afin de concevoir des programmes culturellement adaptées à l’intention des jeunes qui purgent une peine communautaire. Nous sommes convaincus qu’il aura des répercussions positives sur les jeunes de la collectivité. »

L’honorable David Lametti, C.P., c.r., député
Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« Le gouvernement du Canada est fier de soutenir le Conseil de la Nation Atikamekw dans la mise en œuvre de ses programmes d’intervention visant à éviter les démêlés futurs des jeunes Atikamekws avec le système de justice pénale. En responsabilisant les jeunes et en se fondant sur les principes de la justice réparatrice, ces programmes leur permettront, ainsi qu’à leur famille, de se rapprocher de leur culture, de leur langue et de leur territoire. Un grand merci au Conseil de la Nation Atikamekw de mettre en œuvre des programmes qui auront des effets positifs sur ses jeunes. »

L’honorable François-Philippe Champagne, C.P., député
Ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Nous sommes ravis de recevoir le soutien du gouvernement du Canada concernant le projet de Responsabilisation des Jeunes Atikamekw sous la LSJPA et de pouvoir ajouter une autre corde à notre arc. Le Conseil de la Nation Atikamekw et les Services sociaux Atikamekw Onikam travaillent extrêmement fort pour développer des services et des outils afin de mieux desservir nos membres. Plusieurs de nos projets sont des histoires de succès, et nous sommes considérés comme des pionniers dans le domaine social. Plusieurs demandes de présentation de nos projets ou programmes nous ont été acheminées par différentes organisations parce que celles-ci se sont aperçues de leur efficacité. Les Atikamekw ne peuvent qu’être fiers de leur institution nationale. »

Constant Awashish
Grand Chef de la Nation Atikamekw

Faits en bref

  • Le Fonds du système de justice pour les jeunes du ministère de la Justice vise à offrir un système de justice plus efficace pour les jeunes, à trouver des solutions aux nouveaux enjeux en matière de justice pour les jeunes, et à favoriser la participation des citoyens et de la collectivité dans le système de justice pour les adolescents.

  • Avec un budget annuel de 4,5 millions de dollars, le Fonds du système de justice pour les jeunes soutient des projets qui font avancer des priorités essentielles, comme la réduction du taux d'incarcération chez les jeunes Autochtones.

  • En janvier 2021, le ministre de la Justice et procureur général du Canada a reçu le mandat d’élaborer, en consultation et en collaboration avec les provinces, les territoires et des partenaires autochtones, une stratégie en matière de justice autochtone pour lutter contre la discrimination systémique et la surreprésentation des Autochtones dans le système de justice.

  • L’approche de la Nation Atikamekw favorise la préservation de la cellule familiale en tant que valeur centrale de la culture axée sur la valorisation de la vie, la sécurité et le développement de ses enfants. La poursuite du développement des services sociaux repose sur la base de la culture, des valeurs et des aspirations atikamekws.

Produits connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-992-6568
Rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :