Les Canadiens sont invités à partager leur expérience avec les pratiques de vente en matière de télécommunications sur Twitter en utilisant #CRTCforum pendant l’audience publique

Communiqué de presse

Le 16 octobre 2018 – Ottawa-Gatineau – Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC)

Le 22 octobre, le CRTC lance une audience publique d’une semaine sur l’utilisation possible de pratiques de ventes agressives et trompeuses par les grands fournisseurs de services de télécommunication, sur l’occurrence de ces pratiques et sur leur incidence sur les consommateurs ainsi que sur les solutions possibles. Les plus grands fournisseurs canadiens de services de télécommunication comparaîtront devant le comité d’audience plénier, tout comme des groupes de défense d’intérêts publics, des groupes de défense des aînés et d’autres intervenants.

Les Canadiens sont invités à participer à la discussion en utilisant le mot-clic #CRTCforum sur Twitter. Les gazouillis accompagnés du mot-clic #CRTCforum qui sont conformes aux règles d’engagement du CRTC et qui seront affichés du 22 octobre (à compter de 9 h, HAE) jusqu’à la fin de l’audience seront versés au dossier public. Ils seront pris en compte dans la préparation du rapport du CRTC au gouvernement sur la question.

En prévision de l’audience, le CRTC a publié aujourd’hui les résultats de la recherche sur l’opinion publique qu’il a commandée à IPSOS, lesquels comprennent des détails provenant du sondage en ligne et des discussions de groupe. Ces dernières, qui ont été tenues partout au pays, visaient directement les personnes les plus susceptibles d’être touchées par les pratiques de vente agressives ou trompeuses, c’est-à-dire les aînés et les personnes handicapées ou ceux dont la langue maternelle n’est ni le français ni l’anglais.

Voici certaines des conclusions de la recherche :

  • Environ 40 % des participants ont déclaré qu’une entreprise de télécommunication canadienne les a assujettis à des pratiques de vente qu’ils jugent agressives ou trompeuses, la majorité d’entre eux durant la dernière année (60 %). Cela signifie que 24 % des Canadiens qui ont participé à la recherche d’opinion publique ont déclaré avoir subi des pratiques de vente agressives ou trompeuses durant la dernière année.
  • Une majorité des participants est extrêmement préoccupée ou très préoccupée au sujet des pratiques de vente trompeuses (58 %) tandis que près de la moitié sont préoccupées dans la même mesure par les pratiques de vente agressives (48 %).

Citations

« Les interactions des Canadiens avec leurs fournisseurs de services de télécommunication doivent être menées de façon équitable et respectueuse. Nous sommes déterminés à fournir au gouvernement un rapport exhaustif sur la question de savoir si les grands fournisseurs de services de télécommunication utilisent des pratiques de vente au détail agressives ou trompeuses. Pour garantir que nous puissions recueillir une vaste gamme de commentaires du public, nous invitons les Canadiens à nous transmettre leurs observations sur Twitter en utilisant le mot-clic #CRTCforum durant l’audience publique. Nous souhaitons permettre au plus grand nombre de Canadiens possibles de nous faire part de leur expérience en ce qui a trait à cette question importante. »

- Ian Scott, président et premier dirigeant du CRTC

Faits en bref

  • La recherche d’opinion publique et l’audience publique font partie de l’enquête du CRTC qui donnera lieu à un rapport au gouvernement sur la question de savoir si des pratiques de vente au détail trompeuses ou agressives sont utilisées par les grands fournisseurs de services de télécommunication.

  • Conformément aux directives du gouverneur en conseil, le CRTC sollicite des observations sur les sujets suivants :

    • Les pratiques trompeuses telles que le fait de ne pas donner aux consommateurs l’information qui leur est nécessaire pour leur permettre de prendre une décision éclairée ou de leur donner des renseignements incomplets, imprécis ou trompeurs.
    • Les pratiques de vente agressives telles que le fait d’offrir en vente aux consommateurs des produits qui ne leur conviennent pas et d’abuser d’un groupe de consommateurs mal informé ou vulnérable au profit du fournisseur.
    • Le préjudice financier qui est causé ou qui risque d’être causé aux consommateurs ou les situations qui pourraient causer du stress, de la confusion et de la frustration en raison de pratiques de vente agressives ou trompeuses.
  • De plus, les Canadiens ont été invités à présenter des observations entre le 16 juillet et le 30 août 2018 à la suite de la publication d’un avis de consultation.

  • Le CRTC doit présenter son rapport au gouvernement d’ici le 28 février 2019.

Produits connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
819-997-9403

Renseignements généraux  
Au Canada (sans frais) : 1-877-249-CRTC (poste 2782)
Hors Canada : 819-997-0313

Par TTY
Au Canada (sans frais) : 1-877-909-CRTC (poste 2782)
Hors Canada : 819-994-0423

Déposer une plainte ou poser une question

Restez branchés
Suivez-nous sur Twitter @CRTCfra
Aimez-nous sur Facebook : www.facebook.com/crtcfra/


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :