Le gouvernement du Canada appuie un projet pilote d’approvisionnement plus sécuritaire en Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Cette initiative permettra de sauver des vies par la distribution de médicaments de qualité pharmaceutique comme solution de rechange à un approvisionnement en drogues toxiques pendant la pandémie de COVID-19 et au-delà

15 juillet 2020                              Ottawa (Ontario)                            Santé Canada

La crise des surdoses d’opioïdes continue d’être l’une des plus graves crises de santé publique de l’histoire récente du Canada. La pandémie de COVID-19 aggrave malheureusement la situation dans de nombreuses collectivités. Le gouvernement du Canada continue d’appuyer les collectivités de partout au pays alors qu’elles interviennent contre les surdoses et les méfaits pendant la pandémie.

L’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, accompagnée de l’honorable Judy Darcy, ministre de la Santé mentale et des Dépendances de la Colombie-Britannique, et du docteur Richard Stanwick, médecin hygiéniste en chef de l’Autorité sanitaire de l’île de Vancouver, a annoncé aujourd’hui un financement d’environ deux millions de dollars pour un projet pilote de l’Autorité sanitaire de l’île de Vancouver. Ce projet novateur fournira des médicaments de qualité pharmaceutique comme solution de rechange à l’approvisionnement en drogues illicites et toxiques pour les personnes de la vallée de Cowichan qui n’ont pas réagi à d’autres formes de traitement du trouble lié à la consommation d’opioïdes.

Ce projet permettra aussi à des patients choisis qui sont à risque de surdose d’avoir accès à des comprimés d’hydromorphone fournis par un prescripteur autorisé au Cowichan Valley Wellness and Recovery Centre. Les patients recevront aussi des services complets essentiels, notamment du soutien par les pairs, des soins médicaux et un plan de soutien personnel. Il s’agit d’un projet pilote de quatre ans qui fournira des données probantes utiles à l’appui de l’élaboration de pratiques exemplaires pour les programmes d’approvisionnement plus sécuritaire.

Étendre l’accès à un approvisionnement plus sécuritaire au moyen de projets pilotes comme celui-ci est l’une des façons qui permet à Santé Canada et à la province de contribuer à sauver des vies et à améliorer les résultats sur la santé. Le gouvernement du Canada et la Colombie-Britannique continuent aussi d’appuyer des services essentiels (réduction des méfaits, traitement, hébergement, etc.) pour les personnes qui consomment des drogues ou qui se remettent d’un trouble lié à la consommation de substances psychoactives. Combattre la crise des surdoses au Canada exige la collaboration de tous les ordres de gouvernement, de partenaires, d’intervenants, de personnes ayant vécu ou vivant une expérience concrète ainsi que d’organisations dans des collectivités partout au pays.

Citations

« Il n’a jamais été aussi important d’offrir des services de réduction des méfaits et de traitement aux personnes qui consomment des drogues. C’est affligeant de voir que la pandémie a aggravé la situation de Canadiens aux prises avec un trouble lié à la consommation de substances psychoactives dans de nombreuses régions du pays, y compris dans les collectivités de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. Offrir une solution de rechange plus sûre aux drogues de la rue sauvera des vies et aidera les gens de la vallée de Cowichan à avoir accès à des traitements et à d’autres mesures de soutien. »

L’honorable Patty Hajdu, Ministre de la Santé

« Pour stabiliser les plus vulnérables, nous savons qu’il est crucial de prescrire des solutions de rechange sécuritaires à l’approvisionnement de drogues illicites et très toxiques. Nous nous réjouissons du fait que ce projet vient appuyer les travaux de notre gouvernement visant à éloigner les consommateurs de substances des drogues de rue de plus en plus toxiques et de leur donner la meilleure occasion de retrouver leur chemin vers le rétablissement et la guérison. »

L’honorable Judy Darcy, ministre de la Santé mentale et des Dépendances de la Colombie-Britannique

« Cette option pharmaceutique offre une solution de rechange vitale aux drogues de rue contaminées qui provoquent cette crise d’empoisonnement aux drogues. La récente augmentation des décès par surdose dans les collectivités relevant de l’Autorité sanitaire de l’île de Vancouver démontre clairement la nécessité d’améliorer l’accès à un approvisionnement plus sécuritaire en drogues. » 

Dr Richard Stanwick, médecin hygiéniste en chef de l’Autorité sanitaire de l’île de Vancouver

Faits en bref

  • Il existe de plus en plus de programmes qui offrent des formes injectables de traitement agoniste des opioïdes, comme l’hydromorphone et la diacétylmorphine, aux patients qui n’ont pas répondu à d’autres options de traitement. 

  • Selon les conclusions préliminaires tirées de données probantes canadiennes, la consommation par les personnes susceptibles de surdose de médicaments de qualité pharmaceutique (p.ex. l’hydromorphone) comme solution de rechange aux drogues de rue hautement toxiques peut contribuer à sauver des vies et à améliorer les résultats sur la santé. Cela peut aussi contribuer à créer un point d’entrée pour l’accès aux soins et au traitement pour les personnes vivant avec un trouble lié à la consommation de substances psychoactives.

  • Certains traitements assistés par la médication du trouble lié à la consommation d’opioïdes grave ont été autorisés et sont offerts au Canada pour usage par des professionnels de la santé compétents. Ces médicaments incluent des produits d’hydromorphone, de méthadone et de buprénorphine injectables.

  • Ce projet fait partie d’un investissement fédéral de 76,2 millions de dollars annoncé en juillet 2019 pour de nouvelles mesures en vue d’étendre la portée de mesures clés qui sauvent des vies, de protéger les gens contre un approvisionnement illégal en drogues contenant du fentanyl toxique et d’aborder la consommation croissante de méthamphétamine.

  • Le financement de ce projet provient du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances (PUDS) de Santé Canada. Le PUDS fournit du soutien financier aux provinces, aux territoires, aux organisations non gouvernementales et aux principaux intervenants pour la réalisation de programmes et d’initiatives qui visent la prévention, le traitement et la réduction des méfaits de la consommation de substances psychoactives.

Liens connexes

Personnes-ressources

Cole Davidson
Cabinet de l’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983
hc.media.sc@canada.ca

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709

Santé mentale et des Dépendances de la 
Colombie-Britannique 
250-208-8438

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :