Santé Canada homologue un nouveau médicament pour le traitement des patients vivant avec la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

Communiqué de presse

Évaluation prioritaire accordée en raison du nombre limité d’options de traitement de la maladie

4 octobre 2018            Ottawa (Ontario)                     Santé Canada

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie dégénérative débilitante qui entraîne une faiblesse musculaire et une invalidité graduelles. Santé Canada reconnaît que les patients vivant avec la SLA et leurs familles tiennent beaucoup à avoir accès à des médicaments qui pourraient les aider.

Étant donné le nombre limité d’options de traitement des patients vivant avec la SLA, Santé Canada a procédé à l’examen de l’édaravone au moyen de son processus d’évaluation prioritaire, qui accélère l’accès de la population canadienne à des médicaments et à des instruments médicaux. Le Ministère a donc terminé son examen en 180 jours, comparativement à la période de 300 jours habituellement requise. La vente d’édaravone pour le traitement de la SLA est donc autorisée au Canada à compter d’aujourd’hui.

Pendant la tenue de l’évaluation prioritaire, Santé Canada a aussi travaillé avec le fabricant de l’édaravone et le réseau relatif à la SLA pour permettre l’accès au médicament par l’entremise du Programme d’accès spécial (PAS) du Ministère. Santé Canada continuera de travailler avec le fabricant pour faciliter l’accès à l’édaravone jusqu’à ce que le médicament soit offert sur le marché canadien, que des recommandations relatives à l’inscription soient émises par l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) et l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) et qu’il y ait prise de décision quant au financement par les régimes d’assurances-médicaments publics et privés.

Santé Canada est résolu à accorder la priorité à l’examen de certains médicaments quand le nombre d’options de traitement est limité.


Faits en bref

  • La SLA (aussi appelée maladie de Lou-Gehrig) est une maladie qui entraîne une faiblesse musculaire et une invalidité graduelles à mesure que le cerveau perd sa capacité de communiquer avec les muscles du corps. Les patients vivant avec la SLA observent habituellement une diminution progressive de leur capacité de marcher, de parler, de manger, d’avaler et, finalement, de respirer.

  • On estime à 3 000 le nombre de Canadiens qui vivent actuellement avec la SLA. La plupart des personnes qui ont la SLA meurent quelques années après leur diagnostic.

  • Afin de réduire toute possibilité de retarder l’accès à l’édaravone, l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS) et l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) ont entamé un examen sur cette drogue pour un éventuel remboursement par le biais de régimes d'assurance médicaments publics, pendant que l’étude de Santé Canada est en cours.

  • Comme c’est le cas pour tous les médicaments dont la vente est autorisée au Canada, Santé Canada continuera de surveiller toute préoccupation relative à l’innocuité de l’édaravone et prendra au besoin les mesures qui s’imposent.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :