Stratégie de croissance pour l'Atlantique – Énergie propre

Document d'information

Le 1er mars 2019

Le Canada atlantique a fait d'importants progrès pour améliorer la production, le transport et l'utilisation d'énergie propre dans la région. La Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick sont en voie de réduire leurs émissions de 30 % par rapport aux niveaux de 2005 d'ici 2030, en grande partie grâce aux mesures prises pour réduire les émissions dans le secteur de l'électricité. L'Île-du-Prince-Édouard, grâce à l’intégration réalisée avec le Nouveau-Brunswick, produit presque toute son électricité à partir de sources d'énergie éolienne. Elle est la seule province canadienne à le faire. Avec l'achèvement des projets Muskrat Falls, Labrador-Island Link et Maritime Link, Terre-Neuve-et-Labrador non seulement réduira ses émissions, mais commencera aussi à approvisionner les provinces maritimes en électricité.

Les provinces de l'Atlantique et le gouvernement fédéral collaborent depuis longtemps pour trouver des solutions régionales aux besoins en électricité, notamment dans le cadre de l'Initiative de collaboration régionale en matière d’électricité et d'infrastructure stratégique récemment achevée.

La feuille de route de l’énergie propre pour le Canada atlantique présentera une vision commune des mesures de collaboration que prendront les autorités compétentes dans les prochaines décennies pour bâtir un réseau de l’énergie propre au Canada atlantique.

Pour diriger l’élaboration de la feuille de route, on formera un comité atlantique de planification de l’énergie propre composé de hauts représentants de toutes les autorités compétentes. Le comité se verra confier les tâches suivantes :

  • évaluer différentes options pour développer de nouvelles sources d'approvisionnement en électricité propre (y compris les technologies d’énergie renouvelable et de stockage de l'énergie) dans la région;
  • établir des prévisions concernant la demande en électricité dans la région pour les décennies à venir, y compris les éventuelles variations de la demande causées par l'électrification des véhicules et du chauffage;
  • déterminer les projets de transport les plus rentables et les plus importants, notamment les interconnexions entre provinces, qui sont nécessaires pour acheminer l'électricité dans la région et mieux intégrer les marchés;
  • recourir à la modélisation pour déterminer la combinaison de ressources en électricité qui peut répondre à la demande dans toute la région.

Le gouvernement fédéral s’est engagé à fournir jusqu’à deux millions de dollars sur deux ans pour soutenir l’élaboration de la feuille de route, y compris les études et analyses requises.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :