Couronne et monogramme royaux

À la suite du décès de la reine Elizabeth II, nous vous invitons à visiter notre page commémorative pour revivre les moments marquants de sa relation avec le Canada et vous renseigner sur les événements commémoratifs organisés en son honneur.

Veuillez noter que certaines informations sur les pages Web au sujet de la Couronne au Canada seront mises à jour.

La couronne royale

La couronne royale

Lors de son accession au trône, le 6 février 1952, la reine Elizabeth II adopta une représentation héraldique de la couronne rappelant de près celle de saint Édouard avec laquelle elle fut couronnée le 2 juin 1953.

La présente couronne de saint Édouard est constituée en majeure partie de la couronne fabriquée en 1661 à l’occasion du couronnement du roi Charles II. Faite d’or solide, la couronne comprend une base sur laquelle sont fixées quatre croix pattées alternant avec quatre fleurs de lys, au sein desquels se trouve une toque de velours ourlée d’une bande d’hermine. On trouve au-dessus deux arches surmontées d’une croix, le tout orné de 444 pierres précieuses. Anciennement, les pierres étaient louées à l’occasion de chaque couronnement puis desserties après la cérémonie, laissant seulement la structure. Cependant, en 1911, les bijoux ont été enchâssés de manière permanente. Certains changements ont été apportés à l’occasion des couronnements de James II (une nouvelle parure en forme de sphère) et de William III (la base ayant été modifiée de sa forme circulaire originale à une forme ovale plus naturelle). La taille de la couronne a également été réduite légèrement pour mieux s’ajuster à la tête de George V, le premier souverain à avoir porté la couronne de saint Édouard en plus de 200 ans. La couronne, cependant, a été portée en procession à l’occasion d’autres couronnements où elle n’était pas portée.

La couronne de saint Édouard a une masse de 2,2 kg (4 lb 12 oz).

Bien que la couronne de saint Édouard appartienne physiquement à la Reine du chef du Royaume-Uni, sa représentation bidimensionnelle est désormais utilisée dans tous les royaumes du Commonwealth comme symbole du pouvoir royal respectif de chaque pays, et elle figure par conséquent sur les armoiries, les badges des unités militaires et de police et les logos des ministères et organisations privées du gouvernement qui présentent des associations royales. À cette fin, elle a remplacé la couronne Tudor sur ordre de la reine Élizabeth II en 1953. Une telle utilisation de la couronne royale ne peut se faire que sur autorisation personnelle du souverain.

Depuis lors, il faut obtenir l'autorisation personnelle de Sa Majesté, par directive expresse, pour utiliser la couronne royale dans tout dessin. On demande l'autorisation en question par l'intermédiaire du Cabinet du Gouverneur général. De plus, toute organisation qui bénéficie du patronage royal ou qui est autorisée à utiliser le mot « royal(e) » dans une partie de son nom peut recevoir des armoiries appropriées lorsqu'elle fait à l'Autorité héraldique du Canada une demande de concession d'emblèmes héraldiques (« armoiries ») ou d'autres emblèmes.

Le chiffre royal

Le chiffre royal

Le monogramme royal est le chiffre ou monogramme personnel de Sa Majesté la Reine (« EII » fait référence à Elizabeth II et la lettre « R » veut dire Regina, c’est-à-dire reine), surmonté de la croix de Saint-Édouard. Symbole de la souveraineté, le monogramme apparaît dans les insignes des ordres, décorations et médailles du Canada et divers autres insignes. (Ici, le monogramme est entouré d’une guirlande de feuilles d’érable).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :