Élaboration des apports nutritionnels de référence (ANREF)

Certains hyperliens donnent accès à des sites d'organismes qui ne sont pas assujettis à la  
. L'information qui s'y trouve est donc dans la langue du site.

Origine des ANREF

Historique des normes de nutrition en Amérique du Nord

1939 Premières normes alimentaires pour le Canada publiées par le Conseil canadien de la nutrition.

1941 Première édition des apports nutritionnels recommandés (Recommended Dietary Allowances) publiée aux États-Unis.

1942 Le Conseil canadien de la nutrition adopte les recommandations des États-Unis par souci d'uniformité.

1945 Comme on a mal employé les apports nutritionnels recommandés pour évaluer les apports de groupes, le Conseil canadien de la nutrition recommande de ne plus les utiliser au Canada. Une nouvelle norme canadienne est publiée.

1948 à 1990 Mise à jour et publication périodiques des normes en fonction des données scientifiques accumulées. La version de 1983 a été la première à porter le titre d'«Apports nutritionnels recommandés».

1989 10e édition des Recommended Dietary Allowances publiée par le National Research Council des États-Unis.

1990 Santé Canada (auparavant Santé et Bien-être social Canada) publie une révision des Apports nutritionnels recommandés (ANR90).

Amorce du processus d'élaboration des ANREF

1993 Le Food and Nutrition Board (FNB) de l'Institute of Medicine (IOM), qui fait partie de la National Academy of Sciences, organise un symposium et une audience publique portant le titre suivant : « Should the Recommended Dietary Allowances Be Revised? ». D'après les commentaires et les suggestions recueillis lors de cette rencontre, le FNB propose d'apporter des changements au processus d'élaboration des RAR.

1994 Le FNB publie le document de conception intitulé « How Should the Recommended Dietary Allowances Be Revised? » (IOM, 1994) et tient des ateliers au cours desquels des experts discutent de l'élaboration de valeurs nutritionnelles de référence.

Avril 1995 Le symposium canadien multisectoriel étudie les avantages et les inconvénients de l'harmonisation des normes alimentaires du Canada avec celles des États-Unis et se prononce en faveur d'un tel projet.
Par la suite, Santé Canada fait des démarches auprès du FNB en vue de collaborer à l'élaboration de recommandations nutritionnelles harmonisées.

Déc. 1995 Le FNB entame une étroite collaboration avec Santé Canada.
Nomination du Standing Committee on the Scientific Evaluation of Dietary Reference Intakes (comité permanent chargé de l'évaluation scientifique des apports nutritionnels de référence), qui a pour rôle de superviser et de diriger le projet.
Ce comité permanent conçoit une structure de projet qui englobe des groupes d'experts sur les nutriments et deux sous-comités généraux. Le comité permanent annonce que sept groupes d'experts auront pour tâche d'examiner les principaux nutriments, les vitamines, les minéraux, les antioxydants, les électrolytes et d'autres constituants alimentaires.

1996 Mise sur pied du Subcommittee on Upper Reference Levels of Nutrients (sous-comité chargé des apports nutritionnels maximaux de référence).
Création du premier groupe d'experts sur le calcium et les nutriments connexes.

Publication de rapports sur les ANREF

1997 L'IOM publie le premier rapport sur les nutriments, portant sur le calcium et les nutriments connexes.

1998 Mise sur pied du Subcommittee on Interpretation and Uses of Dietary Reference Intakes (sous-comité chargé de l'interprétation et de l'utilisation des apports nutritionnels de référence).

1998-2004 Publication de rapports sur d'autres groupes de nutriments (vitamines B; antioxydants; oligo-éléments; énergie et macronutriments; électrolytes et eau); utilisations en cours d'évaluation; utilisations dans le domaine de la planification; modèle d'évaluation des risques pour l'élaboration des AMT; définition et planification de l'examen des antioxydants; définition de fibres alimentaires; principes directeurs pour l'étiquetage nutritionnel et l'enrichissment des aliments.

2006 Publication d'un résumé de la série sur les apports nutritionnels de référence intitulée Les apports nutritionnels de référence : Le guide essentiel des besoins en nutriments.

Un coup d'oeil sur les leçons clés

2007 Les gouvernements des États-Unis et du Canada appuient la tenue d'un atelier intitulé The Development of DRIs 1994-2004: Lessons Learned and New Challenges.

Les apports nutritionnels de référence publiés de 1997 à 2004 ont constitué une nouvelle approche de l'établissement de normes nutritionnelles de référence au Canada et aux États Unis. Cette approche a fait considérablement progresser l'élaboration, la compréhension et l'utilisation de valeurs nutritionnelles de référence et de leurs différentes applications.

Néanmoins, les comités d'experts et d'autres intervenants ont cerné différents problèmes au cours du processus d'élaboration des ANREF, tant dans le processus d'élaboration des ANREF que dans l'application des valeurs.

L'atelier avait pour but de déterminer les questions d'importance en vue d'améliorer le processus d'élaboration des ANREF à venir. Aucune recommandation n'a été faite.

Examen des ANREF en vitamine D et en calcium

2009 En se fondant sur l'accessibilité à de nouvelles données de recherche scientifique, les gouvernements des États-Unis et du Canada ont demandé à l'Institute of Medicine de former un comité d'experts chargé d'évaluer les données pertinentes actuelles et de mettre à jour, au besoin, les ANREF pour la vitamine D et le calcium. Cet examen a duré deux ans et le rapport a été publié en version préliminaire le 30 novembre 2010.

Structure du projet des ANREF

Le Food and Nutrition Board (FNB) de l'Institute of Medicine, qui fait partie de la National Academy of Sciences des États-Unis, a mis en place la structure de comités décrites ci-dessous. On s'est servi de cette structure jusqu'à 2005. Des experts canadiens en matière de nutrition participent à chacun de ces niveaux.

  • Standing Committee on the Scientific Evaluation of Dietary Reference Intakes (comité permanent chargé de l'évaluation scientifique des apports nutritionnels de référence)
  • Groupes d'experts sur les nutriments
  • Sous-comités

Cette structure n'était pas utilisée pour l'examen des ANREF pour le calcium et la vitamine D. Puisqu'on n'avait que deux nutriments à étudier, les expertises trouvées sur les deux sous-comités ont été incorporées dans le groupe d'experts sur les nutriments.

Comité permanent chargé de l'évaluation scientifique des apports nutritionnels de référence - Utilisé entre 1995 et 2005

Le comité permanent supervise l'ensemble du processus. Il coordonne les recommandations des groupes d'experts sur les nutriments et des deux sous-comités et est chargé d'examiner globalement les recommandations et leur justification avant la rédaction des rapports finaux. Il soumet les rapports finaux au Report Review Committee du National Research Council dès qu'ils sont prêts.

Groupes d'experts sur les nutriments

Les groupes d'experts sur les nutriments, formés de spécialistes canadiens et américains d'un ou plusieurs nutriments, sont chargés :

  • d'examiner la littérature scientifique sur les nutriments à l'étude pour chaque étape de la vie;
  • d'étudier le rôle des nutriments dans la réduction du risque de maladies chroniques et d'autres maladies et affections;
  • d'évaluer les critères ou les indicateurs possibles de consommation suffisante et de fournir une justification solide à l'appui du choix de chacun des critères;
  • d'estimer les besoins moyens pour chacun des nutriments ou des constituants alimentaires étudiés pour chaque étape de la vie;
  • d'interpréter les données actuelles sur les apports nutritionnels chez des groupes de la population nord-américaine.

L'étape finale avant la publication des rapports ANREF consiste en un examen externe effectué par des scientifiques américains et canadiens.

On peut consulter la liste des membres du groupe d'experts sur le calcium et la vitamine D sur le site web de l'Institute of Medicine.

Sous-comités - Utilisé entre 1995 et 2005

Le Sous-comité chargé des apports nutritionnels maximaux de référence est formé d'experts en toxicologie et en nutrition. Il se sert du modèle d'évaluation des risques pour estimer les apports maximaux tolérables qui présentent peu de risque de toxicité ou d'effets indésirables, voire aucun. Le modèle comporte deux volets parallèles, l'identification des risques (y compris l'évaluation de la dose-réponse) et l'évaluation de l'exposition. La synthèse des résultats obtenus sert à définir les risques que présentent les apports actuels et à évaluer les tendances dans les apports. Le Sous-comité chargé des apports nutritionnels maximaux de référence aide les groupes d'experts à appliquer les modèles à chaque nutriment ou constituant alimentaire étudié.

Le Sous-comité chargé de l'interprétation et de l'utilisation des apports nutritionnels de référence : est formé d'experts dans les domaines suivants : nutrition, diététique, statistique, épidémiologie nutritionnelle, santé publique, économie et perspectives des consommateurs.

Il fournit des conseils quant à l'utilisation appropriée de chacune des valeurs de référence (ANREF) en ce qui concerne :

  • l'évaluation des apports en nutriments des individus et des groupes;
  • la planification de l'alimentation des individus et des groupes;
  • d'autres applications particulières à certains nutriments.

Le Sous-comité chargé de l'interprétation et de l'utilisation des apports nutritionnels de référence détermine les applications non appropriées, les hypothèses appropriées concernant la distribution des apports et des besoins ainsi que les rajustements nécessaires pour réduire au minimum les erreurs potentielles dans les données sur les apports nutritionnels. Il aide les groupes d'experts à appliquer les ANREF pour chaque nutriment ou constituant alimentaire à l'étude.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :