Santé Canada établit une nouvelle recommandation en matière de plomb dans l’eau potable

Communiqué de presse

Il s’agit de la plus récente mesure d’une série de mesures gouvernementales visant à protéger les Canadiens contre l’exposition au plomb

Le 8 mars 2019 -  Santé Canada - Ottawa

Le gouvernement du Canada s’engage à protéger la santé de toute la population canadienne et à préserver l’environnement contre les substances toxiques, y compris le plomb. Sur la base des dernières avancées scientifiques, Santé Canada, en collaboration avec les provinces, les territoires et d’autres ministères fédéraux, a mis à jour les recommandations pour la qualité de l’eau potable afin de réduire la concentration acceptable maximale de 0,01 mg/L, établie en 1992, à 0,005 mg/L.

Les niveaux de plomb chez les Canadiens ont considérablement diminué au cours des 30 dernières années en raison de mesures énergiques adoptées par le gouvernement du Canada afin de réduire l’exposition au plomb, notamment des limites relatives à l’utilisation du plomb dans :

  • les fonderies, les aciéries, les raffineries et les opérations minières;
  •  l’essence;
  • les peintures, la céramique, la verrerie, les chaudrons, les couvre-fenêtres à cordon, les produits cosmétiques et les produits pharmaceutiques;
  • une gamme d’autres produits de santé naturels et de produits de consommation, surtout ceux destinés aux enfants.

Bien que les niveaux de plomb aient été réduits considérablement, le métal se trouve toujours dans le monde qui nous entoure. On retrouve habituellement du plomb dans l’eau potable en raison du lessivage des pièces des systèmes de distribution et de plomberie. Il était utilisé par le passé dans les conduites de branchement (c.-à-d. les tuyaux reliant une maison ou une entreprise à la conduite maîtresse d’une rue), ainsi que dans les raccords et les soudures de tuyauterie. Jusqu’en 1975, le plomb était un matériau acceptable dans les tuyaux selon le Code national de la plomberie du Canada, il est donc plus susceptible de se trouver dans les maisons et les quartiers anciens. Comme le plomb a été utilisé régulièrement dans ces pièces de système de plomberie durant de nombreuses années, les réseaux d’eau potable au Canada pourraient encore comporter certains de ces éléments en plomb aujourd’hui. Ainsi, on prévoit qu’il faudra du temps avant que toutes les compétences soient en mesure de respecter la nouvelle recommandation relative à la concentration maximale de plomb dans l’eau potable.

Toutes les compétences du Canada conviennent de la nécessité de réduire l’exposition au plomb. Santé Canada continuera d’appuyer les provinces, les territoires et d’autres ministères fédéraux afin de mettre en œuvre la nouvelle recommandation. Santé Canada travaillera également avec les provinces, les territoires et d’autres ministères fédéraux, notamment les Services aux Autochtones Canada, pour fournir des renseignements précis et pertinents aux municipalités et aux Canadiens préoccupés par les effets sanitaires des niveaux de plomb dans l’eau potable. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Personnes-ressources
Relations avec les médias
Santé Canada
613 957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613 957-2991
1 866 225-0709

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :