Les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique fournissent plus de 71,7 millions de dollars dans des options de traitement novatrices pour les personnes avec des troubles de consommation de substances

Communiqué de presse

Le 6 septembre 2018 - Ottawa (Ontario) - Gouvernement du Canada

La crise des opioïdes est une crise nationale de santé publique qui dévaste les personnes, les familles et les collectivités partout au pays. Tragiquement, près de 4 000 Canadiens ont perdu la vie en 2017 en raison d’une surdose apparemment liée aux opioïdes. Sans un accès accru à des options de traitement efficaces et fondées sur des données probantes, les personnes qui sont aux prises avec des troubles  de consommation de substances continueront d’être à risque de surdose. Nous devons continuer de travailler de manière collaborative et globale pour faire face à cette crise.

Le 6 septembre 2018 , l’honorable Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé, et l’honorable Judy Darcy, ministre de la Santé mentale et des Dépendances de la Colombie-Britannique, ont annoncé la conclusion d’une entente bilatérale dans le cadre du nouveau Fonds de traitement d’urgence du gouvernement du Canada.

Cette entente reconnait  l’investissement de plus de 71,7 millions de dollars – 33,98 millions de dollars du gouvernement du Canada  en plus de la contribution de la province de la Colombie-Britannique de 37,76 millions de dollars. Ces fonds ont pour objectif  d’améliorer ou accroître l’accès à des services de traitement de qualité pour les personnes qui souffrent de troubles liés à l’utilisation de substances. Voici ce que vise, entre autres, cet investissement:

  • les services pour les jeunes offerts par Foundry, soit des ressources, des services et du soutien en matière de santé et de bien-être à l’intention des jeunes de 12 à 24 ans;
  • élargir les options de traitement agoniste d’opioïdes injectables, un traitement novateur pour  les personnes atteintes de troubles graves liés à la consommation d’opioïdes;
  • financer les lits de traitement;
  • investir dans les initiatives « Hope », conçues pour améliorer la capacité, au niveau local, à offrir aux personnes des options de traitement adaptées à leurs besoins uniques;
  • élaborer des stratégies pour renforcer et améliorer les services de traitement;
  • améliorer les services de traitement fournis par toutes les autorités sanitaires;
  • investir dans les programmes d’aide à la guérison.

Grâce à cette entente, les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique  œuvrent pour accroître les services de traitement destinés aux personnes qui cherchent de l’aide pour régler leurs troubles liés à l’utilisation de substances.


Citations

« La crise sur les opioïdes continue d’avoir un impact profond sur des milliers de personnes ainsi que leurs familles, à l’échelle du pays. Je suis ravie que nous ayons signé cette entente avec le gouvernement de la Colombie-Britannique afin d’accroître l’accès à des services de traitement. Grâce au Fonds de traitement d’urgence, le gouvernement aide à faire en sorte que des options de traitement novatrices et complètes soient offertes aux Canadiens qui le souhaitent et qui en ont besoin. Je suis impatiente de signer les ententes bilatérales restantes dans les mois à venir. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

L’entente conclue aujourd’hui  avec le gouvernement fédéral contribuera à sauver des vies, tandis que nous continuons à travailler ensemble pour combattre la crise de surdoses. En Colombie-Britannique, nous intensifions notre réponse à cette crise chaque jour. Des vies sont sauvées tous les jours aux sites de prévention de surdoses; en guidant les gens dans le besoin aux traitements; en augmentant l’éventail d’options de traitements; et en offrant de la formation à plus de prescripteurs. Nous continuerons de bâtir un système qui est en mesure d’offrir de l’aide rapide à toute personne qui en a besoin, un système où l’on ne considère pas la toxicomanie comme un échec moral terni par la honte, mais bien comme l’enjeu de santé qu’elle est vraiment.

Judy Darcy
Ministre de la Santé mentale et des Dépendances de la Colombie-Britannique

Faits en bref

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement du Canada s’est engagé à verser plus de 230 millions de dollars sur cinq ans pour lutter contre la crise des opioïdes. Ce financement comprend 150 millions de dollars pour un fonds de traitement d’urgence à frais partagés. Les investissements connexes des provinces et des territoires depuis janvier 2016 peuvent aussi être pris en considération dans le calcul du financement paritaire avec les sommes fédérales.

  • Selon les dernières données nationales pour 2017, près de 4 000 Canadiens sont morts d’une surdose apparemment liée aux opioïdes. Il s’agit d’une hausse par rapport aux 3 000 décès estimés, apparemment liés aux opioïdes signalés en 2016.

  • En septembre 2017, le gouvernement de la Colombie-Britannique a affecté 322 millions de dollars sur trois ans (2017/18 – 2019/20) pour répondre à la crise de surdoses d’opioïdes. De ce financement, 170,6 millions de dollars sont consacrés à l’amélioration des services de traitement, à la formation et à la sensibilisation des prestataires de services et à l’augmentation des options de traitement agoniste d’opioïdes disponibles.

  • La contribution de 37,76 millions de dollars du gouvernement de la Colombie-Britannique est comprise dans l’investissement pluriannuel de 322 millions de dollars et sera utilisée pour améliorer les traitements et les soins et contribuera pour améliorer la santé et les conséquences sociales pour les personnes qui vivent avec des troubles de consommation d’opiacés.

  • La contribution de 33,98 millions de dollars du gouvernement du Canada provenant du Fonds de traitement d’urgence servira à améliorer les traitements et les soins ainsi qu’à accroître les résultats sanitaires et sociaux pour les personnes atteintes de troubles liés aux opioïdes.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Thierry Bélair
Cabinet de Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé
613-957-0200
    
Relations avec les médias
Santé Canada et Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca


Ministère de la Santé mentale et des Dépendances de la C. – B,
Groupe des communications
250-208-8438 (lignes médiatiques)
    
Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :