Le gouvernement du Canada lance un appel de candidatures pour le nouveau poste de représentant spécial chargé de la lutte contre l’islamophobie

Communiqué de presse

Ottawa, le 6 juin 2022

L’islamophobie et la haine, sous quelque forme que ce soit, n’ont pas leur place au Canada. Le gouvernement du Canada se porte à la défense des communautés musulmanes du Canada, les appuie et réitère son engagement à passer à l’action pour dénoncer et combattre l’islamophobie et la violence alimentée par la haine.

Aujourd’hui, l’honorable Ahmed Hussen, ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion, a annoncé que l’avis de possibilité de nomination, qui invite les candidats et candidates à postuler au poste de représentant spécial chargé de la lutte contre l’islamophobie ou de représentante spéciale chargée de la lutte contre l’islamophobie, avait été affiché sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

La personne retenue agira en tant que championne, conseillère, experte et représentante auprès du gouvernement du Canada de manière à canaliser les efforts consacrés à la lutte contre l’islamophobie, à abolir les obstacles qui se dressent devant les communautés musulmanes et à informer la population sur les diverses identités intersectionnelles des musulmans vivant au Canada. Le représentant spécial ou la représentante spéciale collaborera avec des partenaires, des établissements et des intervenants à l’échelle nationale afin de soutenir les efforts déployés par le Canada pour lutter contre l’islamophobie, la haine envers les musulmans, le racisme systémique, la discrimination raciale et l’intolérance religieuse.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à adopter un processus de sélection ouvert, transparent et fondé sur le mérite. Pour s’acquitter de ce rôle, les candidats qualifiés doivent connaître et comprendre les communautés musulmanes du Canada; une expérience vécue serait un atout.

L’avis de possibilité de nomination renferme une description détaillée de la formation, de l’expérience, des connaissances, des compétences et des aptitudes requises pour occuper le poste. La description est basée sur les commentaires recueillis durant le Sommet national sur l’islamophobie, tenu en juillet 2021, ainsi que sur les travaux menés par le Secrétariat fédéral de lutte contre le racisme avec des membres de communautés racisées et religieuses en situation minoritaire, ainsi qu’auprès des peuples autochtones.

Les personnes admissibles sont invitées à poser leur candidature d’ici le 6 juillet.

Citations

« Un an après l’attaque commise à London et cinq ans après la fusillade survenue dans la mosquée de Québec, il est évident que notre gouvernement doit, sans tarder, prendre d’autres mesures pour lutter contre la haine et toutes les formes de racisme. Notre gouvernement a entendu les récits des communautés musulmanes de partout au pays et il intensifie ses efforts pour lutter contre l’islamophobie. L’appel de candidatures pour un représentant spécial chargé de la lutte contre l’islamophobie ou une représentante spéciale chargée de la lutte contre l’islamophobie se veut une autre étape importante vers un avenir plus sûr, plus prometteur, plus inclusif et plus équitable pour tout le monde. »

− L’honorable Ahmed Hussen, ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion

Faits en bref

  • Comme le définit la Stratégie canadienne de lutte contre le racisme, l’islamophobie comprend ce qui suit : racisme, stéréotypes, préjugés, peur ou actes d’hostilité envers des personnes musulmanes ou les adeptes de l’islam en général. 

  • Le 22 juillet 2021, le gouvernement du Canada a organisé le Sommet national sur l’islamophobie qui a permis d’identifier des moyens par lesquels le gouvernement fédéral pourrait travailler avec les communautés musulmanes pour mettre en œuvre des programmes fédéraux de lutte contre le racisme qui ciblent spécifiquement l’islamophobie et les crimes haineux.

  • Afin de lutter contre la discrimination fondée sur la religion, la rhétorique haineuse et le racisme au pays, le budget de 2022 propose de nouvelles ressources afin de soutenir le nouveau poste de représentant spécial chargé de la lutte contre l’islamophobie ou de représentante spéciale chargée de la lutte contre l’islamophobie.

  • Le gouvernement reconnaît que la lutte contre le racisme est loin d’être terminée. C’est pourquoi le budget de 2022 propose d’accorder 85 millions de dollars sur 4 ans, à compter de 2022-2023, afin d’appuyer les travaux en cours en vue de lancer une nouvelle stratégie de lutte contre le racisme et un plan d’action national de lutte contre la haine.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Arevig Afarian
Cabinet du ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion
arevig.afarian@infc.gc.ca

Relations avec les médias
Patrimoine canadien
819-994-9101
1-866-569-6155
media@pch.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :