Les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick investissent plus de 7 millions de dollars dans des options de traitement novatrices pour les personnes qui ont une consommation problématique de substances

Communiqué de presse

15 août 2018 – Moncton (Nouveau-Brunswick) – Gouvernement du Canada

La crise des opioïdes est une crise nationale de santé publique qui dévaste les personnes, les familles et les collectivités partout au pays. Tragiquement, près de 4 000 Canadiens ont perdu la vie en 2017 en raison d'une surdose apparemment liée aux opioïdes. Sans un accès accru à des options de traitement efficaces et fondées sur des données probantes, les personnes qui sont aux prises avec un problème de consommation de substances continueront d'être à risque de surdose. Nous devons continuer de travailler de manière collaborative et globale pour faire face à cette crise.

Le 10 août 2018, l'honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l'honorable Benoît Bourque, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, ont signé une entente bilatérale dans le cadre du nouveau Fonds de traitement d'urgence du gouvernement du Canada.

Cette entente se traduira par un investissement de plus de 7 millions de dollars - 2,8 millions de dollars du gouvernement du Canada et 4,3 millions de dollars de la province du Nouveau-Brunswick - pour améliorer ou accroître l'accès à :

  • des services de traitement de qualité, y compris des services de gestion du sevrage et des traitements en milieu communautaire;
  • des thérapies de remplacement des opioïdes;
  • des approches de traitement novatrices au moyen d'un service de traitement de jour intensif.

Grâce à cet investissement, les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick espèrent combler en partie l'écart important entre les demandes de traitement faites par les personnes qui souffrent de troubles liés à la toxicomanie et l'offre de ces services.


Citations

« La crise des opioïdes touche des personnes de tous les horizons partout au pays. Chaque vie perdue est un avenir écourté et a des conséquences dévastatrices pour des familles et des collectivités. Le gouvernement du Canada est intervenu afin de contrer la crise en augmentant les mesures liées à la réduction des méfaits, à l'application de la loi et à la prévention, ainsi qu'en s'attaquant au problème de la stigmatisation. Nous poursuivons nos efforts pour améliorer l'accès à des services de traitement essentiels pour les Canadiens ayant une consommation problématique de substances au Nouveau-Brunswick. »

L'honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« La crise des opioïdes qui touche beaucoup de régions au pays préoccupe notre gouvernement. Nous sommes heureux de nous allier au gouvernement fédéral alors que nous travaillons à augmenter l'accès au traitement pour contrer les méfaits associés à la consommation problématique d'opioïdes et aux surdoses dans la province. »

L'honorable Benoît Bourque
Ministre de la Santé

« En 2017, nous avons observé une augmentation de 34 % des décès qui seraient liés aux opioïdes au Canada, comparativement à 2016. Bien que la réduction des méfaits et la prévention soient des domaines clés sur lesquels nous devons continuer de travailler, le traitement est tout aussi important. L'amélioration de l'accès aux traitements fondés sur des données probantes aidera les personnes atteintes de troubles liés à la consommation de substances à obtenir l'aide dont elles ont besoin pour vivre en meilleure santé. »

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada

Faits en bref

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement du Canada s'est engagé à verser plus de 230 millions de dollars sur cinq ans pour lutter contre la crise des opioïdes. Ce financement comprend 150 millions de dollars pour un fonds de traitement d'urgence à frais partagés. Les investissements connexes des provinces et des territoires depuis janvier 2016 peuvent aussi être pris en considération dans le calcul du financement paritaire avec les sommes fédérales.

  • Selon les dernières données nationales pour 2017, près de 4 000 Canadiens sont morts d'une surdose apparemment liée aux opioïdes. Il s'agit d'une hausse par rapport aux 2 978 décès apparemment liés aux opioïdes signalés en 2016.

  • Les activités financées dans le cadre de l'entente entre les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick auront les objectifs suivants :

    • veiller à ce que les services relatifs aux troubles liés à la consommation de substances soient fondés sur des données solides, bien dotées en ressources et solides;
    • améliorer l'accès à des soins de qualité dans les établissements de gestion du sevrage;
    • améliorer les options de traitement en consultation externe;
    • accroître les ressources cliniques pour améliorer l'accès au traitement de la toxicomanie pendant l'incarcération.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada et Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
Hc.media.sc@canada.ca

Bruce Macfarlane
Communications
Santé, Nouveau-Brunswick
506-444-4583

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :