Le ministre de la Justice et procureur général du Canada annonce des nominations à la magistrature de la Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le ministre de la Justice et procureur général du Canada annonce des nominations à la magistrature de la Colombie-Britannique

Le 27 avril 2021 – Ottawa (Ontario) – Ministère de la Justice Canada

L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd’hui les nominations suivantes en vertu du processus de nomination à la magistrature mis en place en 2016. Ce processus met l’accent sur la transparence, le mérite et la diversité de la population canadienne, et a pour but de veiller à la nomination de juristes qui incarnent les plus hautes normes d’excellence et d’intégrité.

Julianne K. Lamb, c.r., associée du cabinet Guild Yule LLP à Vancouver, est nommée juge à la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Madame la juge Lamb remplace monsieur le juge T. C. Armstrong (New Westminster), qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 16 janvier 2021.

Lauren Blake, avocate principale de Legacy Tax + Trust Lawyers à Vancouver, est nommée juge à la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Madame la juge Blake remplace monsieur le juge H. Slade (Vancouver), qui a choisi de devenir juge surnuméraire à compter du 31 mars 2021.

Jan Brongers, avocat général principal au ministère de la Justice Canada à Vancouver, est nommé juge à la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Monsieur le juge Brongers remplace monsieur le juge McEwan (Nelson), qui a démissionné le 31 août 2020. Le juge en chef nommera madame la juge L. Lyster (Vancouver) à ce poste vacant. Le poste vacant est donc situé à Vancouver.

Citation

« Je souhaite aux juges Lamb, Blake et Brongers beaucoup de succès dans l’exercice de leurs nouvelles fonctions. Je suis convaincu qu’ils serviront bien la population de la Colombie-Britannique en tant que membres de la Cour suprême de la Colombie-Britannique. »

— L’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada

Biographies

La juge Julianne K. Lamb, c.r., a grandi à Mountain, en Ontario. Elle a obtenu un baccalauréat en mathématiques à l’Université de Waterloo en 1990 et un baccalauréat en droit à l’Université de Toronto en 1993. Elle a été admise au barreau de la Colombie-Britannique en 1994 et a été nommée conseillère de la reine en 2018.

Au moment de sa nomination, madame la juge Lamb était l’une des associés de la direction de Guild Yule LLP, un cabinet devenu pour elle une famille au cours des douze dernières années. Elle était une avocate spécialisée dans les litiges civils et se concentrait sur les questions de négligence professionnelle, les réclamations complexes pour dommages corporels et les litiges en matière de couverture d’assurance. Elle a également défendu des professionnels dans le cadre de procédures réglementaires.

Au cours de sa carrière, la juge Lamb s’est régulièrement portée volontaire pour la formation juridique continue, notamment en tant que coautrice du chapitre sur les assurances de l’ouvrage British Columbia Annual Practice au cours des dix dernières années. De 2014 à 2019, elle a été professeure auxiliaire à la Faculté de droit Allard de l’Université de Colombie-Britannique, où elle a donné le cours de droit des assurances. Elle a été élue conseillère de la Law Society of British Columbia en 2020 après avoir siégé en tant que membre non conseillère à deux comités du barreau. Ayant appris des meilleurs mentors, elle s’est efforcée d’en faire profiter les jeunes générations à son tour.

La juge Lamb est la mère dévouée de Matthew, Megan et Liam. Ils ont officiellement accueilli à bras ouverts son mari Dan Abel et son fils Hunter dans leur famille en juillet 2019.

La juge Lauren Blake est née et a grandi à Waterloo, en Ontario. Elle a obtenu un baccalauréat ès arts (avec distinction) en histoire de l’Université de Toronto en 1991 et un baccalauréat en droit de l’Université de la Colombie-Britannique en 1994. Elle a été admise au barreau de la Colombie-Britannique en 1996.

Avant de commencer à exercer, madame la juge Blake a eu le privilège d’être auxiliaire juridique à la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Après son admission au barreau, elle a exercé au sein du service des litiges de Davis & Co (maintenant DLA Piper (Canada) LLP) dans les domaines des litiges en matière de fiducie et de succession, des litiges commerciaux et du droit de la famille. Depuis 2017, la juge Blake exerce au sein du cabinet Legacy Tax + Trust Lawyers, principalement dans les litiges relatifs aux fiducies et aux successions. Elle figure dans le répertoire Best Lawyers in Canada pour les fiducies et les successions et pour les litiges en matière de droit des sociétés et de droit commercial. Elle a été présidente de la section des testaments et fiducies de la division de la Colombie-Britannique de l’Association du Barreau canadien et a été directrice de la Central City Foundation. Elle a écrit et donné de nombreuses conférences sur les questions liées aux fiducies et aux successions.

La juge Blake a trois enfants qui sont sa fierté et sa joie, et deux merveilleux beaux-enfants avec son mari David, qui est également avocat.

Le juge Jan Brongers est né à Vancouver. Il a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université de la Colombie-Britannique en 1990, après quoi il a suivi le programme national de la Faculté de droit de l’Université McGill. Il a obtenu un baccalauréat en droit et un baccalauréat en droit civil de McGill en 1994. Il a été admis au Barreau du Québec en 1995, puis aux barreaux de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

Le juge Brongers est parfaitement bilingue. Il a fait son stage chez Robinson Sheppard Shapiro à Montréal et a été auxiliaire à la Cour d’appel fédérale à Ottawa pour l’honorable James K. Hugessen. Il a été un plaideur civil tout au long de sa carrière juridique, qui a commencé à Ottawa au sein du ministère de la Justice Canada. Il est ensuite rentré à Vancouver en 2006, où il a occupé le poste d’avocat général principal au bureau du directeur général régional du ministère de la Justice Canada en Colombie-Britannique. Le juge Brongers a été chargé d’une grande variété de dossiers de contentieux de la Couronne, notamment dans les domaines du droit administratif, autochtone et constitutionnel. Par conséquent, il a comparu devant des tribunaux de tous les niveaux, y compris la Cour suprême du Canada, ainsi que devant des tribunaux administratifs et des commissions d’enquête.

Le juge Brongers aime encadrer des collègues plus jeunes et faire des présentations lors d’événements de formation juridique continue. Il est également l’un des auteurs de l’ouvrage The Annotated Crown Liability and Proceedings Act.

Le juge Brongers est dans un heureux ménage avec Ellen depuis 27 ans. Ils se considèrent très chanceux d’être les parents de Justine, leur fille adolescente.

Faits en bref

  • Depuis novembre 2015, plus de 450 juges ont été nommés à une cour supérieure. Ces juristes exceptionnels témoignent de la diversité qui renforce le Canada. Plus de la moitié de ces juges sont des femmes, et ces nominations font état d’une représentation accrue des minorités visibles, des Autochtones, des membres des communautés LGBTQ2+ et des personnes qui s’identifient comme handicapées.

  • Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser l’accès à la justice pour tous les Canadiens. Afin d’améliorer les résultats pour les familles canadiennes, le budget de 2018 prévoit un financement de 77,2 millions de dollars étalé sur quatre ans pour appuyer l’élargissement des tribunaux unifiés de la famille à compter de 2019-2020. Cet investissement dans le système de justice familiale permettra de créer 39 nouveaux postes de juges en Alberta, en Ontario, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

  • Les nominations à la magistrature fédérale sont faites par le gouverneur général, qui agit selon l’avis du Cabinet fédéral et sur les recommandations du ministre de la Justice.

  • Les comités consultatifs à la magistrature de partout au pays jouent un rôle essentiel dans le processus d’évaluation des candidatures à la magistrature. Il y a 17 comités consultatifs à la magistrature, lesquels représentent toutes les provinces et tous les territoires.

  • Des réformes importantes du rôle et de la structure des comités consultatifs à la magistrature ont été annoncées le 20 octobre 2016 afin d’accroître l’indépendance et la transparence du processus.

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Rachel Rappaport
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-992-6568
rachel.rappaport@justice.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Justice Canada
613-957-4207
media@justice.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :